Sam.
19
Avr

MEDIAPART

Connexion utilisateur

Sauvons l'Europe: plaidoyer d'un membre

Je me permets d'attirer l'attention des lecteurs du Club, (ainsi que les autres) sur le fait qu'un des membres de l'association "Sauvons l'Europe"  vient de mettre en ligne un plaidoyer pour l'espéranto comme langue de travail.

J'ai participé aux commentaires, mais comme un de mes messages comportait des urls, il faudra attendre la validation d'un modérateur pour qu'il soit visible là-bas. Je me permets donc de coller ici ce commentairenon encore validé.

Comme d'habitude, on trouve dans les commentaires la même rengaine d'ignorance et de déni: "pas une vraie langue blablabla;.."  "pas de culture, blablabla... intercompréhension solution meilleure, blablabla... langue unique qui menace les autres blablabla....".  Très décourageant et inquiétant, en ce qui concerne l'aveuglement humain.

 ---------------- début de citation ----------

24 octobre 2011 à 17 h 28 min

Bonjour à tous,

Cela fait des décennies que, pour des raisons historiques, économiques et géopolitiques, a été instauré un système que je nomme « ordre linguistique » (ou « TINA linguistique »!), mais qui est peu efficace et totalement anti-démocratique (cf Grin, voir plus bas). En 60 ans, on a « oublié » que l’espéranto avait été porté par des démocrates, des intellectuels, des syndicalistes… etc… et en général des citoyens qui ne sont PAS plus bêtes que ceux affirmant de façon péremptoire que l’espéranto ne serait pas une « vraie » langue. Ce déni commencerait à devenir risible s’il n’était aussi scandaleux. Il suffit de consulter le rapport Grin sur le site la Documentation Française (ou son résumé sur Wikipedia) pour comprendre à quel point l’opinion est désinformée (et les « élites » encore plus).

J’invite les personnes de bonne volonté et les sceptiques à visiter ces liens sur le site Mediapart:

« Rencontres avec l’espéranto »
http://blogs.mediapart.fr/edition/rencontres-avec-l-esperanto
plus spécialement
Manifeste de Prague
http://blogs.mediapart.fr/edition/rencontres-avec-l-esperanto/article/240910/le-manifeste-de-prague
et cet autre article
Tyrannie(s),liberté, luttes: un TINA peut en cacher un autre.
http://blogs.mediapart.fr/edition/de-la-parole-aux-actes/article/111011/tyrannies-libertes-luttes-un-tina-peut-en-cacher-

Ainsi que mon blog personnel sur ce même journal indépendant:
http://blogs.mediapart.fr/blog/Dominique%20C

et particulièrement ce billet:
« Histoire résumée et critique de la concurrence anglais-espéranto »
http://blogs.mediapart.fr/blog/dominique-couturier/061010/histoire-resumee-et-critique-de-la-concurrence-anglaisesperanto

Hélas, je sais que les plus réfractaires préfèreront garder leurs « représentations mentales »… Il faut bien « faire avec » de telles attitudes…

————————-
Dominique C, enseignante à la retraite et polyglotte (5 langues lue écrites parlées FR EN, IT, EO, ES, sans compter la connaissance élémentaire de 2 autres: DE, PL et la compréhension passive de 3 autres CA, PO, OC)

____________________

23 décembre: hélas, depuis, une autre personne est venue y faire la promotion de l'Uropi. Comment ça, vous ne connaissez pas, jamais entendu parler? ...  C'est une langue qui prétend à servir de lingva franca en Europe... Réinventer indéfiniment la roue, sans tenir compte de ce qui existe déjà!!!

 

________________________

Retrouver sur Pearltrees les urls mes billets traitant de langues, d'ordre linguistique, d'espéranto etc...

________________________

Tous les commentaires

25/10/2011, 02:03 | Par Mariethé FERRISI

Merci Dominique pour ce lien social "esperanto" que tu défends avec conviction.

En ce qui me concerne, il s'agit bien plus que de "représentations mentales" faisant barrage, mais plutôt d'une méconnaissance totale de l'outil linguistique. Par contre, "faire un pont pour de bon" grâce à l'esperanto, pourquoi pas ?!

26/10/2011, 00:25 | Par Dominique C

Merci de ce commentaire.

.

C'est une attitude tout à fait honnête et positive de dire: "Je n'y connais rien, je ne sais pas comment ça fonctionne..."

Alors... Quel site, quel document conseiller? Il y a le "I-kurso" des Brésiliens qui se télécharge et s'installe facilement et "proprement" (il n'installe pas de dll, ne modifie pas le registre...). Ce n'est pas un cours à proprement parler, plutôt une découverte. Il y a aussi le site" Lernu!" qui est amusant et permet aussi une découverte.

Mais peut-être devrais-je carrément faire ici un résumé des principales raisons pour lesquelles l'espéranto est clair, facile à apprendre, propédeutique, etc etc...

 

26/10/2011, 11:36 | Par Mariethé FERRISI en réponse au commentaire de Dominique C le 26/10/2011 à 00:25

Ce serait une excellente idée Dominique !

Merci !

27/10/2011, 00:20 | Par Dominique C

Donc il faut que j'y pense demain. Là c'est un peu juste. Depuis deux jours j'étais en Touraine chez ma maman, je viens de rentrer, mais demain je pars à 60 km garder mon petit-fils toute la journée..; peut-être de chez ma fille trouverai-je le temps de me connecter un peu.

