Sam.
30
Aoû

MEDIAPART

Connexion utilisateur

L'été de toutes les abjections

Les déclarations de Nicolas Sarkozy à Grenoble, renforcées par celles de Brice Hortefeux sur la gestion « sécuritaire » de la nationalité posent d'évidents problèmes de constitutionalité. Mais elles nous imposent de réflechir vite. Sur au moins deux points : d'abord reprendre le fil historique qui fait que la situation actuelle pue les années trente finissantes, juste avant l'abjection totale ; puis comprendre ce qui rend possible cette dérive, et notamment chercher dans les pratiques des oppositions les attitudes qui laissent ouvertes les portes d'une telle situation.

 

La « nationalité » est un accord conventionnel. Elle n'existe pas « naturellement ». Un état colonisateur comme la France le sait bien, qui a découpé le monde par des frontières « nationales » en dehors de toute histoire commune ou de projet collectif. La France est un État lui-même construit par la mise sous tutelle des peuples de l'intérieur de ses frontières (bretons, basques, corses, occitans,...) au nom d'un projet « national » et « républicain ». Être français est une convention qui a changé dans le temps, et qui changera encore (nous nous dirons peut-être européens dans un siècle ?). Cette convention assujetit les individus à la nation dont ils sont membres. Longtemps, la conscription militaire en a été le symbole. Une fois accordée, par la naissance (droit du sol), par la filiation (droit du sang) ou par la naturalisation, les droits et les devoirs sont les mêmes pour tou(te)s. Admettre la « double peine », d'une condamnation pénale suivie d'une déchéance de nationalité revient à dénigrer le fonctionnement global de la justice : les peines prononcées ne suffiraient-elles pas, ne seraient-elles pas « justes et équilibrées », que l'autorité administrative puisse ajouter une forme d'arbitraire ?

 

Mais pire encore, il y aurait donc une antériorité à la situation conventionnelle de la nationalité !Combien de temps, de génération sera-t-on considéré comme susceptible de se voir retirer la nationalité et placé en camp « de transit » ? Ceux qui n'entendent pas les horreurs des années trente ont les oreilles bien bouchées : l'expression « quart de juif » ne leur dit donc rien ?

 

Les effets des discours de la clique au pouvoir ne peuvent se juger dans le court terme. Quand Marine Le Pen exprime sa satisfaction et y voit confirmation de ses thèses, il faut entendre le glissement collectif qui s'opère. Les racistes du pouvoir, même après condamnation judiciaire comme pour Brice Hortefeux, préparent un avenir qui n'a rien de républicain, mais tout de l'organisation clanique du monde. Le soupçon va s'installer, et au lieu de penser la nation comme un projet collectif, on va la définir comme une zone protégée, à l'image de ces condominiums pour riches hérissés de barbelés et protégés par des gardes armés qui créent des taches de léopard sur toute la planète.

 

Bien évidemment, la démarche n'est pas spécifique à la France, malheureusement. De nombreux pays veulent décider arbitrairement de la nationalité. C'est « l'ivoirité » dans la Côte d'Ivoire, c'est le statut différent des juifs et des « arabes israéliens », c'est le débat sur les chicanos aux États-Unis, c'est la question lombarde en Italie,.... Le monde globalisé va remplacer les affrontements géopolitiques par des formes « internalisées » d'ethnicisation et de hiérarchisation. On aurait pu croire cette logique abandonnée depuis le Siècle des Lumières. L'exemple de l'Allemagne des années trente, pourtant un des pays les plus riches en philosophes, poètes, musiciens, penseurs,... aurait pu nous éclairer sur le danger permanent de voir revenir la barbarie.

 

Mais je n'arrive pas à me résoudre à voir la France « des Droits de l'Homme », celle qui fait figure à la fois de paradis (notamment grâce à sa protection sociale) et de référence dans les capacités de révolte et de refus de l'arbitraire (la prise de la Bastille), sombrer à son tour dans la folie raciste. Avec toutes les conséquences sur la fin de « l'état de droit », annonçant la montée des nouvelles guerres « asymétriques » contre les population les plus démunies. Les signes sont pourtant clairs, depuis l'adoption de l' « Etat d'urgence » en novembre 2005, les rafles des gamins de sans-papiers à la sortie des écoles, l'affaire de la « jungle » de Calais, et les rodomontades des ministres sur l'équipe de foot...

 

Qu'est-ce qui rend une telle abjection possible, alors que nous savons pertinemment que chaque petite phrase ne fait que préparer la suivante, dans une spirale régressive sans fin ? Voici la seconde question, plus importante encore pour l'avenir. Et surtout, voici la question qui se pose à toute personne éprise de justice, d'égalité et de fraternité. Qu'avons-nous laissé faire ? Que laissons-nous faire encore ?

 

Les discours du pouvoir nous montrent nos faiblesses. En visant « Mai 68 » comme source de la délinquance, des problèmes de l'école, de la relation entre parents et enfants, en accusant les citoyens épris de liberté, de débat démocratique, de générosité, ils nous disent en creux que nous avons laissé dilapider le potentiel libertaire issu de la dernière grande révolte française. En se situant sur cette crête idéologique et culturelle, ces discours évitent de poser la question des rapports de force proprement économiques qui conduisent plus de 10% de la population au chômage, qui réduisent les prestations sociales et de santé, qui marginalisent les quartiers pauvres par manque de budget de reconstruction et d'aménagement, par manque de personnes pour assurer le « service au public »... Car notre focalisation sur les changements « moraux », sur les questions « sociétales » a permis que s'installe un modèle économique de domination qui nous conduit à la situation actuelle. Délinquance, insécurité d'une part, autoritarisme et racisme de l'autre sont les deux mamelles de la société néolibérale. L'acceptation par le PS de la globalisation néolibérale, jusqu'à voir deux de ses éminents dirigeants placés à la tête l'un du FMI et l'autre de l'OMC, les deux organismes les plus significatifs du nouvel ordre économique mondial, est certainement un virage fondamental dans cette courte trajectoire historique. Mais notre abandon de la construction d'une véritable force sociale, culturelle et politique au nom du « c'est toujours mieux que rien » est tout autant coupable.

