Sam.
02
Aoû

MEDIAPART

Connexion utilisateur

ISRAEL PIRATE

L'arraisonnement du Dignité al-Karama, et la capture de son équipage et de ses passagers (11 français et 1 journaliste israëlienne) constituent un acte de piraterie. Ce navire ne menaçait personne. Il tentait seulement de passer le blocus de Gaza. Alors que la France prétend vouloir la naissance d'un Etat palestinien, on attend avec impatience sa réaction diplomatique. On est interressé de connaître le point de vue des candidats au pouvoir suprème.

Tous les commentaires

21/07/2011, 10:30 | Par Bernard Colin

Y a quelqu'un ?

21/07/2011, 10:34 | Par Jean-Yves Cognac en réponse au commentaire de Bernard Colin le 21/07/2011 à 10:30

Oui mais je suis au boulot !!!

21/07/2011, 11:15 | Par Bernard Colin en réponse au commentaire de Jean-Yves Cognac le 21/07/2011 à 10:34

Salut

 

21/07/2011, 12:51 | Par Bernard Colin

ascenceur

21/07/2011, 12:53 | Par Bernard Colin

Qui ne dit rien qu'on sent ?

21/07/2011, 13:04 | Par MissFaff

Flibustiers ? Forbans ?

21/07/2011, 13:33 | Par Bernard Colin en réponse au commentaire de MissFaff le 21/07/2011 à 13:04

Forts ban-dits

21/07/2011, 14:38 | Par Velveth

Imaginons un seul instant un autre pays qu'Israël se livrant à un acte de piraterie maritime et le déchaînement médiatique que cela entraînerait...

Cet Etat théocratique belliciste, colonialiste et raciste jouit du droit exclusif de se moquer de toutes les résolutions internationales et de pratiquer un blocus inhumain dans l'indifférence de nos grands médias...

21/07/2011, 16:31 | Par Bernard Colin en réponse au commentaire de Velveth le 21/07/2011 à 14:38

Fort bien dit

21/07/2011, 17:11 | Par Bernard Colin en réponse au commentaire de Bernard Colin le 21/07/2011 à 16:31

Pourquoi ils se gêneraient ?

21/07/2011, 18:20 | Par Jean-Yves Cognac en réponse au commentaire de Bernard Colin le 21/07/2011 à 17:11

Surtout que dans la gêne, y'a pas de plaisir...

Sauf pour Tarzan !!!

OK, je sors...

21/07/2011, 19:46 | Par Bernard Colin en réponse au commentaire de Jean-Yves Cognac le 21/07/2011 à 18:20

ben oui.

Comme tout le monde s'en fout qu'on fasse crever les palestiniens, un par un.

Fadela pête un boulon.

Mes potes sur les bateaux sont aux abois.

Les 10 gamins qu'on a réussi à sortir pour 15 jours, vont retourner dans leur camps.

Tous taulards à vie, de naissance.

21/07/2011, 20:48 | Par Jean-Yves Cognac en réponse au commentaire de Bernard Colin le 21/07/2011 à 19:46

C'est la merde...

21/07/2011, 20:01 | Par Art Monica

RAMALLAH, Cisjordanie (AP) — Marouan Bargouti, l'un des plus influents prisonniers palestiniens détenu en Israël, a appelé mercredi les Palestiniens à descendre dans les rues par "millions" à l'automne prochain pour soutenir la demande de reconnaissance d'un Etat palestinien par l'ONU.

 

Devant l'impasse des pourparlers de paix, au point mort depuis 2008, l'Autorité palestinienne a fait part de son intention de demander un vote sur la reconnaissance officielle d'un Etat palestinien au Conseil de sécurité des Nations unies, ou à défaut, lors de l'Assemblée générale de l'ONU en septembre prochain.

 

Ancien grand patron du Fatah en Cisjordanie pendant la deuxième Intifada, Marouan Barghouti, 51 ans, candidat potentiel à la succession du président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, a dicté un message à ces avocats venus récemment lui rendre visite en prison, selon épouse Fadwa. Son appel a été publié dans les journaux palestiniens et un exemplaire transmis à l'agence Associated Press.

