Mar.
30
Sep

MEDIAPART

Connexion utilisateur

Y'a des jours ! La cimade et les autres associations...

Je lis, je lis et y'a des jours j'enrage. Comme ce matin. Entrefilet de quelques lignes dans Marianne.

51052~Rage-Against-The-Machine-Posters.j

 

 

"C'est la nouveau combat de Brice Hortefeux : après avoir avec zèle, appliqué la politique du chiffre réclamée par Nicolas Sarkozy en matière d'immigration, voila qu'il s'en prend aux associations défendant les étrangers. Le 2 aout dernier, il a déposé plainte contre le collectif SOS Soutien aux sans papiers qui aurait appelé à la "destruction des centres" (....) Même la CIMADE, association protestante financée par l'Etat, subit les foudres d'Hortefeux."

 

Et l'article de laisser entendre que l'Etat pourrait bien, pour les punir ne pas renouveler sa convention triennale et ainsi éclater les missions de la CIMADE.

 

Bien sur, la politique du diviser pour mieux régner jour toujours ! Je me demande si le monde associatif va enfin réagir à ces manipulations sans nom ! Instrumentaliser les associations a toujours été un petit jeu, entre "je suis instrumentalisé , je l'accepte ou j'en joue", les associations ont toujours a peu près réussi à tirer leur épingle du jeu, mais que faire contre un pouvoir politique qui ne reconnaît plus ou peu la liberté de dire et d'agir des associations compétentes sur certains sujets?

 

Il devient dangereux pour une association de s'exprimer, de dénoncer certaines pratiques tout en restant dans ses valeurs et son champ de compétence. Il devient obligatoire de "se plier" à la volonté des politiques, et surtout, surtout de ne pas s'exprimer sur quoi que ce soit qui "dérange".

 

Le jeu de la démocratie est renié. La parole du tiers secteur associatif et coopératif est judiciarisée.

 

Mais je vous le demande moi, ne pourrait on pas judiciariser certains des propos de Monsieur Hortefeux ou d'autres politiques comme des atteintes aux droits de l'homme?

 

http://videos.leparisien.fr/video/iLyROoaftl-t.html

 

Cohérence humanisme, le prix au meilleur immigré qui a "réussi" son intégration, et à celui qui l'aura aidé..... n'importe quoi...

Combien de familles expulsées dans des conditions assez terribles pour un "bon" immigré récompensé?

 

 

Tous les commentaires

20/08/2008, 16:47 | Par JoHa

Merci de nous tenir au courant des suites...

21/08/2008, 00:54 | Par Grain de Sel HV

Et la CIMADE est la seule association à avoir le droit de se rendre dans les zones de rétention des clandestins avant extradition... Ça promet !

21/08/2008, 18:14 | Par Isabelle Saint-Saens en réponse au commentaire de Grain de Sel HV le 21/08/2008 à 00:54

pour lever une ambigüité : la Cimade est bien la seule association à assurer des permanences dans les CRA (les parlementaires aussi peuvent y rentrer), mais un(e) citoyen(ne) lambda peut y pénétrer pour visiter une personne retenue : il suffit de justifier son identité et de connaitre le nom de la personne. Pourquoi s'en priver ?Le réseau euro-africain migreurop, qui travaille depuis 5 ans à faire connaître les lieux d'enfermement des étrangers en Europe et ailleurs (les camps externalisés en Libye, Ukraine, etc.), à dénoncer les politiques européennes et nationales, va lancer une campagne pour un droit de regard de la société civile dans les camps d'étrangers. Directement inspirée par le "Prisons : on veut entrer et voir" du Groupe d'Information sur les Prisons de 1972 : exiger accès de la société civile, légalement et sans restriction, aide à la défense, garantie de contrôle régulier par des acteurs indépendants, droit de communiquer pour les détenus, demander que les gouvernements communiquent régulièrement sur les camps. Au niveau de l'UE, pousser à la création d'un cadre contraignant qui oblige les Etats membres à garantir l'accès (sur leur territoire et sur celui des pays avec lesquels ils ont des accords)

