Ven.
19
Déc

MEDIAPART

Connexion utilisateur

Pourquoi un revenu de base pour tous dès maintenant ?

Pourquoi un revenu de base pour tous dès maintenant ?

Parce que c'est une utopie réaliste et que nous avons besoin de réenchenter le monde dans le lequel d-nous vivons et ne pas sombrer dans l'impasse de la précarité, de la misère et ds inégalités croissantes.

Le revenu de base devrait permettre à chacun de vivre dignement sans avoir de compte à rendre à quiconque.

Voici quelques propositons au sujet d la faisabilité de son financement et de son fonctionnementou de ses effets béféiques pour la société.

1 - le revenu pour tous est finançable à hauteur de 1000 € mensuels par personne et 400 € euros pour un mineur.

le calcul suivant a été établi par différentes persponnes, citons ici Jacques Marseille

"fondé pourtant sur les comptes, pour ceux qui connaissent le bilan de la protection sociale en France. En 2007, l’ensemble des prestations de protection sociale versées par l’État aux Français a représenté 578 milliards d’euros, soit 29 % du PIB, soit près de 60 % du total des dépenses publiques, soit un peu plus de 9 000 euros par Français. 44,9 % de cette somme sont constitués par les prestations vieillesse, 35,5 % par les remboursements des dépenses de santé, 9,2 % par les aides à la maternité et à la famille, 6,2 % par les aides à l’emploi, 2,6 % par les aides au logement et l,5 % par les aides destinées à combattre l’exclusion sociale. Neuf mille euros donc par Français - le même montant que celui ici envisagé - pour des résultats qui ne sont toutefois pas à la hauteur des sommes engagées."

Dans la propositon que je défends à 1000 € au lieu de 750 €, il faut ajouter environ 200 milliards par an ce qui est parfaitement invisageable en luttant vraiment contre la fraude fiscale.. et en affectant une partie des richesses qui sont passées, depuis 30 ans, des salaires aux revenus du capital.

Enfin, s'il y a lieu, il conviendrait de revoir enfin les taux d'imposition des plus fortunés.

Rien de vraiment utopique, il s'agit plutôt de courage politique, d'honnêteté et de sincérité.

2 - les avantages, les effets du revenu de base pour tous.

On règle enfin la question du chômage des allocations retraites, des allocations familiales... ici un enfant toucherait quelque soit l'activté et le statut de ses parents, 400 € par mois dès sa naissance et jusqu'à sa majorité, âge où il accède automatiquement au revenu citoyen mensuel de 1000 €, cumulable avec tout autre revenu. Il le conserve jusqu'à sa mort et donc n'est pas menacé par une précarisation lié à une perte précoce de son activité ou une trop petite retraite.

3- et les dépenses de santé ?

citons à nouveau J. Marseille

"Dans ce nouveau système serait maintenu le remboursement des dépenses de santé, qui ont atteint 160 milliards d’euros en 2007, et qui resteraient à la charge de la solidarité nationale."..

on peut aussi faire le pari qu'un tel revenu renforcerait le sentiment de sécurité de chacun et permettrait aussi un niveau de vie meilleur pour tous, une plus grande consommation donc plus de TVA et moins de dépenses de santé.

"En somme, distribuer à chaque Français un revenu garanti pendant toute la vie ne coûterait pas beaucoup plus au budget de l’État-providence que le système actuel qui a réussi l’exploit de dépenser autant pour faire de la France le pays où le sentiment d’insécurité est le plus élevé. Bien loin d’être une méthode grossière et utopique de lutte contre la pauvreté, l’allocation universelle, dont le coût de distribution est négligeable au regard des dispositifs actuels, apparaît donc comme un moyen d’atteindre toutes les personnes pauvres à moindre coût."

