Ven.
31
Oct

MEDIAPART

Connexion utilisateur

Les ACTEURS DU PIB : La Consommation Citoyenne, qu'est-ce-que c'est?

Bonjour,

Par nos achats, nous avons a l'évidence une action citoyenne, apportant notre éco financier à telle ou telle entreprise, tel groupe et bien entendu politique.

En sommes nous toujours conscients?

 

"Commerce éthique, commerce équitable, consommation citoyenne, consommation engagée. Ces expressions abondent désormais dans la presse sans que chaque citoyen en connaisse le sens véritable. Pourtant, les sondages le montrent, les consommateurs sont prêts à acheter, en les payant plus cher, des produits assurant une plus juste rémunération des producteurs, respectant l’environnement et fabriqués dans le respect de la dignité humaine. De leur côté, les industriels et les commerçants s’engagent eux aussi à accepter les mêmes règles.
Un nouveau pouvoir des consommateurs est-il en train de naître ? La politique d’entreprise s’attacherait-elle à réconcilier l’économique, le social et l’éthique ?

Président : Robert ROCHEFORT, Directeur du CREDOC"

*

Noël DIRICQ :

 

"La consommation citoyenne est un sujet important qui constitue pour toute la société civile un vrai sujet d’interrogation. Certains considèrent l’éthique comme étant le mouvement profond qui va embrasser, désormais, de nombreuses activités humaines dont le commerce. L’éthique, dit un philosophe allemand contemporain, " se développe partout dans le monde et, puisque les nouveaux problèmes surgissent avant que les anciens ne soient réglés, les réflexions éthiques connaissent une conjoncture excellente dont n’importe quel homme politique en charge de l’économie peut envier la stabilité et la durée... "

Divers intervenants ont construit ce portail très intéressant et éducatif :

 

http://www.minefi.gouv.fr/fonds_documentaire/dgccrf/02_actualite/ateliers_conso/atelier17.htm

Consommons citoyens conscients!

A.N.

9/08/10

D'autres liens intéressants :

http://sortirdusupermarche12.free-h.net/

Sur le lobbying et nos élus , peste noire d'une économie une action à suivre :

Je vous copie le mail que j'ai reçu (je me suis inscrite pour être informée) :

Après nous être intéressés à l'activité des députés, au règlement des parlements ou encore au fond et à la forme des débats en séance publique, pourquoi ne pas nous pencher maintenant sur un autre aspect essentiel du fonctionnement parlementaire : le lobbying ? L'idée s'est concrétisée lors d'une rencontre avec des responsables de Transparence International France. Forts de leur expertise sur la question, nous avons décidé de nous associer pour mener une étude à partir des données publiquement accessibles : les rapports parlementaires. Aidés d'un nouveau membre, nous avons traité tous les rapports de la législature depuis 2007 et en avons extrait plus de 15 000 noms. Pour pouvoir tirer des éléments statistiques de ces données, il faut identifier les organismes que ces personnes représentent. Pour ce faire, nous avons développé une application de crowdsourcing. Vous avez quelques secondes ou quelques minutes disponibles et la question vous intrigue autant que nous ?
Aidez-nous à identifier les lobbyistes en cliquant sur ce lien :
http://www.regardscitoyens.org/lobbyistes/?ml=1
Pour avoir plus d'information sur cette campagne :
http://www.regardscitoyens.org/numerisons-les-lobbyistes-de-lassemblee-avec-transparence-international-france/
L'équipe de Regards Citoyens, éditrice du site NosDeputes.fr

à Vos claviers et bonne journée

A.N.

 

Autre lien donné par Etoile66 sur la "consommation" des sondages et ce qu'il faut en penser :

http://www.sondonslessondages.org/index.php/qui-sommes-nous/notre-manifeste.html

La science, est-ce produire des soi-disant connaissances révisées chaque semaine, sur le taux de satisfaction à l'égard de tel ministre ou tel yaourt ? Les sondeurs voudraient faire passer leur travail pour scientifique mais les instituts de sondages sont des entreprises commerciales préoccupées de rentabilité et non de vérité. La science, la politique, ce n’est que ça ? Des idées à consommer, des convictions à prendre et à jeter.
Que dire de leurs méthodes ?....[...]
Réducteur, biaisé, omniprésent, le sondage n'informe pas, il paralyse.

