Ven.
19
Déc

MEDIAPART

Connexion utilisateur

Le coup de pied de l'âne à l'INSEE

Dans son édition du 22 février 2012, le "Canard enchaîné" rapporte les propos du chef de l'état lors d'un Conseil.
"La croissance a atteint 1,7 % en 2011, s'est réjoui Sarko, c'est exactement ce que nous avions prévu, mieux que les prévisions de l'Insee".
"Quand on pense qu'ils sont 5000 à l'Insee, je me dis que l'indépendance ne doit pas être synonyme d'erreur permanente".
Sans doute Sarkozy visait-il l'annonce faite par l'Insee en décembre de l'entrée de la France en récession qui n'arrangeait pas ses affaires de candidat à la présidentielle.
Il suffit pourtant d'aller voir du côté des investisseurs pour comprendre quelles prévisions - celles du candidat Sarkozy ou celles de l'Insee - ont leurs faveurs. Lire ici l'éditorial de "Expert Invest" : "Récession ou pas récession ? ". Je cite in extenso :
"L’INSEE a annoncé le 15 février 2012 une augmentation contre toute attente de la croissance française de +0,2% au dernier trimestre 2011, alors que la plupart des économistes anticipaient une croissance nulle ou négative, et que la plupart des autres pays européens ont connu une contraction de leur PIB. + 1,7% : c’est la croissance française pour 2011. Satisfaisant le gouvernement, qui tablait sur un taux de +1,75%, ce répit pourrait cependant être de courte durée. En effet, la croissance française reste très fragile et plusieurs facteurs ne font que retarder l’entrée en récession de la France : des exportations dynamiques en fin d’année (notamment par le biais d’Airbus), des reprises d’investissement post-Fukushima… Ce regain d’activité devrait pourtant être de courte durée, et la France devrait entrer en récession dès le premier trimestre 2012. A suivre donc… Au niveau Européen, les résultats sont plus que mitigés et laissent craindre une récession faible en 2012 pour la zone Euro. La BCE estime en effet que la zone Euro devrait connaître une contraction du PIB de - 0,1%... En attendant, la croissance des principaux pays européens pour 2011est la suivante : + 3,40% pour la Slovaquie, +3,00% pour l’Allemagne, + 1,9% pour la Roumanie, +1,7% pour la France et la république Tchèque, + 1,4% pour l’Autriche, + 1,2% pour les Pays-Bas et l’Autriche, +0,7% pour l’Espagne, +0,4% pour l’Italie, et une contraction de -1,5% pour le Portugal… "
Renaud chantait qu'il était "une bande de jeunes à lui tout seul". Sarkozy prétend être "un département de prévisionnistes à lui tout seul", ou presque. Je ne serai pas assez cruel pour lister les prévisions et autres promesses non tenues de Sarkozy.
Le président du peuple vient de passer cinq longues années à lui faire les poches. C'est là sa principale compétence. Nous espérons que le candidat de la gauche ne la lui disputera pas. Mais c'est mal parti.
Ceux qui défendent le vote "utile" vont me tomber dessus.
Ne pas voter "futile" car ce qui importe c'est virer Sarkozy. Certes.
Mais faut-il pour autant renoncer à discuter du programme de ce faux mage de Hollande ? Et notamment tout ce qui le tire vers l'austérité ? 
Avec un programme si peu ambitieux, ce qui se profile à l'horizon - disons dans cinq ans -  c'est quand même le retour de la droite pure et dure ou une situation encore plus dégradée pour les classes populaires et moyennes.
A ce propos, une nouvelle agence de notation "Young & Poor" vient de naître. Elle évalue les propositions des présidentiables.




 

Tous les commentaires

02/03/2012, 07:42 | Par Gilbert Pouillart

Voter futile, voter utile , ou voter absent...Certes, cela mérite examen. Mais le vote n'est que la part la plus visible, et la moins efficace, des devoirs du citoyen. S'informer (et pas seulement recevoir des éléments d'information), analyser (et pas seulement recevoir des éléments de langage), s'organiser (et pas seulement ironiser ou tempêter dans son coin), chaque jour que les mandats comportent. Longue, lourde et lente tâche...

Mais après tout, on n'a que les candidats et les élus que l'on mérite...collectivement. Soyons plus et mieux citoyens, chacun et ensemble : pas d'autre issue.

02/03/2012, 07:55 | Par Art Monica

"Le président du peuple vient de passer cinq longues années à lui faire les poches" ;-)) Heureusement, le peuple s'en allant les poings dans ses poches trouées a semé des miettes de pain rassis pour retrouver le chemin de Marianne, et les oiseaux complices ne les ont pas becquetées. "Faut-il pour autant renoncer à discuter du programme de ce faux mage de Hollande": que non! Manquerait plus que cela! Les faux mages à pâte molle doivent être touillés sans ménagement, à chaud, pour exhaler un peu d'arôme.

02/03/2012, 08:25 | Par pmmabéché en réponse au commentaire de Art Monica le 02/03/2012 à 07:55

J'avais proposé au Canard, il y a bien longtemps, avant les primaires socialistes, un dessin, montrant un pot de cancoillotte corrézienne. Je suis heureux de ne pas être seul à aimer la cancoillotte.

02/03/2012, 12:04 | Par Wolfram en réponse au commentaire de pmmabéché le 02/03/2012 à 08:25

Miam, la cancoillote...! De Franche-Comté, c'est la meilleure... Un nounours en guimauve c'est pas mal non plus, pour imager le candidat PS. Parce que "flanby" c'est une marque, et que vu qu'il va être président j'aime autant ne pas imaginer qu'il puisse se faire gober d'un coup d'un seul par le premier ennemi patenté de la France et des Français qui passe (que j'appelle également ennemis patentés de l'humanité de l'humanité, pensant aux individus qui siègent à Washington et dans les quartiers d'affaires de Manhattan, Silicon Valley en particulier...).

02/03/2012, 10:38 | Par pierre guerrini

Il en va de la réalité des retombées de  la croissance, cause du  réjouissement de cet homme,  comme des conséquences de son   " travailler plus pour .... ".   Ceux qui  allaient gagner plus ne sont justement pas ceux qui devaient travailler plus, mais ça, il  ne l' avait pas précisé. Avant que la croissance, si croissance il devait y avoir, ne profita à ces ceuses et ceux qui travaillent ( plus ), seront déjà passés par là tous les premiers servis habituels et autres comparses ...

02/03/2012, 15:28 | Par Michel P.

Très bon article à ce sujet du journaliste économique Philippe Rièes qui à ce sujet vient de publier un article. Que ce soit la Droite ou la Gauche, peu importe le vainqueur car sa principale occupation sera de négocier la faillite de la France entre le FMI, la BCE et l'UE. Triste perspective.!!!

Réformes: le contresens de Sarkozy 2.0 29 Février 2012 Par Philippe Riès

Newsletter