Sam.
01
Nov

MEDIAPART

Connexion utilisateur

Libye: sur l'intervention militaire de la communauté internationale

Ainsi la communauté internationale, sur base d’une résolution (portant le numéro 1973) votée à l’unanimité par le Conseil de Sécurité de l’Organisation des Nations-Unies, a-t-elle décidé d’intervenir militairement en Libye, à partir de ce samedi 19 mars 2011, afin d’y mettre enfin un terme aux crimes perpétrés sur sa propre population, et en toute impunité jusqu’à ce jour, par ce fou furieux, dangereux psychopathe à la limité de la démence et même terroriste avéré, de Kadhafi.

C’est là une décision historique, en outre capitale pour la définitive réussite des différentes révolutions secouant actuellement le monde arabo-musulman, dont tout démocrate digne de ce beau nom ne peut certes que se réjouir. Et ce quels que soient les doutes, les critiques ou les réticences, qui pourraient par ailleurs venir légitimement assaillir notre esprit quant au bien-fondé de toute intervention extérieure en un pays souverain. Car, quelles que soient là aussi nos interrogations, notre méfiance ou notre perplexité, quant à la bonne foi, si ce n’est parfois la réelle compétence, de bon nombre de nos dirigeants occidentaux, il est au moins un point, aussi fondamental qu'incontestable, sur lequel l’on ne peut, toutes tendances politiques confondues et par-delà tout clivage idéologique, que concorder - une fois n'est pas coutume - très objectivement : c’est au nom des principes universels les plus inaliénables, dont celui des droits de l’homme comme de la liberté des peuples, que cette intervention doit effectivement avoir lieu, ainsi que n’ont pas manqué de le rappeler très opportunément, lors de discours particulièrement nuancés sur le plan diplomatique, aussi bien le président de la République Française, Nicolas Sarkozy, que celui des Etats-Unis d’Amérique, Barack Obama. Entendons-nous donc : ce n’est que dans un but purement humanitaire - protéger les civils libyens de la vengeance meurtrière de Kadhafi en ciblant exclusivement ses sites stratégiques - que cette opération militaire peut se dérouler ; tout autre motif s'avérerait aussi illégal qu'abusif, sinon contreproductif, et outrepasserait dangereusement, comme tel, le cadre précis de la résolution de l'ONU, à laquelle s'est associée la Ligue Arabe . Quant à la problématique notion de « guerre juste », sur laquelle on pourrait débattre longuement, il apparaît évident que toute guerre puisse être dite « juste », quelles que soient nos difficultés à l’admettre sur le plan éthico-philosophique, lorsque c’est pour mettre fin à la plus sanguinaire des barbaries qu’elle se voit, comme c’est effectivement le cas ici, déclarée. Davantage : c’est son honneur même, allié à un tout aussi estimable sens de la compassion humaine, que l’Occident, animé là par le seul sens du devoir moral, aura finalement retrouvé là, également, en allant ainsi, comme le réclamaient à juste titre bon nombre d’intellectuels engagés (au premier rang desquels émerge Bernard-Henri Lévy, dont on saluera ici très honnêtement, par-delà la profondeur de nos divergences conceptuelles sur bien d'autres sujets, le courage tout autant que la cohérence), à la rencontre de l’Histoire !

L’Occident, d’habitude si calculateur et cynique, n’aurait-il donc fait là qu’obéir enfin - mieux vaut tard que jamais - à sa seule conscience ? C’est à espérer… DANIEL SALVATORE SCHIFFER** Philosophe, écrivain, professeur à l’Ecole Supérieure de l’Académie Royale des Beaux-Arts de Liège et professeur invité au « Collège Belgique », sous l’égide de l’Académie Royale des Sciences, des Lettres et des Beaux-Arts de Belgique et le parrainage du Collège de France.

Tous les commentaires

19/03/2011, 18:05 | Par Belange

en d'autres temps les intellectuels comme bhl auraient pris les armes . moi je ne suis pas philosophe mais je n'aime pas la guerre et puis dans combien d'autres pays , on n' intervient pas ? et pourquoi ? C'est facile de rencontrer l'histoire quand on reste dans son fauteuil et je m'aperçois que nos intellectuels sont plus prompts à défendre les droits de l'homme dans les pays où il y a du pétrole mais il faut croire que les droits de l'homme sont à géométrie variable;

20/03/2011, 15:17 | Par XAVIER CHARMOY en réponse au commentaire de Belange le 19/03/2011 à 18:05

Il y a les droits de l'homme et les pétrodroits de l'homme..

21/03/2011, 14:42 | Par lacuzon en réponse au commentaire de Belange le 19/03/2011 à 18:05

Si ne pas être intervenu quelque part est un argument pour ne pas intervenir ailleurs, alors on n'interviendrait jamais nulle part.

19/03/2011, 20:16 | Par Sigismond

Outre que l'intervention militaire en Libye est autorisée par l'ONU, certains gouvernants disent qu'elle est légitime, d'autres non. C'est pourquoi le terme "communauté internationale" me semble malvenu. C'est un leitmotiv qui a envahi les médias au point qu'on n'y fait même plus attention.

19/03/2011, 20:24 | Par daryl

Curieux, je me faisais les mêmes réflexions en lisant l'article.

J'aimerai comprendre pourquoi il est si indispensable d'intervenir par les armes, n'y a -t'il pas d'autres moyens de pression? Quand on voit la toute petite place de la France sur l'échiquier de la realpolitik mondiale , il est pour le moins surprenant que notre gouvernement s'active autant sur ce sujet, et que d'autres pièces beaucoup plus importantes se contentent d'acquiescer du bout des lèvres, ou de tourner la tête en haussant les épaules. Tout cela semble dissonant.

21/03/2011, 14:44 | Par lacuzon en réponse au commentaire de daryl le 19/03/2011 à 20:24

C'est ce qui se passait sur la route de Bengazi qui imposait soit d'intervenir, soit de ne rien faire, mais vite.

19/03/2011, 20:30 | Par albinos

La guerre contre "l'axe du mal" pour établir "un nouvel ordre mondial fondé sur la démocratie, contre les dictateurs" j'ai comme le souvenir que ce coup là nous a déja été fait.

Je dois être stupide et de mauvaise augure... à moins que "les philosophes... "

 

19/03/2011, 20:47 | Par hassiba spieser-rachedi

Soit on intervient partout et pour toutes les atteintes au droit de l'homme soit on intervient nul part.

Non , non et encore non à la guerre et aux ingérences.

Curieux que l'on soit si prompt à intervenir pour Khadafi?

Je ne trouve pas que cela soit une avancée que de rentrer en guerre.

Les conséquences vont être plus imprévisibles que ce que l'on croit.

Décidemment notre président aura quand même réussi à laisser son nom dans l'histoire celui d'avoir déclanché la première guerre du XXI siécle.

Où sont les idées progressistes de nom violence, où sont les jaurés.

