Jeu.
28
Aoû

MEDIAPART

Connexion utilisateur

Le 22 avril, pour une République sociale

Le 22 avril 2012 est une date fondamentale pour nombre de militants de gauche: l'espoir de voir la régression s'arrêter pour reprendre enfin le cours du progrès républicain basé sur notre devise nationale: Liberté, Egalité, Fraternité. Dans ces termes, le vote Front de Gauche devient incontournable.

 

Plus d'une décennie de saccage des  Libertés et de la République:

 

Un très grand  nombre d'observateurs s'accordent à dire que depuis plus de dix ans tout une série de libertés publiques ou/et individuelles ont reculées voire on été démantelées  du fait d’un populisme pénal ou sous prétexte d'impératif de gestion. 

 

- Frénésie sécuritaire de la droite: Depuis 2002, ce sont plus de trente lois pénales et de procédure qui ont envahies l'espace civique avec le résultat désastreux que l'on sait. Un inventaire à la Prévert n'y suffirait pas, et pour le malheur de tous et de toutes cette inclinaison sécuritaire a débuté bien avant 2002 mais s'est accéléré par la suite. En voici la liste incomplète en annexe.

La mode sécuritaire importée des Etats Unis  avait gagné les esprits de beaucoup au cours des années 1998/2002 y compris à gauche, sans que soit analysé le projet politique qui se cachait derrière. Il était pourtant simple et revendiqué: revenir non seulement  sur  les acquis  du Conseil National de la Résistance mais aussi mettre à bas les fondements  de la Répulique issus des Lumières .

 

Au cours de ces années, cette politique,  que nous avons qualifié  en son temps de décadence sécuritaire (1), a accouché d'un concept: la tolérance zéro. Celui-ci devait se substituer à la République sociale. Pour cela, les attaques se sont portées sur la structure de la République et il est vrai que le coup est en train de réussir.

 Devant cette accumulation multiforme de réformes réactionnaires de nombreuses structures étatiques et républicaines sont en voie de décomposition: la justice bien sûr avec la caporalisation des parquets, la lente agonie des juges d'instruction, la déstructuration du statut de juge du siège et la désorganisation des  tribunaux, l'administration pénitentiaire, mais aussi la police et la gendarmerie que l'on a fusionné, les services de renseignements, de contre espionnage..tout y est passé..

Parfois ce fut à l'occasion de juteuses externalisations comme les partenariat Public Privé dans la construction de nouvelles prisons, d'autre fois par l'achat massif de matériel de surveillance électroniques de tout acabit ( de la caméra en passant par le bracelet GPS..etc), investissements  à la pertinence et l'efficacité hasardeuse.(2).

 

La machine à punir ( 3) a peu à peu remplacé la protection sociale universelle sur fond de discriminations et de discours d'exclusion..Le bourrage de crâne tous les soirs via des médias complaisants,  une politique de la peur s'est mise en place. 

Dès l'été 2003 j’intervenais en ce sens au rassemblement sur le Larzac ( La répression : le néolibéralisme par la peur http://www.dissident-media.org/larzac_2003.html), mais les forces politiques de l'époque étaient tétanisées..incapables de proposer une alternative.. 

En 2000 nous avions été quelque uns  a poser  des actes et proposer des résistances  en analysant ce curieux consensus politique. Déjà nous proposions «les droits de l'homme comme remparts contre le libéralisme économique sauvage».. L'analyse de l'OMC, des règles européennes et de l'AGCS qui clôturaient cette politique étaient l'objet de toutes nos critiques..(http://www.ladepeche.fr/article/2000/06/11/274218-la-vitrine-de-la-justice-francaise.html). Si pour nous,  l'écologie devait être une préoccupation première, avant même que le GIEC ne donne ses conclusions alarmistes, cette révolution verte devait se faire sur une base: les droits de l'homme. L'économie de marché et l'accumulation capitaliste dévastait notre planète et si «un autre monde était possible», il a fallut le TCE et la victoire du Non pour commencer a entendre une réaction et la construction d'un discours politique autour de ces sujets.

 

 

 

Pas de Libertés sans Egalité.

 

La formidable campagne du NON au TCE a été un moment d'éducation populaire intense. Le Résultat du vote a par la suite été volé au peuple, la trahison des élites ( 4)  n'en a été que plus manifeste. A ce moment là, le V ème République a définitivement disparue et avec elle même l'idée même de République. Tout le monde l'a compris, le coup d'Etat lent et institutionnel qu'a mis en place Nicolas Sarkozy a acté cette situation et a voulu façonner l'Etat selon ses intérêts et ceux de ses amis...