 

8 SEPTEMBRE :

Vous êtes toutes et tous, individuellement ou en famille, les acteurs du P.I.B. : ne l'oubliez surtout pas

Tous les commentaires

01/08/2010, 18:31 | Par fabien steichen

Je comprends votre position, mais le citoyen est l'exact opposé du consommateur, ainsi, en consommant, nous n'avons pas d'action citoyenne, tout au mieux nous réduisons l'impact de cette privation ( au sens ou le consommateur est restreint à sa sphère privée).

02/08/2010, 20:29 | Par Anne Nymette en réponse au commentaire de fabien steichen le 01/08/2010 à 18:31

Cher Fabien,

Je comprends mais si vous permettez j'apporte cette nuance :

Lorsque nous achetons directement a des petits producteurs, au boucher du coin de la rue, au boulanger du quartier, au marchand de primeur, au poissonnier, nous favorisons la concurrence.

Lorsque nous achetons uniquement en grande surface, nous cautionnons les centrales d'achats et l'inflation des prix par absence de livre concurrence.

Les Prix en grandes surfaces -dans ma région en tous cas- en poissonnerie, boucherie, sont devenus aussi chers que chez le petit commerçant.

Par facilité, beaucoup remplissent le caddy sans y penser.

Voilà aussi mon propos : consommer moins, mais bien :) et en préservant l'emploi Français en priorité et le petit commerce.

Cordialement,

Anne

14/08/2010, 03:55 | Par LE MAGNIFIQUE en réponse au commentaire de Anne Nymette le 02/08/2010 à 20:29

En voilà une idée à intégrer à mon brouillon de "constitution" Rire

L'Etat est tenu de favoriser les productions Françaises en proposant aux citoyens des produits nationaux et générant une rémunération décentes aux producteurs.

 

01/08/2010, 18:59 | Par Jean-Claude Charrié

Nous restons là essentiellement dans le champ des consommations matérielles.

Au delà des question d'éthique, n'y a-t-il pas également un début de saturation. Quelque chose comme un désir de dépassement d'un matérialisme désespérément borné.

Alors pourrait aussi se poser la question des consommations culturelles... de l'économie des connaissances... de la propriété intellectuelle... un nouveau champ d'exercice de la citoyenneté... et de nos vigilances ?

02/08/2010, 20:34 | Par Anne Nymette en réponse au commentaire de Jean-Claude Charrié le 01/08/2010 à 18:59

Cher Jean-Claude,

Vous avez raison.

Mais les nourritures de l'esprit passent aussi... par l'assiette.

Acheter en grande surface également nos livres, par facilité, nuit aux libraires professionnels qui approvisionnent leurs rayons par des documentations "toutes opinions"

Je crains, que les Grandes surfaces en ayant un rayon "livres" bien cadré, nuient justement à la construction citoyenne de la connaissance, par le libre choix.

Soyons vigilants effectivement, et rapprochons nous aussi, de ceux qui savent diffuser la connaissance par la diversité des oeuvres vendues : les libraires.

Pour ce qui est de la sur-consommation, pour être toujours à la pointe de la technique et du progrès, heureusement je pense effectivement qu'elle est en déclin.

Je pense souvent à un superbe Film de Coline Serrault "la belle verte"

Le connaissez-vous?

Bien cordialement,

Anne.

02/08/2010, 09:05 | Par ISHTAR.

 

*** Bonne idée Anne que d'aborder ici ce sujet; la consommation citoyenne, je m'efforce depuis assez longtemps de la pratiquer mais difficile d'y amener ceux que vous tentez de convaincre!

02/08/2010, 20:24 | Par Anne Nymette en réponse au commentaire de ISHTAR. le 02/08/2010 à 09:05

Merci Capucine,

Je fais une recherche en ce moment mais c'est long

Dans le genre "quand vous achetez L'OREAL" qui payez - vous Clin d'oeil

Ou darty ou carrefour ou autre : je suis en recherche de bonnes volontés pour ces recherches : c'est long et compliqué à décoder en fait.

