Sam.
01
Nov

MEDIAPART

Connexion utilisateur

Pacte de responsabilité ou Stargate?

Il y avait ce soir, à 20 heures 30 sur LCP, un documentaire sur Roberto Saviano (l'auteur de Gomorra). En attendant le docu j'allume la télé sur LCP (13) et je tombe sur "Ça Vous Regarde : le débat : Pacte de responsabilité : le pari risqué du président…" Chouette.

Un journaliste, un député UMP, un Modem, un PS, et un IFOP (pas député celui-là). Et hop, que ça discute.

Je zappe. Une chaîne en-dessous c'est NRJ (12) : un épisode de Stargate. Tout de suite on voit des similitudes avec le débat sur LCP. D'abord on ne comprend pas grand-chose à l'histoire, mais on voit qu'il y a un problème des deux côtés. Pour Stargate, ce sont les "réplicateurs", des sortes de robots humanoïdes qui semblent avoir colonisé toute une planète et ont tué "des milliards de vies". Ce sont donc eux les méchants, pas de doute. Sur LCP c'est moins clair. Les méchants semblent être "la confiance" (qui n'est pas là), "la compétitivité" (qui n'est pas là non plus) et surtout "le coût du travail", qui semble trop là, lui. Bon, c'est un peu moins facile à comprendre que dans Stargate. Ensuite il y a un peu de science dans les deux programmes - enfin pas de la vraie : dans Stargate c'est juste des mots pour faire futuriste, dans le débat LCP c'est juste pour faire sérieux, le monsieur à lunettes de l'IFOP débite des chiffres et des analyses.

Il y a aussi des différences. D'abord dans Stargate, côté gentils Américains il y a trois hommes (dont un noir) et une femme. Sur le plateau de LCP il n'y a ni femme ni noir, que des messieurs, tous blancs (de peau), gris (de cheveux) et quinquagénaires, et tous à peu près pareils (mais c'est vrai que des deux côtés ce sont les messieurs blancs, gris et quinquagénaires qui commandent, soit qu'ils soient députés, soit qu'il soit colonel). Ensuite l'image est très statique sur LCP, avec le même décor et les mêmes plans sur les députés qui causent et la table où ils sont assis, alors que ça bouge plus sur NRJ : vaisseau spatial, planète désertique, décor futuriste, tirs de mitraillettes, robots-insectes et tout. On s'ennuie moins.

Mais surtout la différence c'est que dans Stargate on voit que les héros s'activent à se sortir du pétrin, et on sent bien qu'ils vont y arriver. La situation évolue. Les personnages se donnent du mal, prennent des risques, paient de leur personne. D'ailleurs à la fin ils s'en sortent et on est contents pour eux. Sur LCP, on comprend qu'ils sont aussi dans le pétrin, mais on ne voit pas trop comment ils vont s'en tirer, ça tourne en rond, ça se répète beaucoup, les acteurs n'ont pas l'air d'y croire vraiment, d'ailleurs ils ne sont jamais d'accord même s'ils disent tous la même chose, et à la fin on ne sait pas vraiment ce qu'ils vont faire ni comment ils vont pouvoir se tirer d'affaire.

Mon verdict c'est que Stargate est beaucoup moins ennuyeux, et pas moins instructif, que le débat de parlementaires sur LCP, même si on sait bien que dans les deux cas c'est du cinéma.

Tous les commentaires

22/01/2014, 07:46 | Par mtb74

Star Treck ou Star Gate ? Enterprise dérive quoi qu'il en soit...

22/02/2014, 22:10 | Par InternetDev

Et puis les conseilleurs sont rarement les payeurs, mais de plus en plus les payés à servir les plats gouvenementeurs.

D'ailleurs Fourquets  (directeur de l'IFOP) est tellement impartial qu'il commet des collabrations dans "l'impartial" (ou preque) Atlantico, où il fait surtout des mégas publicités déguisés et sondages (via -L'IFOP) pour Manuel Valls

Hollande : Inspecteur Gadget ou "Monsieur Mieux-que-prévu" ?, Valls : super-héros ou Achille au talon d'argile ?, Retraites : la réforme "psychologique"

Oubliant, bizarement que les deux, sont tellement cul et chemise qu'Hollande doit sa communication Floue à celui qu'il eu bizarement choisis de désigner "chef de communication de campagne". Comme si Hollande, voyant Valls e présenté aux Primaires PS, n'avait prévu personne d'autres qu'un candidats au Primiares PS pour ce poste strategique.

Et  Valls - chouchou de Morano et autres Chiotty pour la deuxième fois déjà - La première c'était avant les primaires PS où celle-ci regrettait qu'il ne soit pas encore à l'U.M.P.).

Newsletter