Ven.
18
Avr

MEDIAPART

Connexion utilisateur

Les « rétro-débats » , un moyen toujours actuel de réfléchir à l'actualité

retraites,  laïcité, sécurité, bioéthique et fin de vie, mai 81 ...

 tels sont les thèmes que j’ai traités dans les « rétro-débats » publiés ces dernières années.

La plupart de ces chroniques prennent appui sur des débats de 2002 à 2004 ( donc avant la présidence Sarkozy ). Elles ne sont donc plus - au premier abord - d’actualité.

Mais les questions posées, les thématiques sous-jacentes ( en particulier le questionnement sur les alternatives possibles ) sont, elles, toujours d’actualité.

 Ces chroniques peuvent donc - encore pendant un certain temps - apporter un éclairage sur les débats du présent : d’ou la notion de « rétro-débats »

RETRAITES 2003 : la « fragilité des projets alternatifs » ? (rétro-journal_j19_3 juillet_explications de vote )

Le débat se termine. L'heure est aux explications de vote. Je présenterai les explications des uns et des autres à la façon d'un "chat".en prenant comme appui l'intervention finale de François Fillon, ministre en charge du projet sur les retraites.

1. la « fragilité des projets alternatifs » [ FILLON  ]

2. les « différences  intellectuelles et politiques »  

3. les « points de convergence »

4. « Nous avons sécurisé l'avenir des retraites. »

 

Retraite, épargne et fonds de pension : le « fantasme » de la capitalisation ? (Assemblée nationale/ rétro-journal_j18_2 juillet

Au fond :
1.La logique du projet vu par la droite
2. La logique du projet vu par la gauche
3. La théorie des « trois étages » et les incertitudes de la terminologie
4. Retour sur les réformes précédentes (Jospin : création de l’épargne salariale / loi Thomas : création de l’épargne retraite)
5.Les problématiques qui sous-tendent le débat (- Le débat égalité- équité / - Les dangers de la capitalisation  ) 

Ambiance :
« Requiem » ... « marathon » ... « course de côte » ... « turbo » ...  

Et « Martine B. » ?
un procès en règle de l’épargne retraite

 

RETRAITES 2003_ les effets de la réforme pour les non-salariés (rétro-débats/ Assemblée nationale/ j17_1 juillet)

Au fond :
industriels et commerçants : Création d'un régime complémentaire obligatoire
professions libérales : le cas des médecins et des infirmières
exploitants agricoles : le problème des conjoints 

Ambiance :
nouveau dérage du Premier ministre (J.P. RAFFARIN)

 

Retraites et fonction publique (2) : rétro-débats 2003_Assemblée nationale (j16_30 juin)

Au fond
1. L’allongement de la durée de cotisation pour les fonctionnaires :  « le cœur de la réforme » (rapporteur )
2. Diverses mesures découlent de cette décision d’allonger la durée de cotisation.
3. Plusieurs dispositions sont prévues pour « inciter les agents à adapter leurs choix de départ à [la] nouvelle situation » (portant obligation de travailler plus longtemps )

Ambiances
séance de nuit : pourquoi faudrait-il que l’Assemblée fût triste ?

Et Martine B. ?
les nouvelles règles de la cessation progressive d’activité : « une régression »

 

RETRAITES/rétro-journal_j15_/ 27 juin 2003_où il est question de fonction publique, d’« équité » et de « justice sociale »

Au fond :  
Contexte / L’«esprit » de la réforme  vu par ses promoteurs ( les ministres ) /
« équité » et « souplesse » : les deux leitmotivs des députés de droite /
à  gauche : une même opposition à la réforme ...  mais aussi  des différences d’appréciation

Ambiances : un incident révélateur

Et « Martine B.» ? (aucune intervention ce jour )

 

Retraites : QUI a dit QUOI ?. Un jeu pour retour de manif

Bien sûr, on peut faire dire n’importe quoi aux phrases sorties de leur contexte ... mais il n’empêche, comme le disait le poète (René Char), que « les mots savent de nous des choses que nous ne savons pas d’eux ».

RETRAITES : Ce que disait AYRAULT en 2003

Qui a dit :
« L'allongement uniforme de la durée de cotisation fait dorénavant de la retraite à soixante ans une fiction. » ?

Jean-Marc Ayrault soi-même.

Nous sommes à la 1ère séance du 3 juillet 2003. L’heure est aux explications de vote.

Newsletter