Dim.
21
Sep

MEDIAPART

Connexion utilisateur

Lettres ouvertes au Père Noël

       C’est le temps des lettres ouvertes. Partout dans la presse, depuis quelques mois, des groupes de chefs d’entreprise, de députés, d’acteurs, s’adressent au public, au chef de l’état, aux chefs de parti pour exprimer des revendications. Ce matin nous sommes en mesure de révéler que d’autres courriers circulent depuis quelques jours, dans le plus grand secret. Des lettres au Père Noël.

 

       François Hollande a commandé de la croissance, mais les services du Père Noël ont répondu qu’ils auraient du mal à fabriquer cet article au cours des prochains mois. Le Président Français s’est rabattu sur un gouvernement plus concentré, celui dont il dispose actuellement ayant tendance à partir dans tous les sens.

       Le Père Noël y réfléchit.

       De son côté, le  gouvernement a envoyé une lettre collective. Il voudrait un Président qui trace le cap et ne varie pas en fonction des événements. Le Père Noël est embêté. Il n’a pas d’autre article avant quatre ans et demi.

       Jérôme Cahuzac a envoyé une plainte. Il a appris que le Père Noël avait reçu de sa part un abonnement à Mediapart, or il soutient que cette lettre était un faux, envoyé depuis la Suisse.

       Jean-François Copé a commandé un stage en France, pour apprendre à organiser une élection. En effet, dans ce pays là, on arrive à faire voter quarante cinq millions de personnes et  à donner le résultat à 20 heures, alors que dans le sien, le pays de l’UMP, on n’arrive pas à canaliser 180 000 électeurs, et on met un mois pour décider qu’on revotera en septembre. Il paraît que le Père Noël va s’y mettre, et qu’un certain François Fillon se proposerait de l’aider.

       L’UDI, le Nouveau Parti Centriste a commandé un Chef. Elle en a un, un certain Jean-Louis Borloo, mais elle dit qu’elle l’a déjà commandé l’année précédente, que l’emballage est beau, que le personnage fonctionne quand on le met en route, mais qu’il disparaît dès que la partie commence. Le Père Noël a demandé un délai. Il livrera peut-être un Borloo 4G avant 2017.

       Marine Le Pen a commandé des menaces, des crises, des récessions, des faits-divers, car elle en a besoin pour la société de films catastrophes dont elle a hérité de son Père, et elle vise un Oscar en 2017. Le Père Noël lui a dit qu’il n’avait pas ce genre d’articles en magasin. Sa spécialité c’est le bonheur. Elle lui a dit qu’il mentait et qu’il était complice du système. Comme elle pleurait, quelqu’un lui a apporté des pains au chocolat, il paraît que ce quelqu’un prépare une élection.

       Enfin, tout une série de gens importants, Depardieu, Tapie, Deneuve, Arnault, Afflelou, Elmaleh, ont envoyé une supplique  à l’homme en rouge, même si cette couleur les terrorise. Ils lui ont demandé des couvertures de survie importées de Belgique, car ils ont peur de dormir sous les ponts.

       Le Père Noël leur a fait savoir que le stock était épuisé. Des vrais pauvres il y en a des millions.   

       France Culture 7h36 ; France Musique 8h07 ; Twitter : @huberthuertas

       

Tous les commentaires

24/12/2012, 14:46 | Par LMICHEL

De toute façon

l'existe pas

le père,

la mère?

...

 

24/12/2012, 16:47 | Par Corinne N

24/12/2012, 19:57 | Par thomas75013

L'humour étant la politesse du désespoir, voilà un billet de circonstance qui tombe à pic ! J'ai proposé, pour plus tard, la construction d'un musée dédié à l'arnaque. En raison de la trêve des confiseurs ils ne vont pas en plus nous gâcher la nuit de Noël ! Nous les retrouverons bien assez vite. Joyeux Noêl et paix sur la terre aux hommes de bonne volonté. 

26/12/2012, 12:12 | Par Le journal de personne

La peur Noël
http://www.lejournaldepersonne.com/2012/12/la-peur-noel/
Qu'est-ce qu'il nous reste pour rire ?
Puisqu'il n'y a plus rien à dire... Tout est désormais interdit...
 

26/12/2012, 12:47 | Par dianne

"elle en a besoin pour la société de films catastrophes dont elle a hérité de son Père"

Le Père Noël a répondu que le vrai film catastrophe a déjà commencé, en Grèce et en Hongrie et que la marine pouvait s'y approvisionner. Comme tout le monde s'en fout, le stock est important. A l'heure qu'il est, elle pourrait passer pour centriste dans ces lieux de délices où les flics sont les principaux adhérents à son fonds de commerce idéal.

Newsletter