Mar.
30
Sep

MEDIAPART

Connexion utilisateur

Il faut soigner le petit personnel

C'était un chef d'œuvre d'humour involontaire, l'autre jour : Claire Chazal, voulant démontrer que son interview de Liliane Bettencourt s'était déroulé dans les conditions les plus ordinaires, jura qu'il n'y avait personne alentour, sauf le personnel de maison. Je serais Liliane, je les expédierais pêcher le mulet sur l'Arcouest avant toute déclaration. Ma grand-mère aimait à le rappeler, on ne se soucie jamais assez du petit personnel. Et le petit personnel, chez les Bettencourt, ça fait du monde.

the_servant1_w_450.jpg Mediapart, avec un site qui implose sous les connexions, multiplie les révélations, longe les abîmes où s'agitent des haines familiales recuites, les François-Marie insulaires ( qui va finir par apparaître comme un agneau, au train où nous allons), mais n'y touche pas. Moi, bien sûr, qui suis moins noble, je m'intéresse à Liliane, aux îles, aux femmes qui veulent réussir par elles-mêmes comme Florence Woerth.Liliane est étourdie, c'est sûr : « Quelle île ? »Comme le dit le magazine Elle, et comme le confirme aujourd'hui Claire T. l'ancienne comptable, oui, Liliane est dure d'oreille . Pas que d'oreille, d'ailleurs, quand on l'entend évoquer sa fille chérie.

Ou lorsque le majordome et la comptable dévouée se font virer, car ils n'ont pas témoigné dans le sens requis par leur patronne...Et c'est là, 14h30, que je tombe sur la déclaration du Président de la République en personne. Il élève le débat. Foin de ces attaques personnelles, de ces rumeurs ( insistantes) , on ferait mieux ( la presse) de se préoccuper des gens qui travaillent, des gens qui soignent, des vrais problèmes, genre les retraites.C'est dommage, il n'a pas cité Mediapart.Il n'a peut-être pas lu, non plus : il y a une intéressante série qui commence, ces jours-ci, sur Roanne, les gens qui travaillent et ceux qui voudraient bien, les aides publiques, tout ça. Les 30% de gens en dessous du seuil de pauvreté...

165_t.jpgEt puis, on s'en soucie, des retraites. Si par extraordinaire Eric Woerth venait à démissionner, au nom de l'honneur, façon Christian Blanc, les retraites versus Sarkozy en prendraient un coup... On suit de près!

 

Côté personnel soignant, cher Nicolas, vous avez poussé le bouchon trop loin. A force de considérer les psychiatres comme des auxiliaires de justice, voyez le résultat. Liliane refuse net de recevoir le moindre expert.

Me George Kiejman travaille, lui aussi. Il tempête, et tout. Je m'étonne de le voir là, écrit un commentateur. C'est que la vie est pleine de surprises. N'est-ce pas lui, alors ministre délégué à la justice, qui en compagnie d'Henri Nallet a enterré vite fait la réforme qui prévoyait, entre autres, l'indépendance du Parquet ? En redoutant , alors, une explosion d'affaires...

Pourquoi ce zèle du procureur Phillipe Courroye ? Demande un autre commentateur. Eh bien, il travaille, lui aussi ! Après avoir interrogé une première fois Claire T. à la mi-juin, il a eu, début juillet, ce que Fabrice Lhomme et Fabrice Arfi nomment, avec une délicatesse qui les honore, une « intuition ». Avec l'audition d'hier, il a dû en avoir une avalanche, d'intuitions.Certains jours, Philippe Courroye doit se souvenir avec une pointe de nostalgie du bon vieux temps lyonnais, lorsque, juge d'instruction, il vous déboulonnait un Michel Noir ou un Alain Carignon, impeccable dossier à l'appui. Ah, comme on l'estimait, alors...Mais le public (sans même évoquer les collègues,  tous des pestes) est ingrat.

En 2007, sa nomination à la tête du très sensible parquet de Nanterre à la demande de Nicolas Sarkozy en personne et contre l'avis du Conseil supérieur de la magistrature, a fait beaucoup jaser, voilà qu'on l'a soupçonné de fâcheuses proximités.Pour l'aider, Phillipe Bilger, avocat général à Paris, résuma la fonction dont il héritait sur son blog : « il faut dissimuler, il faut faire semblant, il faut tenter de donner de soi une image de parfaite indépendance et de roide autonomie, mais derrière l'apparence il y a forcément des réseaux, des solidarités, des soutiens et des dépendances ».

Oui, il y a des jours où l'on doit se sentir très petit personnel, dans la magistrature...

casino-royale-2006-58-g.jpgPhotos issues du film The Servant, des Bonnes de Jean Genêt et du film Casino Royale

Tous les commentaires

06/07/2010, 19:15 | Par Dominique Conil

Sos Technique: Pas moyen de faire apparaitre un paragraphe, aujourd'hui ! On a beau aimer la densité, ça fait désordre.