 

Quand nous sommes conscients de l'évolution terrible du monde, et que nous voyons notre propre univers politique écartelé, incapable de se réunir sur les fondamentaux ; quand nous voyons les dirigeants des particules dont le seul espoir bureaucratique est de franchir la barre des 5% parader accrochés à leurs « vérités » comme des berniques sur leur rocher pour résister à la marée ; quand nous assistons à la débandade des organisation du mouvement social incapables de comprendre l'enjeu de la lutte contre le chômage, l'organisation des quartiers, la révolte des jeunes sans espoir, ; … ne sommes nous pas nous-mêmes complices « par abstention » de la dérive en cours ?

 

Il n'est jamais trop tard. Mais il vaudrait mieux que nous décidions le plus tôt possible de revenir sur la scène politique, à partir des expériences des mouvements sociaux, à partir des réflexions polyphoniques des divers courants de la gauche critique et des associations sociales. Laisser encore à d'autres qui ont déjà montré l'étendue de leur incapacité à former un front suffisamment fort contre la domination autoritaire qui accompagne le néolibéralisme serait à nouveau plier devant le bulldozer raciste. La conception d'une société de loups en guerre permanente tous contre tous est le modèle majoritaire, autant des films hollywoodiens que des dirigeants de notre droite revancharde et animée par la haine. Ne la laissons pas s'installer. Reprenons la bataille culturelle et idéologique par le versant politique.

 

Au fond, l'avenir appartient aux tenants de la liberté, de l'égalité et de la fraternité, mais il vaudrait mieux que cela ne vienne pas après une crise humaine et morale majeure. Redresser la barre se construit dès aujourd'hui. Par vous qui avez eu le courage de lire jusqu'ici. Que chacun(e) trouve son chemin, mais surtout revienne à la discussion, à l'échange, à l'investissement sur la scène publique. Trouvons de nouvelles formes d'organisation en réseau, de consensus et de coordination, mais surtout ne restons pas tétanisés par l'arrogance des gouvernants.

 

Hervé Le Crosnier

Caen, le 1 août 2010

Texte diffusé sous licence creative commons by-nc

Tous les commentaires

02/08/2010, 12:27 | Par ERKA

Tout est dit: si les citoyens ne réinvestissent pas les associations, les syndicats et les partis politiques, gare à la casse! Encore faut-il que ceux qui les pilotent aujourd'hui se mettent en situation d'écouter ce qui pourrait leur paraître contradictoire à leur dogme, et plus encore l'accepte. Les formes de népotisme ne sont pas que sarkozystes.

02/08/2010, 15:57 | Par POJ en réponse au commentaire de ERKA le 02/08/2010 à 12:27

+ 1

02/08/2010, 13:05 | Par samines

Pour ce qui est du constat et de la nécessité de réagir et rester vigilant, il n'y a pas grand chose à ajouter à ce Billet. Pour autant, le précédent post me semble très lucide et je souhaite l'agrémenter d'une considération toute simple : le "réflexe sécuritaire" est aussi vieux que les sociétés huamines. On connait bien les conditions de son déclenchement (crise économique, et plus largement crise sociétale d'identité). Il serait irréaliste de présumer que la Conscience peut contrecarrer la force d'une Pulsion, à fortiori lorsque c'est d'un groupe qu'il s'agit (la grégarité renforce la détermination à Suivre en raison inverse de l'incitation à Penser).

C'est donc bien d'une pluralité qu'il faut se réclamer, et non d'une quelconque "alternance".

02/08/2010, 13:38 | Par Jean-Claude Charrié en réponse au commentaire de samines le 02/08/2010 à 13:05

+1

02/08/2010, 13:08 | Par mite54

il y a en 2 qui sont rentrés de vacances : France info : l'avocat Badinter et M. Bayrou.

02/08/2010, 13:18 | Par pouzauds

Merci !

02/08/2010, 13:19 | Par Jean-Claude BIDAULT

Très juste analyse de la situation actuelle. Un signe important du malaise est le taux de suicide chez les policiers (plus élevé que dans toute autre profession -y compris FranceTelecom- d'après FR3). Si la "garde prétorienne" va mal...

03/08/2010, 00:57 | Par A_bas_les_privilèges en réponse au commentaire de Jean-Claude BIDAULT le 02/08/2010 à 13:19

... si FR3 le dit...

02/08/2010, 13:40 | Par extralucide

Même le bulletin de santé du nabot participe à l'enfumage. Même les producteurs de lait nous demandent de boycotter le président. Il est vrai qu'un fromage faisandé, c'est d'une puanteut.

02/08/2010, 13:43 | Par SHALOM ARCHAV

Revenons en à la soumission volontaire de La Boetie, revisitée par Léon Bauvois pour avoir un début de réponse. Bel article de Hervé qui rejoint une de mes lancinantes préoccupations : l' autodépésséssion à laquelle nous nous livrons dans tous les domaines : travail, social, sécu, droits divers....

Nous avons peut etre bien digéré cette chere TINA (There Is No Alternative) que nous servent tous les libéraux du monde.

Nathanael.

02/08/2010, 13:43 | Par Jardidi

Nous risquons d'aller loin dans la veulerie, je suis d'accord. Cependant la comparaison avec les années trente ne me paraît pas pertinente, il se passe autre chose et se focaliser sur cette période empêchera de comprendre ce qui se passe vraiment et diminuera la capacité à bien réagir.

02/08/2010, 13:57 | Par Jean-Claude Charrié

C'est l'été des médailles !

02/08/2010, 14:42 | Par guydufau en réponse au commentaire de Jean-Claude Charrié le 02/08/2010 à 13:57

Des médailles de la veulerie !

02/08/2010, 16:33 | Par Pomone en réponse au commentaire de guydufau le 02/08/2010 à 14:42

Sauf quand on les refuse, comme Jacques Bouveresse, avec éclat ! Résister est possible, résister c'est créer comme nous le disait le conseil des anciens de la Résistance en 2004 !

02/08/2010, 14:28 | Par jacqueline corbiset

reveillez vous avant le coup d'état prévu. Croyez vous que Sarkozy et consorts renonceront au pouvoir ....

02/08/2010, 21:05 | Par orian en réponse au commentaire de jacqueline corbiset le 02/08/2010 à 14:28

Son grand ami Poutine va réussir à garder le pouvoir pendant à peu près 20 ans en Russie - alors qu'il n'y a que 2 mandats consécutifs possibles - comme chez nous - il a mis en place une marionnette pour 4 ans et après il repart pour 2 mandats.

Je pense que notre nain national doit en rêver.

Et depuis qu'il est arrivé au pouvoir je le soupsonne d'y penser et pas seulement en se rasant.