Il y a un an, nous avions mis a plusieurs un boycott de la consommation "opération les petits porte-monnaie fermés" tout un samedi : boycott des grandes surfaces, des pompes, en résumé des centrales d'achats portant préjudice à la libre concurrence.

Assez bien suivie mais peu de médias en ont parlé.

Amitiés et a bientôt

 

03/08/2010, 19:24 | Par GMM en réponse au commentaire de Anne Nymette le 02/08/2010 à 20:24

Assez bien suivie mais peu de médias en ont parlé.

Et cela vous étonne.....

convaincre, et pratiquer, mais surtout ne rien attendre ni des médias, ni des décideurs qui sont tous a la botte dela grande distribution et donc du grand capital.

C'est assez désespèrant de constater son impuissance, de constater le désinterêt général, mais on en arrive toujours a la même conclusion : la société fait tout pour que la vie soit assez dure pour anesthésier toute velleïté de révolte . Il faut de l'énergie pour résister a ce rouleau compresseur et ce n'est pas la vie dans la peur et la précarité qui vont laisser du temps et de l'énergie pour résister. Pas content

04/08/2010, 18:02 | Par Anne Nymette en réponse au commentaire de GMM le 03/08/2010 à 19:24

Mon cher GMM,

Non çà ne m'a pas étonnée je m'y attendais. C'est le même principe que de dire "on peut supprimer les cours de Grec et de Latin pour les sections L, çà ne sert à rien -sous entendu nos jeunes sont trop c.ns pour avoir besoin des lettres anciennes".

Sauf que le droit romain, les juristes s'en servent au quotidien.

Moralité: faire un peuple usé, démoralité, manipulé par les médias, désinformé, divisé, où il y aura peu de grands juristes capables, et où chacun se sentira tout seul impuissant dans son coin : un nouvel esclavage .

Oui il faut de l'énergie pour résister, mais il faut se préparer aussi à la reconstruction de "l'après" ce qui demandera aussi beaucoup d'énergie.

Mais grâce à internet (qu'il déteste d'ailleurs) nous pouvons ENFIN unir nos énergies, et partager des moments forts d'humanité Clin d'oeil Gardons espoir.

08/09/2010, 14:40 | Par Velveth en réponse au commentaire de Anne Nymette le 04/08/2010 à 18:02

Internet peut être un outil mais, à mon avis, rien ne remplacera des actions autour d'associations comme Attac, le Cadtim, la Fondation Copernic ou des mouvements politiques éco-socialistes.

04/08/2010, 19:27 | Par Corinne N

Bonjour Anne Nymette ! :o)

Bien sûr d'accord avec vous sur votre "parti-pris" et les différents arguments et actions évoquées dans ce billet ainsi que dans les commentaires, je rajouterai, après avoir vu plusieurs documentaires sur l'alimentation industrielle (Food Inc, un reportage récent de "Pièces à convictions" sur le poisson d'élevage, les poulets, les cochons, etc. la liste est longue...) il s'avère qu'en plus de tuer les productions locales, garanties d'une autonomie alimentaire et pourvoyeuse d'emplois appréciables, cette nourriture est un poison (et encore je pèse mes mots...) !!!

Juste un petit bémol, me concernant, un site .gouv m'est toujours "suspect"...

Je vous en propose un autre, que j'ai trouvé au fil de mes promenades sur la toile, qui peut permettre de "tirer un fil"...

http://sortirdusupermarche12.free-h.net/

:o)

 

04/08/2010, 20:29 | Par Anne Nymette en réponse au commentaire de Corinne N le 04/08/2010 à 19:27

Merci Corinne,

Lien très intéressant en effet

J'ai moi aussi quelque temps de recul avec les .gouv

Dès que j'ai une minute (demain soir je pense) j'ajoute des éléments de ton lien dans le corps du billet.

Amitiés.

Anne

04/08/2010, 20:03 | Par Fantie B.

Merci de ce billet, Anne Nymette.

