Lun.
24
Nov

MEDIAPART

Connexion utilisateur

Du Chili: "Sois le changement que tu veux voir advenir"

Il est chilien, espérantiste, et il a composé une chanson, qu'il interprète dans un petit clip vidéo... On l'entrevoit un moment, mais il a laissé la plus grande place aux images de manifestations de "democracia réal ya!" Si les paroles peuvent sembler un peu candides, les images, elles, le disent clairement: "Ne restez pas à nous regarder, agissez, vous aussi."

Estu la ŝanĝo, kiun vi volas vidi © Ŝofi

Voici les paroles en espéranto et espagnol:

 

 

 

Jam ne estas tempo de apartigoj
La homoj ne volas pli da militoj
Ĉiuj homoj havas nur unu teron
Ni devas ŝanĝi, ĝi estas la afero!
Ya no es tiempo de divisiones
Las personas no quieren más guerras
Todas las personas tienen 1 sola tierra
Debemos cambiar, esa es la cosa!

 

Estu la ŝanĝo kiun vi volas vidi
Estu la ŝanĝo kiun vi volas vidi
Ne atendu, ne atendu!
La plej bona tempo estas hodiaŭ
Sé el cambio que quieres ver
Sé el cambio que quieres ver
No esperes, no esperes!
El mejor tiempo es hoy
Se vi ne estas solvo
Vi estas la problemo
Fari aŭ ne fari ne estas dilemo
Infanoj mortante kauzas min koleron
Ni devas ŝanĝi ĝi estas la afero!
Si no eres una solución
Eres el problema
Hacer o no hacer no es un dilema
Niños muriendo me causan ira
Debemos cambiar, esa es la cosa!
... et si vous ne comprenez pas, demain je vous le mets en français!!!

------------- 7 octobre ---------

On est "demain", alors voilà:

Jam ne estas tempo de apartigoj - Le temps n'est plus aux divisions

La homoj ne volas pli da militoj - Les gens ne veulent plus de guerres

Ĉiuj homoj havas nur unu teron - Tous les hommes n'ont qu'une seule Terre

Ni devas ŝanĝi, ĝi estas la afero! - On doit changer, c'est cela la besogne.

----- 8 octobre -----

Estu la ŝanĝo kiun vi volas vidi Sois le changement que tu veux voir (arriver)
Estu la ŝanĝo kiun vi volas vidi (idem)
Ne atendu, ne atendu!
N'attends pas, n'attends pas
La plej bona tempo estas hodiaŭ Le meilleur temps (moment) c'est aujourd'hui

--- 9 octobre ----


Se vi ne estas solvo Si tu n'es pas la solution
Vi estas la problemo Tu es le problème
Fari aŭ ne fari ne estas dilemo faire ou ne pas faire n'est pas undilemne
Infanoj mortante kauzas min koleron des enfants mourants me mettent en colère
Ni devas ŝanĝi ĝi estas la afero! On doit changer, c'est cela la tâche

---------

Remarque: pour tous les verbes, à toutes les personnes, "u" (prononcez "ou") est la finale du "volitif" (= impératif et subjonctif). Bientôt traduction français du 3 è couplet.

Tous les commentaires

07/10/2011, 05:46 | Par miradou

Une suggestion Dominique :

Publier régulièrement sur le bloc de petits poèmes en espéranto, avec en face leur traduction.

Manière de faire déguster un assortiment de tapas (antaŭpladoj) aux non espérantistes.

07/10/2011, 16:58 | Par Dominique C en réponse au commentaire de miradou le 07/10/2011 à 05:46

Eh bien, oui c'est une excellente idée... Et j'ajouterai que je suis une assez médiocre "rédac-chef", puisque

  • j'ai sous le coude depuis deux mois un témoignage de Jeanne-Marie Cash sur son expérience de l'Afrique et des Africains grâce à l'Eo, mais je n'ai toujours pas pris le temps de le mettre en ligne (Jeanne-Marie a déjà beaucoup de boulot avec la traduction mensuelle d'une partie des articles du "Diplo")
  • je n'ai pas pensé que cette vidéo avait tout à fait sa place dans l'édition participative "rencontres avec l'espéranto".