19/03/2011, 22:13 | Par Michel Fauconnet en réponse au commentaire de hassiba spieser-rachedi le 19/03/2011 à 20:47

empêcher un massacre ayant pour seul but d'assurer un pouvoir dictatorial et sanguinaire est un devoir de tout pays se revendiquant des "droits de l"homme".

C'est déjà ça !

Vous vous voyez, en toute conscience, dire aux libyens : "ben non, désolé messieurs, mesdames, mesdemoiselles et vos enfants, on vous laisse vous faire assasiner pour qu'il n'y ait pas de favoritisme par rapport à d'autres, ailleurs, qu'on ne prend pas le courage d'aider...." ????

Tout ce qui va dans le bon sens est bon à prendre !

On vous balancerait dans un tas d'ordures et quelqu'un viendrait en enlever seulement le poisson pourri et vous diriez "non, n'en faites rien, si vous n'enlevez pas tout d'un coup, ne faites rien !" ??

Il y a des cas où l'intervention militaire se justifie. Le pacifisme de principe fait le lit des Hitler. Un pacifisme adapté aux circonstances peut éviter les boucheries type 14-18 (déclenchée artificiellement). Suffit de ne pas se tromper de situation...

19/03/2011, 22:26 | Par deva68 en réponse au commentaire de Michel Fauconnet le 19/03/2011 à 22:13

Dans ce cas là, pourquoi alors a t'on laissé le Tibet se faire massacrer et déloger par les Chinois? Et le massacre du Rwanda? Et les palestiniens? Et j'en oublie malheureusement d'autres...

19/03/2011, 22:33 | Par Michel Fauconnet en réponse au commentaire de deva68 le 19/03/2011 à 22:26

les fautes passées seraient-elles une justification pour les poursuivre ??

A ce compte-là, on ne risque jamais de rien améliorer...

19/03/2011, 23:38 | Par deva68 en réponse au commentaire de Michel Fauconnet le 19/03/2011 à 22:33

Comment expliquer vous l'inaction et le silence de ces "valeureux défenseurs des droits de l'homme" face au génocide des palestiniens à Gaza, de la repression sanglante au Bahrein, Yémen, Algérie,...? Et ca c'est de l'actualité!

20/03/2011, 09:49 | Par robespierre1715 en réponse au commentaire de deva68 le 19/03/2011 à 23:38

Si je comprends bien, la moralité et l'éthique, c'est de laisser mourir Benghazi parce que les Palestiniens souffrent? Voilà une étrange antinomie.

20/03/2011, 10:22 | Par angel en réponse au commentaire de deva68 le 19/03/2011 à 22:26

Et la Cote d'Ivoire...

21/03/2011, 14:46 | Par lacuzon en réponse au commentaire de deva68 le 19/03/2011 à 22:26

Parce que les chinois ont l'arme nucléaire. Quant aux deux autres cas, toujours la même chose: doit on ne rien faire parce que jusqu'ici on n'a rien fait? on ne ferait alors plus jamais rien....

19/03/2011, 22:28 | Par hassiba spieser-rachedi en réponse au commentaire de Michel Fauconnet le 19/03/2011 à 22:13

La question est pourquoi intervenir là et pas ailleurs .

Parceque vous vous êtes bien vu dire non je n'interviens pas à Gaza pendent que des femmes et des enfants mourraient en direct et sous nos yeux. Et en Afrique dans un pays dont le nom m'échappe n'a-t-on pas laissé toute une éthnie en massacrer une autre sous les yeux de notre arméee et preceque sous les notres.

Toujours non à cette guerre.

Et je n"ai toujours pas la preuve qu'il y ai eu massacre.Je ne crois que ce qui se prouve pas ce qui s'assène comme étant vrai.

20/03/2011, 10:26 | Par franchise en réponse au commentaire de hassiba spieser-rachedi le 19/03/2011 à 22:28

c'est vrai mais là n'est-ce pas une vengeance personnelle de sarkosy, il a sans doute été très humilié par kadafi lors de sa venue en france, "la vengeance est un plat qui se mange froid", ce que je ne comprends pas c'est la position de l'onu, je suis anti guerre, n'y avait-il pas un autre moyen de cibler personnellement kadafi sans faire de nouvelles victimes et le risque de représailles en France notamment.

20/03/2011, 16:59 | Par guydufau en réponse au commentaire de Michel Fauconnet le 19/03/2011 à 22:13

+1

19/03/2011, 22:11 | Par deva68 en réponse au commentaire de hassiba spieser-rachedi le 19/03/2011 à 20:47

STOP aux interventions armées, STOP A LA GUERRE!

Ne voyez vous pas que les oligarchies prennent les peuples du monde entier pour de la chair à canon dans le seul but encore et toujours de s'enrichir et de regner en divisant!

Savez vous qu'au niveau mondial le seul budget armée/militaire est largement sufisant pour erradiquer la faim dans le monde et la pauvreté par l'instauration d'un Revenu Universel de base?

Et depuis quand la violence engendre la paix?!!!

19/03/2011, 22:31 | Par Michel Fauconnet en réponse au commentaire de deva68 le 19/03/2011 à 22:11

sans la réaction américaine (entre autres) en europe en 44, que se serait-il passé ?

Leur auriez-vous dit de rester pacifistes ???

Tant qu'il y aura des possibilités de violences il faudra une force pour les empêcher, même si on ne peut que souhaiter ne pas avoir à l'utiliser...

voyez-vous kadhafi instaurer votre revenu universel ? Alors si vous voulez pouvoir voir cela se faire, qu'en concluez-vous ?

20/03/2011, 10:30 | Par luz34 en réponse au commentaire de Michel Fauconnet le 19/03/2011 à 22:31

"sans la réaction américaine (entre autres) en europe en 44, que se serait-il passé ?"

C'est l'URSS qui aurait gagné la guerre et c'est ce que ne voulait pas l'Amérique. Sinon, pourquoi ne sont-ils pas intervenus plus tôt?

Désolée pour le peuple Lybien, mais depuis bien avant ces évènements. Désolée aussi pour tous les autres peuples vivant sous des dictatures et pour lesquels personne n'intervient. Dictatures que souvent, bien au contraire, on soutient.

20/03/2011, 11:03 | Par Annie Madarasz-Bauchet en réponse au commentaire de Michel Fauconnet le 19/03/2011 à 22:31

Lisez donc l' historienne Annie Lacroix-Riz concernant nos élites des années trente. Le choix de la défaite n'était pas une vue de l'esprit mais une réalité. Un détail, les étasuniens n'ont jamais cessez de commercer avec l' allemagne nazi, bien au contraire, cette guerre leur a rapporté pas mal de fric et on nous présente les oligarchies financières et industrielles made in U S A comme des sauveurs.

Lisez aussi "Propaganda" c'est pas mal non plus.