 

Dans ce message, il appelle les Palestiniens dans les territoires de Cisjordanie et de la Bande de Gaza, mais aussi dans les autres pays à "défiler pacifiquement par millions lors de la semaine du vote à l'ONU". Il explique que la vue de manifestants brandissant les couleurs du drapeau palestinien dans le monde entier renforcera la cause palestinienne.

 

Marouan Barghouti, reconnu coupable de chefs de meurtre en 2002, purge cinq peines de prison à vie après avoir été condamné en Israël pour son implication dans des attentats meurtriers.

 

De son côté, le Premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou a fait sa première apparition sur un média arabe pour appeler à un retour à la table des négociations. Interrogé sur la chaîne d'information al-Arabiyah, il s'est dit prêt à se rendre à Ramallah en Cisjordanie pour des entretiens en face à face avec les dirigeants de l'Autorité palestinienne. AP

 

22/07/2011, 00:18 | Par Bernard Colin en réponse au commentaire de Art Monica le 21/07/2011 à 20:01

Je pense que Barghouti a raison. Il faut faire savoir ce que le peuple veut.

Fadela, ma douce petite fée, fronce les sourcis. Elle me dit: gare à l'instrumentalisation. Elle me dit: j'ai trois ennemis, le Fatah, le Hamas, Israël. Nous sommes de la petite monnaie dans leur mains.

Son père est "chef de camp". Elle milite depuis l'âge de 10 ans.

- Du calme, utilisons ceux qui veulent nous utiliser, je lui réponds.

- Oui, oui, je sais, soyons judo. J'aimerais t'y voir. Elle me frotte le crâne avec ses phalanges, après elle m'embrasse.

 


 

21/07/2011, 20:19 | Par michbret

Bonjour Bernard. Comme le dit Velveth, Israël constitue toujours un cas particulier des relations internationales. Que n'auraient pas dits nos "dirigeants et responsables" (et pas qu'en France) si Kadhafi avait fait quelque chose de similaire dans le passé.

 

Même si Gaza faisait partie intégrante de l'état Israélien, l'arraisonnement du Dignité al-Karama (comme celui de la précédente flottille de 2010 partie de Turquie - 9 morts lors de cette opération) n'en reste pas moins un acte équivalent à de la piraterie maritime.

 

La définition des eaux internationales est très claire: C'est la zone delà de 12 milles marins des côtes. Comme l'arraisonnement s'est effectué à plus de 40 milles marins des côtes de Gaza ou d'Israël, l'intervention Israélienne ne constitue donc qu'une énième violation du droit international par cet état, et ce sans aucune justification en regard les dérogations légales habituelles (transport illicite de matière nucléaire par exemple).

 

On a désormais l'habitude de même que cette indifférence générale plus que pesante ...

 

Mais les développements du vaudeville DSK & Co doivent être plus intéressants.

22/07/2011, 00:22 | Par Bernard Colin en réponse au commentaire de michbret le 21/07/2011 à 20:19

Michbret, tu me fais du bien.

21/07/2011, 20:39 | Par Virgil Brill

La création officielle d'un Etat Palestinien avec l'approbation solennelle de l'ONU, que ça plaise ou non au gouvernement Israëlien, ça paraît pas gagné d'avance mais ça serait quand même du lourd. Plus difficile alors pour un Netanyahu de se foutre du monde, non ?

Que des millions de Palestiniens défilent pour réclamer cette justice évidente, bravo. Et nous aussi, on pourra défiler ? Oui, bien sûr. Il faudra, partout dans le monde.

Trouver des relais citoyens, internationaux. Avaaz, peut-être ? Il faudra qu'on soit assez nombreux à le leur suggérer. Qu'est-ce que vous en pensez ?

22/07/2011, 00:06 | Par Bernard Colin en réponse au commentaire de Virgil Brill le 21/07/2011 à 20:39

Oui, Virgil.

Soyons nombreux à ces défilés. Très nombreux.