Sur le site de la Cimade le Rapport 2007 sur les centres et locaux de rétention administrative Sur mediapart les formidables enquêtes de Carine Fouteau (à ce propos il y a un vrai problème de conception de l'ergonomie et de mise en oeuvre de Drupal : un site où l'on finit par naviguer via le moteur de recherche ça lasse ; heureusement que j'aime mediapart)

Il y a eu plusieurs réponses : à côté de celle (excellente) du député UMP Etrienne Pinte, voir le communiqué (immédiat : il date du 6 août) interassociatif Anafé-Cimade-GISTI-LDH-Pastorale des migrants-RESF I.

21/08/2008, 23:08 | Par Christel en réponse au commentaire de Isabelle Saint-Saens le 21/08/2008 à 18:14

Merci de toutes ces precisions precieuses. Heureusement encore qu'on a le droit d'aller visiter les gens... ! :)

21/08/2008, 23:33 | Par Grain de Sel HV en réponse au commentaire de Isabelle Saint-Saens le 21/08/2008 à 18:14

Merci, Isabelle !

21/08/2008, 10:28 | Par Vincent Verschoore

On peut rêver, une fois que le régime en place aujourd'hui sera tombé, à un petit Nuremberg franco-français ou seraient jugés Hortefeu et ses sbires (préfets, fonctionnaires, policiers et gendarmes, procureurs, juges) ayant activement participé à la chasse et au traitement illégal, selon la Constitution, de tous ces gens qui cherchent avant tout à survivre. Je pense que les chefs d'accusation se bousculeraient au portillon, par exemple: 1) Traitement d'êtres humains contraire aux Droits de l'Homme (rafles, CRA...) 2) Mise en place d'une politique inefficace, inhumaine et liberticide, malgré l'avis contraire de la commission Mazeaud pourtant mise en place pour étudier cette question (http://www.mediapart.fr/journal/france/110708/hortefeux-annonce-des-quotas-d-etrangers-contre-l-avis-de-la-commission-mazeau) 3) Menaces contre les associations type CIMADE qui œuvrent pour la protection des droits fondamentaux 4) Dévoiement de la force publique (même si elle s'est montrée facile à convaincre...) pour des missions contraires à ses principes fondateurs (maintien de l'ordre, assistance à la population) pour en faire une force prédatrice, mafieuse, xénophobe, vecteur de violence et d'insécurité. Aujourd'hui tout le monde déteste les flics, ce n'est pas sans raison. Evidemment, il faudrait également faire comparaître le mentor d'Hortefeu, le sieur Sarkozy, initiateur de cette politique dramatique, ainsi que les ministres de la Défense et de l'Intérieur. =VV=

22/08/2008, 10:16 | Par Daniel Carré

Merci Christel de porter ce problème dans votre Blog. Je pense que cous n'évoquez ici que la partie médiatisée de l'immigration. Certes, ces centres comme le sort des expulsés d'Antony donnent à la presse l'occasion d'alerter l'opinion. Les pressions contre la CIMADE et ses associations spécialisées (CASP, CAVDA...) doivent être dénoncées vigoureusement. Mais il faut qu'un jour, la réalité quotidienne de la vie de centaine de milliers d'immigrés, sans papiers bien sur ou avec papiers, soit décrite. Le sort de personnes qui ne sont pas des parasites, car sans elles comment travailleraient d'innombrables entreprises de service qui ne peuvent tourner qu'avec leurs bras. Condition de travail (horaires), condition de vie (logement!), sans parler des tribulations administratives, où ces hommes et ses femmes sont traitées sans aucun respect (comme les autres pauvres d'ailleurs), qu'ils aient une carte de séjour ou qu'ils la sollicitent. Le déni de réalité caractérise les discours publics, dans ce domaine comme dans d'autres, pour reprendre le thème de mon dernier blog.