 

La Res Publica, la chose publique n’était plus dans les  préoccupations de la petite caste au pouvoir. Mediapart s'en fait régulièrement l'écho. Cette oligarchie se comporte en fait comme le dixième le plus riche de la population mondiale qui  détient 83 % de la richesse. (L’Amérique du Nord et l’Europe possèdent plus de 60 % de cette richesse. La France est l’un des pays qui compte le plus de millionnaires.http://www.inegalites.fr/spip.php?article1393).

L'accumulation capitaliste et la politique ouvertement menée par Nicolas Sarkozy en sa faveur nous conduisent dans un mur mais  aussi vers une restriction de nos libertés. Pour maintenir de telles inégalités il faudra tôt au tard ( y compris dans notre pays) utiliser la force. L'étau se resserre.

L'égalité qui est attaquée est le fondement de nos libertés.

Cette politique qui n'envisage la société que comme une somme  individus âpres au gain supprime tout espoir. Tous les services publics sont attaqués telle  l'Education Nationale ferment de l'égalité républicaine...D'ailleurs ouvertement le pouvoir faisait voter une loi intitulée "Egalité des chances"  en 2006 qui tout en postulant qu'il n'y avait plus d'égalité entre les citoyens mais simplement de chances multiples a saisir... truffait cette nouvelle baraka législative de nombres de dispositifs coercitifs (http://www.ldh-toulon.net/spip.php?article1270, la nouvelle société est en marche).

 

Bien évidemment la fraternité et la solidarité disparaissaient de l'horizon politique de nos gouvernants: la psychiatrie devenait asilaire, l'hôpital chaotique, la sécurité sociale et la solidarité nationale réservée « aux bons français»et les " fraudeurs" traqués drastiquement 

Ne parlons de la culture réservée à une élite, son financement devenait sponsorisation commerciale.

 

 

Bâtir une réponse politique

 

Devant de tels défis cette élection présidentielle est vraiment un moment évident de choix fondamentaux, ce que j'ai nommé " la présidentielle de la bifurcation"(http://blogs.mediapart.fr/blog/gilles-sainati/040511/la-presidentielle-de-la-bifurcation place la France):  Plus qu'un débat de société , nous serions à une bifurcation de l'Histoire des peuples et de l'humanité.

Bien sûr, il serait naïf de croire qu'un seul homme fusse t-il Jean Luc Melenchon puisse apporter des solutions instantanées..Notre crise écologique, énergétique, économique et financière n'est pas immédiatement soluble dans l'élection présidentielle mais elle doit être appréhendée par le grand nombre de citoyens sur les valeurs universelles de 1789.

Depuis le mois de novembre 2008 nous avons travaillé a quelques uns a débroussailler pour le Parti de Gauche les reformes nécessaires et urgentes dans le domaine des libertés et de la justice: il y a beaucoup d’abrogation en perspective...( 5)

Par ailleurs,  sur le plan écologique, la planification me semble être un processus pertinent  tant elle implique des solutions sur un  temps long  alors que l'hyper présidence actuelle versatile et agitée ne se situe que dans l'immédiateté..à l'image de stimuli publicitaires. Planfication coopérative, associativen démocratique...

 

Mais, me diriez vous, pourquoi pas Hollande ou Eva Joly dès le premier tour.. pour ne citer qu'eux. 

Pour le premier, je n'arrive pas a trouver dans son programme les solutions face à l'immensité des enjeux , vider la mer à la petite cuillère il sera temps d'y réfléchir au second tour, sans risque actuellement d'un 21 avril 2002.. 

Pour ce qui est d'Europe Ecologie Les Verts et d'Eva Joly, cette dernière a bien oeuvré en France contre le corruption, certes, mais  tout autant  que le Syndicat de la Magistrature dont j'étais le secrétaire général à la même époque ( 6)   .. L'écologie nécessite de mettre au coeur du projet politique l'égalité entre les humains ce que j'ai dû mal a entre apercevoir avec EELV. Si dans un mode fini, une croissance infinie n'est plus possible, dès lors le partage des richesses devient crucial et le point de départ obligé de tout programme politique.