Quoi qu'il en soit, les plaidoyers argumentés pour l'Eo sont déjà nombreux sur le net, notamment sur le site de la pétition "option au bac"

On peut aussi visiter Lernu: introduction En cliquant sur les mots ou locutions, on peut les écouter, mais le problème c'est qu'il y a un décalage certain (démarrage après 2 ou 3 secondes!!!)

Dès que j'ai un moment, je fais un petit résumé, promis!

Mais les curieux (-euses) peuvent aller voir "La unua Puto" dans l'edition participative... Cela donne déjà une idée...

28/10/2011, 23:25 | Par Dominique C

En fait, cet article de "Sauvons l'Europe" ne fera pas de vieux os, je pense. L'association elle-même n'est pas très connue, et l'historien qui a "commis" l'article ne semble pas vraiment assurer de suivi de son plaidoyer, puisqu'il n'est pas revenu depuis 4 jours répndre aux énormités de certains.

Quant à "Arthur" (qui représente l'association), il a fait un commentaire très "bateau" qui n'apportait rien du tout au débat.

Joelle L estime que la communication par l'espéranto serait "simplifiée" (mais je ne pige pas bien en quoi elle le serait plus que l'anglais... car Joelle L défend le plurilinguisme, ce en quoi elle ne pige rien car l'Eo est le meilleur allié du plurilinguisme!!!...)

Bref rien de nouveau sous le soleil... Les représentations mentales, le déni et la défense de l'immobilisme ont encore de beaux jours devant eux....

 

29/10/2011, 23:21 | Par JJMU

Dans son rapport sur la condition du traducteur, voici ce que son auteur, Pierre Assouline dit de l'anglicisme... et de la féminisation de la profession.

La formation des jeunes traducteurs est souhaitée et encouragée par la profession, à condition d’entendre « jeune traducteur » comme « traducteur débutant », même si la majorité des étudiants de masters se situent dans la continuité de leur cycle universitaire entamé après le baccalauréat. Mais elle ne va pas sans causer quelques dommages collatéraux.

Depuis une dizaine d’années, la rapide multiplication de ces cursus a engendré un phénomène qui menace de dérégler le marché s’il n’est pas contrôlé : la surreprésentation des anglicistes. Ce qui signifie en clair que les masters forment beaucoup plus de traducteurs de l’anglais que le marché ne peut en absorber, saturé qu’il est : aux 600 acteurs qu’il compte déjà s’ajoutent chaque année 80 entrants. Jugeant leur nombre « inconsidéré », Jörn Cambreleng souligne leur sous-emploi tout en se montrant optimiste pour l’emploi des jeunes traducteurs du russe et du chinois.

29/10/2011, 23:30 | Par JJMU en réponse au commentaire de JJMU le 29/10/2011 à 23:21

Réf. : Gisèle Sapiro, Les Échanges littéraires entre Paris et New-York à l’ère de la globalisation, Centre européen de sociologie et de science politique, avril 2010.

29/10/2011, 23:32 | Par JJMU en réponse au commentaire de JJMU le 29/10/2011 à 23:21

30/10/2011, 14:13 | Par Dominique C en réponse au commentaire de JJMU le 29/10/2011 à 23:32

Tout à fait, et c'est déjà ce sur quoi François Grin attirait l'attention dans son rapport (section 3.4, page 40 et suivantes du rapport, numérotée 42 et suivantes dans le PDF).

Schéma du rapport GrinSchéma du rapport Grin © François Grin

30/10/2011, 20:19 | Par JJMU en réponse au commentaire de Dominique C le 30/10/2011 à 14:13

Houahoo !...

Tu peux commenter ces chiffres ?...

(je pars sur le contre G-20 à Nice, je ne vais pas être très disponible dans les jours qui viennent...)

Pensées.

Jean-Jacques M’µ

31/10/2011, 01:12 | Par Dominique C en réponse au commentaire de JJMU le 30/10/2011 à 20:19

Bon courage alors pour le contre-G20!!! J'aurais bien aimé aussi, mais ça ne m'est pas possible en ce moment...

Pour les chiffres de Grin, c'est une extrapolation de ce qui risque de se passer au fur et à mesure que l'anglais devient de plus en plus répandu:

(...) Par contre, si c’est l’effet d’offre qui domine, au fur et à mesure que la compétence en anglais se diffuse à des couches toujours plus larges de la population, la rentabilité de l’anglais ne peut que décliner ; c’est le scénario que décrit la Fig. 5 ci-dessous, où la série x, x’, x’’’, etc. décrit l’emplacement des points d’équilibre successifs de ce marché (Grin, 1999b). Dans un tel cas de figure, l’apprentissage résulterait de moins en moins d’un choix délibéré d’investissement que d’une nécessité de participation socio-économique. Cette évolution est-elle plausible ? Il est sans doute impossible de le dire pour deux raisons. (...)"

31/10/2011, 05:00 | Par JJMU en réponse au commentaire de Dominique C le 31/10/2011 à 01:12

J'imagine que tu auras mis les références du rapport sous PDF de Grin quelque part ?... mais je cours, je cours, je cours...

Aussi, si ce n'est pas trop te demander, n'hésite pas à faire des doublons : remets-le en ligne !...

Je l'enregistrerai et le consulterai à l'occasion.

(j'avoue n'avoir pas compris grand chose à ces histoires d'offres et de demandes avec des x à l'infini...

Bon.

Déjà l'aurore aux doigts de rose...

Jean-Jacques M’µ

23/12/2011, 23:40 | Par Dominique C

Des langues inventées, il en apparaît plusieurs par décennie...

Newsletter