Ven.
31
Oct

MEDIAPART

Connexion utilisateur

Paroles de Frenchies à la sortie des urnes new-yorkaises

Première nouvelle, ils ne sont pas si sarkozystes que cela, contrairement à la réputation qui leur colle à la peau depuis 2007. Douze mille cinq cents Français de New York sont inscrits sur les listes électorales, sur les quelque 40.000 répertoriés par le Quai d’Orsay. Avant de savoir combien ont voté et de connaître les résultats du dépouillement dimanche, voici quelques mots et pensées politiques échangés à la sortie des urnes.

« Je ne vous dirai pas pour qui j’ai voté mais je peux vous dire que je n’appartiens pas à la supposée ‘communauté sarkozyste’ de New York », glisse Julie en souriant, jeune maman dessinatrice mariée à un chercheur français en poste à New York pour trois ans. En 2007, la communauté française de la ville votaient à 52,26% pour Sarkozy au premier tour et l’élisait à 65.19% au second tour.

A ses côtés, devant cette école franco-américaine de Harlem envahie par les poussettes, se tient Albert, 70 ans et depuis vingt ans à New York. « J’ai voté pour François Bayrou car je n’ai pas envie qu’il disparaisse du paysage politique. Je l’aime bien, même s’il ne gagnera pas. Le reste ? Je n’en attends pas grand chose. Nous avons eu droit au système Mitterrand, au système Chirac, au système Sarkozy, et ainsi de suite », explique-t-il. 

 

Se sent-il vraiment concerné après tant d’années d’expatriation ? « Oui, les élections m’intéressent car c’est aussi l’image de la France qui est en jeu. Finalement, je dirais que cette image n’a pas été trop mauvaise sous Nicolas Sarkozy », note-t-il avant d’ajouter qu’il trouve les élections américaines bien plus réjouissantes et qu’il est fan de Barack Obama. « C’est le cirque ici, c’est marrant. Remarquez, j’ai l’impression que ce Philippe Poutou donnait un air de cirque à l’américaine à l’élection française ! »



Bien plus au sud dans Manhattan, devant l’Ecole Internationale de New York, les 20-30 ans interrogés disent tous avoir voté pour François Hollande. Stéphanie et André insistent sur le fait qu’ils ne se reconnaissent pas dans l’image d’une New York sarkozyste, « peut-être que ce sont ceux qui votent directement au Consulat » (comprendre dans le quartier chic de l’Upper East Side). « Je n’ai pas quitté la France à cause de Nicolas Sarkozy, loin de là, mais enfin s’il s’en va ce sera un peu plus cool de rentrer, oui », confie Stéphanie, 28 ans. « Je vais paraphraser François Hollande en disant que j’attends un vrai changement en France », explique Julia, 27 ans, salariée d’une société d’événementiel, à New York depuis quatre ans. « Ici c’est le combat permanent, mais ça nous rend fort, ça donne une énergie incroyable. J’aimerais vraiment que les jeunes en France ressentent cet élan. Il faut que ça bouge ! », s’emporte-t-elle avant de comparer les campagnes française et américaine. « Les primaires américaines me font bien rire, mais ce serait moins le cas si c’était mon pays. Le point commun entre les deux campagnes selon moi, c’est l’incapacité à poser les vraies questions, c’est dommage. »

Jean-Luc, lui, se rend aux urnes avant tout pour éviter une énième percée du Front national. « La campagne ne m’a pas particulièrement enthousiasmé, mais il est hors de question que Marine Le Pen passe au second tour donc je suis venu voter », explique ce photographe, new-yorkais depuis vingt-cinq ans. A-t-il été sensible aux propositions des candidats en faveur des « Français de l’étranger » (que tout Français enregistré sur les listes consulaires a reçu dans sa boîte mail) ? « Pas vraiment, ils sont en quête de voix alors ils viennent nous voir », glisse Jean-Luc. Les plus concernés sont les expatriés en famille, pour qui l’éducation des enfants est une question voire un problème central. 



