Jeu.
17
Avr

MEDIAPART

Connexion utilisateur

Tous les commentaires

16/05/2012, 17:04 | Par GIULLIETTALASUBVERSIVE

 

 

 

 

 

 

Bonjour,

Au bord de l’Afrique sahélienne, le Burkina Faso se classe parmi les pays les plus pauvres de la planète : 80% de ses 17 millions d’habitants vivent de l’agriculture et de l’élevage. Faute de soutien technique et de capacités d’investissement, ils peinent à lutter contre l’insécurité alimentaire.

Depuis 2011, des variations pluviométriques particulièrement importantes sont observées au dessus du Sahel. Cette sécheresse provoque aujourd’hui une grave crise alimentaire qui toucherait 10 à 23 millions de personnes.

Récemment, l’arrivée massive de refugiés maliens au Burkina Faso a accentué les besoins alimentaires de la population et la production vivrière est nettement insuffisante.

Sans avoir la prétention d’empêcher cette crise, Elevages sans frontières se doit d’agir en conséquence dans ce pays où l’association est présente depuis 2005.

En concertation avec notre partenaire local, nous souhaitons donc rapidement multiplier les projets d’élevages familiaux afin de permettre aux populations de subvenir chaque jour à leurs besoins alimentaires.

C’est dans ce but que nous avons lancé, il y a une semaine, une formidable campagne solidaire : le projet « Mères-poules ».

Cliquez ici pour aider aujourd’hui 120 familles de la province de Nahouri à démarrer leur élevage de poules !

Cette aide est indispensable, nous comptons sur vous pour mener à bien ce projet.

Christophe Nivoix - Directeur

Elevages sans frontières
41 rue Delerue, 59290 WASQUEHAL - 03 20 74 83 92
www.elevagessansfrontieres.org

comité de la charte

 

18/01/2013, 17:28 | Par Mounikdutroll en réponse au commentaire de GIULLIETTALASUBVERSIVE le 16/05/2012 à 17:04

Francis Cabrel Assis Sur Le Rebord Du Monde

 

Si j'ai bien toute ma mémoire
Disait Dieu dans un coin du ciel
J'avais commencé une histoire
Sur une planète nouvelle, toute bleue
Bleue, pour pas qu'on la confonde
Je vais aller m'asseoir sur le rebord du monde
Voir ce que les hommes en ont fait
J'y avais mis des gens de passage
Et j'avais mélangé les couleurs
Je leur avais appris le partage
Ils avaient répété par cœur
"Toujours" ! tous toujours dans la même ronde
Je vais aller m'asseoir sur le rebord du monde
Voir ce que les hommes en ont fait
Je me souviens d'avoir dit aux hommes
Pour chaque fille une colline de fleurs
Et puis j'ai planté des arbres à pommes
Où tout le monde a mordu de bon cœur
Et partout, partout des rivières profondes
Je vais aller m'asseoir sur le rebord du monde
Voir ce que les hommes en ont fait
Soudain toute la ville s'arrête
Il paraît que les fleuves ont grossi
Les enfants s'approchent, s'inquiètent
Et demandent "pourquoi tous ces bruits ?"
Sans doute, Dieu et sa barbe blonde
Dieu qui s'est assis sur le rebord du monde
Et qui pleure de le voir tel qu'il est !
Dieu qui s'est assis sur le rebord du monde
Et qui pleure de le voir tel qu'il est.

20/01/2013, 00:24 | Par Segesta3756

Excellent billet Giulietta qui nous met devant nos responsabilités quant à l'avenir de la vie sur terre, l'article du quotidien Le Monde est vraiment bien fait, cartes à l'appui. L'ambiance guerrière dans laquelle nos gouvernants nous plongent depuis quelques temps est beaucoup plus compréhensible en tenant compte de ces chiffres et de ces constats, nous qui vivons dans des pays riches. Encore aujourd'hui je regardais les poubelles sur les trottoirs et je me disais, mais pour combien de temps nous allons pouvoir  nous permettre de fabriquer encore autant de déchets ? Nous savons tous que cela est destiné à finir, un jour. En tout cas, voilà un autre lien pour continuer à approfondir le sujet, plus restreint, de la consommation de viande et de comment elle incide sur la pollution de la planète, si elle n'est pas gérée rationnellement :

http://www.franceinter.fr/emission-la-tete-au-carre-faut-il-encore-manger-de-la-viande 

20/01/2013, 01:44 | Par Nikmou en réponse au commentaire de Segesta3756 le 20/01/2013 à 00:24

Bonsoir Segesta

La question de l'eau est déjà une question de survie dans des pays comme la Corne Africaine.

20/01/2013, 01:57 | Par Segesta3756 en réponse au commentaire de Nikmou le 20/01/2013 à 01:44

Bonsoir Nimouk.

Ma question est : est-ce que ces ong qui travaillent pour apporter une aide pourront inverser la tendance vers la misère de plus en plus meurtrière, si tel était le cas, je participerais de mon mieux pour les aider. Dans l'article que vous reportez plus haut, il est question aussi des populations maliennes que je suppose se déplacent pour fuir la guerre qui s'installait déjà il y a un an au Mali. 

20/01/2013, 02:03 | Par Segesta3756 en réponse au commentaire de Segesta3756 le 20/01/2013 à 01:57

Bonne nouvelle ! J'ai été sur le site Elevage sans frontières, ils ont atteint l'objectif du financement de leur initiative. 

20/01/2013, 02:42 | Par Nikmou en réponse au commentaire de Segesta3756 le 20/01/2013 à 02:03

En fait il y a toujours des projets. J'achète un animal  comme les chèvresRigolant par an, pour une famille. Les dons sont déductibles.

Il y a des achats d'animaux d'élevage pour toutes les bourses.

20/01/2013, 02:48 | Par Segesta3756 en réponse au commentaire de Nikmou le 20/01/2013 à 02:42

Et ben! on va leur donner de quoi acheter des chèvres et des poules... et des ânes ! si cela peut aider les gens à vivre. 

20/01/2013, 02:06 | Par Segesta3756 en réponse au commentaire de Nikmou le 20/01/2013 à 01:44

La question de l'eau est beaucoup plus compliquée que celle de l'alimentation. Il n'y a qu'à voir Israël et les pays limitrophes, Palestine et Jordanie.

11/09/2013, 22:01 | Par Segesta3756

LES CONSÉQUENCES DE LA MARCHANDISATION DE L'EAU EN AFRIQUE

Conséquence de l'économie de marché mondialisée, depuis le début des années 90, l'eau est un bien qui s'achète. Quelles sont les effets sanitaires dans les pays pauvres?

 

http://www.thinkovery.com/les-consequences-de-la-marchandisation-de-leau-en-afrique

Newsletter