Quelques sites et liens utiles

http://www.libgauche.fr/allocation-universelle-voie-liberale-communisme-jacques-marseille/#.UVwHunY5Bvo.twitter

http://www.creationmonetaire.info/2010/10/le-revenu-de-base-traduit-en-francais.html

sur les objections...

http://www.revenudexistence.org/objections.htm

les objecteurs de croissance

http://www.les-oc.info/2010/06/mouvement-pour-un-revenu-inconditionnel-dexistence/

 

Tous les commentaires

05/04/2013, 20:01 | Par Pierro Juillot

J'approuve tout fait la présentation de votre idée, sa comptabilité succinte..., que je trouve loin d'être utopique. Mais avez vous intégrez dans votre proposition la réaction qu'on peut qualifier d'épidermique d'une partie de l'opposition des droites et du centre de l'échiquier politique..? Elle trouverait peut être la faille suivante...:

Ne serait-ce que par rapport à ces 2,6% de prestation chômage que vous citez, il se trouve la part patronale est fortement disputée en ce moment sous le label "de coût du travail trop élevé". C'est à dire qu'il faut entendre dans la bouche de ce patronat..., que les cotisations sociales qui permettent d'abonder les caisses de l'UNEDIC, (de la SC aussi mais c'est à part dans ce thème)..., redistribuant aux chômeurs-euses, aux gens sans activités au RSA ces prestations sociales.., pour ce patronat ces cotisations sociales sont trop élevés.

De fait..., en ce faisant l'avocat du diable..., qui est aussi anticiper tout simplement la philosophie adverse et son raisonnement..., ce patronat, ces parties politiques libéraux et ultralibéraux peuvent par ce biais vouloir argumenter pour baisser ce "coût"..., parce que le chômage ne deviendrait plus une "fatalité", un moyen de pression..., ce tur-over cher à leur cœur, et donc..., ce patronat et autres pourraient aussi envisager de vouloir recalculer la grille des salaires qu'ils donnent aux employés-es, en la tirant vers le bas, ce moins disant social. Raison..., parce qu'il existe ce matelas de 1000 euros par individu. De plus il faut aussi considérer le rapport qui est fait dans les pertes de bénéfices qui les faits tant larmoyer quand ils le fraudent fiscalement et massivement..., et que vous toucheriez par une autre répartition des profits, des richesses, passant par les ponctions des profits qui sont passées du travail vers le capital rentier, celui de l’actionnariat. Ne voulant ni toucher à la dimunution de la distribution de dividendes (pour gonfler leur capital coté, ou/et par rapport aux possibles emprunts bancaires) ni baisser les rémunérations des hauts revenus..., il leur resterait à agir sur la baisse des salaires, et/ou la baisse de leur part dans l'impôt et les cotisations sociales. Cela dans le cas d'un retour à la croissance d'avant.

Cela n'est qu'un exemple et d'autres prospections sont à envisager sur d'autres angles d'attaques qui ne manquent pas dans l’imaginaire des ultra-libéraux et des libéraux...! Comme par exemple..., dans le cas ou les fraudes s'accentuent l’État aura bien du mal à remplir son devoir d'apporter ce RUB ou RBI pour tous.., tout en devant rembourser sa dette publique phénoménale (90% du PIB) et à garder son fonctionnement en l’état.., avec le même nombre de fonctionnaire. Mais au faite..., cela ne réduirait-il pas, non plus, le nombre de service publique en centralisant ces différents services publics que vous avez énumérez..., et donc ses besoins en personnel et moyen de fonctionnement interne...? Une autre question se pause quand aux conditions d'attribution liées à la nationalité, à "l'identité"...? Vous aurez compris que dans cette formulation je soulève le problème d'une discrimination pratiquait haineusement et honteusement par cette droite et son extrême...

05/04/2013, 13:32 | Par miha

Voici le site où on peut voter pour cette initiative :

http://basicincome2013.eu/ubi/fr/

Il s'agit d'une votation, pas seulement d'une pétition, c'est pour cela qu'il est demandé un numéro de carte d'identité ou de permis de conduire.

À ce jour, plus de 4 400 signatures pour la France (sur 55 500 requises).

Voir le compteur mis à jour quotidiennement là :

http://basicincome2013.eu/ubi/counter/

18/12/2013, 07:07 | Par Myriam Harnois

25038 ce jour.

Encore un tout petit effort. Il ne nous reste que 3 semaines env.

Newsletter