La création d'un Etat palestinien, ne sera pas l'aboutissement de ce long conflit. Les problèmes ne seront pas réglés, pour autant. Ce sera le début d'un autre mode de relation, ce sera un départ.

Je pense à l'Irlande du nord où je vais souvent, et où c'est en train de se redurcir. Les protestants recommencent leurs provocations dominatrices.

Merdier historique.

Arrêtez d'héritez. Le merdier des vieux, c'est leur histoire. On n'est pas obligé d'hériter de tout. Vous avez le droit d'inventaire, les gamins.

21/07/2011, 21:35 | Par profil_inactif_145012

Bien sûr, les manisfestations, et toutes les actions qui ont marché contre l'Afrique du Sud, sont utiles pour l'avenir de la Palestine, mais le facteur numéro un sera la prise de conscience des Israëliens eux-mêmes, dont le discours alternatif à celui du gouvernement trouve paradoxalement encore moins d'écho en France qu'en Israël même.

 

Shlomo Sand remarque que son livre, Comment le peuple juif fut inventé, a été reçu avec plus d'opprobre hors d'Israël qu'à l'intérieur du pays où le débat fut vigoureux mais intéressant.

Un autre livre éclairant de Shlomo Sand : Les mots et la terre, les intellectuels en Israël

22/07/2011, 00:09 | Par Bernard Colin en réponse au commentaire de profil_inactif_145012 le 21/07/2011 à 21:35

A lire.

 

C'est tellement réfléchi, tellement curieux de vérités. On lit ça, accroché aux pages. Avec le café du matin, en traînant une heure, c'est l'idéal.

22/07/2011, 10:02 | Par Bernard Colin

ascenceur

22/07/2011, 10:20 | Par Art Monica

Un article de l'essayiste israélien Avraham Yehoshua ce matin: . http://www.liberation.fr/monde/01012350113-etat-du-peuple-juif-ou-etat-du-peuple-d-israel . On n'est pas sorti du pétrin !!!

22/07/2011, 10:29 | Par Bernard Colin en réponse au commentaire de Art Monica le 22/07/2011 à 10:20

Très intéressant

22/07/2011, 11:08 | Par Art Monica

Les Israéliens se préoccupent des arguments selon lesquels ils n'auraient aucune légitimité à vivre en Israel. Certains se référent au livre de Adriaan Reelant sur la Palestine du 17ème siècle, écrit en 1694 et rédigé en latin.

 

Adriaan Reelant, Palaestina ex monumentis veteribus illustrata (2 volumes), vol. I, ex libraria Guilielmi Broedelet, 1714, 1068 p.

 

Voyage en Palestine“, est le titre d’une œuvre écrite en 1695, par Hadrian Reland (ou Relandi), cartographe, géographe, philologue et professeur de philosophie hollandais. Le sous-titre de l’ouvrage, rédigé en Latin, s’intitule “Monumentis Veteribus Illustrata”, édité en 1714 aux Editions Brodelet.

 

Cette histoire commence de façon quasi anecdotique, dans un rayon d’une librairie de Budapest, qui renferme des antiquités littéraires, dont une partie concerne le judaïsme : d’anciennes reliques, usées par le temps mais de grande valeur historique (et monétaire), parfois manuscrites, probablement dérobées, issues d’anciennes synagogues. Cette pièce peut aujourd’hui être consultée à l’Université de Haïfa.

 

L’auteur de cet ouvrage, l’un des premiers orientalistes, connaissait les langues, hébraïque, arabe et grecque (ancien). En 1695, Relandi (ou Reland) est envoyé en voyage d’études en Israël, en Palestine d’alors, pour un objectif bien spécifique : recenser plus de 2500 lieux (villes et villages) apparaissant dans le texte du Tanah (Bible) ou de la Michna, dans leur appellation originelle. A chaque fois, Reland y mentionne le nom hébraïque tel qu’il apparaît dans le texte et le verset exact auquel il se réfère. Reland y fait également figurer son équivalent en Latin-Romain ou Grec ancien. Outre ce remarquable travail linguistique, l’auteur opère surtout un recensement de l’époque, pour chaque localité visitée : d’abord une considération d’ordre général spécifiant que la terre d’Israël d’alors est pratiquement déserte, très peu peuplée.