22/08/2008, 11:36 | Par cloclo

Mrs Vincent Verschoore et autres, vos billets sont contre productif. Si vous êtes jusqu'à faire allusion à "Nuremberg" pour juger d'une politique Européenne, et même occidentale quant à ce qui est de l'immigration illégale, et du traitement des sans papiers, donc délinquants au regard des lois Européennes (États démocratiques), le résultat est un simple sourire et même une franche rigolade en vous lisant !! De plus, les droits de l'Homme ne se décrètent pas, ne peuvent se définir d'une manière absolue, et sont à géométrie variable suivant les individus, les consciences. Et ce ne sont certainement pas les associations en tout genre qui peuvent faire référence dans le domaine des définitions des "valeurs". Cela fait d'ailleurs longtemps que les Cimade, SOS Racisme, Licra, LDH etc;; et j'en passe ne sont plus écoutées et ont peu de succès dans leurs dires et actions, et ont très peu d'influences sur les médias et les Français. Il faudrait que ces associations se posent des questions sur elles même, fassent leur examen de conscience, entreprennent un travail d'introspection pour comprendre le pourquoi de leur si peu de résultats dans leurs actions qu'elles pensent "juste" au regard d'une "morale" et des "valeurs" qu'elles pensent être seules à détenir. Donc que des associations soient marginalisées et tenues à l'écart parce que elles dépassent les bornes admises par d'autres tout aussi compétents qu'elles est parfaitement compréhensible. Bref le combat des Hortefeux Européens est tout sauf "inhumain", car ces sans papiers délinquants (j'en connais) savent parfaitement ce qu'ils font, ce qu'ils doivent craindre, et en toute conscience en prennent le risque, et espèrent "profiter" et se "servir" des associations adhoc et même les "manipuler" (sic) pour s'incruster illégalement en Europe. Ces clandestins en rigolent d'avance !!

22/08/2008, 14:34 | Par Christel en réponse au commentaire de cloclo le 22/08/2008 à 11:36

Monsieur Cloclo, je me doutais bien que vous alliez intervenir sur un sujet comme celui la, qui, si je me rappelle vos précédents commentaires vous intéresse et vous motive, mais je déteste votre manière de faire passer les sans papiers pour des délinquants vulgaires, c'est ce qu'on voudrait bien nous faire croire, Hortefeux le premier. Clandestin n'est pas un joli destin, Monsieur, et j'imagine que vous le savez, on est pas clandestin par choix, mais toujours par obligation.
Allez faire un tour au musée de l'immigration, et vous vous rendrez compte de ce detail que vous semblez négliger sciemment. Des générations d'immigrés ont peuplé la France, des milliers de sans papiers ont fait ce qu'elle est aujourd'hui. Faut il rappeler que nous n'aurions pas, sans ces immigrés ""sans papiers" d'hier aujourd'hui un Président d'origine hongroise et quelques ministres d'origine maghrébine ou nord africaine?
Quand la France suite aux première vagues d'immigration au XXème siècle a commencé à papeliser, la crise motivant, des règles claires ont été établies. Et je ne suis pas contre les règles.
Je suis contre le fait qu'on confisque la parole ou que sous prétexte que la parole dérange, on enlève à des associations le droit de revendication, ce n'est pas la même chose ! Je suis contre cette hypocrisie du "bon immigré", du "mauvais immigré", du "bon ou du mauvais" citoyen que certains membres de ce gouvernement, Hortefeux en premier laisse entendre sans vergogne ni honte.
Quant a "s'inscruster illegalement en Europe", je me pose une question bête, avez vous voyagé, connaissez vous la situation de certains des pays d'ou viennent ceux que vous appelez des "sans papiers délinquants manipulateurs d'associations"? Je le dis sans honte, je serais née en Algérie ou en Tchétchénie, ou ailleurs dans ces pays où la vie n'a qu'un sens facultatif, je serai a l'heure actuelle, peut-être sans papier illégal en France, Monsieur Cloclo. Je ne dis pas que ce serait un bon destin, mais ce serait celui que je choisirai, probablement.