 

Depuis plus de dix ans de nombreux militants attendaient ce moment, surtout après le rendez vous manqué de 2007 qui a vu la gauche s'exploser en chapelles... Alors pour que l'humain d'abord devienne une priorité, c'est Jean Luc Melenchon le 22 avril prochain.

 

Gilles Sainati

co animateur de la commission justice et Libertés au Parti de Gauche 

Membre du Syndicat de la magistrature

 

  1. La décadence sécuritaire, 2007, Editions La Fabrique
  2. L’Etat démantelé; enquête sur une révolution silencieuse ( 2010) Editions La découverte
  3. La machine à punir, l’Esprit Frappeur édition 2001 & 2004 
  4. Europe, la trahison des élites Raoul Marc Jennar. Edition Fayard 2004
  5. Quelle justice après la révolution citoyenne Editions Golias 2012
  6. Les mauvais jours finiront, 40 ans de combats pour le justice et les libertés mars 2010, édition La Fabrique

Tous les commentaires

17/04/2012, 19:19 | Par poppie

D'accord avec vos conclusions, M Sainati, et merci de le dire explicitement.

 Avec le Front de Gauche, on peut refonder une Constitution qui s'appuie sur l'indépendance des 3 pouvoirs, exécutif, législatif et judiciaire, en respectant la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme - on la revendique comme une avancée française et, en même temps on la massacre - et la devise inscrite au fronton de nos mairies.    Et changer radicalement de modèle économique, pour ne plus confisquer le droit de vivre décemment à la plus grande partie de la population. 

L'espoir renaît de se projeter à nouveau dans l'avenir, en étant les acteurs de nos vies.

Après l'épisode calamiteux que nous venons de vivre, que la peur ne nous fasse pas rater le train de l'Histoire...

18/04/2012, 09:27 | Par viviane Palumbo

la stratégie du choc fonctionne hélas encore très bien j'espère de tout mon coeur de toute mon âe de sociliste humaniste que JL Mélenchon et le FDG seront tr-s bien placés au premier tour afin d'unfluencer le gagnant promis par les sondages !! maintenant, on peut rêver et le rêve entretien l'espor, je ferais tout pour que le FDG arive au pouvoir afin de changer cette république devenue bananière à cause de sa forme !!

18/04/2012, 14:09 | Par JEROME DUCHEMIN en réponse au commentaire de viviane Palumbo le 18/04/2012 à 09:27

Alors lisez cet article qui n'est pas de moi mais qui est extraordinaire et diffuser le en masse si il vous parle !

http://blogs.mediapart.fr/blog/jerome-duchemin/180412/le-detournement-de-la-democratie-ou-quand-la-france-devient-otage

18/04/2012, 11:16 | Par IVANA FULLI

Cela ne vous gène pas quer J-L Mélenchon ait été ministre du gouvernement Jospin qui a quand même pas mal privatisé et que retournant sa veste de socialiste sur une doublure communiste sans enlever son tablier de franc-maçon il soit l'ami de M Dassault et d'un conseiller très à droite de M sarkosy?

NB: Feu mon père Avv Enzo Fulli a été résistant au fascisme et maire longtemps communiste de sa chère ville natale de Serrone (FRO) tout en étant avocat habilité à plaider en cassatrion à Rome et il ne s'est jamais enrichi en étant maire de Serrone malgré la construction d'infrastructures touristiques notamment.Les députés  communistes français reversent une partie de leurs émoluments -me suis-je laissée dire - tandis que M Mélenchon vit très très confortablement et a pu faire la donation d'une maison à sa fille.

Le montage du petit journal de canal + quant à ses discours "Je, Je , Je" aux micros des TVs et radios contrastant avec le "Nous, Nous, Nous" des meetings m'a accablée:

http://presidentielle2012.canalplus.fr/emissions/le_petit_journal?video=585735

http://blogs.lexpress.fr/media/2012/01/20/le-petit-journal-de-canal-interdit-de-melenchon/

Par ailleurs, j'ai subi le traumatisme de devoir participer au plébiscite de Jacques Chirac -ce qui lui a permis de n'être jugé que 12 ans après la plainte courageuse d'un contribuable parisien lambda-parce que J-M LP était au deuxième tour et j'avbais voté pour une femme et pour une femme noire sans imaginer que des votes comme le mien seraient responsables du duel Droite/ extrême droite!