 

La majorité de ses habitants se concentre alors dans les villes de Jérusalem, Acco (Acre), Tsfat (Safed), Yafo (Jaffa), Tveria (Tibériade) et Aza (Gaza). Surtout, le constat établi par le géographe conclut à une présence dominante de Juifs sur cette terre, quelques Chrétiens et très peu de Musulmans, dont la plupart étaient des Bédouins.

 

Quelques remarques extraites de cette étude :

· Aucune localité d’alors ne propose de nom ou de source arabe

· La grande majorité de ses villes ou villages possède un nom hébreu, quelques-uns en Grec ou Latin-Romain

· Pratiquement aucune ville qui possède aujourd’hui un nom en arabe n’en possédait à l’époque : ni Haïfa, ni Yafo, ni Naplouse (Shehem), Gaza ou Djénine.

- Aucune trace dans les recherches de Reland de sources historiques ou philologiques établies aux noms arabes, plus tardifs, de Ramallah, Al Halil (Hébron) ou Al Qods (Jérusalem). En 1696, Ramallah s’appelle “Beteïlé” (du nom hébreu “Bet El”), Hévron s’appelle … Hévron et Méarat Hamahpéla (Caveau des Patriarches) : Al Halil, du nom donné à Avraham Avinou en arabe.

- La plupart des villes étaient composées de Juifs, à l’exception de Naplouse (Shehem) qui comptait 120 personnes issues d’une même famille musulmane, les “Natashe”, ainsi que 70 Samaritains

- A Nazareth, en Galilée, une ville entièrement Chrétienne : 700 Chrétiens - A Jérusalem, plus de 5000 habitants, dont la plus grande majorité est juive, et quelques Chrétiens. Reland n’évoque que quelques familles bédouines musulmanes isolées, composées d’ouvriers temporaires saisonniers, dans les domaines de l’agriculture ou de la construction.

- A Gaza, près de 550 personnes, 50% de Juifs et 50% de Chrétiens. Les Juifs étaient essentiellement spécialisés dans l’agriculture : la vigne, les olives et le blé (Goush Katif). Les Chrétiens s’occupant davantage de commerce et transport des différents produits de la région

- Tibériade et Safed étaient de localités juives. On sait surtout que la pêche du Lac de Tibériade constituait le principal emploi de l’époque.

- Une ville comme Oum El Fahem par exemple était complètement chrétienne : 10 familles

22/07/2011, 11:11 | Par Art Monica en réponse au commentaire de Art Monica le 22/07/2011 à 11:08

J'ai inséré ce commentaire car j'ai lu sur Mediapart, et ailleurs, des refus absolus par certains de reconnaître une quelconque légitimité des Juifs à habiter en Israël.

 

Or on voit bien qu'avec ce genre d'arguments, on n'arrivera à rien. Eternellement, les uns diront qu'ils ont été là avant les autres et qu'ils ont le droit d'y être plus que les autres..

22/07/2011, 11:38 | Par Bernard Colin en réponse au commentaire de Art Monica le 22/07/2011 à 11:11

J'avais compris Art Monica. Merci.

La Belgique date de 1815

L'Italie de 1848

L'Allemagne de 1870

Israël de 1948

Le Pakistan de 1962

Le Sud Soudan de 2011

+ croatie, bosnie, serbie, kosovo, etc.

 

Des évènements historiques ont créés des Etats, des nations. (Je ne sais pas si il faut rendre la gaulle aux romains, ou aux ostrogoths.) Ces nations existent. Il nous faut inventer avec ce qui est. Voilà mon angle de vue.

Sinon que chacun retourne dans le ventre de sa mère, puis s'il y a encombrement, dans les couilles de son père.