02/08/2010, 14:55 | Par Jacques-René FAURE-DELBART

L'analyse faite dans cet article est tout-à-fait pertinente. L'évolution des affaires et du comportement de Sarkosy et du gouvernement est des plus inquiétante. La défense de la Liberté et de la République, contre ceux qui en devraient en être les gardiens et les promoteurs du fait de leurs positions au coeur des institutions, est d'un urgence absolue. Que faire dans cette situation ? Au fur et à mesure que les motifs de cette inquiétude s'accumulent, il apparaît que le Président perd de plus en plus de sa légitimité.

Attention ! Danger !

02/08/2010, 15:06 | Par a villareale

INQUIETUDE

"les français sont obèses". telle est la réflexion d' un journaliste francophone, qui analysait l ' attitude des français devant le massacre de notre belle patrie.

Obèse, certainement.

Car, comme dans les pays anglo-saxons, tout échange est maintenant lié à l' obligation de résultat. (pour les moyens, autisme général...!).

L' hyperconsomation a modelé nos mentalités. Nous sommes sous le régne du " on me doit tout et tout de suite" (le client est roi, le client a toujours raison...!). Le résultat: en moins de 25 ans, les parents d' éléves sont devenus des clients, les patients sont des clients, les usagers sont des clients, quant aux électeurs...?!, il en a découlé l' abêtissement politique de ces dernières années, et l' avènement de cette politique de bazar.

On ne veut pas rappeler aux citoyens que ces droits, ces libertés, qu' on essaie de gommer depuis plus de 25 ans, ont été acquis de haute lutte par nos aînées..

De plus, la bi-polarité de la politique en France, nous méne vers une démocratie à l' anglo-saxonne, et ce n' est pas le PS qui se fachera avec les marchés. Les partis extrémistes eux, font leur lit avec la misère, la médiocrité.

Ce que ce que l' on croit "normal", doit être valorisé, entretenu, chouchouté.

Cette pédagogie nécessaire qui doit re-dorer notre raison républicaine: " Liberté Egalité Fraternité " est devenue aujourd' hui subversive.....?!?

Qui va rendre sa jeunesse et sa belle silhouette à Marianne ??

Je pose cette question, car j' en ai assez de voter depuis plus de 20 ans par défaut, choisissant à chaque fois, le moins mauvais des candidats. Et c' est la même chose, à droite comme à gauche, d' ailleurs...

Je comprend ce journaliste, qui craint que par trop d' obésité, la société française risque de faire une crise majeure.

--------------------------------------------------------------------------------------

02/08/2010, 15:16 | Par MICHELMERCERON en réponse au commentaire de a villareale le 02/08/2010 à 15:06

+1

02/08/2010, 15:17 | Par kelmizere

selon moi , en plus de vouloir masquer l'afffaire sarkozy,bettancourt,woerth , ce dernier n'etant qu'un pion , important le systeme ump , mais neanmoins un pion , et toujours selon moi , le resident est pret a provoquer le chaos en France , il n'y a que dans le conflit qu'il se sent a l'aise , bien protege derriere ses gardes du corp . et je suis a peu pres sur qu'a la rentree il y aura des confrontations entre les manifestant qui crierons "pas content ! pas content" et les robocop qui taperons sur les manifestants pour les disperser . il a fait pareil avec les cites , il va continuer sur sa lancée , ca plait aux gens appeures et aux gens du fHaine de voir ca au journal de 20h . donc il ira c'est sur !

03/08/2010, 02:03 | Par steph Mart en réponse au commentaire de kelmizere le 02/08/2010 à 15:17

De toute façon, Sarkozy a interet à ce que ça dégénére pour aller plus loin dans sa politique de surveillance et sécuritaire. Je sais pas ce que ça va donner en septembre mais j'espere que les manifestants sauront garder leur sang froid. Cet illuminé me fout la trouille.

09/08/2010, 10:18 | Par Crocus en réponse au commentaire de steph Mart le 03/08/2010 à 02:03

Sarkozy provoque, choque, excite, divise et parle de "guerre". Dans quel but?Ce type aime le conflit et il va provoquer le conflit. Il sent qu'il boit la tasse auprès de l'opinion publique. Il ne voudra pas couler tout seul et essaiera d'emmener la France au fond du lac avec lui. Oui, cet irresponsable fout la trouille. Quand on ose proférer ce genre de discours (Grenoble), c'est la preuve qu'on est prêt à tout. A-t-il encore une aptitude légitime à diriger la France?

L'UMP, maintenant, c'est le FN: mêmes valeurs. Sarkozy adopte les valeurs du FN. Le FN se dit satisfait. Ben vous voilà,Messieurs les députés de l'UMP, assimilés à l'extrême droite! Vous vivez dangereusement votre avenir politique. Il serait temps que vous sortiez de votre trou, bande de lâches. Qui ne dit mot, consent! votre chef pète les plombs et vous vous contentez de le suivre dans le noir. Vos électeurs sont consternés. Vous aurez bien mérité d'être éjectés de vos mandats en 2012.

02/08/2010, 16:06 | Par Velveth

En d'autres termes, ce billet est parallèle au mien.

Il y a effectivement urgence à offrir un front uni au sarko-lepénisme.

Seul bémol dans ce texte: pourquoi arguer de la farce de "la France des droits de l'homme", elle qui les a piétinés depuis deux siècles après leur proclamation ?

02/08/2010, 15:25 | Par Pierre Rousset

Nous sommes à l'Aube d'une ère néo-fachiste. Il est urgent que nous développions des formes de résistance, de désobéissance et que nous les appliquions.

Je suggère aux personnes généreuses, pondérées, intègres, et sages, de refuser toute collaboration, contact et surtout tout signe de respect à l'égard des représentants de ce régime en premier lieu le sieur Sarkozy, qui n'a pas la dignité de sa fonction. .Les sportifs et les artistes devraient refuser que Sarkozy ne se glorifie de leur mérite.

Bref le boycott semble une des réponses appropriées.

02/08/2010, 15:26 | Par kelmizere en réponse au commentaire de Pierre Rousset le 02/08/2010 à 15:25

clairement !

02/08/2010, 15:32 | Par Velveth en réponse au commentaire de Pierre Rousset le 02/08/2010 à 15:25

Face au crypto-lepénisme à l'oeuvre, le contenu du post de Pierre Rousset me semble particulièrement adapté.