Pour devenir plus citoyen, le consommateur doit faire des choix... au désavantage de son porte monnaie, ou de ses habitudes, ou des deux.

Mais au bout de ces choix il y aura peut-être un infléchissement d'un modèle de société.

Parmi nos choix possibles :

Petits commerçants et artisans locaux, avec lesquels il est parfois possible d'établir une relation sociale et pas seulement commerciale...

Interrogations sur les gadgets en tous genres, dont la santé gadget, les nourritures gadgets...

Interrogations sur le monde symbolique dans lequel nous plongeons les nouveaux arrivants : les (nos) enfants entre autres.

Etc.

04/08/2010, 20:35 | Par Anne Nymette en réponse au commentaire de Fantie B. le 04/08/2010 à 20:03

Bonsoir Fantie B.

Toute une éducation a refaire oui : le plus dur c'est de changer et de s'opposer aux achats des ados (17 et 18 ans : et mordus de jeux informatique bien entendu) heureusement ils se fichent des modes vestimentaires oufff -et ils donnent eux-même leurs vêtements devenus trop petits (apprentissage de la solidarité)

J'ai réussi a limiter "la casse" achat jeux. Ils font du troc ;-)))

Entièrement d'accord sur votre commentaire

Y compris sur les conditionnements alimentaires aussi.

Retrouver le plaisir du marché et du contact direct avec les petits producteurs

Mais c'est vrai que c'est quasiment un travail a plein temps

A bientôt

AnneSourire

04/08/2010, 23:17 | Par SAINE COLERE

Combien , vous avez raison .

Combien de centre ville meurent faute de commerce ,

j'en connais comme vous de ces villes" moyennes ", prefectures

meme , etouffées par la grande distribution , ou centre commerciaux , sans ames .

Qu'il m'est penible de voir une personne agées chercher aux longs des allées d'une grande surface , le petit paquet de pâtes alimentaires , ou la boite de sardines !

Encore faut il que cette personne agées , est un moyen de locomotion , pour ce rendre en ces seuls lieux de consommation

fini , les relations humaines , fini les longues discutions les jours de marché ( place aux marchés boursiers ) .

FINI , le veritable conseil du libraire , du papetier , de l'epicier qui

à trouver pour la clientele, , la petite perle pas plus onereuse que

le produit de base .

Je connais bien tout celà ! ( si vous saviez ! )

Ville "dortoires "en banlieue "

Ville "fantômes "en province .

Librairies sans libraire . !

MARCHANDS DE GADGETS !

Generations pousse - caddy !

Un vieux cons peut etre , refusant autant qu'il le peut de

parcourir l rayon electromenager , avant de pouvoir acceder aux

fruits et legumes ,ayant voyagés des kilometres et à peine mangeables !

Au rayon boucherie , pour y trouver de la viande sous cellophane !

C'est l'evolution nous dit on !

Avec toute ma sympathie .

 

05/08/2010, 14:20 | Par Corinne N en réponse au commentaire de SAINE COLERE le 04/08/2010 à 23:17

saine colère, pour rasséréner un peu, je vous propose un sujet connexe à celui-ci :

"Il teste et vante depuis cinquante ans la « sobriété heureuse ». Pierre Rabhi est un Gandhi à la française, version agricole."

Un dossier proposé par Rue89, que vous trouverez en cliquant ici. N'hésitez pas à explorer les hyper-liens proposés au fil du texte.

:o)

 

05/08/2010, 14:06 | Par Anne Nymette en réponse au commentaire de SAINE COLERE le 04/08/2010 à 23:17

Et voilà, saine colère, le tout est de le dire haut et fort.

Corinne donne aussi une piste très intéressante (merci Corinne)

Diffusons ces informations tout autour de nous, sur le net, dans la vie, dans l'éducation de nos enfants. Il y a de quoi affaiblir le lobbying si nous le voulons et le pouvoir non concurrentiel des Centrales d'achat:)

Amitiés à vous deux.

Anne

05/08/2010, 13:50 | Par Jean REX

 

*** "Le Super marché lieu de tous les dangers pour votre santé" en vidéo ( vous savez que j'adore la mise en images / le poids de mots...etc)

Alerte bis (cf. Billet sur les OGM) !