22/08/2008, 14:47 | Par Jérémie. en réponse au commentaire de Christel le 22/08/2008 à 14:34

Chère Christel,
Il ne faut pas s'inquiéter des dires de ce bon cloclo. Cloclo, c'est un bon gaulois, pas d'étrangers dans ses origines, il est propre, il est pur. Pour lui, les immigrés, ce sont toujours ceux qui viennent piquer notre pain, nos femmes et notre argent... Ce sont des profiteurs, soutenus par les gauchistes qui ne se rendent pas compte, eux, qu'ils feraient mieux de rester chez eux, ces gens-là. Et qu'en plus de rester chez eux, ils devraient nous remercier mille fois pour les bienfaits de la colonisation, et à ce titre, nous vendre pétrole et matières premières à tarif préférentiel ! On leur a quand même apporté la civilisation àces sauvages, faut pas exagérer...

23/08/2008, 02:10 | Par cloclo

Bon, OK vous avez le droit de défendre la cause des sans papiers (délinquants, cela vous ne pouvez le nier au regard des strictes lois européennes, car il y a des immigrés légaux, il en faut, je le dis contrairement à ce que vous pensez ce que je pense !!) mais dans mon billet je m'insurge entre autre contre les "excuses" et "prétextes" référentiels genre "droits de l'homme", de type "valeurs morales" etc ..qui vous servent de couverture à bon prix, à défaut de trouver des bonnes raisons bien objectives, rationnelles à une immigration ouverte, "massive" et non contrôlée. Affirmez simplement et courageusement vos opinions, vos croyances sans devoir faire appel à des principes "moraux" qui ne peuvent être que relatifs, les miens étant tout aussi respectables que les vôtres. Bref ne vous planquez pas derrière des actions, motivations et slogans d'associations plus ou moins honnêtes intellectuellement. Assumez vos choix, sans faire appel aux banderoles écrites pas d'autres. Quant à Jeremie, son billet ressemble dans sa dialectique justement à ce que je dénonce, c'est à dire les automatismes primaires dans ses attaques. Dans mes fonctions, je fus le premier à employer des immigrés (boat people, on se souviens ??) et cela sans difficultés. Ces gens là fuyaient réellement à l'époque un enfer "socialiste" (sic). Maintenant, en dehors de Cuba, et encore, qui fuit vraiment ?? L'époque actuelle n'a strictement rien à voir avec le 20eme siècle et ses migrations obligées dues à des régimes épouvantables. Et donc, aussi, évitez les références historiques et les excuses qui en découlent et qui ne peuvent s'appliquer à notre époque. Il est sur que je suis assez motivé par ce sujet, car il y a encore peu, j'ai eu affaire à des "immigrés clandestins" bien conscients, je l'ai déjà écris, non pas en "fuyant" leur condition, mais pour "profiter" du niveau de vie européen, cela au risque d'être rapatriés..heureusement il y a des pigeons en France quis sont là pour se faire manipuler et les aider dans leur escapades.

23/08/2008, 11:11 | Par Jérémie. en réponse au commentaire de cloclo le 23/08/2008 à 02:10