Boycott total de Sarkozy et de tout son clan, riposte unitaire la plus large à la "guerre nationale" décrétée par l'Elysée et ses sbires..

02/08/2010, 16:02 | Par pat30 en réponse au commentaire de Pierre Rousset le 02/08/2010 à 15:25

+1

02/08/2010, 15:37 | Par adecian

Pleurs quand on ne peut qu'être d'accord avec tout ce qui précède et l'analyse pertinente de la situation actuelle , que faire ensemble aujourd'hui et demain ? avec qui ? comment ? à force de voir arriver la catastrophe et de ne rien faire, un jour il sera trop tard...

02/08/2010, 15:42 | Par kelmizere en réponse au commentaire de adecian le 02/08/2010 à 15:37

ca commence , tres modestement par communiquer a son entourage , c'est certes ingrats , mais les gens ont des oeilleres , il faut leur ouvrir les yeux , et communiquer son pouvoir de revolte , deja ca commence par la , est ce n'est pas facile , c'est ingrat et douloureux , on se fache meme parfois avec des proches , mais qu'importe , il faut a un moment savoir choisir son camp et agir en conformite avec ses convictions , on finira bien un jour par tous se reunir ...

du moins je l'espere .

02/08/2010, 15:47 | Par kelmizere en réponse au commentaire de adecian le 02/08/2010 à 15:37

sans oublier de se mobiliser a chaque fois qu'il est possible de le faire , il est bien evident que participer a une manif est un probleme quand on travaille , ou qu'on a pas les moyens de se rendre a la manif parisienne si on vie a toulouse , mais la mobilisation est un moyen de se reunir , parfois meme d'y rencontrer des compagnons de luttes partageant les memes idees , dans tout les cas , sans un leader assez charismatique pour federer tout les mecontents et les democrates , il n'y a guere d'autre moyens ... democratique .

02/08/2010, 15:47 | Par MERLINTINTIN

IL Y A MILLE FACON DE BRULER UN PARLEMENT LA PLUS SPECTACULAIRE EST CELLE DU GRAND SOIR PARLEMENT LLEMAND EN PRELUDE A LA GUERRE 33-44 QUI SE PREPARE CONTRE L'IRAN LA SYRIE ET LE LIBAN ET LE PAKISTAN ET L'AFGHANISTAN AVEC LA BENEDICTION DE L'OTAN EST CE UN HASARD QUE LE FRANCE SOIT REVENU A L'OTAN. MAIS AVANT LA GRANDE GUERRE IL FAUT PREPARER ET MOBILISER L'OPINION AVEC LES FONDS DE COMMERCE DE PURETE RACIALE CHEZ COMMENCE CHEZ LES ROMS ET FINISSENT CHEZ LES ARABES

02/08/2010, 16:30 | Par Duto

37 000 signataires de quoi ?

02/08/2010, 16:39 | Par kelmizere en réponse au commentaire de Duto le 02/08/2010 à 16:30

de la petition pour une justice plus libre en premiere page intitulée : Plus de 37.000 signataires de l'Appel pour une justice indépendante et impartiale

 

 

02/08/2010, 16:36 | Par Pomone

Magnifique article, merci ! Oui, armons nous en pensée et veillons à toutes les occasions de lutte.

02/08/2010, 16:57 | Par Marc BERNARD

Résistance et dignite,Dansons la carmagnole...

On n'en peut plus de la honte que cette clique gouvermentale projette sur la France et les Français.

L'ombre des années noires se transforme en gros orage sur nos têtes, redressons nous et débarassons de cette clique en 2012, ensuite il serait plus que souhaitable que la majorité prochaine décide de déplacer les législatives à mi mandat et rendre aux citoyens de s'exprimer vraiment à mi-mandat.

Le quiquénnat et la concommittance des présidentielles et des législatives rendent toutes ces dérives non seulement possibles (elles le sont toujours) mais en plus durablee avec un chèque en blanc au nouveau président qui convient un monarque absolu.

Le système ne nous protège plus de la mégalomanie des médiocres qui nous gouvernent!

 

Je ne l'entends jamais cela.

 

02/08/2010, 17:00 | Par Marc BERNARD

On comprend maintenant pourquoi un ministre de l'intérieur condammé pour propos raciste (même si je trouve toutes ces lois moralisantes totalement idiotes) ne s'est pas vu congédier illico presto.

 

Au fond, ces propos ne choque pas son président, il les reprend et les amplifie tous les jours!!!

02/08/2010, 17:01 | Par Annie Lasorne

Merci pour cet article très bien écrit, qui résume parfaitement mon état d'esprit. Je l'ai déjà envoyé autour de moi. Cherchant des nouvelles sur le web, de Thierry Pelletier, auteur (entre autres) d'un blog que j'ai beaucoup aimé: "la France de tout en bas", je suis tombée sur sa participation le 03 juillet à un colloque à Paris, dénommé "harmonie-s" qui va dans le même sens que votre article: http://harmonie-s.eu ; j'ai chargé le programme PDF de cette action passée, qui semble intéressant. J'attend d'avoir accès à un ordi en haut débit (je suis à 56kbts au fin fond de ma campagne) pour visionner ce colloque. Visiblement nous sommes nombreux à chercher à nous réunir pour agir, hors des sentiers galvaudés des partis politiques, nombreux à vouloir voir rétablies les lois de la démocratie citoyenne et ce qui fonde notre nation: Liberté, Egalité et surtout Fraternité. Même si nous sommes encore perdus, habitués que nous avons été à nous racrocher à un leader fédérateur, j'espère que nous saurons nous rassembler rapidement dans une action constructive. Un texte comme le votre nous y encourage.

02/08/2010, 17:39 | Par mamou63 en réponse au commentaire de Annie Lasorne le 02/08/2010 à 17:01

je vous rejoins volontiers dans votre désir d'action pour rétablir la République telle qu'elle devrait être et non pas telle qu'elle devient par les coups d'épaules et d'annonces de notre Leader Minimo.n'attendons pas trop que le soufflé retombe...on en reprendrait pour 5 ans !!

02/08/2010, 17:06 | Par Leséparges

02/08/2010, 17:37 | Par Dingo117 en réponse au commentaire de Leséparges le 02/08/2010 à 17:06

Sarkozy voudrait aussi établir une dizaine de Cisjordanie et une centaine de bandes de Gaza en France? Le sionisme va-t-il frapper ici aussi?

Sarko est le fils spirituel de Reagan-Thatcher-Bush, cousin de Netanyahu!