20/03/2011, 14:28 | Par laranni en réponse au commentaire de Annie Madarasz-Bauchet le 20/03/2011 à 11:03

Ecellent livre en effet qu'il faut au moins parcourir et avoir sous la main comme référence,c'est une mine d'infos.Petite question:pourquoi n'a-t-on pas bombardé les lignes ferroviaires permettant la déportation des Juifs?

20/03/2011, 14:40 | Par cabouin en réponse au commentaire de hassiba spieser-rachedi le 19/03/2011 à 20:47

"Soit on intervient partout...............soit on intervient nul part";

Non ; chaque cas est un cas particulier; Hubert Vedrine l'a très bien expliqué vendredi matin sur France-Culture dans sa rubrique hebdomadaire.

20/03/2011, 15:56 | Par françois périgny en réponse au commentaire de cabouin le 20/03/2011 à 14:40

H. Védrine explique trés bien. C'est son travail, c'est même son dada : expliquer. Il fait incontestatblement partie de l'aviation à géométrie variable.

19/03/2011, 20:59 | Par JArgenty

Je vous cite:

" L’Occident, d’habitude si calculateur et cynique, n’aurait-il donc fait là qu’obéir enfin - mieux vaut tard que jamais - à sa seule conscience ?"

Croyez-vous qu'il ait changé ses habitudes ? La conscience de quel occident, celle des milliardaires qui sont au commande ou celle des peuples ? Attention au mots valises, camarade philosophe, il y a des propos qui sont si faciles, si gouleyants.

19/03/2011, 21:14 | Par profil_inactif_145012

C'est une décision historique en effet.

Les révoltés libyens, eux, ne demandent pas pourquoi ce sont eux qui reçoivent cet appui militaire, et non tous ces autres révoltés de pays bien pourvus en dictateurs. Ils respirent.

Kadhafi a un moment joué le jeu mais sa mégalomanie a repris le dessus. Comme Saddam Hussein, Moubarak, ou BenAli, hier Kadhafi faisait partie de la solution, et aujourd'hui, grâce à lui-même, il fait partie du problème.

19/03/2011, 22:30 | Par hassiba spieser-rachedi en réponse au commentaire de profil_inactif_145012 le 19/03/2011 à 21:14

Curieux que des arabes! quid?

20/03/2011, 07:34 | Par profil_inactif_145012 en réponse au commentaire de hassiba spieser-rachedi le 19/03/2011 à 22:30

Mais non, ce n'est pas "curieux" - c'est le pognon du pétrole. On aurait pu ajouter Noriega et pas mal d'autres en Amérique du Sud.

L'argent n'a ni odeur ni origine "raciale". Ces dictateurs dégommés le savaient et s'en jouaient jusqu'au jour où ils ont voulu se faire "remarquer"...

19/03/2011, 22:48 | Par ngarodog

Des rafales français, que Kadafi n'a pas voulu acheté hier, même lui à qui tous les cirages de pompes ont été faits dans ce but et par tous les moyens, ces rafales vont le faire plier en détruisant les mirages français qu'il avait achetés avant-hier, si ce n'est lui ôter la vie, tout simplement ! Et la preuve "évidente" de leur efficacité convaincra le nouveau maître de la Libye, qui va s'en procurer en nombre, grâce au pétrole.

Pauvre Afrique, te voilà encore et toujours embarquée dans les combats de tes envahisseurs de l'est comme de l'ouest, pour des raisons qui n'ont rien à voir avec tes habitants premiers. Ceux-là, en Somalie hier comme en Côte d'Ivoire en ce moment, peuvent se massacrer ou être massacrés, ils n'ont pas du pétrole, alors............

19/03/2011, 23:30 | Par pierre morineau

On n'aurait jamais dû réhabiliter Kadhafi auquel on s'est ingénié à dérouler le tapis rouge au nom de la "réalpolitique" du Sacré fric.. C'est pourquoi toute cette agitation semble assez grotesque, bien qu'elle soit justifiée par les actes de ce fou dangereux.

Par ailleurs, je reste dubitatif sur la reconnaissance à mon avis prématurée de l'opposition libyenne-opposition armée contrairement aux oppositions tunisienne et égyptienne, et armée par qui?- et dont on ne connait finalement pas grand'chose. Mais il fallait bien que le chef qui est à l'Elysée se rachète et fasse oublier le fiasco de sa diplomatie. Ace stade on peut penser qu'il s'agit avant tout de politique intérieure..

On peut constater la rapidité avec laquelle est exécutéela résolution de l'O.N.U.. On peut constater qu'on tire sur la foule à Barhein, quelle grosse différence avec la Libye? et qu'une puissance étrangère y envoie des troupes pour soutenir la dictature sans aucune réaction de la communauté internationale: un mort place de la perle ne vaut-il pas un mort à Benghazi?

ON peut déplorer aussi que les résolutions de l'O.N.U. relatives à Israël soient restées lettre morte depuis 40 ans, n'est-ce pas M. B.H.L.?...

Tant mieux si cette "guerre" permet de réduire un dictateur et d'éviter un massacre mais il faut mettre les choses en perspective, et l'opération "plomb durci" à Gaza me reste ce soir sur l'estomac. Alors le cinéma des belles consciences...

 

19/03/2011, 23:43 | Par Rosaire

L'article commence par "...communauté internationale...". Pourrait-on savoir *qui* est donc cette communauté s'il vous plait?

 

Les Etats-Unis avec l'OTAN et tous les toutous qui s'y sont adossés? L'ONU sans moyens? La bonne conscience d'une presse appartenant aux marchands de béton, d'armes, de luxe, ...?

 

Pour l'instant, elle a fait beaucoup de conneries cette "communauté" me semble-t-il. Pourquoi ferait-elle mieux ici? J'attends la réponse. Et surement pas de BHL, menteur et mystificateur notoire que certains osent encore considérer comme présentable (quelle honte!...)

20/03/2011, 02:09 | Par Cid Hamet Ben Engeli

Je rêve !?

Pourtant j'ai bien, et relu : "nombre d’intellectuels engagés (au premier rang desquels émerge Bernard-Henri Lévy, dont on saluera ici très honnêtement, par-delà la profondeur de nos divergences conceptuelles sur bien d'autres sujets, le courage tout autant que la cohérence), à la rencontre de l’Histoire !"

Cher monsieur DSS, vous êtes-vous demandé depuis quand Bernard-Henri Lévy se préoccupe du "Printemps arabe", et à quel moment il a commencé à se manifester ? Et vous avez vu ces images où on le voit mettre en scène sa présence sur la place Tahrir ? Quelle imposture !...

Mais votre affirmation citée ci-dessus, quel angélisme ! Je vou ai "connu" plus perspicace !... Alors, comme ça vous voilà, vous aussi, piégé par ce génial fabricant de leurres !?

Décidément!... Comme dirait le condamné à mort d'Oscar Wilde !...