Delphine, mère de famille installée depuis dix-sept ans à New York insiste : « Les propositions sur la gratuité de l’école française sont importantes pour nous. Scolariser ma fille en grande section de maternelle au Lycée français coûte 20.000 dollars par an, c’est intenable ! ». Elle est séduite par les propositions de Sarkozy en la matière, puisqu’il a déjà rendu le lycée gratuit et qu’il souhaite étendre progressivement cette gratuité au collège et à l’école primaire. Le genre de proposition qui peut en effet rendre le président sortant populaire auprès des expatriés qui tiennent à ce que leurs enfants aient une scolarité française.

Comment tous ces Frenchies ont suivi la campagne depuis New York ? « Sur internet ! En

 lisant Le Monde et en regardant Le Petit Journal sur Canal + », répondent en cœur Siham et Julia. « Les e-mails qu’on reçoit des candidats partent directement dans les spam de toute façon », ajoute en riant Stéphanie. Quant aux discussions sur la politique française avec les amis ou collègues américains, elles sont plutôt rares. « Ils ne connaissent pas notre système et ils ne comprennent pas notre sensibilité de gauche », résume André, 20 ans, stagiaire. « Ils considèrent que Nicolas Sarkozy est un démocrate, alors ils ne comprennent pas pourquoi nous sommes en colère et pourquoi nous voulons voter plus à gauche. Notre vision de l’Etat leur échappe. Ne parlons même pas de Jean-Luc Mélenchon, c’est le péril rouge. »L’engouement pour Jean-Luc Mélenchon est passé un peu inaperçu dans la communauté française de New York, n’ayant pu participer aux fameux meetings du candidat du Front de gauche, « j’ai ressenti cet engouement via ma famille, c’est assez incroyable, ils en sont tous dingues », note Siham. Il va falloir prendre le temps d’expliquer ce coup de cœur aux Américains.

 

Tous les commentaires

22/04/2012, 09:03 | Par [email protected]

La campagne d'OBAMA,  évidemment que son financement   n'est pas la même qu'en France !   Et avec peu de moyens ,nous pouvons faire de grandes choses ,nous les petits   Français,   REVOLUTION        !!!!!!!!!!!et tous ensemble!

 

Interdit d'ETRE   DECU    ce soir!     Le COMBAT CONTINUE   !

 

interdit   d'ETRE  TRISTE!     

22/04/2012, 11:32 | Par Danyves en réponse au commentaire de [email protected] le 22/04/2012 à 09:03

In France, Using Lessons From Obama CampaignBy STEVEN ERLANGER

The campaign for François Hollande, a challenger in the presidential race, is using American-style techniques to find an edge with left-leaning but apathetic voters.

Obama Sees Steep Dropoff in Cash From Major DonorsBy NICHOLAS CONFESSORE and DEREK WILLIS

The traditional big sources of campaign funds are not delivering for President Obama’s campaign as they did four years ago, leaving the president to rely much more on grass-roots support.

22/04/2012, 09:27 | Par profil_inactif_145012


Le vote aux élections françaises aux Etats-Unis est organisé pour favoriser les riches

Pendant longtemps il fallait aller voter à San Francisco - en habitant à Seattle (1092 km) ! Le consulat passait une fois et en catimini à Seattle pour proposer à la sauvette des votes par procuration. Depuis les dernières élections on peut voter à Seattle, mais pas dans un endroit facilement accessible. Il faut se rendre à Mercer Island, petit ilôt superfavorisé où on enseigne le français et trouver comme on peut l'école où le vote se tient, et si on n'a pas de voiture, trouver le transport public adéquat un dimanche...)