Mais cher cloclo, dans mon commentaire, je n'ai fait que reprendre en partie vos propos ! Certes, je force un peu le trait, mais reprenons :
"Dans mes fonctions, je fus le premier à employer des immigrés (boat people, on se souviens ??) et cela sans difficultés. Ces gens là fuyaient réellement à l'époque un enfer "socialiste" (sic)." Vous savez, Le Pen aussi a des "amis noirs", il n'en est pas moins porté par un vent xénophobe... C'est commode, les immigrés, non ? ils doivent pas se mettre en grève ou réclamer des augmentations, si ? Ou vous l'avez fait par humanisme ? Au fait, j'espère qu'ils étaient en règle, vous qui êtes à cheval sur la loi, ce serait quand même étrange que vous ayez employé des sans-papiers hors-la-loi...
"Il est sur que je suis assez motivé par ce sujet, car il y a encore peu, j'ai eu affaire à des "immigrés clandestins" bien conscients, je l'ai déjà écris, non pas en "fuyant" leur condition, mais pour "profiter" du niveau de vie européen, cela au risque d'être rapatriés..heureusement il y a des pigeons en France quis sont là pour se faire manipuler et les aider dans leur escapades." Mettons en rapport cette phrase, que vous avez écrite, et la mienne : "Pour lui, les immigrés, ce sont toujours ceux qui viennent piquer notre pain, nos femmes et notre argent... Ce sont des profiteurs, soutenus par les gauchistes qui ne se rendent pas compte, eux, qu'ils feraient mieux de rester chez eux, ces gens-là." Franchement, je ne vois absolument aucune différence entre vos propos et ma caricature...
Quant à cette partie de mon commentaire : "Et qu'en plus de rester chez eux, ils devraient nous remercier mille fois pour les bienfaits de la colonisation, et à ce titre, nous vendre pétrole et matières premières à tarif préférentiel ! On leur a quand même apporté la civilisation à ces sauvages, faut pas exagérer..." je vous renvoie à vos commentaires sur le blog de Lamia : "Pour tous les apports technologiques, les sciences, les mathematiques, etc .. que l'europe a decouvert, exploite depuis des siecles par ses seuls cerveaux et donne gatuitement au continent sud americain, le petrole devrait etre donne gracieusement a l'occident en contre partie !!" celui-ci se trouve ici : http://www.mediapart.fr/club/blog/lamia-oualalou/300708/hugo-chavez-le-roi-de-la-pirouette Sinon, il y a une autre partie de votre pensée réductrice : http://www.mediapart.fr/club/blog/lamia-oualalou/240708/manifeste-des-descendants-d-europeens-dans-les-ameriques
Encore une fois, ma caricature est équivalente à vos originaux...
Par contre, pour ce qui est de la couverture à bon prix des Droits de l'Homme, je tiens à vous rappeler, à VOUS qui êtes porté sur la loi, que les Droits de l'Homme existent en textes : http://www.conseil-constitutionnel.fr/textes/d1789.htm http://www.un.org/french/aboutun/dudh.htm#pre
Vous noterez au passage sur quels sites sont hébergés ces textes.. Et puis, la cerise sur le gâteau, c'est quand même cela : http://www.conseil-constitutionnel.fr/textes/constit.htm
Je vous tire un passage, au cas où par hasard vous passeriez dessus sans le lire : "Préambule Le peuple français proclame solennellement son attachement aux Droits de l'homme et aux principes de la souveraineté nationale tels qu'ils ont été définis par la Déclaration de 1789, confirmée et complétée par le préambule de la Constitution de 1946, ainsi qu'aux droits et devoirs définis dans la Charte de l'environnement de 2004."
Considérant cela, il me semble que les Droits de l'Homme, que vous rejetez, sont bien dans la loi. Alors, pour vous, la loi c'est quand ça vous arrange ? La loi à géométrie variable, il est sympa votre nouveau concept... Voyez, mes attaques si primaires que vous dénoncez, elles ne font que reprendre vos incohérences, vos opinions pour le moins peu rigoureuses et votre aveuglement sélectif. En effet, comment peut-on écrire : "Maintenant, en dehors de Cuba, et encore, qui fuit vraiment ??" Franchement, vous êtes de mauvaise foi. Selon vous, il n'y a que Cuba où la situation est délicate pour les populations ? Le reste du monde va bien ? Je pense que vous devriez quitter l'île aux enfants, où c'est tous les jours le printemps...
Enfin, et là, c'est le pompon sur le gâteau : "L'époque actuelle n'a strictement rien à voir avec le 20eme siècle et ses migrations obligées dues à des régimes épouvantables. Et donc, aussi, évitez les références historiques et les excuses qui en découlent et qui ne peuvent s'appliquer à notre époque." Vous avez raison, abandonnons l'histoire. Le 1er janvier 2001, un nouveau siècle a commencé. On s'est retrouvé au premier jour de la Génèse. Le monde ancien s'est effacé, et tout le monde est reparti sur un pied d'égalité. Vous avez raison. L'histoire parfois s'arrête, efface tout, et hop, on est en droit d'oublier ce qui s'est passé avant, puisque c'est du passé. Si vous ne voyez pas la situation mondiale actuelle comme directement héritière de l'Histoire, alors, on ne peut rien pour vous... Mais l'Histoire n'a pas de rupture temporelle, c'est un continuum perpetuel...