Beaucoup de gens modestes me disent "m'avouent en me demandant de garder le secret" qu'ils vont voter FN, d'autres le clament alors franchement, répondez-moi M le juge,  que vous êtes certain de ne pas faire  courrir à la justice et aux français le risque de la réélection triomphale de Nicolas sarkosy opposé au deuxième tour à MLP ou même à J-L Mélenchon qui n'a aucune chance d'être élu.

Etes-vous certain que vous ne prenez pas le risque que des procureurs dévoués à Nicolas Sarkosy comme le procureur de Paris ou celui de Nanterre continuent à sévir en plus de ses "hommes d'honneur" de la police?

NB: George W Bush a aussi été élu de justesse contre Al Gore (recompte des votes en Floride) à cause du succès de la candidature du "vert" pour faire bref  Ralph Nader si ma mémoire est bonne et je suis en revanche absolument certaine (j'ai été research registrar à Oxford  GB pendant mes études) que John Major a été élu alors que tous le ssondages donnaient Neil Kinnock gagnant haut la main -soin gouvernement était prêt!

François Hollande n'est pas encore au deuxième tour!

Je ne suis pas certaine que Mélenchon et ses militants seraient désolés d'un duel Sarkosy/MLP au deuxième tour contrairement à la masse des supporters de M Mélenchon qui le pense communiste ,-ce fils tortueux de Mittérrand qui tient des doubles discours et entretient des amitiés louches...

18/04/2012, 14:02 | Par gilles sainati

pour Ivanna Fulli,

jecrois que nous n'avons pas tout simplement la même appréciation de la situation politique ..cela arrive..

GS

18/04/2012, 14:50 | Par IVANA FULLI en réponse au commentaire de gilles sainati le 18/04/2012 à 14:02

Merci de votre réponse élégante et modérée- fait inhabituel dans une réponse à une attaque de M Mélenchon  sur mediapart!

PS: Nous ne saurons que dimamche soir si le duel de la présidentielle ne sera pas N Sarkosy/MLP.

 

 

 

21/04/2012, 19:48 | Par ratafia en réponse au commentaire de gilles sainati le 18/04/2012 à 14:02

Merci Gilles .

23/04/2012, 09:08 | Par IVANA FULLI en réponse au commentaire de gilles sainati le 18/04/2012 à 14:02

Désolée, mais je suis soulagée que des votes utiles pour M Hollande venant de neo-communistes et d'anciens communistes sincèrement enflammés par les talents d'orateur de M Mélenchon et que des votes utiles de verts (votes utiles ou votes anti-Eva Joly) aient permis de ne pas nous faire vivre  un duel Sarkosy/MLP aboutissant à un plébiscite de Nicolas Le Pen qui deshonore la France - jusqu'au Walt Street Journal qui a affiché un titre Nicolas Le Pen:

http://online.wsj.com/article/SB10001424052702304450004577277241473592360.html?KEYWORDS=review+and+outlook

NB: Sauf erreur de ma part, la campagne contre le délinquant en col blanc Nicolas sarkosy a été portée uniquement par la courageuse ex-juge Eva Joly -citant notamment mediapart à propos du financement mystérieux de  son appartement privé.

J'espère que M Mélenchon va reprendre ce flambeau de la lutte anti-criminalité en col blanc pour le plus grand honneur des francs-maçons qui ont le plus urgent besoin de montrer que certains son tencore fidèle à leurs idéaux des lumières!

Le livre de Mme Anne Lauvergeon est riche en révélations sur l'irresponsabilité de Nicolas Sarkosy en matière de politique industrielle et en matière de politique extérieure (avoir voulu vendre au colonel Khadafi une centrale nucléaire.

Idem pour le livre du  Bertrand Dautzenberg "La République enfumée" (OFTA édition), président de l’Office français de prévention du tabagisme (OFT) qui accuse le président-candidat d’avoir fait la part belle aux cigarettiers et buralistes.« Entre les annonces et t les discours des plus hautes autorités de l’État concernant le tabac et la réalité implacable des chiffres, le mandat de Nicolas Sarkozy aura
été pour la consommation de tabac dans notre pays, une période de duperie où des décisions purement économiques et fiscales ont été présentées comme des mesures de santé publique (...) L’histoire récente du brillant succès du plan Cancer I de Jacques Chirac et Jean-François Mattei en
2003 a en contrepoint le calamiteux plan Cancer II de Nicolas Sarkozy en 2009. Il y a la distance entre 20 000 vies sauvées et au moins 10 000 sacrifiées, entre lutter contre le tabagisme ou céder amicalement aux intérêts des cigarettiers(...)Qu’est-ce qui explique que des
présidents de la République d’un même parti politique, avec une même majorité, avec deux fois Xavier Bertrand comme ministre de la Santé, mènent une politique si différente avec des résultats à l’opposé l’un de l’autre ? La seule différence vient du lobby du tabac qui a vu les portes de l’Élysée
plutôt fermées sous Chirac se déverrouiller dès 2007. "Pourquoi la porte s’est donc rouverte ? « Je n’en sais rien », confie le Pr Dautzenberg
au « Quotidien du Médecin  ». « Tout ce que je sais, c’est que les lobbies ont toujours été là, mais ont eu des marges de manoeuvre différentes"