06/07/2010, 19:16 | Par Axel J

06/07/2010, 19:20 | Par Velveth

Excellent, comme toujours avec vous Dominique !

Tant pis pour les paragraphes...

Vous avez raison, incidemment, de rappeler la vilénie de MM Kiejman et Nallet sur la non-indépendance du parquet...

06/07/2010, 19:41 | Par Fantie B.

"il n'y avait personne alentour, sauf le personnel de maison" (Claire Chazal)

Il y a quelques dizaines d'années, elle aurait dit, "les gens de maisons".

Le progrès est évident.

 

Ajout- je paraphrase Sarkozy : j'aimerais tellement que le pays s'intéresse au sort des personnes handicapées qui doivent vivre avec une allocation minimale dans une période où trouver un emploiest un exploit.

 

J'arrête, il faut que j'écoute Nadine Morano qui, sur la 3, vient d'en appeler à l'éthique des journalistes Mais oui.

 

06/07/2010, 20:02 | Par Ben.

" Il faut dissimuler, il faut faire semblant, il faut tenter de donner de soi une image de parfaite indépendance et de roide autonomie, mais derrière l'apparence il y a forcément des réseaux, des solidarités, des soutiens et des dépendances ».

Tout est dit !

A bientôt , Dominique

06/07/2010, 20:09 | Par marguerite

Excellent billet, à l'appui vous citez l'enquête de Mediapart sur Roanne et ses habitants qui m'a moi aussi intéressée et alertée dès ce premier volet.

06/07/2010, 20:26 | Par Christine Marcandier

Une synthèse sous forme de colère. Et il y a de quoi.

Quelque part, l'absence de paragraphe ne nuit pas au propos, ça ajoute du compact à la force de frappe... ;)

06/07/2010, 20:36 | Par elise david

On ne peut être que révoltés de voir des magistrats corrompus .Notre liberté dépend de la justice .Votre texte Dominique met en avant cet aspect de la justice ,le plus important pour notre démocratie.Et ce soir c'est NMorano qui s'attaque à Médiapart qu'elle qualifie de site de ragots.

06/07/2010, 22:24 | Par Dominique Conil en réponse au commentaire de elise david le 06/07/2010 à 20:36

Chère Elise, déjà que Jean-Pierre Pernaut évoque attristé les rumeurs, et que Nadine Morano en appelle à l'éthique ( des journalistes, pas des politiques), magistrats corrompus, je ne me permettrai pas de l'écrire sans preuve...

Je profite de l'occasion pour réparer mon erreur: ce n'est pas Christian Blanc, l'homme aux cigares, qui a démissionné au nom de l'honneur, mais Alain Joyandet, le jet secrétaire d'Etat. Christian Blanc, lui, s'est défaussé sur son chef de cabinet, lequel proteste avec vigueur...

06/07/2010, 21:29 | Par TEXIER katherine

ah merci Mediapart, on revit en vous lisant, les vilains seront punis, peut être mis en prison, super !

07/07/2010, 00:04 | Par Marie Lavin

Joli texte, merci.

Au fond le Président voit les journalistes comme du petit personnel : on les nomme, on les renvoie, ils voient tout, entendent tout mais doivent rester muets et aux ordres, forcément si dévoués, et il est tout étonné de découvrir que la presse est libre, enfin qu'il existe une presse libre, qu'on ne commande pas, qu'on ne paie pas (même dans des enveloppes en kraft).

07/07/2010, 00:08 | Par thomas moulin

In cauda venenum...La chute de votre billet est très spirituelle. Bravo !

07/07/2010, 07:08 | Par AA Bradley

Bonjour à toutes et à tous ! Je viens juste de m’abonneret, après avoir lu cet article et celui d’Edwy Plenel répondant aux deuxétouffeurs que sont la mère Veil et le père Rocky, je dois dire que je neregrette nullement mon geste. Bravo et continuez à nous donner l’espoir en unmonde enfin débarrassé de tous ces voyous (dans 1000 ans peut-être mais l’espérancenous aide à vivre).

07/07/2010, 07:56 | Par Jean-Louis Legalery

Excellent comme d'habitude.

07/07/2010, 08:15 | Par Dablin

Je serais Liliane, je les expédierais pêcher le mulet...

07/07/2010, 08:21 | Par Dominique Conil en réponse au commentaire de Dablin le 07/07/2010 à 08:15

Merci, à vous ainsi qu'à l'aimable abonné qui me signale la faute par message privé. Mais quand je l'ai repérée hier soir, impossible d'accéder au texte: connexions trop nombreuses en même temps...

07/07/2010, 08:57 | Par AA Bradley

Pour montrer tant d’assurance dans la culpabilité, ne faut-il pas se savoir appuyé par une organisation puissante dépassant les frontières hexagonales? Moi, je pense à quelque chose comme une espèce d’Internationale Capitaliste. Même si ce nom n’a pas été officiellement enregistré, il est bon, je crois, de savoir contre quoi on se bat.

05/07/2013, 12:13 | Par Dominique Conil

Blog redevenu innocent.

Newsletter