Jeu.
24
Avr

MEDIAPART

Connexion utilisateur

Des idées pour détecter les criminels en puissance.

A la suite de la lecture de différents commentaires qui concernent le drame qui a frappé deux adolescents, voici les reflexions qui me sont venues à l'esprit ( afin de participer à l'élaboration de la réforme...).

Fondamental: le degré de dangerosité de chacun devrait etre évalué dès la naissance!

-par les parents : signaler à ceux qui cotoient leur enfant qu'il a pas mal de défauts (il mordait à 18 mois et tirait les cheveux de ses copains à la maternelle...)

-par les enseignants : demander un conseil de discipline car il lisait une revue porno pendant le cours de français , a traité un de ses camarades de "batard", et avait la photo de sa copine dans son carnet de liaison.

-par les psychiatres : qui devraient rencontrer au plus tard avant ses deux ans, chaque enfant, et lui faire passer une batterie de tests chaque année (obligatoire sur le carnet de santé) pour évaluer s'il n'aurait pas un fond de méchanceté ou pire, de perversité, de sadisme...

Tout cela, enregisté sur un CASIER JUDICIAIRE permettant de passer les menottes dès le premier faux pas...

 

C'est une manière ironique de dire les choses, car je pense que l'on est tous des criminels en puissance (criminels en état d'ivresse au volant, qui tuent des innocents sur les routes, etc..) et que bien malin celui qui est certain des évenements à venir.

Tous les commentaires

23/11/2011, 10:34 | Par AA Bradley

Pour être sérieux, ne faudrait-il pas plutôt davantage responsabiliser les psychiatres, les éducateurs, les juges, les gendarmes et tous ceux qui ont un rôle à jouer dans ce genre d'affaires. Voyons, quel psychiatre a jugé que cet adolescent ne présentait aucun risque pour ses camarades ? On le radie définitivement de l'ordre des médecins et puis basta. Ceux qui n'ont pas encore eu à se prononcer sur de tels cas y réfléchiront peut-être à deux fois avant de rendre leur diagnostic.

23/11/2011, 10:06 | Par Art Monica

 

F. Denizot

 

Je crains qu'en la matière la caricature ne permette pas d'aller bien loin, voire qu'elle soit dangereuse.

 

Nous avons des progrès à faire dans la compréhension et la prévention des actes de violence. Car si le risque zéro n'existe pas, l'affaire en cours montre de grosses failles dans l'écoute des adultes... Il serait trop facile, et même irresponsable, de s'en dédouaner, en ne parlant que de Sarkozy.

24/11/2011, 07:54 | Par F Denizot en réponse au commentaire de Art Monica le 23/11/2011 à 10:06

Désolée de ne pas avoir répondu plus tôt, mais je rentre à l’instant. Pour ce qui est de Sarkozy, je ne l’ai pas évoqué dans ce billet car je ne le « calcule » même plus…et je pense que ce genre de drame ne date pas d’aujourd’hui ; Et, d'accord avec vous, je suis convaincue que, quel que soit le gouvernement, des lois, accompagnées de moyens, sont nécessaires particulièrement en ce qui concerne la prévention et la compréhension des actes de violence. Mais, qu’en est- il des soins adaptés à la pathologie mentale (plus ou moins passagère) dans les établissements carcéraux ? Je connais un jeune, accusé à 18 ans d’actes criminels en réunion, et incarcéré pendant 16 mois. Pendant ces 16 mois d’incarcération, il a rencontré deux fois un psychiatre pendant une heure pour l’évaluer, et le seul soutien qu’il ait pu recevoir pour lui faire prendre conscience de la gravité de ses actes et pour envisager de se reconstruire autrement, ce fut le soutien de sa famille. En prison, rien n’est fait pour aider les détenus à se remettre en question et à comprendre le pourquoi du bien et du mal qui les habite. Lorsque ce jeune est sorti en conditionnelle, en attendant son jugement, aucune concertation avec qui que ce soit ; il n’a eu aucun partenaire qui l’attendait (à part sa famille et son avocat ) pour le rencontrer, l’écouter, le conseiller, le mettre en garde et l’aider à éviter la récidive .Heureusement, ce jeune semble avoir repris un droit chemin et il faut espérer qu’au moins, la victime aura pu recevoir un soutien et ne sera pas trop marquée par ce cauchemar. Tout cela pour dire que dans le drame de la jeune Agnès, il est certain que les erreurs se sont multipliées mais que rien n’a été fait lors du premier crime de Mathieu, du fait du système judiciaire, pour éviter la récidive.