20/03/2011, 14:41 | Par laranni en réponse au commentaire de Cid Hamet Ben Engeli le 20/03/2011 à 02:09

A chaque fois que je lis ou entends le nom de BHL,je ne peux m'empêcher de penser à Hippolyte(Phèdre de Racine) mort parcequ'il était SUR son char,alors que BHL se contente d'être DANS son char pour se réjouir des combats à Gaza.N'est pas un héro qui veut!

20/03/2011, 21:32 | Par hassiba spieser-rachedi en réponse au commentaire de laranni le 20/03/2011 à 14:41

Ce BHL est détestable. Interrogé par Tédei sur france 3 il a claironné" Ce n'ai pas moi qui fait la guerre, je hais la guerre"

A la manière dont il sait la vendre, on en doute.....

Que de courage aussi il ne l'a fait pas la guerre (il ne risque pas sa vie) mais pousse d'autres à la faire et risque donc leur vie.

20/03/2011, 21:32 | Par hassiba spieser-rachedi en réponse au commentaire de laranni le 20/03/2011 à 14:41

Ce BHL est détestable. Interrogé par Tédei sur france 3 il a claironné" Ce n'ai pas moi qui fait la guerre, je hais la guerre"

A la manière dont il sait la vendre, on en doute.....

Que de courage aussi il ne l'a fait pas la guerre (il ne risque pas sa vie) mais pousse d'autres à la faire et risque donc leur vie.

20/03/2011, 01:25 | Par Bouigas

Dommage que cette intervention arrive un peu tard.

20/03/2011, 02:17 | Par deva68 en réponse au commentaire de Bouigas le 20/03/2011 à 01:25

Non, non, il n'est jamais trop tard pour le preux chavalier, j'ai nommé le sieur Nicolas Sarközy de Nagy-Bocsa, de se refaire une virginité immaculé en prenant la défense outre Atlantique de la veuve et de l'orphelin!... Operation séduction réussi?

20/03/2011, 02:29 | Par amel belhadj

Guerre en Libye : la « furia » française.

Samedi 19/03/11, par Philippe Leymarie

http://blog.mondediplo.net/2011-03-19-Guerre-en-Libye-la-furia-francaise

 

20/03/2011, 02:47 | Par amel belhadj

Agression de la Libye : les Occidentaux n’ont jamais milité pour la liberté des peuples tiers. Rodrigue Kpogli

Conscients de la reprise par les forces gouvernementales libyennes des villes occupées par la rébellion, les Occidentaux ont décidé d'entrer en action. Ils proclament vouloir protéger les populations civiles, mais tout le monde sait que le but de cette invasion est bel et bien ailleurs.Il s'agit clairement et nettement d'empêcher le pouvoir libyen de reprendre la production pétrolière en main. Les rebelles l'offrant depuis un mois quasi-gratuitement à leurs mentors et soutiens occidentaux. L'urgence de l'action militaire occidentale est la symétrie de son avidité. C'est aussi la voie nécessaire pour ses multinationales pétrolifères qui évacuent quasi-gratuitement l'or noir et ceci depuis un mois, de continuer leurs profits.
Les « soldats de la paix » de l'Occident accompagnés de quelques ravitailleurs arabo-musulmans de pacotilles et de décor2 sont sur le pied de guerre. Ils iront en Libye détruire l'aviation et le matériel militaire, mais le gouvernement fantoche et obséquieux à venir doit acquérir de nouveaux matériels de guerre. Les « soldats de la paix » iront détruire les infrastructures dont s'est dotée la Libye au prix d'énormes sacrifices, mais les.... http://www.michelcollon.info/Agression-de-la-Libye-les.html

20/03/2011, 07:43 | Par profil_inactif_145012 en réponse au commentaire de amel belhadj le 20/03/2011 à 02:47

Comment peut-on savoir tout ça sur la Libye qui reste un pays fermé aux voyageurs tout autant que l'Arabie Saoudite. Il y a quelque chose à cacher ? Et comme "musulman de pacotille et de décor" Kadhafi se pose bien là.

Le contrôle du pétrole de Libye comme celui d'Arabie Saoudite s'est toujours bien porté, et un contrôle direct est problématique, comme on le voit en Iraq.

Kadhafi et ses fils se sont trompés en pensant pouvoir tuer ouvertement et en grand nombre une population qu'ils se contentaient d'assassiner et de torturer secrètement et par petits groupes. Mégalomanie quand tu nous tiens !

20/03/2011, 21:34 | Par hassiba spieser-rachedi en réponse au commentaire de profil_inactif_145012 le 20/03/2011 à 07:43

C'est un pays fermé dites- vous. Alors comment pouvez-vous savoir si l'on y torturé?

21/03/2011, 09:10 | Par profil_inactif_145012 en réponse au commentaire de hassiba spieser-rachedi le 20/03/2011 à 21:34

Par des Libyens qui ont réussi à le faire savoir, d'autres ont été assasinés.

Mais le fait que ce pays soit fermé aux voyageurs étrangers, ne voulez-vous pas savoir pourquoi ?

20/03/2011, 08:18 | Par xavier bonaventure

Quels seraient les commentaires de certains si la communauté internationale, et la France en particulier, avait laissé Kadhafi nettoyer Benghazi ?

A peu près du pareil au même, je le parie !

Nous autres "occcidentaux" serions coupables par destination... Nous porterions le péché originel... Tout ce qui va mal sur la planète, absolument tout, ne cherchez pas, c'est à cause de"l'Occident", cette invention du diable ! Quoique nous fassions, c'est du vice ...

Rappelons à quel point il a fallu s'abaisser devant Kadhafi pour qu'il consente à libérer les huit malheureuses infirmière bulgares !

Aujourd'hui, c'est lui, c'est son tour. Il s'est mis dans le viseur ? Tant mieux ! Enfin ! Le plus vite sera parfait !

PS : Ben oui, faut rendre hommage à Bernard-Henri Lévy, il ne fait pas qu'appuyer de vaseuses démonstrations critiques sur le philosophe imaginaire Botul, il secoue les consciences assises et quelquefois ça marche...

20/03/2011, 09:04 | Par justeaupassage en réponse au commentaire de xavier bonaventure le 20/03/2011 à 08:18

 

Bjr,

+1, merci

JD

 

 

20/03/2011, 09:06 | Par Jean-Christian Savoye

Les pays engagés dans ce conflit sont condamnés à réussir vite, et à obtenir un résultat qui doit aller bien au-delà de la seule résolution des Nations-Unies. Chaque jour qui passe est un jour de gagné pour Khadafi. Voilà la réalité strictement politique, et la seule qui vaille, de la situation créée.

Non, les puissances occidentales n'agissent pas dans ce conflit au nom des Droits de l'Homme. Comme pour les cadeaux, c'est l'intention qui compte.

On pourra toujours se réjouir que des vies humaines soient sauvées au final, du coté de Bengazhi. Une goutte d'eau dans l'océan des mauvais calculs.

 

 

20/03/2011, 09:40 | Par françois périgny

"L'Occident, d'habitude si calculateur et cynique, n'aurait-il donc fait qu'obéir enfin -...- à sa seule conscience ? C'est à espérer..."

