Jeu.
18
Déc

MEDIAPART

Connexion utilisateur

Retour sur une manifestation interdite à Moscou

C'était place de la Loubianka, en plein centre de Moscou, le 15 décembre. Plusieurs milliers de personnes se sont rassemblées face au siège de l'ex-KGB pour protester contre les répressions politiques et Vladimir Poutine.

Le dispositif policier ne laissait qu'une seule entrée vers le musée Politechnique pour rejoindre le rassemblement.Le dispositif policier ne laissait qu'une seule entrée vers le musée Politechnique pour rejoindre le rassemblement. © CB.
Des appels à la dispersion lancés en permanence ne décourageaient les manifestants.Des appels à la dispersion lancés en permanence ne décourageaient les manifestants. © CB
La cible reste Vladimir Poutine.La cible reste Vladimir Poutine. © CB.
Parmi les personnalités, Boris Nemtsov, qui sera arrêté en fin de manifestation pendant quelques heures.Parmi les personnalités, Boris Nemtsov, qui sera arrêté en fin de manifestation pendant quelques heures. © CB.
Au pied de la pierre des Solovki, commémorant les vctimes du Goulag, des dizaines de bouquets de fleurs.Au pied de la pierre des Solovki, commémorant les vctimes du Goulag, des dizaines de bouquets de fleurs. © CB.
Des militants des droits de l'homme témoignent.Des militants des droits de l'homme témoignent. © CB.
Au total plusieurs centaines de manifestants sont passés par -15°C à ce rassemblement.Au total plusieurs centaines de manifestants sont passés par -15°C à ce rassemblement. © CB.

 

 

 

Tous les commentaires

10/03/2013, 16:49 | Par Christophe BARTHELEMY

Quelques images du rassemblement interdit de l'opposition à Poutine, sur la place Loubianka, le 15 décembre 2012. Date anniversaire des premières manifestations de l'opposition contre le trucage des résultats des élections. On peur reconnaître Boris Nemtsov leader du parti d'opposition Solidarnost.

 

27/12/2012, 18:55 | Par thomas75013

Manifester devant la Loubianka, ce lieu d'éxécutions à la chaîne jusqu'à une époque pas si lointaine révèle aussi leur capacité inépuisable de dérision. La blague la plus populaire sous Brejnev était : Untel est interné dans une clinique psychiatrique, c'est normal, il est fou ! Comment peut-on s'opposer sans cela à un aussi bon régime. Fermez le ban ! Je vous passe les blagues scatologiques summum du mépris.

Newsletter