22/07/2011, 11:58 | Par Emmanuel Esliard en réponse au commentaire de Bernard Colin le 22/07/2011 à 11:38

Je suis pour rendre la Bretagne aux gallos (c'est à dire les armoricains, par Toutatis) ! Rire

Plus sérieusement, tant qu'Israël n'acceptera pas qu'un Etat Palestinien viable puisse se constituer, la situation restera bloquée éternellement, avec un ressentiment grandissant chez les Palestiniens. Le pays est aujourd'hui aux mains des extrémistes qui constamment jettent de l'huile sur le feu, alors qu'un accord équitable, dégonflerait rapidement le Hamas qui n'aurait plus de soutien populaire.

 

22/07/2011, 12:05 | Par Art Monica en réponse au commentaire de Emmanuel Esliard le 22/07/2011 à 11:58

Bernard et Emmanuel,

 

C'est également mon point de vue. Il y a place pour deux états sur cette petite terre, droit à un état que chacune des "parties" doit reconnaître à l'autre.

 

Les arguties sur la légitimité géographique ou historique, nous nous en fichons, nous. Mais il y a beaucoup de gloses là-dessus, les gens ayant besoin de légitimité...

 

Il faut probablement en tenir compte lorsque l'on traite ce dossier brûlant.

Les représentations et des croyances des gens constituent des obstacles, tout en étant le simple reflet des blocages politiques. Il faudrait donc, me semble-t-il, agir sur les deux en même temps...

22/07/2011, 12:46 | Par Bernard Colin en réponse au commentaire de Art Monica le 22/07/2011 à 12:05

bien sûr.

 

En attendant, levée du Blocus de Gaza, arrêt des brimades et harcèlements de palestiniens.

22/07/2011, 12:59 | Par profil_inactif_145012

Intéressant d'insérer (Art Monica : Adrieen Reelant ) un texte du XVII siècle en semblant le prendre pour argent comptant alors que ce n'est qu'un document produit par un voyageur...

22/07/2011, 13:11 | Par Art Monica en réponse au commentaire de profil_inactif_145012 le 22/07/2011 à 12:59

Mhjozoux,

 

Je ne le prends justement pas pour argent comptant, je dis que des Israéliens le font! .

 

J'ajoute que ces représentations et recours en légitimité sont actifs, et même très actifs, dans les deux "camps"...

 

Il faut les connaitre pour les combattre. C'est pourquoi j'avais été opposée à la censure des billets de sprisain... Mettre la tête dans le sable, interdire les pensées, ne sert à rien de bon. Cela les renforce, surtout quand il s'agit d'une quête de légitimité.

22/07/2011, 15:26 | Par profil_inactif_145012 en réponse au commentaire de Art Monica le 22/07/2011 à 13:11

Merci de préciser. Certains Israeliens le font, c'est sûr; pas tous comme nous dit Shlomo Sand Sourire

Tout-à-fait d'accord qu'il est nécessaire de bien connaître les perspectives, et il n'est pas question de jouer à l'autruche ou d'interdire les pensées, que diable, je n'y avais certes pas mis tout ça !

22/07/2011, 16:58 | Par Art Monica en réponse au commentaire de profil_inactif_145012 le 22/07/2011 à 15:26

Je sais bien Sourire

22/07/2011, 13:30 | Par Bernard Colin

perso, je pense que si on a besoin d'un quête de légitimité, c'est qu'il y a un problème de ce côté là. Donc, ok, qu'ils y travaillent. Pour moi la question de la légitimité d'Israël ne se pose plus. Israël est là. Israël est.

Mais l'attaque des embarcations pacifiques, est un acte sans légitimité, et sans légalité.

22/07/2011, 20:41 | Par Virgil Brill

Bernard Colin

Sûr qu'un Etat Palestinien ne sera qu'n début, il y aura encore du chemin à faire mais sur une base plus saine, à égalité juridique incontestable.

Avaaz lance une pétition internationale pour appuyer le projet de création de l'Etat Palestinien. C'est là : http://www.avaaz.org/fr/independence_for_palestine_fr/?cl=1176607438&v=9673

Il faut qu'elle casse la baraque.

