Lun.
21
Avr

MEDIAPART

Connexion utilisateur

prendre des mesures ...

C’est fou comme le gouvernement est rapide en réaction parfois : aussitôt publiés les chiffres de la mortalité sur la route de ces 4 derniers mois , de nouvelles mesures de « prévention » sont décidées. Il paraît que la mortalité est en hausse de 20% au mois d’avril par rapport à avril 2010 ! C’est grave de mourir dans un accident de voiture , je ne voudrais pas minimiser les drames que cela suppose, mais c’est quand même intéressant de regarder les chiffres dans le détail, et ainsi évaluer la communication gouvernementale. Les chiffres fournis par la Sécurité Routière indiquent 355 tués en avril. C’est 59 de plus que pour avril 2010. Les 20%, sont ces 59. De trop petits nombres pour être exprimés en pourcentage. Par contre le nombre d’accidents corporels est plus faible qu’en 2010.

Mais après tout , pourquoi comparer ces deux mois d’avril ? Elargir le tableau est tout aussi pertinent, mais ne donne pas le même paysage : sur les 4 premiers mois de l’année, nous avons 1267 tués, ce qui fait , en extrapolant sur l’année, une estimation de 3801 morts sur la route en 60384 accidents corporels. Si on va chercher dans la documentation de la Sécurité Routière , on s’aperçoit que pour 2009, les derniers bilans complets établis, il y avait 4273 tués, en 72315 accidents corporels. 2011 s’annonce donc meilleure que 2009, qui était elle-même meilleure que 2008, qui était aussi meilleure que 2007, qui était ….Allez voir l’évolution décrite par les chiffres sur le site pages 16 et 17 , une baisse continue depuis 1972 http://www2.securiteroutiere.gouv.fr/ressources/bilan/2009/sources/projet/S%C3%A9curit%C3%A9-routi%C3%A8re-en-France.pdf

Alors, c’est vrai, c’est moins bien que 2010, qui a été exceptionnelle, et si on extrapole sur les 6 premiers mois de 2010, les chiffres disponibles, on aura à peu près 170 morts de plus si on continue comme ça. C’est dommage bien sûr, mais je ne suis pas sûre que les mesures préconisées soient de nature à améliorer la situation réellement. Et surtout, j’aimerais que la communication fasse preuve de la même ferveur quant aux chiffres rapportant les accidents du travail par exemple. Ou bien des cancers autour des usines d’incinération, ou chez les agriculteurs qui manipulent les pesticides et tant d’autres tueurs silencieux mais néanmoins autorisés. Et pendant qu’on y est on pourrait aussi nous informer sur les retombées de Fukushima , qu’on ne soit pas obligés d’aller chercher les infos chez les norvégiens ou les allemands ! Et prendre des mesures ....

Newsletter