Dim.
21
Déc

MEDIAPART

Connexion utilisateur

Copinage

L'immense Jacques Bolo m'a fait l'honneur de me citer dans son dernier billet, je vous le recommande chaleureusement.
J'aurai ainsi l'honneur d'entrer avec lui aux éditions La Pléïade lorsque son blog sera édité.
Jacques Bolo rapporte en le tronquant un échange que nous avons eu sur le fil d'un excellent article de Laurent Mauduit "Minc écrase Hessel de sa morgue". 
J'invite ceux qui se passionnent pour les guerres pichrocolines sur Mediapart (et pour les pots de confiture) à aller en lire l'intégralité.
Je n'ai pas pu lire jusqu'au bout sa dernière (fou)thèse sur "Mauduit, Minc, la meute et MOI (bien sûr il ne s'est pas oublié) " , j'avais piqué du nez au bout de quelques paragraphes.
Son approche "sociologique", "positiviste", "anarchiste individualiste" (dixit JB - cherchez l'oxymore ) le conduit a considérer que deux personnes qui ne pensent pas comme lui forment meute. Cette façon d'animaliser l'ennemi ("vous êtes des chiens") est à la hauteur du personnage : basse.
J'ai longtemps cru que Jacques Bolo avait de l'humour à cause de la phrase en exergue de son blog "Si vous êtes d'accord avec moi, c'est que j'ai dû me tromper quelque part". Hélas, elle était de Oscar Wilde.
Pourtant un peu d'humour mettrait de la fluidité dans ses textes dont le sérieux colle aux pattes.
"Le rire empêche le sérieux de se figer" (Mikhaïl Bakhtine, L’oeuvre de François Rabelais.)

 

 

 

 

 

Newsletter