*** Le Réquisitoire d'Alex Jones sur l'empoisonnement "Soft kill", comme il dit...

NB : D'habitude, je trouve A. Jones excessif, voire "limite", mais sur ce sujet là, il est parfaitement raccord avec mon intime conviction, c'est pourquoi je vous soumets ce petit film de 15 mn...(à diffuser largement).


Nourriture: Le Grand Secret (Alex Jones)

 

 

 

Bien@vous

05/08/2010, 14:03 | Par Anne Nymette en réponse au commentaire de Jean REX le 05/08/2010 à 13:50

Merci Jean, pour cette contribution édifiante.

Les centrales d'achats des Hyper Super Marchés sont le nouvel esclave NON CONCURRENCIEL des pauvres consommateurs citadins qui se font empoisonner comme au coin d'un bois

Et qui, sans le savoir, investissent par leurs achats à l'inverse de leurs bulletins de vote!

A nous de sonner la cloche d'alarme.

Bien cordialement

Anne.

 

05/08/2010, 15:52 | Par Etoile66

Je suis assez stupéfaite de lire les commentaires !
Notamment celui-ci: "mais le citoyen est l'exact opposé du consommateur, ainsi, en consommant, nous n'avons pas d'action citoyenne, tout au mieux nous réduisons l'impact de cette privation ( au sens ou le consommateur est restreint à sa sphère privée).
01/08/2010 18:31Par fabien steichen
"
Je me demande ce qu'a fait l'Ecole en France ?
Comment ne pas voir que le citoyen est celui qui doit faire en sorte que sa vie soit gérable et non subie. Et que pour avoir du poids face à d'autres qui sont organisés, en industrie, en centrales d'achat, en hyper-marchés, en entreprises, en administrations, en Etat, etc... il faut opposer une organisation citoyenne qui lui soit au moins égale en force pour refuser le diktat et co-gérer sa vie plutôt que de la subir...
Je suis sidérée d'entendre tant de gens râler en s'adressant à "ceux d'en haut" comme s'ils s'adressaient à un dieu ou un super-papa sans avoir de quelconque pouvoir de maîtriser leur vie.

Qu'a fait l'Ecole qui n'a pas donné à ses enfants - depuis des générations - les outils pour gérer leur vie et non la subir face à des "élites" auxquels ils ont été dressés à se soumettre ?
Quelques exemples pratiques. La plus récente. J'écoutais hier soir une excellente émission sur France Culture
http://www.franceculture.com/emission-les-grands-debats-contemporains-rencontres-d-averroes-33-guerres-et-terrorismes-un-tragique

les intervenants parlaient de rapports de force et du fait que beaucoup de souffrances avaient lieu sur les lieux de travail, l'auditeur qui avait appelé se plaignant des méchants patrons qui faisaient monter la pression entraînant les suicides ce qui était une sorte de violence.

Un des intervenant a fait fort justement remarquer qu'en France, le taux de syndicalisation était le plus bas d'Europe, ajoutant "il nous faudrait un taux de syndicalisation comme en Allemagne", la salle a applaudi.

Il n'y a rien sans rien, seul un rapport de force, une organisation des citoyens à tous les niveaux de leur vie de tous les jours, en tant que citoyen travaillant, en tant que citoyen consommant, en tant que citoyen face aux administrations, en tant que citoyen face à l'Etat, etc... etc.. peut faire naître un sain équilibre entre ces forces et faire en sorte que le citoyen gère sa vie et non la subisse.

Il en est de même des prix des biens consommés et de leur qualité.

Nous avions des amis de Bretagne ici pendant 3 jours. Ils ont fait les magasins, entre autres, et constaté que les prix étaient beaucoup plus bas qu'en France. Je leur confirmais qu'il en était ainsi depuis plus de 30 ans - période que j'avais pu observer - et que même Luc Chatel l'avait constaté béatement en venant traverser la frontière:
http://www.dailymotion.com/video/x5hxae_deplacement-chatel-supermarche-alle_news J'ai souri en l'entendant dire "Tiens, ici il n'y a pas de gratuits"

Il n'y a qu'à des citoyens non formés aux rouages des grands complexes d'un pays qu'on peut faire gober que quelque chose serait "gratuit".