23/08/2008, 10:01 | Par Lézard

Bonjour, @Christel, merci pour ce billet et pour ses commentaires. @Cloclo, en respectant votre point de vue car sur ce sujet comme sur d’autres je n’ai pas LA vérité, comment ne pas voir que les guerres, les tyrannies, la faim que connaissent certains ne sont pas les principales causes des migrations humaines ? Prenons l’exemple de la dérégulation des marchés, la mise en concurrence des productions alimentaires locales sans compter celles que nous importons avec le fait des subventions dans nos propres pays, tout ceci contribue à une crise alimentaire mondiale. Comment ne pas voir qu’une autre politique de développement à l’échelle de la planète permettrait à beaucoup de ces gens de rester chez eux car pour la plupart c’est loin d’être une partie de plaisir et ils y exposent leur vie. Bien sûr que personne n’est ange ( qui est parfait?) et qu’il peut y avoir des « profiteurs » comme vous dites mais est-ce une majorité. Beaucoup viennent pour travailler et faire vivre leur famille restée bien souvent au pays, tout simplement. Et que dire de ces profiteurs et souvent complices dont vous ne parlez pas que sont ceux qui les emploient évitant les charges sociales (voir des cas récents) Les classez-vous aussi dans les délinquants? Votre propos n'en dit rien. Savez-vous que en 2050 l’Europe sera devant un déficit démographique et que pour maintenir sa population active il lui faudrait d’ici là accueillir 77 millions d’immigrés. Je n’arriverai sûrement pas à vous convaincre mais on peut peut-être tous les deux ( chacun avec ses valeurs, peut-être les mêmes d'ailleurs) rester perplexes sur une société qui ouvre ses frontières aux marchandises et capitaux et qui les ferme aux personnes comme si l’humain valait moins qu’un tea-shirt ou qu’un dollar alors que sans l’humain ni l’un ni l’autre n’ont de valeur. Depuis quand le libéralisme dont peut-être vous vous réclamez ( ce qui est fort respectable) ne s’appliquerait pas à la seule richesse qui vaille : l’Homme ? Si c'était le cas ce serait en donner une bien mauvaise image et il vous faudrait comprendre que beaucoup, dont moi, ne pourrions y adhérer. Respectueusement et cordialement.

23/08/2008, 14:49 | Par Christel en réponse au commentaire de Lézard le 23/08/2008 à 10:01