je cite le Quotidien du Médecin:/// Des documents saisis par la justice américaine librement accessible sur Internet* montrent que Nicolas Sarkozy est ciblé depuis 1993 par l’industrie
du tabac car c’est lui qui pilote alors la privatisation de la Société d’exploitation industrielle des tabacs et des allumettes (SEITA). C’est encore Nicolas Sarkozy qui supervise en 2000 la vente des restes des parts de la SEITA détenues par l’État. Dans cette opération, le groupe d’un certain Vincent Bolloré qui détenait des participations dans la SEITA réalisera une plus-value totale de 280 millions d’euros. Lorsque Nicolas Sarkozy
entre à l’Elysée en mai 2007, il arrive avec des proches collaborateurs parmi lesquels, Frédéric Lefebvre, « lobbyiste en titre de l’industrie
du tabac », cofondateur d’un cabinet de conseil (Pic Conseil) ayant notamment pour clients des cigarettiers. Frédéric Lefebvre est resté actionnaire majoritaire de cette société au moins jusqu’en 2006, alors qu’il exerçait les fonctions de conseiller du ministre de l’Intérieur de l’époque, Nicolas
Sarkozy. ///

18/04/2012, 14:41 | Par Arpège

Merci Gilles.

26/04/2012, 13:51 | Par IVANA FULLI

M Sainati,

Que proposez-vous pour que la justice en France lutte plus efficacement et donc plus rapidement contre la délinquance en col blanc de l'industrie pharmaceutique et que pensez-vous de l'article de ce jour sur mediapart par M de Pracontal concernant -pour être brêve- des préconisations de prescriptions aussi efficaces du point de vue du marketing que peu scientifiques  par le laboratoire Servier?

Mon avis est que les  procès en cours du scandale sanitaire du "Mediator" préoccupent assez peu les responsables de ces laboratoire qui font confiance à la justice pour leur assurer l'impunité et aux journalistes français spécialisés dans la santé pour ne pas relayer un autre scandale concernant le marketing éhonté en faveur de l'Agomelatine dans "The lancet" malgré le scandale avec un article d'universitaires italiens dans la presse médicale en anlglais proposant la métaphore "Cheval de Troie" pour une méthode visant à duper les médecins prescripteurs de manière assez fine et totalement scandaleuse (vous payez des experts renomés qui publient- non pas un article de recherche soumis à l'expertise de la rédaction d'un journal scientifique- mais un article d'opinion et d e mise au point des connaissance visant à transmettre l'ipinion d'un ou plusierus experts supposés indépendant et vous écrivez des contre-vérités faisant la publicité d'un produit)  .

Agomelatine and the brave old world of narrative-based medicine -- Barbui and Cipriani 15 (1): 2 -- Evidence-Based Mental Health

http://ebmh.bmj.com/content/15/1/2

 

"The Lancet" a publié( le 21 012012) 6 lettres de protestation et un blogger très célèbre et très lus Neurosketic a consacré un post à ce "cheval de Troie de Servier

http://neuroskeptic.blogspot.fr/2012/01/trojan-horses-of-medicine.html

Il me semble à moi qu'il faut se sentir très bien défendu par les meilleurs avocats que l'argent peut payer -dont un Me Hervé Temine je crois- mais aussi par l'incapacité de la justice française à défendre la santé publique et à sanctionner des coupables tel le PR Alexandre qui a touché 1,2 millions de francs de Servier juste après avoir quitté des fonctions où il protégeait les intérêts  des vendeurs  du Mediator contre la santé publique. est-il mis en examen, je ne crois pas!

 

Quel est votre avis?

Newsletter