Mar.
07
Jui

MEDIAPART

Connexion utilisateur

Un temps de Pauchon dans le 3 ème arrondissement

J'ai toujours bien aimé Hervé Pauchon. Et là il met "les pieds dans le plat" de la bien-pensance du "TINA linguistique", en donnant la parole aux "marginaux" du multilinguisme REEL.
Ces derniers temps, notre Hervé national, avec son air de ne pas y toucher, est allé promener son micro à la maison des associations du 3 ème arrondissement de Paris. Il y a rencontré (entre autres) les animateurs d'Espéranto-France, association nationale, mais basée dans le 3 ème...

Entrée de Jean Zay au Panthéon

On sait que Jean Zay fut ministre de l'Education sous le Front Populaire. On sait qu'il fut assassiné par les fascistes qui ne supportaient pas sa liberté de pensée, ses engagements, ni sa judéité.  Mais ce qu'on sait moins, c'est qu'il a soutenu la pédagogie Freinet et l'espéranto.
Alors qu'en 1922  le ministre Léon Bérard avait formellement interdit que les locaux scolaires puissent servir à l'enseignement de l'espéranto (même en dehors des heures scolaires), Jean Zay rétablit en 1938 la possibilité d'inclure des cours facultatifs de cette langue dans les établissements.

Patrimoine immatériel (culturel) de la Pologne

C'est une longue route, sans doute, qui s'ouvre devant la langue internationale élaborée par le Russo-Polonais LL Zamenhof à la fin du XIX siècle. En effet, la première étape d'une reconnaissance de l'espéranto comme élément du patrimoine mondial immatériel de l'Humanité a été franchie par la Pologne pendant le dernier trimestre 2014.

Message de la jeunesse de Syriza (1er mai)

Un texte du 1er mai que tout jeune (et moins jeune) Européen devrait avoir lu, et compris...
C'est celui que la branche "jeunesse" de Syriza a rédigé à destination de tous les jeunes d'Europe (mais valable dans bien d'autres endroits...)

La réforme du collège et la politique d'enseignement des langues: Réactions (en temps réel) à l'émission La Grande Table

La société française, les medias et la Toile bruissent ces derniers jours au sujet de l'enseignement des langues. On a entendu beaucoup d'intellectuels, de responsables politiques etc.

Train ou covoiturage ?

Le covoiturage a le vent en poupe.  Et spécialement l'entreprise  de Frédéric Mazzella, créée par Vincent Caron.
Car même si c'est une rumeur qui court, la SNCF n'a pas racheté le site "covoiturage.fr" devenu "Blablacar".

Ce qui est vrai,  par contre, c'est que, comme  dans un grand nombre de cas, notre société secrète le poison "économique" qui consiste à faire encore et toujours du profit sur le dos des plus vulnérables, ou du moins des "non-nantis".
Ce n'est pas rare: on lance une idée, un truc sympa, vivant, et puis quand ça fonctionne bien, que les gens se sont habitués à s'en servir... Vlan! On passe à l'exploitation et on fait sonner le tiroir-caisse!

Réveillon...

Nous étions douze.
Des gens plutôt curieux, sensibles, cultivés, intelligents.

Le réveillon était organisé chez une ancienne directrice d'école,  active dans le domaine culturel (pour sa commune) et chacun avait préparé un plat.

Le mythe trompeur de l'anglais: ni démocratique, ni rentable

Courant Novembre, Tullio De Mauro,  linguiste et ancien ministre de l'enseignement en Italie, a livré une interview au journal "Il Corriere della Sera". Dans cet entretien, il soutenait en gros que le projet de faire de l'anglais la principale langue commune de l'Europe ne présentait pas -à ses yeux-  d'inconvénient majeur.
L'économiste des langues  Michele Gazzola, qui oeuvre en Suisse, lui a répondu.
Voici la traduction en français de son texte  (voir le PDF joint)

Privatisation des barrages hydro-électriques... !!

La prétendue "gauche", qui à mes yeux ne mérite même pas le nom de "sociaux-démocrates", tellement  ses membres ne sont plus NI "sociaux" NI "démocrates",  continue à se comporter comme ses concurrents les plus libéraux.
Après avoir privatisé les autoroutes et nombre d'autres biens publics, voici qu'ils se sont attaqués au patrimoine hydro-électrique...

Newsletter