Mer.
16
Avr

MEDIAPART

Connexion utilisateur

Daniel Barenboim, musicien universel

Daniel BarenboimDaniel Barenboim

La rédaction d’ouvrages n’est pas, chez ce musicien, une nouveauté et nous l’avions déjà lu et commenté auparavant ; mais avec « La musique est un tout » *il fait le point dans les diverses directions d’un art qu’il considère « plus complet que l’ensemble des autres arts ».

Remember Gérard Mortier

Disparu à 70 ans, il fut le plus convaincant Directeur d’Opéra que nous ayons connu et admiré. Depuis le « Théâtre de  La Monnaie »  de Bruxelles (Gand était sa ville natale) jusqu’à quatre années consécutives pour nous, pleines de musique, au Festival de Salzbourg dans le contexte de fin et début de siècle.

Qu’entend-on par musique des Etats-Unis?

Approximativement, dès le 16° Siècle des missions chrétiennes espagnoles arpentaient le territoire nord américain, colportaient d’Europe des musiques savantes jusqu’au milieu du 19°Siècle,. Alors des millions d’esclaves noirs, côtoyés par des tribus indiennes, ont implanté, si l’on peut dire,  le Gospel, les Negros Spirituals, riches d’avenir.

Chostakovitch de Saint-Pétersbourg à Pleyel

GergievGergiev

Selon nous, la musique ne ment pas, pour autant la musique est-elle « innocente  (cf «.La haine de la musique » de Pascal Quignard) ? Interrogations au terme d’un cycle des Symphonies et Concertos de Dimitri Chostakovitch (DSCH) durant l’année 2013 jusqu’au 18 février 2014, salle Pleyel, par l’Orchestre du Théâtre Marinsky, direction Valery Gergiev.

Charlotte Delbo, l'inconnue de la Résistance

Aux côtés des grands classiques sur les camps nazis (Robert Anthelme, L’espèce humaine ; David Rousset, L’univers concentrationnaire ; Primo Levi, Si c'est un homme) ; en un temps où le courant « négationniste » connaît comme un regain, voire plus ; la redécouverte d’une pionnière de la question, Charlotte Delbo, ses ouvrages et son itinéraire, voire une personnalité exceptionnelle, renouvellent la connaissance de l’une des pages les plus tragiques de l’histoire du XXe siècle.

REMEMBER CLAUDIO ABBADO

        C’était dans les années 1960/1970, un beau soir, Salle Pleyel (avant sa modernisation), Claudio Abbado silhouette discrète, élégante, dirigeait l’Orchestre de

Newsletter