Ven.
24
Oct

MEDIAPART

Connexion utilisateur

Restructuration des hôpitaux de Lyon: premier bilan, un mort

Monsieur Daniel Moinard et Mr Julien Samson, ex directeurs généraux du CHU de Lyon ne connaitront jamais V.. M....

Ces 0.8 équivalent temps plein de technicienne de laboratoire se sont jetés ce lundi 26 novembre 2012, a 8h27, par une fenêtre du 5ème étage du bâtiment de biologie de l'hôpital de la Croix Rousse où elle venait prendre son poste de travail.  

Il serait absolument indécent  d’argumenter ici sur le bienfondé de ces restructurations  pourtant très discutables, ni se retrancher derrière une faiblesse  psychologique supposée de la victime

Non, il s'agit ici de dénoncer ce qui est insupportable dans la conduite de  ces politiques de restructurations, et révélateur des idéologies financières:

 

Ce mépris qui justifie l'arrogance.

Ce mépris qui autorise l’inhumanité

Mépris pour l'acte médical réduit à sa seule valeur marchande.

Mépris pour les hommes, devenus  simples pions pouvant faire n'importe quoi n'importe où,.

Mépris pour des subalternes souvent dociles et prévenants toujours menacés.

Mépris pour toutes les idées qui ne sont pas celles que l’on impose.

Mépris pour la contradiction et le débat dans l’hypocrisie de la concertation.

Mépris pour la vérité qui autorise à mentir effrontément.

C'est ce mépris mis en place de manière institutionnelle par la loi et ces deux directeurs, avec la complicité, des « élites » médicales et administratives  locales qui ont conduit à ce drame,  Cette complicité dans le meilleur des cas passive, mais le plus souvent dictée par  une affirmation de puissance est trop souvent occultée.

V. M., 0.8 ETP au CHU de Lyon aimait son travail, le faisait consciencieusement, professionnellement. C'était un pilier de sa vie et c'est votre mépris qui l'a précipitée  par la fenêtre.

Tous les commentaires

06/12/2012, 12:18 | Par christian paultre

Les petits les faibles les sans grades se révoltent souvent en s'autodétruisant

06/12/2012, 12:57 | Par Virgil Brill

Recommandé. Avec rage.

Notons bien que la Santé Publique ne fait aucunement partie des secteurs prétendument "sanctuarisés" par Hollande.

Les petits les faibles les sans grades se révoltent souvent en s'autodétruisant

Oui. De l'importance du lien social qui se fabrique aussi dans la contestation.

De l'importance de la résistance affirmée collectivement.

06/12/2012, 17:51 | Par christian paultre

Une minute de silence....

Pas facile sur MDP

07/12/2012, 12:53 | Par georges rancier

Le capitalisme (rebaptisé libéralisme) porte la guerre (économique) comme la nuée porte l'orage !

Jean JAURES

nous sommes dans la dernière ligne droite de ce modèle économique mondial,

comme elle est très en pente, le précipice nous attend tous...

15/01/2013, 18:01 | Par jean63 en réponse au commentaire de georges rancier le 07/12/2012 à 12:53

"comme elle est très en pente, le précipice nous attend tous..." : oui on y va 

07/12/2012, 15:31 | Par christian paultre

L'individualisme dont le pouvoir économique use et abuse pour mettre la pression  sur les salariés conduit à des drames individuels de plus en plus fréquents

07/12/2012, 23:34 | Par jrocher

merci. Votre cri est à lui seul son commentaire.

08/12/2012, 08:49 | Par christian paultre

Une minute de silence

Pour elle une minute éternelle

25/12/2012, 12:58 | Par M art'IN

saut.jpg

Saut        M art'IN

 

15/01/2013, 18:04 | Par jean63 en réponse au commentaire de M art'IN le 25/12/2012 à 12:58

15/01/2013, 18:16 | Par jean63 en réponse au commentaire de M art'IN le 25/12/2012 à 12:58

Il faut agir contre les bourreaux qui tuent les gens consciencieux. Ces salauds n'ont jamais d'état d'âme.Ils n'aiment qu'eux-même, ce sont des pervers narcissiques ( lire le livre de Marie-France Hirigoyen "Harcèlement moral. La violence perverse au quotidien" ).

Voir aussi l'article de Louise Fessard sur les suicides dans la police.

 

25/12/2012, 20:40 | Par christian paultre

Merci

16/10/2014, 16:48 | Par anne fontaine

j'aime beaucoup ton texte

d'un coté il  y a l'argent et le mepris

de l'autre la vie et le sensible

je vois les gens complements perdus dans les hopitaux

certains, les moins lettrés,ne comprennent pas, ils portent juste leurs chagrins et leurs solitudes

il est à noter que le personnel d'hopital se protege par des panneaux rappelant que les insultes aux personnels sont passibles d'amendes

hurler n'est pas une bonne façon de communiquer,certe.

mais ou dire,comment dire sa rage, sans passer par la fenetre

Hollande qui devait proteger la santé,la justice et l'école a trahi ses electeurs

oui comment dire sa rage sans tomber dans l'escarcelle de parties aux idées plus courtes qu'une coquillette.

beaucoup de gens,je pense se sentent oprhelins,et noient leurs malaises dans le seresta et le xanac, il ne faut pas trop se casser la tête pour comprendre la surconsomation de médicaments et de canabis dans notre pays,ni pour comprendre nos taux de suicide

16/10/2014, 17:27 | Par Mithra-Nomadeblues_ en réponse au commentaire de anne fontaine le 16/10/2014 à 16:48

"d'un coté il  y a l'argent et le mepris

de l'autre la vie et le sensible"

Oui... Et il faut que ce soient la vie et le sensible qui renaissent et reprennent leur droit.

18/10/2014, 08:23 | Par christian paultre en réponse au commentaire de Mithra-Nomadeblues_ le 16/10/2014 à 17:27

Devant quelqu'un dans la misère notre empathie naturelle nous est dérangeante voire douloureuse

La méthode la plus facile pour la neutraliser est le mépris de l'autre allant jusqu'à contester son humanité.

Cette méthode est d'autant plus efficace que dans le grand malheur on ressent soi même cette perte d'humanité

Newsletter