Jeu.
21
Aoû

MEDIAPART

Connexion utilisateur

Robert & Pétronille

Fontevraud, de ma lanterne

 La femme est l'avenir du moine

Home_Fontevraud.jpg

Il était une fois un homme de lumière et de luxure, de plaisir et de foi, de générosité et d'opiniâtreté. Il s'appelait Robert, beau parleur, grande gueule ; il avait tout pour entrer dans le calendrier. L'église l'a laissé dans les oubliettes de son panthéon céleste. Il me plaît de le réinventer ici, pour lui offrir cette légende dorée qui lui fut jadis refusée.

La douceur de vivre

 

Le domaine d'un géant.

 

_IGP9794.JPG


 

Il est souvent déclaré dans les dépliants touristiques que notre Val de Loire et l'Anjou sont les pays de la douceur de vivre. Comment faire toucher du doigt cette affirmation à des touristes lointains, gens d'Oc qui ont accepté de tenter une visite fort septentrionale à leurs yeux ? Le défi n'est pas simple car il faut que la réalité rejoigne ce qui pourrait n'être que seule promotion.

L'indignation sélective.

L'horreur n'a pas de religion.

Il y a peu encore, nos rues bruissaient de la colère scandalisée des défenseurs de la veuve et de l'orphelin, des opprimés et des victimes innocentes. Ce qui se passait alors dépassait l'entendement et relevait, à n'en point douter, du crime contre l'humanité. Des enfants martyrs, des écoles prises pour cible ; le combat de David contre Goliath se rejouait à domicile. 

Les bons petits « Draks »

Fable dominicale

Une légende qui ne finit pas tout à fait dans l'oubli.

1.jpg

 

Il fut un temps assez reculé où des hommes venus du nord vinrent remonter nos rivières à bord de bateaux. Ils étaient plus habiles que les autres, avaient des embarcations si performantes que rien ne les arrêtait. Ils laissèrent dans les populations plus d'inquiétude que d'effroi. Ils se contentaient de piller les richesses de l'église, ce qui, bien des siècles plus tard, fut cause d'une réputation plus que détestable. Mais en attendant le verdict de l'histoire, dans les pays, ils étaient devenus l'objet de petites espiègleries pour mettre en garde les uns et punir les autres. Les bons petits Draks étaient nés avant que de sombrer dans l'oubli.

 

À la fête des duits

 

Compère qu'as-tu vu ?

 

Entrée.jpg

 

 

J'ai commencé cette visite avec ma bonne copine Hélyette de Sully sur Loire. Grand marque alors de bicyclettes qui joua un rôle important dans l'économie locale. Elle n'était plus que rouille et abandon, le signe d'un monde perdu.

 

La main en question

Jeu de malin

 

tamaralischka7.jpg

Un randonneur doit-il avoir la main baladeuse ?

Puis-je me sentir léger quand un artisan a la main lourde ?

Que penser de chaussures faites main ?

Hauts les mains - Bas les pattes ! Est-ce la devise de la bipédie ?

Doit-on dire «La plante des mains» pour quelqu'un qui a la main verte ?

La vieille dame et les haricots.

La pluie sans doute …

Sur un petit marché de province, en ce mois d'août 2014 qui entrera dans les annales des vendeurs de parapluies, une vieille dame distinguée avance dans les bourrasques. Il pleut des cordes, les chalands traînent leur peine, les vendeurs font grise mine, la recette sera, une fois encore, à l'image du temps. 

Les utilitaires taillent la route.

« Je travaille, moi … ! »


 

 

Chaque fois qu'il m'est donné de circuler, surtout sur le réseau secondaire, je suis frappé, ou pour le moins désagréablement surpris, par le comportement routier des véhicules utilitaires. Monstres de puissance, les camionnettes modernes n'ont plus rien des gentilles alouettes et estafettes d'antan. Sous le capot il y en a des chevaux, et, au volant, des pilotes qui s'imaginent au-dessus des règles communes.

Newsletter