02/08/2010, 17:44 | Par kelmizere en réponse au commentaire de Dingo117 le 02/08/2010 à 17:37

le pire la dedans c'est qu'en notre nom le gouvernement de sarkozy cautionne tout ca , implicitement , en ne condamnant pas il cautionne tout ca !

meme le mot abject est encore trop leger !

02/08/2010, 17:23 | Par Annie Lasorne

le colloque dont je parlais ci-dessus était initié par

http://sciencescitoyennes.org/spip.php?article30

pour ceux que ça intéresse

02/08/2010, 17:30 | Par ildevert

N'y-a-t-il pas un désir de voir s'affronter violemment les gens pour pouvoir tirer "dans le tas" sans états d'âmes ,?

 

02/08/2010, 17:44 | Par Dingo117

Coup d'état du 11 septembre 2010 :

Sarko décrète l'état d'urgence et le couvre-feu de 7 heures du soir à 7 heures du matin, et instaure une dictature militaire à la Pinochet... (11 septembre 1973)?.

02/08/2010, 18:29 | Par jean-maurice SALEN

Accord complet avec l'auteur,

02/08/2010, 20:37 | Par michel rebourg

Mardi 3 Août le chanoine co-prince etc.... va recevoir à Versailles les médaillés européens en athlétisme.

La FFA a-t-elle pris la précaution de faire lire aux heureux élus les derniers discours ou déclarations de la Sarkobande. ???

Y en a-t-il un ou une qui aura le courage de ne pas aller se faire filmer en compagnie de cette canaille, cette crapule ??

Combien parmi les invités sont-ils passibles des foudres électorales de notre trés grand homme ???

02/08/2010, 21:02 | Par Eliane DEFRANCE

 

Voilà un bel article de Hervé LeCrosnier, tout est dit dans la plus parfaite objectivité ; Sarko n'aime pas la France, Sarko n'a jamais aimé la France et encore moins les français, Sarko n'aime pas l'Europe, il est pro américain avant d'être européen, depuis 2007 nous assistons impuissants à un démantèlement de tout ce qui faisait la "grandeur" de notre pays, son élection n'est pas un hasard, les vrais desseins sont ailleurs, détruire notre pays quand bien même faudrait-il faire la guerre, il s'y prépare, il nous y prépare ; YEPE ! la réintégration de l'OTAN n'est pas un hasard non plus, à nous peuple de France de savoir ce que nous voulons, soit nous laissons faire sans broncher, soit nous nous serrons les coudes pour stopper la machine infernale en marche vers l'irréparable

08/08/2010, 10:24 | Par jmalard en réponse au commentaire de Eliane DEFRANCE le 02/08/2010 à 21:02

Est-ce Sarkosy qui n'aime pas la France ou bien les milliardaires qui l'utilisent qui n'aiment pas la contradiction dans l'application du libéralisme sauvage ? Et la boucle est bouclée, nous revenons sur la compromission du pouvoir politique avec celui de l'argent. L'observation globale du monde actuel montre un pouvoir de l'argent totalement tyrannique et "supra" national (et non pas multinational) contre lequel même les états, englués dans leurs particularismes et leur division, ne peuvent rien (voir Tokyo-Copenhague, la gestion de la crise financière de 2008, la "disparition" opportune de la crise énergétique - inéluctable -...). La cupidité aura raison de l'Humanité. "Lorsque vous aurez pêché le dernier poisson, tué le dernier cerf, sali le dernier fleuve, vous vous appercevrez que l'argent ne se mange pas..." : triste constat fait par un "sauvage" découvrant les migrants européens dans une Amérique encore propre.

02/08/2010, 21:28 | Par Jean Claude Massé

Merci Monsieur pour cet article. On voit bien que tous les éléments fondateurs d'une civilistion sont ignorés et même baffoués par nos élites. Pour que nos concitoyens aient faim de vivre ensemble, il leur faut un minimum de sécurité sur le plan sociale et économique entre autres. Tout au moins que ceux qui les gouvernent aient un comportement respectable. Rien de tout celà, notre civilisation est en régression.

Alors oui, il est temps de dire haut et fort notre opposition à ce régime. Il est temps que les familles modestes ou en dessous du seuil de pauvreté cessent de culpaliser. Nous devons les aider à celà et à exprimer leur raz le bol. On entend trop souvent dire "il manque de courage pour aller travailler" Ceux qui tiennent ces propos n'ont certainement pas à dépenser toute leur énergie à rechercher comment boucler la fin de mois. Cette fin de mois, ce n'est pas pour aller au resto ou en WE mais pour nourrir, loger, habiller les enfants. Je ne parle même pas de les aider dans leurs études, car lorsque vient cette possibilité, alors oui, on peut dire que la civilisation est en marche.

Nous avons besoin de guide comme vous, Monsieur, de ralais comme Médiapart pour dénoncer les dérives actuelles.

02/08/2010, 21:58 | Par [email protected]

Il faut suivre l'itinéraire politique et personnel de cet individu pour en connaître les intentions innées et construites par son frottement avec un milieu, toujours le même: les sphères de la finance, du renseignement et de la Jet Set Euro Yankee

Cet individu a été formé au préalable par de louches officines étatsuniennes. Cela permet de comprendre pourquoi la France a réintégré l'OTAN sans débats parlementaires, pourquoi le Traité de Lisbonne est passé au forcing sans débat public, ni vote, puisqu'il contient tous les désidératas de Washington pour l'Europe, pourquoi la France a été leader pour refuser l'entrée de la Turquie dans l'Europe (bêtise incommensurable selon moi), pourquoi la France représentée par Kouchner pendant les massacres "plomb durci" a été aussi favorable aux tueurs d'Israel, pourquoi le petit Sarko s'est fait humilier en Géorgie en croyant être le désamorceur de la crise avec la Russie, bien sûr liste non exhaustive (je ne parle pas du sauvetage raté de la Betancourt colombienne, celle-là des mains des Farc, de l'appel à la résistance des Thibétains retombé en soufflé des le lendemain et de différents coups médiatiques vite oubliés)

Cet individu a commencé par trahir son mentor Chirac pour Balladur. Ensuite, il a failli créer une guerre civile en 2005, alors qu'il était en charge de la sécurité intérieure, a multiplié les lois liberticides ( HADOPI, LOPPSI, RGPP,et bien d'autres) votées à l'expéditive, prépare des lois vichystes en plein mois d'août, trafique les sondages et tous les instruments de mesure pour manipuler une opinion de moins en moins soumise.

