Sam.
20
Déc

MEDIAPART

Connexion utilisateur

l'Ecole du lien

Zia perdue dans tes nuées d’espoir
De nuit, tu traverses la peur en silence
Dans un fracas sourd ta mystérieuse cité dort

l'Ecole du lien

Les douleurs se figent ou se souviennent
Les plaies font leur chemin de croix
La peau et ce qu’on y laisse
Comme une couverture tirée à soi

l'Ecole du lien

A faire pâlir l’ombre de tes yeux
Cernes de dédain
Je t’envoie la lumière de demain


l'Ecole du lien

Virgile, mon colosse géant
Rien qu’à l’odeur de l’argent
Tu prends la mesure de tes pieds d’argile

l'Ecole du lien

Sous les dictatures du pouvoir le poète se couche
Dans ses mains de verre les pavés se déposent
Au coeur de l’aube à perles et à rayons
Sa liberté qu’aucun Réel ne touche

l'Ecole du lien

Corps sécable source du malentendu
Levier mécanique bringuebalant
Tu m’ouvres à ma propre écriture du vivant

l'Ecole du lien

Mon corps encharné me décale à la vie
Pour une poignée risible de sens
Gênants connecteurs au Réel indécis

l'Ecole du lien

Enchaîné enfant,
Puis enchaîné à son enfance pour le reste de son temps
Vieilli par les ans je n’aurai de cesse d’entendre
Les résonances liberticides qui me poussent vers les cendres

l'Ecole du lien

Je tiens plus cela d’un effort de souffrance
Echapper à ses fonctions de liens
Même pas le quart d’un Cartel

l'Ecole du lien

Bourgeon rouge de violence et de honte
Aux sources du sentiment d’impossible
Tu t’éclates dans un silence inattendu
Pour offrir un écho à ma lutte

Newsletter