Hélas, hélas, hélas... Si loin de nos yeux et des champs de pétrole mais proche du Venezuela, l'Occident est intervenu aussi au Honduras, vous savez comment. El Lobo continue à y faire tuer son peuple. Plus discrétement maintenant, parce qu'il ne reste plus beaucoup d'opposants. Il est vrai que c'étaient d'" affreux communistes". J'attends toujours les protestations véhémentes d'un monsieur propre, d'un BHL, contre le golpe sinon fomenté, du moins autorisé par les USA, et avec l'assentissement tacite de l'ONU.

Je trouve que "la conscience de l'Occident" (un Ordre Nouveau ?) a la même odeur que l'air qui l'entoure : ça sent fortement l'essence.

Et pendant ce temps, en Afrique, bizness as usual.

Et pendant ce temps, en Palestine, nothing.

Et pendant ce temps, en Israël, Stuxnet.

Tiens ? Combien de décisions de l'ONU non appliquées dans cette région ? C'est curieux...

Une aviation à géométrie variable, une conscience trés sélective. Une conscience ?

20/03/2011, 13:35 | Par Cid Hamet Ben Engeli en réponse au commentaire de françois périgny le 20/03/2011 à 09:40

A Pierre FERON.

60 résolutions de l'Onu ont été ignorées par Israël ! Cela fait en moyenne 1 résolution par an !...

20/03/2011, 16:01 | Par françois périgny en réponse au commentaire de Cid Hamet Ben Engeli le 20/03/2011 à 13:35

Apatridem,

pensez-vous que l'OTAN va intervenir ? BHL va-t-il éléver des protestations vehémentes contre ce déni du droit international ? (Mais il paraît que sur la bande de Gaza ce ne sont que des arabes, pas même sémites, et qu'ils ne sont pas assis sur des champs de pétrole.)

20/03/2011, 13:37 | Par Cid Hamet Ben Engeli en réponse au commentaire de françois périgny le 20/03/2011 à 09:40

.

20/03/2011, 09:52 | Par a Agranier

Ne soyons pas naïfs ; tout comme en Irak, il s'agit d'une intervention militaire dictée par le marché du pétrole.

Une très grosse proportion du pétrole qu'importe la France vient de Libye, ce n'est pas un hasard si la France est le fer de lance dans cette histoire. Et puis si la France se voyait obligée dans un futur proche de réduire le parc de ses centrales nucléaires (vu ce qui se passe au Japon), ce serait bien pratique d'augmenter l'importation de pétrole proche et pas cher (et en plus le pétrole libyen est d'excellente qualité, il n'a presque pas besoin de raffinage !).

Non, hélas, le bien-être des populations n'a rien à voir dans cette histoire. Que Sarkozy commence à s'intéresser au bien-être de la population française au lieu de laisser l'Europe la paupériser, et il pourra être un peu crédible pour parler des autres pays. Et ce n'est pas un hasard si son principal allié contre la Libye est Cameron, qui a démontré en Angleterre son intérêt pour le bien-être de son peuple en faisant une politique d'austérité pire encore que celle de Thatcher.

Non, vraiment, ils nous prennent pour des imbéciles ! Exactement comme BHL qui s'allie avec le mari de celle qui a brisé la vie de sa fille : et ce type se permet de parler d'honneur ? Il n'en a pas un gramme en lui.

20/03/2011, 10:11 | Par Alain Montfort

On peut avancer d'excellents arguments pour justifier cette intervention comme pour la dénigrer ou la condamner. Quoi qu'il en soit nous sommes en guerre.

Une question s'impose : nous Français, "petit" pays, sommes-nous dans une "grande" démocratie ? Le Président a décidé cette intervention (dans l'attente du vote de l'ONU) sans débat parlementaire au cours duquel des "experts" auraient pu présenter les conséquences éventuelles et éclairer les citoyens. Sous la monarchie le roi décidait seul de l'entrée en guerre de son royaume...

20/03/2011, 10:15 | Par andrée bensoussan

J'apprécie beaucoup cet article du philosophe D S Schiffer,qui rappelle ce qu'a de nouveau la situation qui légitime le recours à la forceen Lybie,quels que soient les intêrets des uns et des autres: pétrole; reconquête de prestige etc Ne pas venir au secours des civils libyens en lutte et en passe d'être massacrés, dans le contexte nouveau du printemps arabe c'est rester dans son fauteuil à raler à se méfier de tout y compris de ce changement dans le monde arabe. C'est préférer la paix avec les dictateurs le statu quo plutôt que toute prise de risques cet état d'esprit que je détecte dans la plupart des commentaires à cet article me donnent envie de réagir comme je l'ai fait hier à celui du journaliste Bonifet(?)

Rachel

20/03/2011, 16:05 | Par françois périgny en réponse au commentaire de andrée bensoussan le 20/03/2011 à 10:15

Rachel,

au Honduras sévit un dictateur qui a renversé un président démocratiquement élu. Juste à côté des USA. Les USA n'aiment pas la paix avec les dictateurs ? Ce sont eux qui ont piloté ce coup d'état. Ce dictateur fait tuer ses opposants depuis plusieurs années. Ca ne vous dérange pas ?

20/03/2011, 10:35 | Par 251147

vous dites communauté internationale, c'est de l'hypocrisie! la communauté internationale est-ce les usa/ue et 4 monarchies arabes pour cautionner opération militaire de l'Otan! avec des prétexes démocratiques basés sur des allégations de repression féroces, jamais prouvé et qui va justifier le bombardement de civils sous les applaudissements. car si l'on veut protéger les civils, on s'interpose entre les belligérants. ce qui n'est pas le cas en lybie ou l'intervention vise à apporter unh soutien militaire à la rebellion.

20/03/2011, 11:34 | Par Cacochyme

A lire aussi, cet article de fond du jeune philosophe Jean-Baptiste Jeangène Vilmer... ni Kouchnerisme... ni BHLité:

 

Éthique et politique de l’intervention humanitaire arméeCritique internationale, 39, avril-juin 2008, 161-182.
L’intervention humanitaire armée, connue également par les concepts de « droit ou devoir d’ingérence » et de « responsabilité de protéger », est une intervention militaire en territoire étranger pour mettre fin à des violations graves et massives des droits de l’homme. Cette pratique étant définie selon son but, elle repose entièrement sur la « bonne intention » de l’Etat intervenant, sous-estimant du même coup le poids de la politique dans l’éthique de l’intervention. Dans quelle mesure l’Etat intervenant doit-il être désintéressé ? Le but de cet article est triple. Premièrement, proposer une critique réaliste du critère traditionnel de « bonne intention », donc abandonner l’exigence de désintéressement de l’Etat intervenant. Deuxièmement, examiner le cas irakien : peut-il être considéré comme une intervention humanitaire ? Troisièmement, reconstruire une éthique pragmatique et essentiellement conséquentialiste de l’intervention humanitaire, sans le critère de « bonne intention », et basée sur une double évaluation permettant d’éviter ou au moins de limiter l’usage prétextuel du label humanitaire.

http://www.jbjv.com/Ethique-et-politique-de-l,151.html

21/03/2011, 14:48 | Par lacuzon en réponse au commentaire de Cacochyme le 20/03/2011 à 11:34

And.... why is it so interesting?

