Lun.
21
Avr

MEDIAPART

Connexion utilisateur

De la difficulté de parler et d'écouter

Salut à toi au lecteur de ce modeste blog !

 

Je voulais écrire quelques lignes pour discuter de la façon dont les gens parlent entre eux, et ainsi, vous demander votre avis sur la question.

Comme tu le sais, j'ai ouvert un forum de débat depuis un peu plus d'une semaine. Et déjà quelques discussions houleuses ont vu le jour.

J'ai donc eu l'occasion d'assister à un phénomène étonnant : la discussion à sens unique.

Il y a plusieurs façons de discuter, débattre :

La première, la plus intéressante, se fait lorsque les deux interlocuteurs sont assez ouverts d'esprit pour considérer que l'avis de l'autre peut etre au moins aussi pertinent que le sien. Dans ce cas, tout est parfait et l'on assiste le plus souvent à un échange intelligent, structuré, avec des arguments. Le dialogue est riche et interessant à suivre.

La deuxième consiste à donner son avis sans vraiment tenir compte de ce que dit l'autre. Finalement, on se retrouve avec une succession de témoignages, de vérité qui tombent de façon très péremptoire. Ce n'est pas désagréable et le ton n'est pas obligé de monter. Mais il n'y a pas de réelle intéraction entre les interlocuteurs qui ne cherchent pas à considérer les arguments de l'autre comme recevables.

Enfin il y a le dialogue à sens unique, avec un des deux interlocuteurs qui sait. Ce dernier considère que quoi que l'autre puisse dire, il aura tort, son avis est le bon et c'est le seul. Nul besoin d'écouter ce que l'autre pourra lui répondre puisque de toutes façons il aura tort.

Le plus souvent, cette personne, persuadée d'avoir raison, pensera sincèrement que son interlocuteur n'est pas ouvert d'esprit, non pas parce qu'il n'entend pas les arguments, mais parce qu'ils ne les acceptent pas comme étant la vérité.

C'est très compliqué dans ce cas, et relativement désagréable à suivre. Cette personne confond débattre et convaincre.

 

Et oui, nous sommes tombés sur Prise de Bec dans ce genre de discussion, c'est bien dommage mais cela arrive souvent ! D'un autre coté, pourquoi se plaindre, cela fait de l'animation ! Et nous n'aurions sans doutes pas autant de messages si tout le monde était toujours d'accord !

 

Et toi alors ? Dans quelle catégorie te considères-tu ? Le meilleur moyen de le savoir est de nous rejoindre sur Prise de Bec : http://prisedebec.forumactif.fr et de tester en direct !

 

Grattepoil

Tous les commentaires

08/08/2009, 13:50 | Par Philips Michel

Grattepoil découvre la "communication" chez les humains: on apprend tous les jours! :-) !

08/08/2009, 16:08 | Par GrattePoil en réponse au commentaire de Philips Michel le 08/08/2009 à 13:50

Comme il est ironique ce M.Phillips ! J'aimerai bien te voir discuter avec nous sur Prise de Bec !! Alleeeez :)

08/08/2009, 15:49 | Par Mithra-Nomadeblues_

Cher Grattepoil, Votre billet est pour moi très intéressant et pose la question de la différence entre faire et dire. C'est en effet toute la différence entre vouloir discuter ou (con)vaincre l'autre, et converser - ce qui suppose, si l'on veut converser, que l'on reconnaisse déjà l'autre comme étant quelqu'un de réellement autre - donc pouvant bien évidemment, comme vous le dites justement, penser autrement que nous. Et cela renvoie alors surtout à deux verbes opposés, dont éventuellement, il nous faudrait à tous prendre conscience : contrarier et contredire. Celui (ou celle) qui d'avance a raison et qui ne peut pas supporter que l'autre ne pense pas comme lui, est simplement quelqu'un ne pouvant pas supporter la contrariété (*) (ayant donc lui-même été contrarié). Nous avons affaire là à des personnes tout simplement maniaques, ayant malheureusement été éduquées (formées) par des paroles où il n'était question que de "faire". Alors que celui qui peut tranquillement converser en étant parfois contredit, est donc quelqu'un "libre penseur", qui parle simplement en disant. "Tout jugement (affirmation-jugement) est essentiellement un acte" nous dit Jacques Lacan. Et empêcher l'autre de penser (le lui interdire), est donc un acte, généralement basé sur un jugement ("ce n'est pas bien"). Alors,"la fonction du langage n’y est pas d’informer mais d’évoquer". (Lacan toujours). . (*) La contrariété vient du dressage à la propreté, par la contrainte. . Qu'en pensez-vous ?

