Lun.
24
Nov

MEDIAPART

Connexion utilisateur

Albert Jacquard toujours, qui poursuit son argumentation

Voici la troisième chronique d'Albert Jacquard

 

Elle datait du 15 juillet 2004

Tous les commentaires

13/07/2011, 08:30 | Par Dominique C

Personne n'a-t-il visité ce billet, écouté cette chronique?... Visité les autres billets sur le même thème?

Ah!!!!!!!!!!!!!!!!!! Les vacances, les vacances!!!!!!! Bon, alors rendez-vous à la rentrée...

13/07/2011, 09:04 | Par christian paultre

Sacré Albert, la force d'une langue c'est sa plasticité, son évolutivité sa créativité. Le problème d'une langue universelle c'est que comme d'habitude les conservateurs essaieront de la figer, de tuer une caractéristique essentielle à toute langue.

Le problème de l'espéranto c'est qu'il est construit essentiellement sur les langues occidentales

Si l'on veut que se développe une langue universelle, anglais pourquoi pas et qu'elle permette à la diversité du monde de s'exprimer il faut l'enseigner dans cet esprit comme première langue maternelle et là automatiquement elle aura tendance à exploser de vitalité.et l'avantage culturel des anglais passera au second plan comme on peut le constater avec l'américain

Les langues traditionnelles deviendront vernaculaires, mémoire de culture, comme cela se produit dans tant de pays

16/07/2011, 22:10 | Par Dominique C en réponse au commentaire de christian paultre le 13/07/2011 à 09:04

Bof. Trop fatiguée pour répondre... Faut kon, ya ka. En attendant l'anglais n'est pas fonctionnel pour plus de 80% de l'Humanité et tous les peuples dépensent des fortunes pour essayer de se mettre au diapason de l'Empire (et là je parle d'un "empire" supranational et oligarchique, et pas spécifiquement des USA) sans y parvenir.

Dire que Mediapart se veut "différent" des medias majoritaires et ronronnants, mais certans de ses abonnés sont bien dans la norme de la pensée unique!

26/07/2011, 05:50 | Par Boris Carrier

oui, on aimerait partager votre enthousiasme pour l'espéranto mais, mais... les arguments que vous devez bien connaître surgissent: artifice d'une construction arbitraire dénuée d'immersion culturelle, absence de volonté politique due à un sceptiscisme peut-être pas si absurde, manque de locuteurs (combien êtes-vous?), etc etc.

 

... meilleur voeux de succès tout de même.

28/07/2011, 12:32 | Par Dominique C en réponse au commentaire de Boris Carrier le 26/07/2011 à 05:50

Boris,

Merci de votre soutien sympathique.

Les "arguments" de scepticisme que vous citez sont en effet toujours les mêmes et, si on peut et doit en considérer certains comme pertinents, d'autres n'ont que l'apparence de la logique et de l'objectivité.

Il faut se rendre compte que dans quelque domaine que ce soit, nombre de gens cèdent à la facilité des "représentations mentales", c'est-à-dire que plutôt qu'aller vérifier si leurs suppositions sont exactes, ils les érigent aussitôt en évidences. La langue anglaise nous montre qu'il y a peu de distance d'une "évidence" à une certitude (ce mot signifiant "preuve" dans cette langue). Mais en fait, une grande part de ce qui se véhicule à propos de l'espéranto est déconnecté de la réalité et joue comme pseudo-vérités, donc comme une véritablle désinformation.

"Comparaison n'est pas raison", mais je vais tout de même vous aligner quelques exemples de "représentations mentales" qui nuisent à l'évolution du monde vers plus d'humanité, de justice, de fraternité, d'équité etc etc...

"Les Noirs ont un sexe plus grand que les Européens"

"Les Tsiganes sont des voleurs de poules"

"L'energie nucléaire est pacifique et lutte contre le réchauffement climatique"

etc etc...etc...

Sur l'artificialité et le manque d'enracinement dans une culture, il faut que je rédige un billet à ce sujet. Mais permettez-moi tout de même de vous dire que quiconque est un peu curieux et persuadé que le monde peut et doit être changé devrait être capable, en nos temps d'interconnectivité, d'aller chercher soi-même l'information avant d'énoncer des "évidences" telles que celles que vous esquissez ci-dessus...

 

Newsletter