Certains se ruent sur les pubs "2 pour le prix d'un"... le prix du fromage était de 3,75 € en Allemagne, sans "cadeau"... et 4,35 € en France avec un "gratuit"... CQFD...

Quelle naïveté, quel manque de formation citoyenne à la consommation!

On laisse les citoyens français sans armes devant plus forts qu'eux. Une immense arnaque qui dure depuis des décennies... par l'éducation ou la non-éducation de sa population pour des raisons purement idéologiques, ce qui permet à une "élite" de squatter tous les pouvoirs à tous les niveaux...pendant que les autres râlent et manifestent sans grands résultats.

Et pourquoi ? Parce que l'Ecole du pays a formé des "citoyens" qui pensent comme le commentateur: "mais le citoyen est l'exact opposé du consommateur, ainsi, en consommant, nous n'avons pas d'action citoyenne"

Un petit coup d'oeil sur la seule organisation de citoyens consommateurs non gouvernementale - l'autre dépend du Ministère de l'Economie ! (plutôt du côté des entreprises) - l'UFC Que choisir - wikipedia en donne des infos plus variées - montre que cette organisation est fière d'avoir 141 780 adhérents pour environ 65 millions d'habitants ! Je cite: "Que Choisir en ligne est édité par l'UFC-Que Choisir, association à but non lucratif créée en 1951, doyenne des associations de consommateurs d'Europe occidentale.
Un mouvement associatif puissant et indépendant...
L'UFC-Que Choisir est une association loi 1901 forte de près de 170 associations locales regroupant plus de 141 780 adhérents"

Ce qui fait à peu près 0,25% de la population !

Il convient donc d'admirer la force de frappe de ce tigre de papier, tandis que les lobbies font la cour des "élus" qui font les lois, subies par les citoyens qui refusent de s'organiser, mais râlent ...

Juste derrière la frontière, là où il n'y a pas de "gratuits" car les gens ne le goberaient pas, on constate que l'organisation de consommateurs regroupe 20 millions d'adhérents, soit 25% de la population d'un peu plus de 80 millions d'habitants. Dans ce pays, de grandes société ont dû plier devant la pression de citoyens organisés qui savaient boycotter et dire NON. Qui savaient et qui savent faire respecter leurs points de vue et leur dignité. Il suffit d'une tentative d'arnaque et la Centrale des consommateurs est appelée par des citoyens attentifs, immédiatement, elle publie des articles dans la presse, mettant la population en garde. Des actions citoyennes ont fait plier les sociétés Shell et Nokia pour n'en citer que 2 exemples. Le boycott citoyen est un outil performant, mais il demande une grande organisation, une information et un engagement citoyen.

On n'a rien sans rien...

Notre commentateur

mais le citoyen est l'exact opposé du consommateur, ainsi, en consommant, nous n'avons pas d'action citoyenne"

ne vit certainement pas d'amour et d'eau fraîche uniquement, je suppose.

Il doit déjeuner le matin, son pain ou ses céréales, il a dû les acheter quelque part, je doute qu'il les fabrique lui-même. Idem pour son thé ou café, son lait, etc... Et voilà comment il se transforme en Bourgeois Gentilhomme

« Par ma foi ! il y a plus de quarante ans que je dis de la prose sans que j'en susse rien, et je vous suis le plus obligé du monde de m'avoir appris cela. »

Par extension, Monsieur Jourdain désigne quelqu'un pratiquant une activité sans même avoir connaissance de son existence."

Notre commentateur consomme depuis sa naissance sans le savoir, sans en être conscient !

Il est ainsi à la merci de tous ceux qui peuvent lui faire croire n'importe quoi.

D'ailleurs en France, on ne sait plus toucher la "qualité", il n'existe pratiquement plus d'expérience du "rapport qualité-prix" dans une population à qui on a fait croire aux "gratuits", tant dans le commerce que dans la presse.