Cet individu doit être destitué, remis aux mains de la Justice (grand J dans ce cas-là) et condamné comme tout citoyen pris la main dans le sac. Donc, je n'hésite pas à dire que l'affaire Bettencourt est un symbole de la perversion de nos institutions, d'un régime policier, d'un pouvoir qui efface systématiquement les preuves qui le gêne, d'un pouvoir aux abois.

02/08/2010, 22:13 | Par loic rousse

En phase avec vos analyses, il faut recentrer le rapport de force politique, notre "silence" n'est plus tenable, tous dans la rue le premier samedi de septembre ?

02/08/2010, 22:29 | Par cloneg

J'ai l'occasion de discuter souvent avec des Français d'origine magrébine qui travaillent , dont certains sont des chefs d'entreprises ,qui sont heureux de vivre en France même s'ils n'oublient pas leurs racines et vous seriez étonnés d'entendre leurs réactions .

Ils sont à la limite du racisme avec ceux qui donnent une si mauvaise image d'eux.

Bruler les voitures,vendre de la drogue,tirer le sacs de personnes agées ,agresser les chauffeurs de bus, bruler une jeune fille tous ces faits divers les heurtent encore plus car ils savent que l'on va mettre tous le monde dans le même sac et ce sont eux qui en souffre.

 

03/08/2010, 12:57 | Par philkim en réponse au commentaire de cloneg le 02/08/2010 à 22:29

pour nous, couple mixte, écoeurant en effet...

03/08/2010, 00:07 | Par Jean Teillet

Avez-vous entendu parler d'une réaction de Simone Veil/Michel Rocard à la suite de ces propos sarkozistes ? Du style "Halte au feu" par exemple !!!

JT

03/08/2010, 05:25 | Par LE MAGNIFIQUE en réponse au commentaire de Jean Teillet le 03/08/2010 à 00:07

Pas moi.

03/08/2010, 12:59 | Par philkim en réponse au commentaire de Jean Teillet le 03/08/2010 à 00:07

moi non plus....pourtant, je les estimais....

03/08/2010, 02:15 | Par Antoine SARAVIA

Il est temps que nous réagissions ensemble en adhérant tous à... à quoi ? A qui ?

03/08/2010, 05:26 | Par LE MAGNIFIQUE en réponse au commentaire de Antoine SARAVIA le 03/08/2010 à 02:15

Bonne question. A quel sein se vouer?

03/08/2010, 09:22 | Par kelmizere en réponse au commentaire de LE MAGNIFIQUE le 03/08/2010 à 05:26

recherce sein gauche desesperement , de preference un 90C ou D ...

 

bon , ca va c'est de l'humour :))))

03/08/2010, 09:22 | Par guydufau

Ce matin aux infos, il est question d'une manif le 4 septembre contre les déclarations de riquiqui à Grenoble. D'où vient cette initiative ? En tout cas, affaire à suivre.

03/08/2010, 09:47 | Par le revizor

Beau billet !

Puisons dans les leçons du passé l'espoir et l'inspiration pour bâtir l'avenir. Je cite à cet égard les souvenirs d'enfance de Georges Orwell dans Tels, tels étaient nos plaisirs :

Un garçon d'origine russe, grand et blond, qui avait un an de plus que moi, m'interrogeait : << Quel est le revenu annuel de ton père ? >> Je lui dis ce que je pensais être la vérité, en ajoutant quelques centaines de livres pour que cela ait l'air plus présentable. Le jeune Russe, doté d'un esprit méticuleux, sortit un crayon et un petit carnet et effectua un calcul. << Mon père gagne plus de deux cents fois plus d'argent que le tien >> annonça-t-il avec une sorte de mépris amusé. Cela se passait en 1915. Je me demande ce qu'il advint de tout cet argent deux ans plus tard. Et je me demande surtout si des élèves des écoles privées d'aujourd'hui tiennent encore de tels propos.

03/08/2010, 10:03 | Par luc coubard

Pour info, je ne l'ai pas lu dans Médiapart. 3 militants de la jeunesse communistes ont été arrétés à Grenoble lors du passge de Sarkozy, pour avoir coller des affiches "caricaturant" le président de la république (les mêmes parait il peuvent être vues à Paris). Non seulement ils ont été mis en garde à vue, mais sont aujourd'hui mardi 3 août devant le tribunal de Grenoble en parution immédiate... Tout cela rappelle avec tous les autres événements et déclarations de ce début d'été des termps que l'on esperaient révolus.

03/08/2010, 10:16 | Par Michel Roland-Guill

Aux infos ce matin,

-Thierry Mariani, proche du président: "la déchéance de la nationalité française pour les auteurs de crimes, français depuis moins de dix ans et dont la condamnation est égale ou supérieure à cinq ans de prison ferme" (AFP), soit une interprétation a minima de la proposition ambiguë du discours de Grenoble ("toute personne d'origine étrangère...") qui permettra une réponse facile aux indignés qui ont évoqué les "heures les plus sombres de notre histoire" et la rupture de constitutionnalité.

-"Une trentaine d'organisations (syndicats, partis politiques, représentants de défense des droits de l'homme) se concerteraient pour annoncer une grande manifestation d'envergure nationale afin de protester contre la politique sécuritaire du gouvernement Sarkozy." (Presse du net)

Et l'affaire WB a disparu des pages de titre! Opération enfumage réussie.

(voir aussi: http://bit.ly/bRcSPq )

 

03/08/2010, 11:14 | Par francoissiguier

Bravo pour cette article si juste. La République semble chaque jour de plus en plus en danger, peu être que demain il sera trop tard. Que faire ? soutenir la liberté de la presse, être vigilant sur l'indépendance de la justice. La France est un magnifique pays dont les diversités ont fait sa richesse. Une volonté politique à peine masquée cherche à nous imposer : Un seul parti politique de droite, une presse et une justice aux ordres de l'élysé, une seule police (fusion police et gemdarmerie), un pouvoir sur les régions recentralisé (fusion des conseils régionaux et généraux), une politique sécuritaire manipulant les peurs...

Réagissons, l'idée de l'action peut être plus puissante que le succés de l'action elle même car elle suscite la réflexion et le débat, elle pose le problème et ouvre les yeux à ceux qui restent dupes.

Sur ce principe, creusons nous la tête, faisons preuve d'imagination pour démasquer les usurpateurs.

