Sam.
30
Aoû

MEDIAPART

Connexion utilisateur

Municipales 2014: la fin du bricolage sur le web

Les 23 et 30 mars 2014 se tiendront, dans toutes les communes de France, les élections municipales. Les précédentes ont eu lieu en 2008 : 6 années écoulées qui ressemblent à un véritable gouffre temporel au regard des mutations de l’espace public et de la révolution numérique.

Le gouvernement : à gauche ou à droite ?

Voilà une question un peu provocatrice, je l'admets car si l'on s'en tient aux appréciations des observateurs les plus influents (ce qui ne signifie pas qu'ils sont toujours les plus pertinents tant individuellement que collectivement) et à l'appréciation des intéressés eux-mêmes, c'est-à-dire les membres du gouvernement, il n'y a pas de doute : le gouvernement est à gauche.

Une autre méthode pourrait consister, en mobilisant des chercheurs en sciences sociales, des intellectuels et des politologues (les vrais, ceux qui analysent les idées et les actes et qui vont au-delà des seuls commentaires des soubresauts politiciens), à analyser chaque action politique sur le fond et la forme et à s'appuyer sur l'histoire des idées politiques et sur ce qui se fait dans d'autres espaces politiques pour juger, de manière relative, si le gouvernement actuel est à gauche ou à droite (avec toutes les précautions qu'il faut prendre avec cette échelle qui ne suffit à elle seule à comprendre le spectre politique français et ses dynamiques).

Enfin, il y a une autre solution

Pourquoi le numérique a transformé l’espace public

Tout a changé ! C'est un peu le message que je répète ces temps-ci lors de discussions sur les réseaux sociaux, des formations que je dispense ou lors de conférences publiques (à l'Iseg Bordeaux lors de la semaine digitale ou aux côtés de la ville de Bruges et de Sciences Po Bordeaux).

Vous me direz, expliquer que tout a changé avec le numérique relève un peu de l'enfonçage (ne cherchez pas, ce n'est pas dans le dico) de portes ouvertes car beaucoup ont désormais bien intégré une grande partie des nouveaux usages de nos concitoyens (d'ailleurs constamment en évolution). C'est notamment le cas dans les entreprises du secteur privé lucratif.

Sincérité, politique et communication : l'équation impossible ?

L'affaire Cahuzac révèle à quel point il est difficile de concilier sincérité et politique. Qu'elles soient honnêtes ou pas, menteuses ou pas, de bonne ou de mauvaise foi, la parole des personnalités politiques est, plus que toute autre, suspecte.

Cela n'est pas nouveau et est même devenu la règle, quasiment un paradigme, dans la sphère publique, règle avec laquelle chacun a appris à composer. La Faute à la défiance croissante envers les gouvernants ? La faute au déclin des institutions que pointait le sociologue François Dubet ? La faute à un système politique et institutionnel, la 5ème république, en décalage avec les attentes et exigences des citoyens ? La faute au "personnel" politique, c'est-à-dire aux hommes et femmes de notre temps ? La faute aux médias ? La faute aux communicants, tantôt incapables, tantôt corrupteurs ? La faute aux citoyens eux-mêmes ?

Quand en plus on y mêle le concept de communication

Newsletter