Ven.
19
Déc

MEDIAPART

Connexion utilisateur

Promenade

 

 

Promenade (pour Dania)

 

 

 

 

Ton pas sur les pavés de lave

Aux terrasses qui dégringolent

Sous le ciel qui s’en va, suave,

Ornant des mosquées les coupoles

 

 

Nous mène au labyrinthe ailé

Où se perd mon coeur de méandre

Des ruelles entremêlées

Dessinent la carte du tendre

 

 

Sur tes lèvres d’orange amère

Ô ma sultane aux giroflées

S’alanguit un rire éphémère

Un beau sourire ensorcelé

 

 

Quand un frisson tintinnabule

S’éploient des rumeurs d’affection

La tendresse du crépuscule

Noie mon pauvre coeur d’émotions

 

 

La ville enivre ses lumières

Et fait scintiller ta beauté

Dans des ruelles de sorcières

Je me transforme en chat botté

 

 

Et tes yeux noirs de nuit d’été

Attisent mes désirs d’automne

Langoureux, chastes, compliqués,

Désirs que le printemps festonne

 

 

Ma main n’ose prendre la tienne

De crainte de t’effaroucher

Mais je rêve que l’amour vienne

Et ses douces flèches d’archer

 

 

 

Tous les commentaires

10/11/2011, 06:47 | Par WataYaga

La lave suave dégringole des coupoles....

qoelle misique de mots magnifiques qui berce nos oreilles d'un murmure sans pareil !

 

Merci encore pour ce beau cadeau

 

refroidissement%20lave.jpg

10/11/2011, 14:31 | Par ibn-nanard en réponse au commentaire de WataYaga le 10/11/2011 à 06:47

Merci Wata, tu m'encourages! Belle photo de lave! Au sud de la Syrie le Djebel Druze est un pays d'anciens volcans qui fournit la pierre noire des pavés et des maisons de Damas, ça peut vous transformer le coeur en Vésuve...

17/11/2011, 08:56 | Par alabergerie

Je peux le prendre pour le magazine ?

18/11/2011, 10:19 | Par ibn-nanard en réponse au commentaire de alabergerie le 17/11/2011 à 08:56

Bien sûr Allan, avec plaisir!

Newsletter