03/08/2010, 13:05 | Par philkim

au fait, les frangins de Rachida Dati, trafiquants de drogue..ils sont français ?

03/08/2010, 15:21 | Par guydufau

La France que riquiqui n'aime pas :

- Ils étaient vingt et trois et Ma France deux chansons de Léo Ferré et Jean Ferrat

- Celle de la Commune de Paris dont une partie des dirigeants était des étrangres

05/08/2010, 11:36 | Par box

Tout à fait d'accord avec le fond de l'article.
Juste une petite question pour mon information : que signifie la mention "Texte diffusé sous licence creative commons by-nc" ?
Merci

06/08/2010, 11:41 | Par HerveLeCrosnier en réponse au commentaire de box le 05/08/2010 à 11:36

Une licence est un contrat privé qui s'ajoute au droit d'auteur.

En l'occurence, celle-ci dit : vous pouvez reprendre le texte comme vous voulez, sans même demander mon avis (mais me prévenir est juste sympa) tant que vous citez mon nom (by) et que vous ne faites pas de commerce (nc)... car dans ce cas, il faut revenir négocier avec moi (Bon, pour des papiers isolé comme ça, je m'en moque, ... mais la licence est internationale, et je crois qu'elle a un sens : l'auteur reste responsable de la négociation de son travail, même si en réalité, il préfère une large diffusion à d'hypothétiques revenus.

La licence CC permet de construire des "communs de la connaissance".

J'ai commis un papier là dessus il y a quelques années :

Construire le libre-accès à la connaissance, Hervé Le Crosnier, In : Entre public et privé, les biens communs de l'information. Colloque, Université de Lyon 2, 20 octobre 2005 http://archives.univ-lyon2.fr/222/

 

07/08/2010, 11:43 | Par box en réponse au commentaire de HerveLeCrosnier le 06/08/2010 à 11:41

merci

06/08/2010, 15:24 | Par POJ

Merci d'attirer notre attention à rester vigilant l'été.

Les politiques profitent souvent de l'été pour faire n'importe quoi, plus souvent le pire que le meilleur.

L'été est l'époque de l'année où l'Europe est entrée ne conflit en 1870, 1914, 1939, guerre en Yougoslavie (Slovénie, Croatie).

Ne partons pas trop en vacances, donc.

06/08/2010, 20:06 | Par JEAN DUCHENE

Excellent article. Mais dans les commentaires, cessons les références à "la résistance" et au néo-fascisme qui n'apportent que la confusion. Le programme de la résistance ne fut rien d'autre qu'un statut quo entre classes sociales, un compromis passé par le Parti Communiste et la bourgeoisie française pour restaurer les pouvoirs de cette dernière. Les acquis sociaux furent le prix à payer par elle.

Aujourd'hui, le compromis n'est plus possible. Il s'agit de guerre sociale. Sarkosy est au service des possédants qui veulent faire payer leur crise aux salariés et classes moyennes. Les discours "racistes" et "sécuritaires" sont des écrans de fumée pour tenter de faire passer une politique anti sociale. Alors, mobilisons nous, oui, mais pour arracher aux possédants et à leurs mandants politiques le droit de décider de nos vies. C'est la question qui se posait en 68 et qui se pose aujourd'hui encore, sur le mode exacerbé et dramatique.

06/08/2010, 21:57 | Par JPTAB

Bien vu M LE CROSNIER - mais comme je le disais dans un précédent post sur un autre sujet quoi que rejoignant celui-ci - en reprenant les mots d'un " mediapartiste" - " A quel saint se vouer effectivement" - Il est plus qu'urgent de trouver une solution -

06/08/2010, 21:57 | Par JPTAB

Bien vu M LE CROSNIER - mais comme je le disais dans un précédent post sur un autre sujet quoi que rejoignant celui-ci - en reprenant les mots d'un " mediapartiste" - " A quel saint se vouer effectivement" - Il est plus qu'urgent de trouver une solution -

06/08/2010, 22:12 | Par CONSTANCE

Excellent article. Je n'ajoute rien pour l'instant, je suis dans la réflexion. Réflexion sur mon eventuelle "abstention".

Merci.

07/08/2010, 10:47 | Par Lionel SONTAG

Beau et profond texte qui trouve son écho dans le titre qui barre la couverture de Marianne de cette semaine, sur fond de photo de Sarkocescu, "le voyou de la République". Ce n'est plus la république des copains et des coquins mais celle des traitres et des escrocs ! Il est urgent d'introduire dans notre constitution une disposition, à l'initiative du Peuple souverain, qui permettrait, comme dans certains états des EU (la Californie par exemple) d'entamer une procédure de destitution du Président lorsque celui-ci fait preuve d'une incompétence notoire et trahit les devoirs de sa charge !

07/08/2010, 11:44 | Par catherine chevalier

J'ai entendu des sondages réalisés par media métri, après l'intervention de Nicolas Sarkozy, émétant l'hypothèse de retirer la nationalité français aux personnes nés sur le territoire français mais d'origine étrangère, en cas d'atteinte aux forces de l'ordre , le résultat des opinions favorables à ce projet, 75% répondent qu'ils souhaitent voir adopter un tel projet, c'est consternant, ou manipulé, ou les deux, mais le terrain de la peur et de l'insécurité est la seule voie qui reste non minée au chef de l'état pour faire campagne...

07/08/2010, 16:11 | Par kerseb

Tout cela m'inquiète... il y a quelques années, une crise économique, une élité décadente, une population jetée dans la précarité, et alors, un homme et sa garde rapprochée, réoriente la colère du peuple en stigmatisant plusieurs catégories de population... M Rocard a été encore trop doux... Au moins, il reste une improbable conscience au milieu de ce torrent... Je pense que nous sommes d'accord, ici, sur le risque qui apparait de plus en plus... les petites attaques, les petites phrases que nous avons vu ces dernières années, sur différents tons, mais qui petit à petit ont préparé la population ! Et ce hurleur de Lefevbre, posé là pour sortir les énormités et attirer ainsi les extremistes... Perso, j'essaie de faire prendre conscience, sur d'autres sites de média plus pro - gouvernementaux, mais la modération est étrange.

07/08/2010, 18:31 | Par KMylène

Je crois que la manipulation a bien marché, le danger réside surtout dans les petits cheffaillons qui encadrent notre petit quotidien, pour preuve, je remets ici ce com déposé sur un autre billet car il me semble qu'il doit Etre lu et diffusé !

