Ven.
28
Aoû

MEDIAPART

Connexion utilisateur

L'impudence scolaire de l'UMP

La convention sur l’éducation que l’UMP a tenue hier a été marquée par des dénis ou amnésies soudaines et par la promotion unilatérale et obsessionnelle du rôle du «chef» et de la concurrence entre établissements.

Les chiffrages astronomiques de Chatel

Il s’était déjà distingué à propos du coût des 60.000 recrutements proposés pour l’Ecole par François Hollande. Il vient de se surpasser à propos de la proposition de loi prônant la scolarité obligatoire à trois ans

«Appel de Bobigny» (bis)

Les nombreux signataires du texte sur l’éducation approuvé il y a plus d’un an ont approfondi en commun cinq thèmes assez «sensibles» qu’ils présentent aujourd’hui dans une conférence de presse. Une des bases possibles pour un «nouveau pacte éducatif»?

Stress des enseignants

Selon une enquête menée auprès de deux milliers d’enseignants de 400 lycées et collèges, un professeur sur six souffrirait de ‘’burn-out’’ ( un épuisement physique, mental et émotionnel ).

Vous avez dit recrutement?

Si l’on en juge par ce qui vient de se passer pour le concours des professeurs des écoles, le manque d’attractivité pour le métier d’enseignant est net ; et le problème du recrutement ne doit pas être posé en lui-même (voire en exergue), mais au contraire dans une politique globale de revalorisation de la fonction enseignante, dans le cadre même d'une «refondation de l’Ecole».

Le Pen et l'Ecole: Marine après Jean-Marie, du nouveau?

Au colloque du Front national sur l’Ecole qui vient d’avoir lieu, Marine Le Pen s’est adressée aux professeurs : «Nous n’avons pas su vous parler. Longtemps nous avons commis l’erreur de croire que vous étiez complices de la destruction de l’école.

Sarkozy: l'escalade dans la dénégation

Il est vraiment phénoménal! Sarkozy a choisi précisément le moment où les enseignants du privé (non fonctionnaires) étaient pour la première fois côte à côte avec les enseignants du public, pour opposer à leurs luttes communes contre la dégradation du fonctionnement de l’Ecole l'"argument" qu’ils étaient protégés par leur statut (de fonctionnaires d’Etat), contrairement aux ouvriers…

La "démocratisation" enfin au-dessus de "l'élitisme républicain"?

C’est l’orientation privilégiée par une majorité de Français dans un récent sondage ; même si seulement une minorité d’entre eux font confiance dans l’Ecole telle qu’elle est pour œuvrer dans ce sens

Chatel ne manque pas d'air face à Hollande

Après s’être le 21 août «réjoui que les métiers de l’enseignement continuent d’attirer les jeunes diplômés», Luc Chatel a jugé les récentes propositions faites par François Hollande de recréer des postes «irréaliste» du fait du peu de candidats se présentant actuellement aux concours d’enseignants.

Des expressions détournées

Le débat sur l'Ecole est actuellement assez confus parce que nombre d'expressions sont détournées du sens qu'elles avaient à l'origine par une droite qui se fait fort de «brouiller les cartes» afin de mener à bien ce que Nicolas Sarkozy et Luc Chatel n'hésitent pas à appeler une «révolution silencieuse» (en «catimini»?).

Newsletter