20/03/2011, 12:05 | Par max angel

LA « BONNE CONSCIENCE » DEL’OCCIDENT

Ainsi, ce serait par pure humanité,compassion, que nous avons ouvert les « portes de la guerre ». Nouscourons au secours de populations martyrisées par un dictateur fou.

Cré-vingt-dieux ! En cet anniversairedu commencement de la Commune de Paris qui se termina par un bain de sang (20000 exécutions sommaires, plus des milliers de déportations), nous sommes entrain de « sauver le peuple libyen » en l’arrosant de bombes.

Très bien ! C’est beau commel’Antique. Quelle soudaine générosité !

Je me permets de poser quelquesrappels :

- M. le Président n’a-t-il pas à effacer leserreurs diplomatiques vis à vis de la Tunisie et de l’Egypte ?

- Aurait-il agi de la même façon si son« ami » Kadhafi avait signé les contrats mirobolants promis lors desa visite ubuesque ?

- La Libye est le pays africain qui possède lesplus grandes réserves de gaz et de pétrole du continent, l’une des sociétésexploitantes, s’appelle TOTAL, or la SONATRACH vient de découvrir de nouveauxtrès beaux champs de pétrole.

- Nous avons attendu le dernier moment, celui oùles chars de Kadhafi sont entrés dans Benghazi, où il sera difficile de distinguerles chars repris par les insurgés et les chars encore aux mains du pouvoir enplace.

- Comment continuer d’avoir d’excellents rapportsavec Medvedev Poutine pour ce qu’ils font en Tchetchénie, avec Istanbul pour sapolitique à l’égard des kurdes, avec la Chine compte tenu de sa présence auTibet, sans parler de la Corée du Nord et j’en passe ?

- Bien sûr que Kadhafi est un voyou de premièregrandeur, mais pourquoi l’avoir si bien reçu, il n’y a que quelques mois, del’avoir réintroduit dans la scène internationale ? Décidément, il ne faitpas bon être l’ami de Sarkosy…

- Et puis, tout cela se déroule la veille des cantonaleset à quelques mois de l’élection présidentielle…

Ne serait-ce pas l’addition de toutes cesbonnes raisons qui justifieraient notre agitation internationale ?

Notre Conducator n’est-il pas en train de serefaire une santé avec le peuple libyen comme il s’en était fait une avec lalibération des infirmières bulgares ?

Quand aura lieu une visite de Carlita àBengazhi ? Il y aura de belles photos à faire avec le clown BHL dans sonsillage, des youyous, des drapeaux de la royauté libyenne mêlés aux drapeaux français,mais attention ! Manifestations féminine d’un côté et masculine del’autre, comme il n’y a pas trois jours à Bengazhi.

20/03/2011, 12:06 | Par Belange

Répondre à la violence par la violence n'a jamais été une solution : c'est l'aveu d'un terrible échec .

20/03/2011, 12:11 | Par max angel

LA « BONNE CONSCIENCE » DEL’OCCIDENT

Ainsi, ce serait par pure humanité,compassion, que nous avons ouvert les « portes de la guerre ». Nouscourons au secours de populations martyrisées par un dictateur fou.

Cré-vingt-dieux ! En cet anniversairedu commencement de la Commune de Paris qui se termina par un bain de sang (20000 exécutions sommaires, plus des milliers de déportations), nous sommes entrain de « sauver le peuple libyen » en l’arrosant de bombes.

Très bien ! C’est beau commel’Antique. Quelle soudaine générosité !

Je me permets de poser quelquesrappels :

- M. le Président n’a-t-il pas à effacer leserreurs diplomatiques vis à vis de la Tunisie et de l’Egypte ?

- Aurait-il agi de la même façon si son« ami » Kadhafi avait signé les contrats mirobolants promis lors desa visite ubuesque ?

- La Libye est le pays africain qui possède lesplus grandes réserves de gaz et de pétrole du continent, l’une des sociétésexploitantes, s’appelle TOTAL, or la SONATRACH vient de découvrir de nouveauxtrès beaux champs de pétrole.

- Nous avons attendu le dernier moment, celui oùles chars de Kadhafi sont entrés dans Benghazi, où il sera difficile de distinguerles chars repris par les insurgés et les chars encore aux mains du pouvoir enplace.

- Comment continuer d’avoir d’excellents rapportsavec Medvedev Poutine pour ce qu’ils font en Tchetchénie, avec Istanbul pour sapolitique à l’égard des kurdes, avec la Chine compte tenu de sa présence auTibet, sans parler de la Corée du Nord et j’en passe ?

- Bien sûr que Kadhafi est un voyou de premièregrandeur, mais pourquoi l’avoir si bien reçu, il n’y a que quelques mois, del’avoir réintroduit dans la scène internationale ? Décidément, il ne faitpas bon être l’ami de Sarkosy…

- Et puis, tout cela se déroule la veille des cantonaleset à quelques mois de l’élection présidentielle…

Ne serait-ce pas l’addition de toutes cesbonnes raisons qui justifieraient notre agitation internationale ?

Notre Conducator n’est-il pas en train de serefaire une santé avec le peuple libyen comme il s’en était fait une avec lalibération des infirmières bulgares ?

Quand aura lieu une visite de Carlita àBengazhi ? Il y aura de belles photos à faire avec le clown BHL dans sonsillage, des youyous, des drapeaux de la royauté libyenne mêlés aux drapeaux français,mais attention ! Manifestations féminine d’un côté et masculine del’autre, comme il n’y a pas trois jours à Bengazhi.

20/03/2011, 12:14 | Par max angel en réponse au commentaire de max angel le 20/03/2011 à 12:11

Désolé pour ce doublement de clics qui mérite des claques !