Bref,hier en me rendant au Bourget en RER, voici que des contrôleurs habillés de gilets de couleurbordeaux et armés de leur petite machine à verbaliser passaient parmi lespassagers. Un ‎‎« Noir » n’avait pas son ticketet biensure la verbalisation s’ensuivit mais jusque là cela me paraissait normal, qui fraudepaye. Puis, au moment de tendre sa pièce d’identité, surprise du contrôleur carle passager avait une pièce d’identité française. Enprincipe, il appartenait au contrôleur de reprendre lesmentions notées sur la pièce d’identité, mais à l’idée de parfaire son travail,ce monsieur s’est empressé dedemander à son interlocuteur de décliner son pays d’origine. Pourquoi ? Puisque lapièce d’identité mentionne bien la ville de naissance de la personne en question. Le fraudeurs’est alors senti mal, il a questionné à son tour le contrôleur en luidemandant ou était né Sarkozy, ajoutant «et vous quel est votre pays d’origine ? ». J’étais hébétée, choquée par le contexte, lesautres voyageurs avaient eux aussi des regards désapprobateurs, car le contrôleur avaitoutrepassé son rôle, celui de coller une amande comme il l’aurait fait pour n’importe quel autrefraudeur… ce qui doit nous intéresser, c’est donc ici et maintenant, la dérive que j’ai vécuedoit être une parmi tant d’autres, et il faut s’attendre a ce que les personnesciblées par de tels actes finissent par se rebeller, voireporter plainte ou dieu seul sait ce qui peut se produire de plusgrave encore, a bon entendeur Clin d'oeil

Merci à l'auteur pour ce texte très touchant ...

07/08/2010, 18:33 | Par KMylène

oups buggé

07/08/2010, 18:33 | Par KMylène

Merci à l'auteur pour ce texte très touchant ...

07/08/2010, 18:32 | Par KMylène

désolée pour le bugg

08/08/2010, 11:18 | Par Liberté chérie

doublon

08/08/2010, 12:25 | Par Liberté chérie

Cher Hervé Le Crosnier, Quel magnifique article !!!! Mis de côté évidemment. Je pense que les enseignants devraient s'en servir dans leurs cours. En ce dimanche matin, quelques références prises ici et là :

"Ma France" : Jean Ferrat

http://www.youtube.com/watch?v=CN3O6vZh_Mk&feature=related

 

"L'affiche rouge" : Léo Ferré

http://www.youtube.com/watch?v=6HLB_EVtJK4

"Bella Ciao" : chant tradionnel

http://www.youtube.com/watch?v=VS8GIqjPVHM&feature=related

 

"Bella Ciao" : Thomas Fersen

http://www.youtube.com/watch?v=g_6yGjZD1R4

"Bella Ciao" : en Iran

 

http://www.youtube.com/watch?v=SNocyz1NRjA&feature=related 

"L'étranger" : Graeme Allwright

http://www.wat.tv/video/graeme-allwright-l-etranger-2yse_2fxed_.html

 

"L'italien" : Serge Reggiani

http://www.youtube.com/watch?v=mCX51FyLz-Y&feature=related

 

"Le Métèque" : Georges Moustaki

http://www.youtube.com/watch?v=M28peN9XoGk

 

"Les Anarchistes (guerre d'Espagne et descendants) : Léo Ferré

http://video.google.com/videoplay?docid=-4703007642058040951#

 

"Chanson pour l'auvergnat" (et dernier couplet sur "l'étranger"...) : Léo Ferré

http://www.youtube.com/watch?v=R4YTPeNobjo

"L'étrangère" : Léo Ferré (paroles de Louis Aragon

http://www.youtube.com/watch?v=gKnVmA91bvw

Juliette Gréco : INA (contre le racisme) :

http://www.ina.fr/economie-et-societe/vie-sociale/video/I00002689/juliette-greco-miles-davis-le-racisme.fr.html

"La chanson de Prévert" : Serge Gainsbourg

http://www.youtube.com/watch?v=b2CgAQKaFRs&feature=related

La constitution (notamment l'article 1er) :

http://www.legifrance.gouv.fr/html/constitution/constitution2.htm

Cordialement et bonne journée.

08/08/2010, 12:21 | Par tAnCe

Excellent texte. Bravo. Je diffuse.

08/08/2010, 17:26 | Par Vingtras

Excellent billet,dont je partage l'analyse et les conclusions.

08/08/2010, 23:29 | Par myrthe

Toutes les abjections, c'est bien cela. Ce texte traduit parfaitement ce que je ressens. Merci. et merci également à Liberté chérie pour les références citées.

09/08/2010, 00:18 | Par GILBERT ARGELES

Excellente analyse qui nous aide à comprendre la situation politique complexe que nous vivons...Avant de lire cet article, je ne la voyais pas si grave! J'avais apprécié la prise de position de Roccard (rompant ainsi avec ses velléités de rapprochement avec le sarkosisme)... et me voilà inquiet.

Ce qu'il faudrait, c'est sortir cet article de l'intimité de Médiapart: il mérite incontestablement une diffusion bien plus large. je m'y emploie modestement.

10/08/2010, 00:20 | Par Luciole Camay

On aurait de quoi s'inquiéter si vraiment notre monarque était encore en odeur de sainteté comme au début de son mandat. Il emploie les grands moyens pour dissiper l'affaire Woerth. Mais c'est trop dégoûtant. Personne ne peut continuer à défendre une telle bassesse, il faut être fanatique, il en reste quelques-uns mais beaucoup de voix s'élèvent contre cette idiotie de déchoir de sa nationalité un citoyen d'origine étrangère et pas un français de souche, on croirait un gros mot lâché dans la colère, car ça resterait à appliquer, c'est du grand n'importe quoi.

Une alternative lui reste, c'est piteux de maintenant s'afficher extrême-droite dans l'espoir de se rallier l'électorat lepéniste. Il se grille tout seul. Il y a quelque temps, on n'aurait même pas osé lui imaginer un concurrent pour 2012. Reconnaissons que c'est devenu possible, un sérieux progrès !

10/08/2010, 13:36 | Par pepe bergeton

Qu'ajouter de plus, beaucoup de choses ont été dites.le fait de le diffuser prouve mon adhésion au contenu du billet.Je vous invite,si je puis me permettre,à éviter les injonctions autoritaires.c'est le début des dérives.MERCI

Newsletter