Triste et dangereux, car le pays est aux mains de ceux qui en profitent, sans aucune défense ni organisation citoyenne.

 

 

05/08/2010, 22:57 | Par Anne Nymette en réponse au commentaire de Etoile66 le 05/08/2010 à 15:52

Bonsoir Etoile66

Belle intervention.

Je pense que c'est encore pire que çà : la "gratuité" de la scolarité n'existe plus.

Les cahiers les livres ne sont plus fournis... pourquoi donc?

Pour que les jeunes, tout petit déjà, aient le goût du gadget, du cahier où il y aura l'image de tel manga, de tel dessin animé a la gomme et toutes les déclinaisons qui vont avec...

L'école gratuite est morte depuis longtemps.

L'Etat en se défaussant, a bien préparé l'hyper consommation aveugle.

Et c'est à nous parents, de rectifier le tir.

(le commentaire m'a aussi choquée)

05/08/2010, 20:24 | Par Le Père Vert Pépère

Pour une fois d'accord avec vous, Etoile 66, dont je salue au passage le retour.

06/08/2010, 17:04 | Par Etoile66 en réponse au commentaire de Le Père Vert Pépère le 05/08/2010 à 20:24

Clin d'oeil

Tiens, au détour d'un article en cherchant de la documentation pour répondre, je suis tombée sur cette action citoyenne qui refuse l'arnaque des "sondages".

Cela mérite un soutien et un refus de ce lavage de cerveau permanent.

 

07/08/2010, 15:51 | Par Anne Nymette en réponse au commentaire de Etoile66 le 06/08/2010 à 17:04

ce qui mérite aussi soutien et inscription car ils bougent anti corruption :

Le dossier sondage de l'Elysée et la plainte :

http://anticor.org/2010/02/11/sondages-de-lelysee-plainte-deposee-par-anticor/

Les sondages s'incrivent aussi dans le dossier Lobbying : aucun n'est valable.

Merci ma chère Etoile66 de ce lien Sourire il est en effet a lire

 

11/08/2010, 19:20 | Par Etoile66

En prolongement de l'action citoyenne, je viens de publier un article sur la formation du citoyen par la musique:

http://www.mediapart.fr/club/blog/etoile66/110810/le-role-de-lecole-dans-la-cohesion-sociale-photos-et-en-france

12/08/2010, 22:09 | Par Anne Nymette en réponse au commentaire de Etoile66 le 11/08/2010 à 19:20

Un excellent article Etoile66

FélicitationsSourire

12/08/2010, 12:39 | Par calyps o

Merci pour cet excellent article que je viens juste de découvrir.

Nous sommes tous des "comm'acteurs" en puissance et, en conscience, arrêter de tout vouloir acheter "moins cher" (mais dans quelles conditions...souvent produits confectionnés à l'étranger, par des enfants et adultes sous-payés).

Egalement ne pas succomber à la mode "supermarché". Je reviens au marché hebdomadaire avec des producteurs et produits locaux, les petits commerces locaux sinon ils vont fermer les uns après les autres.

L'argent dépensé doit rester, autant que faire se peut, dans la cité et non remplir les poches d'enseignes nationales et internationnales.

Et nous allons revenir à des échanges locaux, troc et développements de solidarité quand l'inflation va repartir sous peu, inéluctablement, sous l'effet de la planche à billets, tant dollars qu'euros, car les marchandises à acheter n'augmenteront pas, elles.

12/08/2010, 22:01 | Par Anne Nymette en réponse au commentaire de calyps o le 12/08/2010 à 12:39

ni des "cumulards de la République" calyps'o !

welcome Sourire

14/08/2010, 08:25 | Par Alain Godefroy

Au-delà du concept même de consommation, il s'agit de rétablir des circuits courts de distribution et de rétablir le lien entre consommateurs et producteurs.