08/08/2009, 16:19 | Par GrattePoil en réponse au commentaire de Mithra-Nomadeblues_ le 08/08/2009 à 15:49

Je suis tout à fait d'accord avec ce que vous dites. Si la personne ne supporte pas d'être contrariée, c'est également, selon moi, qu'elle ne se fait pas confiance. Aussi, chaque contrariété, ou contradiction d'une parole donnée lui semble insoutenable car elle remet en cause sa propre aptitude à dire des choses justes. Accepter ses erreurs implique que l'on s'est fourvoyé. Pour quelqu'un qui ne se fait pas confiance, c'est synonyme d'échec, et c'est donc insoutenable. Le doute de soi, la perspective de s'apercevoir que l'on s'est trompé ou que l'on nous à trompé nous empêche de nous ouvrir à l'autre et nous force à rester campé sur nos positions, coute que coute... Mithra, je vous invite à venir débattre avec nous sur Prise de Bec ;)

08/08/2009, 16:51 | Par Philips Michel en réponse au commentaire de GrattePoil le 08/08/2009 à 16:19

Gratte Poil, Par ce commentaire, tu nous prouves que la sagesse est en toi, que tu as tout compris. Dès lors, pourquoi ce billet?

08/08/2009, 17:01 | Par GrattePoil en réponse au commentaire de Philips Michel le 08/08/2009 à 16:51

Pourquoi ce billet ? Et bien sans doutes parce que j'avais envie de coucher ici une petite réflexion que j'étais en train de faire...rien de plus. C'était l'heure de l'apéro me semble t'il, ça tombait donc sous le sens d'écrire un petit billet comme celui-ci. :)

10/08/2009, 08:47 | Par Mithra-Nomadeblues_ en réponse au commentaire de GrattePoil le 08/08/2009 à 16:19

Cher GrattePoil, Même si Prise de Bec peut être un lieu d'échanges de qualité (et si vous le dites, c'est certainement vrai ), ne pensez-vous pas qu'il n'est peut-être pas très déontologique de venir ici en faire la publicité ?

10/08/2009, 12:58 | Par GrattePoil en réponse au commentaire de Mithra-Nomadeblues_ le 10/08/2009 à 08:47

Je ne pense pas, car, selon moi, ce n'est pas la même chose du tout. Pour moi, Mediapart est un site d'information, j'entends par là que son but premier, est de réagir à l'actualité, dans une totale liberté d'expression. Tous les sujets qui sont abordés ici sont, le plus souvent, motivés par une information récente. Les débats sont encrés dans le temps, et chaque membre remplit un role plus ou moins journalistique dans ses propos. Aussi je ne vois pas du tout de conflit d'interet en venant présenter le forum prise de bec qui lui, se détache complètement de l'actualité. Les débats que nous essayons d'aborder sont généraux, en dehors du temps. Lorsque l'on parle des rites dans la vie, du big bang, ou de l'uniforme à l'école, nous ne réagissons pas à une information. Nous abordons simplement des questions générales, larges, touchant à tous les domaines, et essayons d'en parler comme nous le pouvons. :) Maintenant si quelqu'un de Mediapart me demande de ne plus parler de ce forum, je le ferai sans me plaindre.

10/08/2009, 13:30 | Par Mithra-Nomadeblues_ en réponse au commentaire de GrattePoil le 10/08/2009 à 12:58

Non non, il ne s'agit absolument pas de ma part, de vous suggérer de vous taire en quoi que ce soit. Je vous posais la question, ne sachant pas moi-même (sinon, je ne poserais pas la question), car je ne suis jamais sûre de rien. En matière d'éthique, ce n'est pas toujours aisé de savoir ce qui est réellement juste. Bien à vous,

10/08/2009, 15:00 | Par GrattePoil en réponse au commentaire de Mithra-Nomadeblues_ le 10/08/2009 à 13:30

Je comprends tout à fait. Il y a une grande part de subjectivité dans ce qui nous semble juste ou pas, l'éthique, et la morale :)

08/08/2009, 16:00 | Par Vertubleu

Salut à toi Gratte Poil, je te remercie tout d'abord de l'invitation que tu m'as adressée par MP à rejoindre ce forum de débats que tu as initié, cela m'intéresse forcément et fortement. Je viendrais y faire un petit tour un de ces quatre, c'est promis. Bonne continuation à vous et tout succès j'espère. @ +NEO-

08/08/2009, 16:11 | Par GrattePoil en réponse au commentaire de Vertubleu le 08/08/2009 à 16:00

Mais de rien. Effectivement cela démarre plutôt bien ! Très bien même. Bon, les vacances ralentissent un petit peu l'activité, mais je suis très content. L'ambiance est bonne et les sujets prêtent à des discussions très intéressantes. J'espère t'y croiser très bientôt !

08/08/2009, 22:38 | Par Néfertari...Partie. en réponse au commentaire de GrattePoil le 08/08/2009 à 16:11

Ben t'as pas peur toi !

09/08/2009, 16:07 | Par GrattePoil en réponse au commentaire de Néfertari...Partie. le 08/08/2009 à 22:38

De quoi devrais-je avoir peur ?

