Jeu.
23
Oct

MEDIAPART

Connexion utilisateur

Les enfants aux USA !

Les USA semblent ne pas aimer leur enfants en bas âge. L’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) vient de publier mardi dernier son rapport: «Assurer le bien-être des enfants» dans lequel elle appelle les Etats à «accroître leurs dépenses au titre des enfants de moins six ans afin de réduire les inégalités sociales et de permettre à tous, en particulier les plus fragiles, d’être plus heureux». Il s’agit du premier rapport de l’OCDE sur le bien-être des enfants dans ses trente pays membres.
Dans ce document, en l'occurrence, l’OCDE exhorte entre autres les Etats-Unis à dépenser davantage pour ses jeunes enfants afin d’améliorer leur santé et leurs performances scolaires. De ce document, il ressort aussi, que les Etas-unis sont l'un des plus mauvais élèves du monde industrialisé en matière de mortalité infantile, de grossesses précoces et de pauvreté des enfants.Les Etats-Unis dépensent en moyenne 140 000 dollars pour chaque enfant, soit bien au-dessus de la moyenne dans l’ensemble de l’OCDE, qui est de 125 000 dollars.Mais ces fonds bénéficient principalement à des enfants plus âgés, ayant entre 12 et 17 ans, précise l’étude. Les dépenses américaines pour les enfants de moins de six ans s’élèvent en moyenne à seulement 20 000 dollars par enfant, alors que la moyenne pour l’ensemble de l’OCDE est de 30 000 dollars.

 

Les Etats-Unis présentent un des taux de mortalité infantile les plus élevés de l’OCDE. Seuls le Mexique, la Turquie et la Slovaquie font moins bien. Les jeunes Américains de 15 ans figurent également dans le peloton de queue en matière de résultats scolaires.
Par ailleurs, le taux de pauvreté des enfants aux Etats-Unis est quasiment le double de la moyenne de l’OCDE: 21,6 % contre 12,4 %. Le taux de grossesse chez les adolescentes américaines est trois fois supérieur à la moyenne de l’OCDE, seul le Mexique affichant un taux supérieur parmi les pays de l’organisation.

«Un investissement plus équilibré des dépenses entre le stade de la petite enfance (...) et celui de la grande enfance ou de l’adolescence (...) contribuerait à l’amélioration à long terme de la santé, du niveau d’éducation et du bien-être des enfants», souligne le rapport.
Parmi les autres pays de l’OCDE, la France, l’Allemagne, la Grande-Bretagne et la Belgique dépensent plus pour leurs enfants que les Etats-Unis, alors que la Suisse, l’Irlande, l’Australie et l’Italie dépensent moins, note l’étude. Les pays qui sortent honorablement de ce rapport OCDE sont désormais, la Hongrie, la Finlande et la Slovaquie, qui consacrent chacun plus d’un quart de l’ensemble de leurs dépenses liées à l’enfance aux enfants de moins de six ans.

La Grande-Bretagne dépense également plus que la moyenne de l’OCDE pour ses enfants, et, comme les Etats-Unis, elle consacre la plus grande partie de ces fonds à ses jeunes âgés entre 12 et 17 ans. Mais le pays enregistre des taux d’alcoolisme et de grossesse élevés chez ses adolescents.

Tous les commentaires

07/09/2009, 19:28 | Par jamesinparis

Pour ceux qui auront la chance aux USA d'arriver jusqu'à la majorité :

« L’Université pourrait devenir au-dessus des moyens de la plupart des citoyens US », New York Times, 3 décembre 2008.

Voici le chemin néo-libéral vers et sur lequel Nicolas Sarkozy "dirige" la France.

Car nous le valons bien.

Le naufrage universitaire américain : un modèle pour la France ? 

http://www.mediapart.fr/club/blog/jamesinparis/080309/le-naufrage-universitaire-americain-un-modele-pour-la-france

07/09/2009, 20:06 | Par Vertubleu

Deux millions et demi de personnes sont incarcérées aux USA, soit le plus fort taux mondial, ce qui correspond à 25% de la population carcérale mondiale totale, alors que les USA ne représente que 5% de la population mondiale.

Ces gens en prison ont aussi des enfants , que deviennent-ils, durant les périodes d'incarcération ??

Douze millions et demi d'enfants ne mangent pas à leur faim aux USA (source Le Monde du 4 septembre 2009).

Cinquante millions d'américains ne disposent pas de couverture médicale minimale.

L'objectif et le sommet anthropologique de l"'américan way of life" c'est d'être obèse avant 50 ans totalement avachi devant 3 téléviseurs avec un 4x4 garé à l'extérieur d'un pavillon chicos dans un quartier WASP.

A part le Dollar, ils aiment quoi vraiment ces américains ??

@ +O-NE

Newsletter