Rétablir des circuits courts présente de nombreux avantages:

  • favoriser une production locale
  • réduire ainsi les transports et donc les émissions de gaz à effets de serre, diminuer ainsi la facture énergétique
  • garantir des produits de meilleures qualité ( pas besoin par exemple de cueillir les tomates 10 jours avant le murissement et de sélectionner des variétés qui supportent le transport au détriment du goût)
  • garantir des revenus décents aux producteurs en éliminant les intermédiaires et en ne les soumettant pas aux dictats de la grande distribution
  • permettre au consommateur d'avoir accès à des produits de qualité à un prix juste.
  • permettre au consommateur de connaitre les difficultés et les aléas de la production.

17/08/2010, 09:18 | Par Anne Nymette en réponse au commentaire de Alain Godefroy le 14/08/2010 à 08:25

Entièrement d'accord. Merci pour cette intervention constructive.

A nous aussi de faire comprendre à nos concitoyens que compenser un mal être social par des achats irréfléchis, c'est justement accroître le problème social.

Bonne journée Alain Godefroy

08/09/2010, 10:28 | Par Anne Nymette

Un rappel ce jour 8 septembre :

c'est nous qui sommes les acteurs du PIB... sans nous, l'état n'est plus rien

Ne l'oubliez SURTOUT PAS

C'est notre argent qui le fait fonctionner.

A vous de voir si vous voulez continuer à faire tourner une machine déréglée!!!

08/09/2010, 12:57 | Par *Jacquounet*

Soit dit en passant, il faut rétablir l'équilibre entre le dictat de la pub et nos réel besoins.

Redevenir "comm'acteur", c'est aussi cela.

09/09/2010, 08:30 | Par Anne Nymette en réponse au commentaire de *Jacquounet* le 08/09/2010 à 12:57

La pub est un marché financier du lobbing : il faut apprendre aux enfants que c'est une plaie sociale. et nous en payons le prix dans nos achats : lorsqu'on regarde le coût réel des produits achetés, on est étonnés de payer souvent 80% de taxes, frais, et revenus des centrales d'achats ; au final le produit lui-même ne coûte que 20% du prix imposé (exemple les pâtes)

08/09/2010, 13:29 | Par guydufau

Merci Anne pour toute cette intervention, s'il arrive si tard, c'est parce que je l'ignorais. La grande surface est un fléau que nous devons combattre.

09/09/2010, 08:27 | Par Anne Nymette en réponse au commentaire de guydufau le 08/09/2010 à 13:29

cher guydufau,

Oui, et une grève de la TVA aurait certainement une portée aussi forte qu'une manifestation... (voir plus)

20/09/2010, 17:51 | Par Myriam Kieffer

Merci Anne pour tous ces liens, et pour votre travail de recherches sur le sujet... La grande surface est un gros mot chez nous, nous ne consommons que chez nos petits commerçants, et ne nous alimentons qu'en Bio "de proximité" (avec notamment les "Campaniers"...).

L'éducation de nos enfants est tout aussi importante. Il est essentiel de leur dire la vérité, d'en parler avec eux. Sinon, ils sont des victimes toutes désignées.

Tout naturellement, s'est également mis en place une consommation responsable, avant tout achat, nous nous posons la question de son utilité et de son réel besoin pour nous.

Cela me rassure de voir ce débat porté ici, moi qui est toujours le rôle de l'emmerd... avec mes tentatives d'avertissement auprès de mes proches.

Cela fait des mois et des mois que je répète qu'il faut boycotter les super, les hyper marchés, boycotter les marques (ce qui n'est pas simple avec des ados...), modifier ses comportements... Que nous "consommateurs", nous détenons le "pouvoir".

J'ai la plupart du temps l'impression de parler dans le vide... Quoique, "quelques" personnes semblent "bouger" dans mon entourage, mais nous sommes loin du compte.

02/10/2010, 22:59 | Par Anne Nymette en réponse au commentaire de Myriam Kieffer le 20/09/2010 à 17:51

Merci Myriam et bravo

Oui il faut boycotter et les ados ont du mal.. mes enfants s'y mettent et ont compris depuis qu'eux aussi manifestent sur les projets d'état qui les contrarient.

Le PIB c'est nous

Je travaille sur un sujet du même "tonneau" : qui se cache derrière les marques

A bientôt

Anne

Newsletter