08/08/2009, 16:27 | Par Cyrano de Savignac

Parler (écrire) : qui, quand, à qui, de quoi, pour qui, pourquoi, comment ? . Ecouter (lire) : qui, quand, quoi, pourquoi, comment ? . Répondre : à qui, quand, sur quoi, pourquoi, comment ? . Tant que les gens ne pensent pas et que la parole n'est que bruit sans faits ni idée ni réflexion ni raison, à quoi sert de parler ? . Silence..................................................

08/08/2009, 16:55 | Par Philips Michel en réponse au commentaire de Cyrano de Savignac le 08/08/2009 à 16:27

Tant que les gens ne pensent pas et que la parole n'est que bruit sans faits ni idée ni réflexion ni raison, à quoi sert de parler ? Question à poser à Nicolas, histoire qu'il la médite, là-bas, au cap Nègre, les pieds dans l'eau!

08/08/2009, 17:45 | Par Mithra-Nomadeblues_ en réponse au commentaire de Cyrano de Savignac le 08/08/2009 à 16:27

Cher Cyrano de Savignac, Puis-je quand même me permettre ? Car vous posez là de bonnes questions : A qui parlons-nous (nous adressons-nous réellement), lorsque nous parlons ou écrivons, et pourquoi (dans quel but) ? Si, par exemple, je colporte à la boulangère, que Madame Untel m'a claqué sa porte au nez, je devrais normalement plutôt me plaindre ou aller faire mon reproche directement à Madame Untel, plutôt que faire, dans son dos, de la médisance. C'est ce qu'on appelle aussi le bavardage. Relisons "La lettre volée" d'Edgar Poe, cela parle magistralement de "l'adresse". Et Jacques Lacan dit encore : « Le langage, avant de signifier quelque chose, signifie pour quelqu’un ». Bien à vous, en espérant n'avoir pas trop abusé,

08/08/2009, 20:08 | Par Cyrano de Savignac

J'ai la faiblesse de penser que mes propos sont plus clair que les vôtres. Par ailleurs, ne mangeant jamais "du pain", je n'ai pas la chance de connaître la moindre boulangère, pas de pot... croyez bien que je le regrette. Abuserais-je en vous demandant de bien vouloir m'expliquer où vous souhaitiez en venir, par MP ? J'en serais ravi, merci.

08/08/2009, 23:22 | Par Mithra-Nomadeblues_ en réponse au commentaire de Cyrano de Savignac le 08/08/2009 à 20:08

Il doit y avoir malentendu : Tout d'abord, comme j'avais lu votre mot "silence...........", je l'avais interprété comme, ne voulant plus qu'on vous parle. C'est pourquoi, je vous ai d'abord écrit : "Puis-je quand même me permettre ?" (de vous parler), et, à la fin : "en espérant n'avoir pas trop abusé". Mais normalement, j'aurais dû au moins attendre votre réponse, avant de continuer.Veuillez m'en excuser. A part cela, étant donné que vos questions étaient pertinentes, je me suis donc permis de les reprendre, pour donner mon point de vue sur l'importance (à mes yeux) de l'adresse (une parole adressée, mais à qui, en réalité ?). Mais ce que j'ai écrit ne vous est pas spécialement adressé à vous (je ne vous vise en rien) ; j'essaie simplement de discourir publiquement sur cette question de "à qui est-ce que l'on parle ?", et je donne l'exemple d'une personne s'adressant à une commerçante, mais en se plaignant de quelqu'un d'autre - étant par excellence, celui où l'on ne s'adresse pas à la personne qu'il faudrait. (La boulangère aurait pu être un voisin ou une cousine, etc.). Toutes ces questions posées par ce billet de GrattePoil, m'intéressent vivement, et j'essaie donc de partager ma réflexion personnelle sur ce sujet - pouvant interpeler et nous faire tous avancer, je le crois. N'est-ce pas précisément le but d'un blog, de vouloir parler aux autres, et ensuite de converser autour du sujet proposé ? Si donc cette question de l'adresse vous intéresse (ou peut intéresser d'autres abonnés), il y a encore et toujours cette géniale vidéo d'un sketch des Deschiens : "Moi, j'suis pas pape...", que l'on peut trouver sur le Blog d'Antoine Perraud (à mourir de rire, en plus !) (et sans doute plus parlante) : http://www.mediapart.fr/club/blog/antoine-perraud/180908/moi-j-suis-pas-pape En espérant avoir été plus claire, et si j'ai pu blesser, croyez que je ne l'ai pas voulu. Cordialement,

08/08/2009, 23:29 | Par Cyrano de Savignac

(merci, aucun problème de mon côté ;) . Personnellement, je pense que les mots de l'autre doivent "donner à penser", et surtout "la liberté de le faire", ce qui nécessite" le temps de le faire" également. . S'ils ne le font pas, cela "donne à réfléchir" plutôt qu'autre chose... et envie de partir.;) J'aborde sur "Refuser Babel" un aspect humain de cette position : en vers... et pour tous, je l'espère.

Newsletter