Ven.
21
Nov

MEDIAPART

Connexion utilisateur

Un examen de passage pour la sixième?

En mal de reconnaissance et de «distinction», Jean-François Copé s’est dépêché d’avancer «une idée forte» (mais singulièrement régressive) en vue de la réunion mardi prochain de son club de réflexion Génération France, qui sera focalisée sur l’enseignement primaire, avant la convention de l’UMP sur le thème du Tout commence par l’éducation qui aura lieu le 3 novembre.

Syndicats: pour un projet éducatif d'avenir

En pleine lutte pour les retraites, la plupart des syndicats impliqués dans ce combat n’ont pas hésité à concourir activement à l’élaboration d’un Appel «vers un grand projet national pour l’enfance et la jeunesse», rendu public ce mardi matin 19 octobre dans une conférence de presse à l’Hôtel de Ville de Paris. Ce serait paradoxal que cela soit passé sous silence en raison même de l’attention portée au conflit sur les retraites.

L'appel de Bobigny

C’est fait. Et c’est sans aucun précédent historique. L’appel lancé à Rennes en mars 2009 en vue d’un «grand projet national pour l’enfance et la jeunesse» vient de déboucher sur un texte commun signé par une cinquantaine d’organisations (rédigé à partir des synthèses réalisées aux Assises tenues à Bobigny le 5 juin dernier ).

La fin des recteurs?

Un décret paru le 30 juillet risque de passer inaperçu alors même qu’il est symboliquement très significatif, et qu’il en dit long si on sait le décrypter sur la politique " très ordinaire " menée par Nicolas Sarkozy.

Des établissements de «réinsertion scolaire»?

Luc Chatel inaugurait ce lundi le premier d’entre eux. En réalité, cette création est à l’intersection de l’accentuation de la politique sécuritaire impulsée ces derniers temps et d’une certaine affirmation du "mérite"’ comme principe de base de l’Ecole.

Ecole: la petite révolution (bis) de Luc Chatel

«Cours le matin, sport l’après-midi» a été présenté comme «une petite révolution à l’essai» par certains journalistes. Mais cela a été déjà tenté il y a une quinzaine d’années, et sur une autre échelle, sans suite…

Luc Chatel n'a pas su se tenir, se retenir

Dans le déroulé de la grande séquence sécuritaire, il ne manquait plus que lui. Et il s’est précipité pour faire une annonce «forte», avant la date (le 23 septembre) qu’il avait lui-même choisie pour présenter devant le Conseil supérieur de l’éducation les dispositions qui doivent s’inscrire dans le cadre de la refonte des sanctions (et faire ensuite l’objet de deux décrets).

Les Roms: un cas d'école?

Avec sa délicatesse coutumière, Nadine Morano (secrétaire d’Etat à la Famille !) a ajouté avec zèle sa petite musique à la partition sarkozienne en affirmant que les enfants ne devaient pas servir d’alibis aux Roms pour rester en France.

Newsletter