"Depuis quand le libéralisme dont peut-être vous vous réclamez ( ce qui est fort respectable) ne s’appliquerait pas à la seule richesse qui vaille : l’Homme ?"
Que voila une phrase et une question sous jacente passionnante, interessante et d'actualité, Lézard... Mais le libéralisme a t il pour but de rendre tous les hommes heureux et riches? J'en doute personnellement ! Une partie d'entre eux surement, ceux qui en profitent, les autres, ma foi, peut-être doivent ils le subir tout simplement, ou est ce pire, est ce mieux juste "passer à coté".... Je ne dis pas que le libéralisme est un échec prévu d'avance, au contraire, il pourrait être si maîtrisé, si pensé juste la bonne arme de toutes les utopies de ce monde. Mais.... mais.... dans libéralisme il y a pouvoir, et dans pouvoi il y a oppression d'un ou de plusieurs hommes sur l'autre ou les autres non? La question de comment traiter la richesse humaine n'est pas une mince affaire dans le libéralisme ambiant, n'est ce pas?
Quant aux réponse de Monsieur Cloclo, je crois que Jérémie a répondu à quelques une de ces assertions à ma place, je n'ai pas grand chose à ajouter, sinon que chacun a ses valeurs de références et je peux comprendre les différences mais ce que je ne peux ni comprendre ni accepter c'est cet égoisme forcené de ceux qui ont tout face à ceux qui n'ont rien. Des drames comme le Cambodge sur cette terre, il y en a tous les jours et parfois bien moins loin qu'au Cambodge. Cela m'a toujours ecoeuré de mettre en parallèle un malheur face à un autre, pourquoi un malheur vaudrait plus de compassion qu'un autre, et pourquoi accepterait on mieux les cambodgiens fuyant un régime oppresseur que les tchétchènes en fuyant un autre?
Et puis autre chose..... ce que dit Lezard est vrai : "Savez-vous que en 2050 l’Europe sera devant un déficit démographique et que pour maintenir sa population active il lui faudrait d’ici là accueillir 77 millions d’immigrés"......
pas d'immigrés en Europe, c'est la vieille Europe touristique face à des pays emergents, nous rendons nous compte que peut etre en 2050 voire 2100, nous ne serons plus "les maîtres du monde", Monsieur Cloclo mais que les maitres du monde pourraient bien être chinois et/ou indiens? Nous serons la réserve d'indiens que l'on visite en se disant c'etait bien les anciennes cultures comme si nous étions des egyptiens d'une autre époque !! Avez vous idée des budgets consacrés à l'investigation dans ces pays? Ils sont en augmentation constante tous les ans. Des gens qui formés chez nous repartent chez eux avec des projets de carrière et de profits plein la tête? Et cela, si nous ne savons plus les attirer dans un monde ou ils pourront vivre sans ce climat de suspicion que vous entretenez, ils iront faire le développement ailleurs, tant pis pour nous ! Tant mieux pour eux !

23/08/2008, 20:36 | Par Lézard

@Christel, Mon propos concerne le libéralisme (pas le libéralisme économique) ce courant de pensée né dans l’Europe des Lumières, basé sur les principes de liberté et de responsabilité individuelle. Il sous-tend l’idée que chaque être humain possède des droits fondamentaux qu'aucun pouvoir ne peut entraver. Les libéraux ont toujours voulu limiter, au profit du libre choix de chaque individu, les obligations imposées à la société par l'État ou par d'autres formes de pouvoir. C'est le primat de l'individu. Donc poussons la "logique" jusqu'au bout. Il faut donc le relier à la phrase précédente :" ...rester perplexes sur une société qui ouvre ses frontières aux marchandises et capitaux et qui les ferme aux personnes comme si l’humain valait moins qu’un tea-shirt ou qu’un dollar..." Là ce n'est plus le primat de l'individu. Son droit à la vie, sa liberté, droits fondamentaux, que deviennent-ils sans pouvoir se nourrir ? Ils sont entravés dans son pays qu'il fuit si il est étranger mais aussi chez nous quand on lui ferme la porte. Je suis donc surpris que peut-être un libéral au sens des Lumières pourrait faire fi de l'individu. Voilà le sens qu'avaient mes propos. Depuis est venu le libéralisme économique ce qui à mon sens explique bien des choses. Je me suis peut-être mal exprimé mais je crois aussi que vous avez tilté sur libéralisme économique lorsque vous avez lu libéralisme si j'en juge par votre phrase : "La question de comment traiter la richesse humaine n'est pas une mince affaire dans le libéralisme ambiant, n'est ce pas?" Là dessus je suis d'accord pour dire que ce n'est pas une mince affaire effectivement. Mais cela c'est le libéralisme...économique. Suis-je clair ? Cordialement.

Newsletter