Ven.
25
Avr

MEDIAPART

Connexion utilisateur

Syrie : désolé, il semble que Bachar-Al-Assad ne soit pas le tortionnaire que l'on croit

Syrie : désolé, il semble que Bachar-Al-Assad ne soit pas le tortionnaire que l'on croit

En réponse à : Syrie : Torture, viols, mutilations: le régime syrien... par michelb

121016_capture-d-ecran-de-la-television-


Mon opinion

 

Tout le monde sait que les informations qui nous arrivent peuvent être tronquées de quelques côtés qu'elles viennent. Renseignez-vous à droite elle vous dira qu'elle est la meilleure, renseignez-vous à gauche elle vous dira de même.

La réalité est très simple les financiers dominent le monde dans de nombreuses contradictions :

1) s'assurer un profit maximal qui passe par l'appauvrissement des population autrement dit ils doivent spolier légalement grâce aux gouvernements (l'Europe est un bel exemple du hold-up planétaire que doivent subir les peuples, il semble même qu'ils le peuvent puisque qu'ils laissent faire, avec le libéralisme l'économie est écartée et son ambition du partage équitable envolée, les mafias financières sont en réalité bien plus dangereuses pour le monde que les terroristes, les bilans des uns sont cachés sous formulation de crise, les attentats eux sont apparents et marquent plus les esprits, en terme de bilans mortuaires, il n'y a pas photo.

Le paradoxe est que le finance à force de tuer les peuples finira par exploser comme la grenouille du boeuf. Marx avait expliqué cette incohérence mais les fous n'écoutent rien.

 

2) il faut augmenter la consommation, mais dans ce cas il faut des consommateurs et peu importe ce qu'ils achètent du moment qu'il y a des flux financiers qui transitent dans les ordinateurs, les caisses bleues, blancs, rouges, les sociétés off-shore, les paradis fiscaux, les revenus mirobolants des dirigeants politiques.

alors les dirigeants politiques sont là pour gérer l'état de la population pour ne plus gérer un peuple mais des consommateurs, ils ont même inventer le terme "état providence" pour faire admettre que ce n'est pas à l'état de s'occuper du peuple bien qu'il ait reçu ce pouvoir du peuple (on pourrait d'ailleurs démontrer que les médias participent gravement au détournement des lois du code électoral ayant permis de faire élire Chirac a plus de 80%, c'est mieux qu'un dictateur africain, mais il est illégal de s'acharner sur un candidat dusse-t-il s'appeler Jean-Marie Le Pen).

Donc si ce n'est pas à l'état de s'occuper du peuple, il est donc juste là pour le ponctionner sur son travail et reverser des compléments aux financiers subventions (aux banques par exemples), exonérations de charges sociales aux multinationales, allègement de charges diverses (sur les droits de succession des copains, sur les ventes du patrimoine de l'état, cas les plus récents : Woerth, bettencourt, Dassault), placer ses gens, son fils "empereur de la défense".

Tout ça pour que les petites femmes continuent de pondre des petits consommateurs qui finiront tortionnaires et/ou tortionnés mais et c'est cela le plus essentiel aux financiers, devenir des consommateurs de produits privatisés donc de profits libéralisés qui à eux seuls sont des crimes contre l'humanité.

Pourquoi ? Parce que les supers profits se nourrissent de la misère humaine et plus il y en a (de misère donc de consommateurs) plus il y a de supers profits.

Le paradoxe est donc que le libéralisme ne doit pas créer du progrès mais de la misère humaine. Dès que les femmes auront compris cela, elles refuseront de faire des enfants ou 1 au maximum.

 

3) tout cela ne doit pas apparaître au grand jour et donc le libéralisme doit mettre un voile sur la réalité comme les islamistes demandent aux femmes de se voiler. Sauf que le voile islamiste cache la beauté tandis que le voile des malfrats cachent la laideur.

 

Souvenez-vous de ces hommes en Autriche ou au USA qui ont maintenu prisonnières leurs petites filles pour les violer à souhait, sous le regard de la mère, les gardant enfermées et leur prenant tout, parfois même jusqu'à l'âme.

Quel rapport avec les états ? Le secret défense des hommes de pouvoir, leurs immunités, leurs réseaux secrets, leurs bunkers, leurs G (j'ai) et leurs supers privilèges. Mais ils doivent tout cacher pour de leurs exactions qui nous mènent aujourd'hui droit dans le mur. Les consommateurs n'ayant pour seules excuses de ne pas participer au pouvoir et donc de n'être au courant de rien puisque tout est voilé.

Pourquoi faut-il attendre 20 ans pour juger Jacques Chirac sur les emplois fictifs ? Le voile a eu le temps de prendre de la longueur. Les notables surpayés ont intérêt à ce que rien ne change.

Chacun fonctionne, personne ne vit. Chaque individu est violenté chaque jour et ne sait pas pourquoi.

Le paradoxe est donc que les individus élisent des gens pour gouverner qui malheureusement sont gouvernés par les malfrats, ils y ont leurs intérêts et privilèges, je vous l'accorde.

Voici un premier moyen de voiler.

 

4) Un second moyen de voiler est la société du divertissement, beh! oui, si on est de temps en temps heureux ça va, et tant pis pour les autres. Un bon match de foot ça fait bander. tant que j'ai ça tout va.

Le paradoxe est que l'esprit périclite alors que les enjeux d'une expansion démographique nécessitent de l'intelligence. Les intellectuels sérieux n'ont aucun pouvoir politique en dehors de ceux qui s'étalent sur le lit et malheureusement y'en a beaucoup et ne s'en rendent pas compte (juste un problème d'inconscient).