20/03/2011, 12:19 | Par Cacochyme en réponse au commentaire de max angel le 20/03/2011 à 12:14

Vous pouvez le blanchir en cliquant sur "modifier"

20/03/2011, 12:48 | Par gaelz

@Daniel Schiffer. Votre billet me paraît regrettable. Je n'ai pas d'opinion arrêtée sur l'opportunité d'intervenir militairement en Libye. Par contre, il y a un phénomène bien cerné, c'est la propagande qui accompagne désormais toujours ce genre d'intervention. Je ne retiens pour être bref que les premières lignes de votre billet. "fou furieux, dangereux psychopathe à la limité de la démence et même terroriste avéré". Ce n'est pas en ces termes qu'on pense une décision politique grave et risquée, ce n'est pas en ces termes qu'on mène les analyses sociales et politiques qui essaient d'en mesurer les enjeux et les probabilités de réussite. Ces termes sont d'ailleurs incohérents: un "fou furieux", un "dangereux psychopathe" n'est pas "à la limite de la démence", il est dément. Un "terroriste" - certes si quelqu'un mérite ce qualificatif c'est Kadhafi - n'est pas comme vous semblez le croire au sommet de la folie, pour accomplir ses actes criminels il a besoin d'une capacité d'action que la folie furieuse empêcherait. De la part du gouvernement, de la part des intérêts au service desquels cette guerre est engagée, de la part des medias qu'ils contrôlent directement ou indirectement, de tels discours sont simplement de la propagande destinée à entraîner l'adhésion des citoyens. De la part des commentateurs indépendants, on peut se demander s'il ne s'agit pas d'abord de se convaincre soi-même. En tous cas la diabolisation de l'adversaire (si ignoble qu'il soit en réalité: il se pourrait que Kadhafi soit en train dans les zones reconquises de commettre des crimes de guerre sur grande échelle) vise à censurer toute réflexion rationnelle ("quoi, vous osez suggérer qu'il ne faille pas tout de suite abattre ce monstre? vous êtes donc son complice!). Elle ne me semble jamais au service d'une politique clairvoyante.

20/03/2011, 12:56 | Par brazz

Que notre président ait saisi "l'occasion" pour en même temps se refaire une image, il n'y a guère de doute.

Que la Lybie soit un des grands états pétroliers, non plus, mais là les critiques se plantent complètement: une bonne partie des hésitations et de la marche à reculon vers une intervention s'explique justement par ce fait et la crainte d'une destruction ou à tout le moins d'endommagements trés importants des installations, ce qui compte tenu de la paranoia de Khadafi n'est effectivement pas à écarter. Donc cet argument est en fait à la décharge de ceux qui ont pris la décision.

Qu'il y ait, de part le monde, une quantité de dictateurs grands et petits est une chose, que ceux ci massacrent leur population en est une autre, beaucoup plus rare heureusement, en tout cas cette résolution onusienne est un nouveau pas (d'escargot...) en avant pour un monde plus respectueus des droits de l'homme.

Que la guerre soit une saloperie, bien sur: souviens toi Barbara... mais le pacifisme bèlant et militant extrême en est une autre, il est en particulier, par son opposition identique à toute intervention au moment où il aurait fallu, responsable en partie des milliers de morts de la seconde guerre mondiale. Bien entendu, les situations ne sont pas totalement comparables (encore qu'on ait supportéles multiples attentats sans rien dir, par exemple Lockerbie !), mais en ce qui concerne les leçons philosophiques des pacifistes ça va bien comme ça, qu'ils prennent conscience qu'ils sont loin d'être tout blancs!

En définitive, on en est toujours ramené à la même chose: face à une situation, à un évènement, il y a deux façons de réagir. Soit se déterminer par rapport à son/ses petit(s) cathéchisme(s) tout prêt (oui/non, gauche/droite, bien/mal etc) Qui a l'avantage de se situer automatiquement au sein d'une communauté unie, et le désavantage de la réflexion sommaire. Ou bien, se déterminer au coup par coup, en fonction de lm'environnement et de ses valeurs, avec bien sur le risque effectivement de se tromper tout comme les autres, mais au moins avec une attitude d'homme et non de petit soldat de tel ou tel clan !

20/03/2011, 13:13 | Par profil_inactif_145012 en réponse au commentaire de brazz le 20/03/2011 à 12:56

@PierreDumont

Tout-à-fait d'accord avec votre dernier paragraphe : on se donne bonne conscience, et on accuse l'autre d'en faire autant...

20/03/2011, 14:07 | Par Patrick Gabriel

 

Et nanani et nanana....! As usual, vous nous servez une messe tiédasse débordante de "bons sentiments" qui prend sans aucun risque d'analyse approfondie la très rassembleuse défense de la chèvre de Monsieur Seguin contre le méchant loup.

Dire que Kadhafi est un malade sanguinaire, ne suppose pas une grande exigence de la pensée. Dire que ce n'est pas bien et même très, très mal d'assassiner à tour de bras un peuple qui lutte pour sa liberté, non plus.

Mais pour le reste ? Wallou ! Et cette "guerre dans la révolution et révolution dans la guerre" (titre de mon blog d'hier) que vous pouvez aller lire derechef ?

Et ce CNT -"reconnu" par la France et propulsé sur la scène internationale par BHL, ce "Malraux du pauvre" - qui a disparu de la scène depuis le vote de la résolution 1973 ? Pas un mot non plus.

Et cette "révolution" libyenne dont le succès ou l'échec déterminera la poursuite ou la fin du "printemps arabe" ? Vous n'en parlez pas !

Non, dire que l' Occident chrétien fait sa B.A suffit à votre satisfaction. Vos orgasmes politiques sont un peu courts, comme votre pensée !

Et en plus, vous tombez (volontairement je n'en doute pas) dans l'hénaurme panneau "sarko, défenseur de la veuve et de l'orphelin, droitdel'hommiste en chef"..... ridicule et criminel pour l'avenir et le salut de notre République !

20/03/2011, 16:15 | Par Olmiccia

Chacun peut, en effet, brandir des principes qui se veulent démocratiques pour défendre ses positions. Pour ma part, celui du droit des peuples à disposer d'eux-mêmes est essentiel. Et s'interroger sur les objectifs de la guerre déclarée à la Libye me parait essentiel. Qui peut croire que Sarkozy et consorts le font au nom de ces principes démocratiques? Car alors, quid du Yemen, de Barhein, de la Palestine, de la Côte d'Ivoire, etc....Naboléon va-t-il engager la guerre contre tous les tyrans du monde pour tenter de faire remonter sa popularité? Et combien de victimes civiles bombardées par les forces du bien qui se donnent le droit de décider qui doit diriger un pays étranger? Les forces opposées à Kadhafi sont-elles représentatives du peuple lybien? A bas la guerre! Droit des peuples à disposer d'eux-mêmes!

20/03/2011, 16:30 | Par Jean Paul MAIS

Ah, si les "coalitions" ( occidentales ou autres ), avaient pu être aussi rapides et aussi efficaces pour faire respecter les dizaines de résolutions de l' ONU condamnant Israël pour cause de massacres de civils Palestiniens !

On attend avec impatience les prochaines interventions en Côte d' Ivoire, au Yemen, à Bahrein, ...mais je délire, j' hallucine, j' ai des mirages !

20/03/2011, 16:30 | Par Gérard ETELLIN

Je suis partagé entre : faillit - il une intervention internationale qui en fait ne

l'est pas vraiment puisque la Communauté Arabe, l'Allemagne ne le sont pas et que les USA "y vont prudemment" Je ne parle pas de la Russie et de la Chine qui sont régulièrement contre tout au Conseil de Sécurité de l' ONU !, afin de sauver les populations qui se révoltent contre le Dicteur Kadhafi.

