Ven.
22
Aoû

MEDIAPART

Connexion utilisateur

Discrimination linguistique dans un hôtel de Bruxelles

Je reçois par courriel l'anecdote suivante. Il s'agit en fait d'une question de l'auteur, PR, qui interroge une fonctionnaire et syndicaliste de l'administration de lUE:

************

"Voici ce qui s'est récemment déroulée, le 25 novembre 2011, à Bruxelles:
Derrière le Théâtre de la Monnaie, 9 rue Léopold 1000 Bruxelles, il y a le nouveau palace, appelé "The Dominican", un établissement appartenant à la châine hôtelière néerlandaise "Design Hotels", située aux Pays-Bas et ayant ouvert depuis peu ce lieu à Bruxelles.
"The Dominican" revendique, dans sa publicité, la clientèle de "la Commission européenne".
Au palace "The Dominican", il existe actuellement du personnel surtout anglophone, qui ne parle ni le français, ni le néerlandais, et essentiellement l'anglais.
L'incident est le suivant:
-Au restaurant "The Dominican", la serveuse stagiaire, ne parlant que l'anglais, sert deux clientes, une anglophone et une francophone. Malentendu: la serveuse ne comprend pas la commande, passée en français, puisqu'elle ne parle que l'anglais et que la seconde cliente ignore l'anglais.
-La serveuse déclare aux clientes qu'elle ne parle pas le français et qu'elle va apprendre le néerlandais.
-Ensuite la cliente lui répond en lui suggérant aimablement d'apprendre quelques mots de français pour renseigner la clientèle.
-Puis la serveuse se plaint auprès de son chef. Celui-ci, chef hôtelier néerlandophone, vient excuser la serveuse expliquant qu'une partie de son son personnel  ne parle ni le français, ni le néerlandais. La cliente anglophone lui répond, en bon anglais, que c'est leur choix de clientes de parler en français.
-le chef hôtelier leur réplique: "allez partout ailleurs parler le français et ne remettez plus les pieds ici !"
Est-il légal et normal que cet établissement, situé au coeur de Bruxelles (UE) et revendiquant officiellement la clientèle de la CE, chasse, pour cause de l'usage de la langue française, les clients ?
A qui recourir, pour pouvoir pratiquer librement, dans ce lieu, le français, l'une des langues officielles de l'UE et de l'agglomération bilingue (français, néerlandais) de Bruxelles, capitale de l'Europe ?

Bien à toi, PR "

 

________________________

Retrouver sur Pearltrees les urls mes billets traitant de langues, d'ordre linguistique, d'espéranto etc...

________________________

Tous les commentaires

26/11/2011, 17:47 | Par dianne

Z'en faites pas : les plaques gravées des lobbies qui montent à l'assaut des façades du quartier de l'Europe sont compréhensibles dans toutes les langues. Cela signifie : "on vous l'a mis profond !"

Pour le reste, le prurit anti-francophone qui saisit une partie de la Belgique, est un symptôme autrement inquiétant que la présente grossièreté . C'estu un vecteur de partition.

Un tout petit conseil : allez lui tailler un costard sur Trip Advisor. C'est l'institut de sondages favori de ce genre de crétin.

29/11/2011, 10:11 | Par Boris Carrier

comme dirait Finkielkraut: "quand on dit les choses, on les fait" .

 

... tout simplement scandaleux.

11/12/2011, 16:34 | Par cereb en réponse au commentaire de Boris Carrier le 29/11/2011 à 10:11

 

lu et recommandé!

11/12/2011, 16:50 | Par profil_inactif_28112

Je connais bien le sujet. Environ un quart du personnel des hôtels internationaux de Bruxelles est constitué de stagiaires de l'UE. Je réside moi-même quand je suis à Bruxelles dans un hôtel où les stagiaires anglophones non francophones sont nombreux. La première fois que je me suis vu opposer un "sorry I don't speak french" il y a deux ou trois ans ça m'a choqué, maintenant je suis habitué.

A noter qu'à l'aéroport de Bruxelles la langue ultra-dominante sur tous les panneaux est l'anglais.

Si vous ne voulez pas parler anglais il faut aller aux Ibis-Novotel-Sofitel (je suppose, je n'ai pas essayé). Les fonctionnaires de l'UE ont notamment un Sofitel à proximité de là où ils travaillent. On peut aussi essayer les petits hôtels où là le personnel parle français.

J'ajoute que la situation est pire en Suisse allemande (y compris Zurich) où c'est partout que les gens diront qu'ils ne parlent pas français. A Bruxelles il n'y a qu'à l'hôtel que je me retrouve parfois face à des non-francophones. Dans les restaurants de base (je n'ai pas essayé les plus chers) il y a toujours des francophones, des locaux.

Quant aux incidents je peux vous en raconter un, qui m'est arrivé ce midi dans un restaurant, où étant seul je me suis vu proposer une table très mal placée au prétexte que des groupes pourraient arriver. Le serveur m'a gratifié en français d'un "sinon allez dans un autre établissement", ce qui ne m'est jamais arrivé auparavant.

Si vos copines l'ont joué trop grandes bourgeoises la réaction ne m'étonne pas. Je vois bien le problème de l'hégémonie de l'anglais, vivant avec une non-anglophone, mais c'est comme ça. Si ça pouvait pousser les Français à être moins nuls en anglais ce ne serait pas un mal...

Comme clients de l'hôtel vous pourriez écrire au directeur et demander un dédommagement quelconque (en français pour rire, il fera traduire par une femme de chambre) comme clients du restaurant il suffit de ne pas y retourner et de le déconseiller aux non-anglophones.

 

 

Newsletter