Sam.
04
Jui

MEDIAPART

Connexion utilisateur

Maurice Audin : à quand la vérité ? : Lettre ouverte à Pierre de Villiers

Dans le cadre des commémorations de la Guerre de 14/18, une manifestation miltaire, présidée par Pierre de Villiers, Chef d'Etat Major des Armées s'est déroulée à Versailles le samedi 6 février 201

En 2014, la nostalgie nauséabonde de l’OAS reste active

A l’occasion du 5 juillet, on constate une recrudescence d’activité des nostalgiques de l’OAS, de l’Algérie Française.
Le 5 juillet 1962 reste pour eux une date symbolique :
- C’est la première fête d’indépendance de l’Algérie
- Ce sont les massacres d’Oran pour lesquels l’OAS porte une terrible responsabilité par ses provocations précédant cette date, voulant remettre en cause le cessez-le-feu.

Silence et mépris à l’Elysée

Je me suis adressé à plusieurs reprises, en particulier sous forme de lettres ouvertes (soit au Président de la République soit à des ministres), depuis la mise en place de celui qui annonçait «le Changement, c’est maintenant», espérant, effectivement, que sur les questions de droits de l’homme, de l’Algérie... des évolutions puissent se faire sentir.

Le racisme et le colonialisme continuent d’être conjugués ensemble

Quoi de plus normal que ceux qu’ont stigmatise par l’expression "issus de l’immigration" expriment avec ferveur leur joie lorsque les "Fennecs" se distinguent brillamment dans cette compétition ?

François Hollande et l’Affaire Maurice Audin (juin 2014)

A l’occasion du Prix Maurice Audin de Mathématiques de 2014, l’Association Maurice Audin est intervenue une nouvelle fois auprès de François Hollande pour réclamer "Vérité et Justice" sur cette question. Le 17 Juin 2014, François Hollande recevait enfin Josette Audin, et le 18 juin (jour de remise du prix) l’Élysée diffusait un communiqué.

La concurrence de l'odieux, par nostalgiques de l’OAS

En quelques jours, sur plusieurs sites internet, des nostalgiques de l’OAS, rêvant encore à l’Algérie Française, se déchaînent dans l’ignominie.

Lettre ouverte à Jean-Marc AYRAULT

Pour la 6ème année consécutive, le collectif "Sortir du colonialisme", qui regroupe des associations, partis et syndicats, devait clôturer la 9ème édition de la "Semaine anticoloniale et antiraciste" par une manifestation, le samedi 1er mars dernier. Or, cette année, sur directives des plus hautes autorités, (dixit de la Préfecture de Police de Paris) cette manifestation nous a été interdite, seul un rassemblement statique, Place de la République, a été toléré.

Honte à Monsieur Valls :

Un centre de rétention Place de la République à Paris pour une garde à vue des manifestants pendant 2 heures !!!

Newsletter