24/11/2011, 08:53 | Par F Denizot en réponse au commentaire de F Denizot le 24/11/2011 à 07:54

Pour en finir avec l'anecdote que j'ai relatée plus haut, je voudrais insister sur le rôle déterminant qu'a eu son avocate dans cette affaire; bien sur, elle l'a aidé à preparer sa défense; elle l'a visité régulièrement, a établi un climat de confiance et lui a fait prendre conscience du mal qu'il avait fait à la victime (et qu'il sous estimait), mal qu'il s'était fait à lui meme et qu'il faisait subir à ses proches.

Lors de sa liberté conditionnelle, elle l'a convoqué régulièrement, seul ou avec ses parents pour encore mieux le connaitre, lui expliquer les sanctions qu'il encourrait, et le convaincre que quoiqu'il arrive, il devrait changer et exploiter son intelligence pour devenir fier de lui.

Ce jeune a eu la chance que ses parents trouvent les moyens de lui offrir une avocate de cette qualité; mais tous les délinquants n'ont pas cette opportunité et je pense que ce travail d'accompagnement par des professionnels compétents devrait pouvoir etre fait pour tous les prisonniers, ce qui éviterait sans doute un certain nombre de récidives.

24/11/2011, 09:10 | Par Anne Guérin-Castell en réponse au commentaire de F Denizot le 24/11/2011 à 08:53

Votre témoignage sur ce cas est précieux à plus d'un titre. Merci. Je voudrais insister sur ce que vous sous-entendez quand vous écrivez “mal qu'il s'était fait à lui-même”. C'est de là que tout part.

24/11/2011, 10:05 | Par F Denizot en réponse au commentaire de Anne Guérin-Castell le 24/11/2011 à 09:10

"Le mal qu'il s'était fait à lui mème", ce fut d'abord la souffrance de sa privation de liberté,avec tous les désagréments d l'incarcération (promiscuité,insalubrité, menaces,etc...), et cette cassure dans sa jeune vie pleine de projets avec maintenant la seule perpective que d'attendre une sentence.

Mais aussi, et ce fut moins simple, la lente prise de conscience qu'il avait commis une faute grave, qu'il n'avait pas été capable d'évaluer pour la victime et pour lui, les conséquences de ses actes et qu'il n'aurait pas supporté qu'on le traite comme lui et ses complices avaient traité la victime.

Enfin, il réalisait que, bien que ses proches l'aiment toujours, il désaprouvaient sa conduite et souffraient eux aussi à cause de lui.

24/11/2011, 10:38 | Par Anne Guérin-Castell en réponse au commentaire de F Denizot le 24/11/2011 à 10:05

Merci de vos précisions.

Cette expression, on peut aussi l'entendre autrement, et c'est ce que j'ai fait en vous lisant. La violence envers l'autre procède souvent du retournement d'une violence envers soi-même. Une autoprotection catastrophe.

24/11/2011, 11:34 | Par F Denizot en réponse au commentaire de Anne Guérin-Castell le 24/11/2011 à 10:38

Oui, c'est bien possible dans ce cas; mais c'est lui seul qui ressent ou, peut-etre, le sait.

24/11/2011, 11:49 | Par Anne Guérin-Castell en réponse au commentaire de F Denizot le 24/11/2011 à 11:34

Bien sûr…

23/11/2011, 10:17 | Par hector carignan

Ainsi le principe de précaution serait ridicule en ce qui concerne les crimes ? Par ailleurs, le problème c'est la récidive. Pas la potentialité meurtrière de l'être humain en général. Dans le cas qui se présente, on est passé de la puissance à l'acte, et il s'agit tout de même d'arrêter le massacre...