 

5) Les médias, les ONG, les associations sont aussi des consommateurs de cette misère et donc ils n'ont pas intérêt eux non plus de laisser le cours des choses s'améliorer. Coluche disait "dans 5 ans plus personne n'aura faim". Il oubliait qu'avant lui d'autres avaient oeuvré dans le même sens que lui (Secours populaire, Armée du Salut…), le problème n'étant pas de nourrir les gens mais qu'ils puissent se nourrir eux-même et donc qu'ils n'aient plus besoin ni de gouvernement, ni d'organisations de secours, la solidarité directe a toujours existé (mais annulée quasiment de nos jours). Ne donne pas de poisson, apprend lui à pêcher.

Le paradoxe est donc que ceux qui doivent informer vivent de cette misère et donc leur survie en dépend. C'est pourquoi le libéralisme achète la "voix de la vérité" qui diffusera l'image d'un monde BCBG avec de la misère, pas trop, pour montrer dans quoi il faut pas tomber, pour montrer qu'il faut donner, pour apprendre à être fataliste. L'endormissement général des consciences mal orientées mais déculpabilisées, c'est tout bénéf pour les financiers.

 

6) En augmentant la consommation en augmentant la population revient à utiliser plus rapidement les ressources de la terre qui ne sont pas infinies.

Le non paradoxal est effectivement que la finance ne travaille pas pour l'avenir mais pour le ROI ou RIS le plus immédiat et donc ne s'inquiète pas de la pérennité de ses activités. Il est un fait que celui qui est riche pourra se cacher en cas de coup dur mais pense-t-il qu'il n'y aura plus de barbares ou plus autour de lui. Si c'est plus il ne faut pas qu'il se croit protégé quelque soit sa fortune.

 

Nous sommes à l'heure actuelle dans une course guerrière effrénée pour le pétrole et l'assise géo-politique. Le colonialisme oublie à présent les dictateurs et les renverse mettant en place non plus UN homme mais un groupement au pouvoir présupposé démocratique. C'est la nouvelle mode du colonialisme avec les printemps arabes et c'est ce qui me vaut l'invective ci-dessous.

 

Formule simple : profit = j't'baise + t'as plus grand chose + mais j'peux continuer + car tu t'en rends pas compte + du fait que je cache bien mon jeu + j'suis un pervers + protégé + en plus tu te aisses faire

 

Le fonctionnement du monde est basé sur des relations sado-maso.

 

Ceci est mon opinion à tort ou à raison.

 

===============

 

J'ai reçu un texte qui m'est adressé disant que (je reformule) "puisque je suis contre Bachar-El-Assad en dénonçant des massacres qu'il ne commet pas, c'est parce que j'ai de la merde dans les yeux."

La thèse qui souhaite dire que Bachar-Al-Assad n'est pas un verreux, consiste à dire de manière sous-entendue que l'impéralisme énergétique des USA s'étend dans les pays arabes, la France y étant engagée aussi, (Egypte, Tunisie, Lybie etc…. et même Syrie….) en provoquant des soulèvements de population pur ensuite pouvoir intervenir militairement dans le pays et y prendre position coloniale.

Irak aurait dans ce cas était le premier test.

Dans ce cas, Bachar-Al-Assad n'est pas le tortionnaire comme celui décrit par l'article de médiapart que j'ai repris. Les tortionnaires seraient indirectement d'autres noms.

 

Je vous mets ci-dessous le reproche qui m'a été fait que je remercie d'ailleurs parce que les liens donnés complètent mon information que j'aimerais avoir la plus transparente si c'était possible.

 

Vous pourrez donc vous faire votre propre opinion : Le peuple syrien est-il vraiment exécuté par Bachar-Al-Assad ? Si non que Dieu le garde.

 

Message reçu ce matin :

<< Entièrement d'accord avec Dxxxx

C'est cousu de fil blanc, non ? Aucune protestation pour le Yémen, où c'était vraiment le gouvernement qui tirait sur la foule

Là c'est exactement le même scénario que pour la Libye, et il est prévu depuis longtemps dans les cartons de la CIA et du Mossad. On envois des salopards faire des cartons sur la population, et on met ça sur le dos d'Assad

Réveillez-vous, Michelb, et renseignez-vous

https://www.facebook.com/pages/Lambassadrice-Syrienne-Lamia-Shakkour-دعم-السفيرة-السورية-لمياء-شكور/221660144528622

https://www.facebook.com/pages/Que-se-passe-t-il-vraiment-en-Syrie-/123127384447514

https://www.facebook.com/pages/Jeunes-libyens-publient-la-verité-sur-la-guerre-en-Libye/189667824408959

https://www.facebook.com/SYRIE.ATTENTION.AUX.MEDIAS.MENSONGES

 

Et pour ceux qui auraient encore des peaux de saucisse sur les yeux : ils préparent la même chose en Algérie : Michelb, comme il y a ………………….. sur ce site, peut-être le croirez-vous enfin ? Des photos de Gaza utilisées pour faire croire que ce sont les méchants Syriens…

Je vomis les opinions, on ne devrait même pas avoir le droit d'en avoir QUAND ON NE S'EST PAS INFORMÉ, SINON ON EST COMPLICE PAR LÉGERETÉ ET INAPTITUDE DE TOUTES LES SALOPERIES, LE TROUPEAU ÉPONGE !

http://www.alterinfo.net/notes/Washington-a-prepare-un-CNT-algerien-avec-des-complicites-interieures_b3545480.html

Tous les commentaires

15/12/2011, 10:05 | Par b_michelj

vivons au lieu de fonctionner

Newsletter