Ven.
25
Avr

MEDIAPART

Connexion utilisateur

Premier tweet de Dieu à Benoit XVI

DIEU

@ledivin

# Benoit, j'ai un problème pour régler la facture en Irlande (tu sais, les histoires de pédophilie). J'ai demandé à ton parrain sicilien de blanchir un peu d'argent afin de renflouer la banque du Vatican avec laquelle j'ai aussi des soucis (voir ICI).

Peux tu organiser une belle manif en France le 13 janvier 2013 afin de faire diversion ?

Tu ne risques rien, les homosexuels ne sont pas dangereux. Ils ne parlent que d'amour.

Tes cousins Opus Deï et Civitas ainsi que ta fille Marine se chargeront de la sécurité de nos enfants. Bisous. PAPA

Le chiffon rouge du Lauragais

 

Tous les commentaires

08/01/2013, 15:15 | Par Berjac

Mon cher Benoît,

Ayant moi-même formé un couple homosexuel avec euh ... Lucifer, (nous avions trouvé une jeune Marie un peu naïve pour la gestation pour autrui), lui est redevenu hétérosexuel depuis...

... bref, je ne suis pas très inspiré pour organiser ton défilé de pintades téléguidées par tes chapons fermiers.

Je n'apprécie déjà qu'à moitié la théologie que tu cherches à me faire endosser, dans laquelle 

Le lien naturel qui existe, tant pour le bien des conjoints et des enfants que pour celui de la société, ne dépend plus des décisions humaines.

J'ai manqué m'étrangler à la vue de tes nouvelles ligues de vertu dirigées par ta dame patronnesse de choc, comment s'appelle-t-elle déjà ... ah oui : avec-deux-doigts ! Drôle de nom tout-de-même !

Alors aides-toi et comme on dit, le ciel t'aidera !

Je te conseille une saine lecture sur le blog de Berjac

Dieu

09/01/2013, 07:47 | Par Le journal de personne

La Manifestation

http://www.lejournaldepersonne.com/2013/01/la-manifestation/

Une fois  n'est pas coutume, ce mardi, un jour après l'épiphanie il n'y aura pas quelqu'un pour tenir tête à Personne mais bien personne pour faire face à Personne.

Et ça me donne déjà le vertige.... de recourir à un sujet qui peut faire l'objet de tous les litiges, puisqu'il s'agit du fils de l'homme en personne.

Au nom du Père, du fils et du saint Esprit, je l'ai prié de décliner son identité... Yachoua m'a répondu le saint homme... la fine fleur de Nazareth?

Il n'avait pas de passeport, je suppose qu'il est périmé, ni adresse, ni profession autre que sa bonne Foi.

Je lui ai demandé où il se situerait aujourd'hui sur l'échiquier politique... serait-il de gauche ou de droite, conservateur ou progressiste... humaniste ou nihiliste?

Il m'a fait remarquer qu'avec mon péché d'orgueil, je me mettais le doigt dans l'œil... parce qu'il n'était pas là pour répondre à mes questions, mais pour les assumer.

Quel ne fut pas mon soulagement... de l'entendre, de le voir m'ouvrir une porte, sur l'infini.

Ô Seigneur... j'avais l'impression d'être confirmée dans ma fonction : oser et poser toutes les questions.

Je lui ai communiqué aussitôt la position officielle de l'Église en ce qui concerne le mariage pour tous et je lui ai demandé gentiment son sentiment.

Il a trouvé que j'étais un peu fêlée avec mes présupposés : parce qu'il est vrai que les minorités... ont toujours bénéficiées de son soutien et de son appui.

Quant aux hors-normes... il s'en est toujours rapproché... parce que la vérité n'est pas inscrite dans la pierre, mais toujours réécrite par une personne singulière.

À chacun selon sa vérité.... c'est ça la vie... le chemin... le salut.

N'exigeons pas la pureté... soyons purs ! me confia Yachoua

N'exigeons pas l'uniformité... admirons la diversité.

 

Et si vous me posez la question c'est parce que vous avez flairé quelque promiscuité entre le sacré et le profane, entre le civil et le religieux...

Il y a de ça... mais ça ne nous autorise pas à canoniser certaines amours et à en diaboliser d'autres.

Dieu est partout amour... et tous les amours ont quelque chose de Dieu.

Les homosexuels ont aussi accès au ciel. Ils ne sont pas plus, ni moins recevables que les hétérosexuels. ils ont comme tous les hommes, besoin d'amour... besoin de l'affirmer... besoin de le confirmer... où est le mal? Respect... pour le profane...

Respect... c'est ça le sacré... de considérer la volonté de l'autre avec autant de bienveillance que notre propre volonté.

Et puis... si vous voulez mon avis... j'ai toujours perçu le visage de l'autre, d'une manière asexuée... l'Absolu n'a pas de genre, il génère mais ne dégénère jamais.

Et puis, il paraît que certains s'apprêtent à manifester le jour du Seigneur, pour qui? Contre qui?

Pour la famille ? Contre l'infamie ?

La paille à l'assaut de la poutre.

La lettre a toujours prévalu sur l'esprit. C'est ça l'hérésie... d'être plus royaliste que le Roi... aimer c'est laisser être l'amour avec tous ses contours.

J'ai été raillé et tiraillé parce que j'ai osé soutenir que l'Amour du prochain doit englober jusqu'à l'amour de plus lointain...

Et là vous me redonnez l'occasion d'adresser de nouveau un appel au respect d'autrui, qui ne doit souffrir aucune restriction. Car je vous le dis en vérité... la vérité est vaine dès qu'on cherche à l'imposer. Et il a disparu dans les nuées!

Newsletter