23/11/2011, 10:53 | Par grain de sel

Je suggère la détection in utero, Fr., et le port d'un bracelet électronique dès la maternité.... (ça existe d'ailleurs, ça permet de limiter le nombre d'emplois dans les pouponnières et il paraît que ça rassure les parents sur d'éventuels rapts de nouveaux-nés !)

19/09/2012, 09:47 | Par Vivre est un village

POUR ACTION Super !Super !Super ! !!!

19/09/2012, 08:49 par Vivre est un village

@ grain de sel

Bonjour Grain de sel,

Copier/Coller est parfois très efficace, lorsque l'on y apporte son grain de sel Clin d'œil...!!!

Ma première apparition sur l'édition électronique journalière de Mediapart l'a été pour mon billet : http://blogs.mediapart.fr/blog/vivre-est-un-village/310810/il-est-un-livre-pour-qui-je-donnerais-tout-spinoza-et-tout-kan qui n'est qu'un copier/coller avec un titre qui m'a plus et qui a plu Clin d'œil...!!!

Idem pour ma deuxième apparition sur l'édition électronique journalière de Mediapart l'a été pour mon billet : http://blogs.mediapart.fr/blog/vivre-est-un-village/290910/bernard-accoyer-ce-heros-au-regard-si-doux Clin d'œil...!!!

Cela fait un bien de tous mes dieux Edwy Plenel et Karl Marx Clin d'œil...!!!

C'est suite à ces expériences que j'ai découvert que j'étais un bon bourdon de mêlée http://www.youtube.com/watch?v=5LGYGxtozgg Clin d'œil...!!!

J'ai déjà des références puisque j'ai déjà œuvré dans 2 mémorables mêlées celle de : "Il faut plus qu'un murmure pour abattre les murs" et http://blogs.mediapart.fr/blog/vivre-est-un-village/010411/une-nouvelle-equipe-est-nee-le-rugby-club-virtuel-de-vichy-ger Clin d'œil...!!!

Actuellement j’œuvre pour la mêlée "A bas le Mécanisme Européen de Stabilité vers le pétainisme (MES)" et "A bas le Traité Scélérat nous Conduisant au Gouffre (TSCG) Clin d'œil...!!!

Cette mêlée a pour piliers principaux : Marie-Caroline Porteu, samines, danyves, Yves Besançon qui se remplacent au mieux de l’intérêt du jeux Clin d'œil...!!!

A ce sujet il m'est parvenu, récemment, des fragments de discours dirigés à Marie-Caroline Porteu qui me sont apparus étonnamment étonnants MaladeMaladeMalade...!!!

Après y avoir appliqué mes connaissances en Analyse Structurelle du Récit de Roland Barthes http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/comm_0588-8018_1966_num_8_1_1113 et mes autres connaissance en Fragments du Discours Amoureux, toujours de Roland Barthes http://fr.wikipedia.org/wiki/Fragments_d%27un_discours_amoureux , i m'est apparu clairement que ce discours était, en fait un discours amoureux RêverieRêverieRêverie...!!!

Je me suis pris à être follement jaloux En pleursEn pleursEn pleurs puis motivé pour une pratique de saine émulation dans la Meilleure Pratique pour la découverte d'idées connues, reconnues, approuvées et mises en œuvre pour abattre le Mécanisme Européen de Stabilité vers le pétainisme (MES)" et le Traité Scélérat nous Conduisant au Gouffre (TSCG) Clin d'œil...!!! Clin d'œil...!!!

Bienvenue donc dans notre mêlée que ce soit en Bermuda, en string ou en robe longue car nous connaissons tous la puissance de ta poussée à base de grain de sel Clin d'œil...!!!

Nous avons absolument besoin que tu nous apporte ton grain de sel pour que nous puissions tous produire le grain de sable que nous portons tous en nous pour gripper le MES et le TSCG Clin d'œil...!!!

Nous comptons tous sur toi Super !Super !Super ! !!!

A bientôt Fier.

Amitié Étreinte .

Newsletter