Mais ce n'est pas encore l'appel international à manifester dans le monde entier avec les Palestiniens. Sérieusement, essayons de lancer quelque chose pour appuyer l'idée de Marwan Bargouti. Il y a bien Facebook mais bien que j'y aie un compte je ne sais pas me servir de ce machin. A l'aide.

22/07/2011, 21:59 | Par Bernard Colin en réponse au commentaire de Virgil Brill le 22/07/2011 à 20:41

je te comprends, j'y passe un temps fou. (pas sur fesse bouc que je ne connais pas)

22/07/2011, 22:18 | Par Virgil Brill en réponse au commentaire de Bernard Colin le 22/07/2011 à 21:59

Et Twitter ?

Faut qu'on se bouge, quoi !

L'automne sera vite là.

23/07/2011, 09:06 | Par Bernard Colin en réponse au commentaire de Virgil Brill le 22/07/2011 à 22:18

Je ne pratique pas non plus.

Pour se bouger, on se bouge.

J'ai a peu près le même âge que l'Etat d'Israël. J'aimerais bien voir la naissance de l'Etat palestinien avant de casser ma pipe.

Peut-être que ma belle petite Fadela, y sera ministre. Je me vois bien en vieux majordome, m'occuper de sa maison. (Elle n'est pas là, je peux le dire tranquille).

23/07/2011, 13:22 | Par Virgil Brill en réponse au commentaire de Bernard Colin le 23/07/2011 à 09:06

Quand je dis "Faut qu'on se bouge" c'est pas "Bougez vous". Je m'y inclus. Mais j'enrage d'être bloqué par mon incompétence. Je sais qu'il est possible de créer un "groupe" sur Facebook et et d'y inviter les gens. Ou de créer une page spéciale. Les printemps arabes on beaucoup utilisé ça. Je voudrais le faire et je ne sais pas comment m'y prendre. C'est pour ça que je demande de l'aide. De l'aide technique !

22/07/2011, 20:50 | Par La Louve ἄλφα

pétition sur avaaz.org

La création d'un Etat palestinien n'apportera pas de solution à ce conflit inextricable du jour au lendemain, mais sa reconnaissance par l'ONU va changer la dynamique et ouvrira la voie vers la liberté et à la paix. A travers la Palestine, la population se prépare avec espoir à réclamer la liberté que sa génération n'a jamais connue. Soutenons-les et poussons les pays européens à soutenir l'autodétermination des Palestiniens, de la même manière qu'ils ont été aux côtés des peuples égyptien, syrien et libyen.
Avec espoir et détermination,
Alice, Ricken, Stéphanie, Morgan, Pascal, Rewan et toute l'équipe d'Avaaz

22/07/2011, 21:57 | Par Bernard Colin en réponse au commentaire de La Louve ἄλφα le 22/07/2011 à 20:50

100% avec cette position

22/07/2011, 20:52 | Par La Louve ἄλφα

Pour la reconnaissance de l'Etat palestinien
http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/monde/20110719.OBS7272/appel-pour-la-reconnaissance-de-l-etat-palestinien.html

L'ONU déclare les Palestiniens capables de gouverner leur propre Etat (rapport en anglais):
http://unispal.un.org/pdfs/AHLC-Apr2011_UNSCOrpt.pdf

Liste des pays reconnaissant l'Etat palestinien (en anglais):
http://www.avaaz.org/en/countries_recognizing_palestine/?info

02/09/2011, 17:49 | Par b_michelj

Les Israëliens je parle du peuple sont comme nous "ferme ta gueule"

Israël pour les américains est une base stratégique importante, c'est tout ce qui compte.

Vite oubliés les massacrés concentrationnairers et les ventes de produits industriels Ford ou autres, la collaboration est totale avec les américains et la finance. Ca ne les dérangent pas de refaire l'histoire contre un autre peuple.

Quelque soit la nation, statistiquement, il y a autant de pourris partout. Il ne faut pas jeter la pierre au peuple (ils ne savent pas ce qu'ils font) mais aux dirigeants qui pensent queue et privilèges.

Newsletter