Ne pas y aller correspondrait à un massacre des "révolutionnaires" par le Dictateur et sa garde militaire dans Benghazi comme il l' a fait dans d' autres villes de Libye.

" Les principaux acteurs d'interventions sont la France, l'Angleterre, les USA

et l'Italie, les 6 autres pays ont voté la résolution mais ne semblent pas participer aux premières interventions apparamment !

Comment va évoluer la situation ? Kadhafi menace les intervenants de

"répliques punitives"

Il conviendra d'analyser la situation avec l'Etat Major des armées et avoir

une stratégie fine. Je pense que nous pouvons faire confiance aux hommes qui dirigent les opérations miltaires (que nous avons vu à la télé hier en direct)

20/03/2011, 17:09 | Par bertgil

C'est au nom des principes universels........

Les EU se sont une fois de plus fourvoyés dans une guerre pour mettre fin à la plus sanguinaire des barbaries dites vous .Rien que cela.Mais ce qui est excessif est insignifiant.Les EU sont intervenus parce que il y a du pétrole;

C'était déja pour cette raison qu'il sont intervenus en IRAK.

J'espére que vous avez dénoncé les bombardements du Liban et les tueries de 1500 personnes à Gaza .

J'espére que vous allez dénoncé l'élimination des opposants à Barheim par les saoudiens.

 

 

20/03/2011, 17:16 | Par guydufau

Graham Greene a noté ces paroles d'un prètre d'Amérique latine :

La violence est une imperfection de la charité, mais l'indifférence est la perfection de l'égoïsme

20/03/2011, 18:08 | Par Spartel

Kadhafi est indéfendable.

Le monde le sait depuis longtemps.

Surtout les Libyens.

Et vos arguments de dissertation de philosophie de terminale du premier trimestre me laissent perplexe et sans voix.

 

20/03/2011, 18:54 | Par anomie en réponse au commentaire de Spartel le 20/03/2011 à 18:08

Pour tout dire simplement, les bras m'en tombent:

thèse : Kadhafi est indéfendable.

antithèse : Kadhafi est indéfendable.

synthèse : Kadhafi est indéfendable.

C'est vrai que c'est du lourd, et cette démonstration est inconrtournable! brillant quoi. Comme l'article proposé d'ailleurs.

 

Vous voulez parler de guerre, citez Clausewitz à minima, Aron, voire Sun Tsé pour aller plus loin. De guerre asymétrique et de l'Irak : livre du Colonel Goya en Français, sinon les concepts de Liautey (colonisation), Galula ou encore l'australien Killcullen (doctrine d'emploi des forces au niveau tactique en Irak).

Bref, la guerre est le prolongement de la politique. Sûr qu'avec sarko, ça ne pouvait finir autrement, et puis c'est bien joué coté politique intérieure.

Cela dit, il y avait surement une fenêtre diplomatique la semaine dernière, avec préservation des civils! mais tout le monde s'en fout des civils. Par ailleurs, nous sommes incontestablement dans une guerre civile. Qui a une idée précise du rapport réel des rapports des forces entre loyalistes et insurgés? Personne, alors la philo ne changera rien, et les civils vont encore trinquer (j'allai écrire Trinquier, autre théoricien français des guerres coloniales..)

Bonne soirée

20/03/2011, 19:25 | Par pierre morineau

Kadhafi est indéfendable

C'est vrai!

Il l'a toujours été, surtout depuis Lockerbi

Pourquoi, il y a quelques mois "devenait-il fréquentable"? Pourquoi le tapis rouge, les embrassades, les contrats, les voyages "d'amitié franco-Libyennes"?

Permettez d'avoir des doutessur la "défense des droits du peuple libyen"

21/03/2011, 08:22 | Par cairns

BHL, qui n'a jamais mis les pieds à Gaza, combat les ennemis d'Israel. Rien d'autre. Quand aux avions français, dès qu'ils ont eu pilonné les troupes au sol de Khadafi, les séparatistes de l'Est ont commencé à retourner vers les terminaux pétroliers.

21/03/2011, 11:43 | Par Arabella

A lire, au cas où certains s'imaginent encore que sarko est le leader de cette nouvelle campagne pour le pétrole!

http://www.rue89.com/schneidermann-9-15/2011/03/21/pour-sarkozy-la-libye-pour-obama-foot-et-samba-196216

 

21/03/2011, 12:07 | Par xav17

Citer BHL, le roi de la posture et de l'imposture ! Article lamentable et d'une naiveté "désarmante".

21/03/2011, 12:23 | Par M Ferrand

Cher écrivain philosophe de Liège, oserais-je vous targuer d'angélisme? Etrangement, en lisant ces interventions, je me sens en accord avec les plus contradictoires.... Fallait-il... Fallait-il En tout cas, s'il avait fallu, peut-être aurait-on pu s'y prendre autrement, plus tôt, sûrement... Sarkozy sort du bois au dernier moment, après les énormes bourdes diplomatiques.... BHL pour le soutenir, ça ne fait pas sérieux, tellement il joue son propre rôle.... Moi, à lire les uns et les autres, je ne sais plus. Et je suis très sceptique sur le résultat.

22/03/2011, 15:35 | Par Bertrand Castay

Les bras m’en tombent!
Ce n’est que dans un but purement humanitaire –protéger les civils Lybiens de la vengence meurtrière de Kadhafi- que cette opération peut se dérouler”
Comment peut-on se conformer avec autant de naïveté, d’angélisme et d’asservissement à la rhétorique de ce nouvel ordre mondial qui s’avance!
C’est tout bonnement stupéfiant : Grandeur et misère des intellectuels!
Croire une seule seconde que Monsieur Sarkozy, hier vendeur de cravates, de rafales et d’EPR au “Guide” Khadafi, soit subitement touché par la compassion!
Il y a longtemps qu’il ne s’agit plus de civils! Vous les avez vus vos civils? : Armés jusqu’aux dents, aidés de commandos britanniques, de combattants d’Al Quaïda, d’anciens bourreaux du régime pourri de Khadafi etc...
Les derniers opposants civils à Khadafi que j’ai vu, refusaient toute intervention...
Cette guerre civile déclenchée par l’Empire, deviendra un Vietnam, et sur ses ruines nous verrons prospérer nos Chevron, Total, BP habituels.
Quand à Khadafi, vous en aurez fait un symbole, et un faux guide pour tous les opprimés d’Afrique.
Et ça c’est si tout marche selon les plans. Si tout va mal nous finirons par avoir une troisième guerre mondiale.
Monsieur Schiffer, vous nous avez habitué a plus de circonspection, d’analyse et de recherches jadis, sur le précédent Yougoslave, dont on retrouve ici tous les ingédients.
Bientôt les grandes retrouvailles avec BHL?
Professeur aux Beaux-Arts, dessinez-nous des moutons, avec vous en leader : un bon dessin vaut tous les discours.

22/03/2011, 17:01 | Par Jean REX

 

*** No Comment ***

 

 

 

 

Newsletter