Mer.
03
Sep

MEDIAPART

Connexion utilisateur

Tentative de coup d'Etat en Erythrée

Depuis le lundi 22 janvier 2013, une tentative de coup d‘état serait en cours en Erythrée. Des chars de l’armée encerclaient hier le ministère de l’Information à Asmara, la capitale. Un bâtiment pris d’assaut un peu plus tôt par 100 à 200 militaires qui se sont apparemment mutinés. Aucun tir n’a été rapporté pour l’heure. La télévision d’Etat a cessé d‘émettre. Le président Issaias Afeworki dirige le pays d’une main de fer depuis son indépendance en 1993. Pour l'instant, nous n'avons pas plus d'informations venant de ce pays trés fermé dans lequel l'ensemble des journalistes indépendants ont été arrêté en 2001. Sur la douzaine de ces journalistes arrêtés cette année là, huit sont morts en détention, dans des conditions effroyables, dont le jeune rédacteur en chef du journal "l'Arc en Ciel", Mr Medhanie Haile mort en 2009 à l'âge de 33 ans.

Salut à toi.

 

Tous les commentaires

22/01/2013, 13:26 | Par shamael

Merci de l'info.

22/01/2013, 14:33 | Par Annie Lasorne

François !!!

Plus sérieusement, merci aussi de l'info.

23/01/2013, 11:05 | Par Gregoiredsj

L'Erythrée est décidément un pays bien mystérieux. Selon plusieurs sources, les mutins se sont retirés du ministére de l'information sans qu'aucun coup de feu ne soit tiré. Ils ont juste eu le temps, avant que les ondes de Eri-TV ne soient coupées, de faire lire le message suivant: "« Nous allons libérer les prisonniers politiques, disait le texte. Nous allons mettre en application la Constitution. »

Il semble que le but des mutins et des officiers qui ont organisé cette occupation soit de montrer au Président à la fois leur ras le bol, et à la fois leur capacité d'action.

Situation à surveiller donc, car Issais Afeworki n'a pas la réputation d'être ouvert au dialogue. Une répression sauvage est donc plus que probable.

A lire: http://www.rfi.fr/afrique/20130122-erythree-mutinerie-asmara-issaias-afeworki et aussi http://carnetsdafrique.blog.lemonde.fr/2013/01/21/lerythree-est-un-immense-camp-de-travail-force/

Newsletter