Je vais donc réparer ces fautes au plus vite.... Je vais fermer les commentaires ici, pour les ouvrir dans l'édition, histoire de lui donner un peu plus de "surface"

08/10/2011, 13:43 | Par Emile Mas en réponse au commentaire de miradou le 07/10/2011 à 05:46

Merci, Dominique, pour tout le travail que tu fais !! c'est encourageant de constater un début de mobilisation en Europe de l'Ouest ... Souhaitons que cela s'amplifie !

Emile

08/10/2011, 13:47 | Par Dominique C en réponse au commentaire de Emile Mas le 08/10/2011 à 13:43

J'espère, j'espère... Mais je pense que les "Indignés" sous-estiment l'importance des médias dans la chose politique, ainsi que l'obstacle linguistique. Là comme ailleurs, ceux qui parlent deux ou trois langues "fortes" prendront le dessus, au détriment de la "base" des Indignés qui n'ont que les mots de leur langue maternelle.

.

La démocratie réelle sera confrontée à de nombreux obstacles. Or, le temps presse!!! Plus on ne fait pas ce qu'il faudrait, et plus tout se dégrade.

07/10/2011, 10:57 | Par Annie Lasorne

C'est une bonne idée ! (celle de miradou)

07/10/2011, 15:34 | Par Dominique C en réponse au commentaire de Annie Lasorne le 07/10/2011 à 10:57

Je pense aussi, Annie...

Au fait, aviez-vous compris les paroles originales?

07/10/2011, 17:31 | Par Annie Lasorne en réponse au commentaire de Dominique C le 07/10/2011 à 15:34

Non, malheureusement.

08/10/2011, 12:16 | Par Dominique C en réponse au commentaire de Annie Lasorne le 07/10/2011 à 17:31

Bon alors je mets le 2 ème couplet.

Vous ne parlez aucune langue latine (autre que le français?).

07/10/2011, 16:51 | Par Uncas

Bravo le 100ème billet!

Bien l'idée des poèmes en esperanto (au fait avec ou sans accent?)

07/10/2011, 16:57 | Par Dominique C en réponse au commentaire de Uncas le 07/10/2011 à 16:51

En français, avec accent, mais originellement sans... Et dans la plupart des langues: sans.

En fait, cette langue était nommée par son auteur: "Internacia Lingvo"

Mais, ne voulant pas que sa démarche (assez "originale") de créer une langue puisse nuire à sa pratique quotidienne de la médecine, il signa l'opuscule sous le pseudonyme "Doktoro esperanto" (soit "Le docteur qui espère"). Par la suite, les gens retinrent ce mot pour désigner la langue elle-même.

Je n'avais pas remarqué que c'était mon 100 è billet... TranquileSourire

07/10/2011, 17:44 | Par Uncas en réponse au commentaire de Dominique C le 07/10/2011 à 16:57

4101-champagne-fete-2852.gif Hips!!!

07/10/2011, 20:49 | Par Dominique C en réponse au commentaire de Uncas le 07/10/2011 à 17:44

Oui, ça s'arrose...

08/10/2011, 14:52 | Par Dominique C en réponse au commentaire de Dominique C le 07/10/2011 à 20:49

Maintenant, je dirai quand même que ce chiffre "100" a quelque chose de dérisoire.
.
Que vaut-il le mieux: avoir écrit 100, 500, 1000 billets non lus et non commentés, ou 20 billets largement lus, commentés, et qui ont convaincu???
.
Hein, qu'en dites-vous?

13/10/2011, 18:17 | Par Dominique C en réponse au commentaire de Dominique C le 08/10/2011 à 14:52

Pas de réponse... Cela n'est pas grave.... Clin d'oeil mais quand même : OUIN!

08/10/2011, 12:24 | Par Dominique C

Je laisse "reposer", puis je mettrai la traduction du 3 è couplet...

10/10/2011, 09:06 | Par Dominique C en réponse au commentaire de Dominique C le 08/10/2011 à 12:24

Traduction terminée... ce billet va, je suppose, s'enfoncer dans les profondeurs du "pisteur".... De Profundis!!!! A moins que...

Newsletter