(De nombreux Français résidant dans le Nord-Ouest avaient demandé en vain la possibilité de voter au consulat de Vancouver, B.C., Canada (192 km de Seattle))

 

22/04/2012, 13:47 | Par Monic en réponse au commentaire de profil_inactif_145012 le 22/04/2012 à 09:27

@mhjozoux

«trouver comme on peut l'école où le vote se tient», avec Google map, GPS itou???? Puis «pas de voiture » aux States????

À Montréal tout beigne, les écoles françaises sont ouvertes et bien organisées. Aujourd'hui nous attendons dans cette ville cosomopolitement magique plus de 200 000 personnes pour La Marche de la Terre. Sans compter, la police, la Sécurité du Québec (genre CRS) pour taper contre les québécois en révolte ouverte contre le gouvernement mais aussi contre le monde de la finance. Nosu sentons ici et les gens en parlent de plus en plus, un printemps très chaud à cause du mépris affiché, réel, de la part des milieux politiques et d'affaires....Vivement 14 heures chez nous (Québec) pour les résultats de 20 heures de chez nous (France). Bon dimanche.

 

22/04/2012, 14:05 | Par profil_inactif_145012 en réponse au commentaire de Monic le 22/04/2012 à 13:47

Exactement, Niklas -- des gens sans voiture (et sans logement ) aux Etats-Unis, ou avec des bagnoles déglinguées et sans assurance, alors un GPS vous voulez rigoler ?

Il y a des Français pauvres aux Etats-Unis, des femmes divorcées élevant seule leurs enfants, des chômeurs, des jeunes drogués, toutes et tous Français, survivants avec des petits boulots. Vous ne les verrez pas, ils se fondent dans la foule anonyme des pauvres - souvent trop démunis trop honteux pour revenir en France...

Montréal a une excellente réputation, et les mouvements dont vous parlez lui font honneur - mais c'est loin de représenter tout le Québec ou le Canada dont le gouvernment poursuit sa politique colonialiste contre les First People en s'arrogeant leurs ressources au coeur même de leurs territoires....

22/04/2012, 14:17 | Par Monic en réponse au commentaire de profil_inactif_145012 le 22/04/2012 à 14:05

30 femmes innus viennent de faire 900 kms à pied pour cette marche de la terre afin de revendiquer tout en même temps le respect de leurs droits ancestraux. Le mouvement actuel au Québec représente bien l'ensemble de la population toutes tendances politiques confondues. Mais vous avez rasion quant au sort lamentable qu'endurent les peuples autochthones et cette prise de leurs ressources sur leurs territoires. Les milieux d'affaire ne sont pas en reste pour cette exploitation de leurs ressources. On est vigilant toutefois et très mobilisés.

Pour les français perdus aux States je n'en ai pas connaissance et je pense qu'il n'y en a pas des tonnes. Ici beaucoup vote Hollande et Mélenchon; d'autres hélas, Sarkozy ou Bayrou. J'attends la presse Belge à 12 h pour moi mais 18 heures pour vous car elle va donner des estimations à ces heures là. D'où sortent-ils les résultats ou estimations???

22/04/2012, 15:25 | Par profil_inactif_145012 en réponse au commentaire de Monic le 22/04/2012 à 14:17

Merci pour ces nouvelles sur cette marche.

Non il n'y a pas des "tonnes" de Français "perdus" aux Etats-Unis, mais je tiens à faire remarquer que le mythe de l'expatrié faisant fortune aux Etats-Unis n'est que ça, un mythe - et pour quelques uns qui s'en tirent assez bien, la majorité galère, et un grand nombre préfère rentrer chez eux. 

22/04/2012, 10:11 | Par greenmood

il n'y a pas d'école maternelle, à New York ? C'est dingue, ça !

22/04/2012, 11:57 | Par profil_inactif_145012 en réponse au commentaire de greenmood le 22/04/2012 à 10:11

L'école publique, gratuite, commence à 5 ans...

Hillary Clinton s'est fait huée pour avoir vanté le modèle français des écoles maternelles.

22/04/2012, 19:22 | Par SAINE COLERE en réponse au commentaire de profil_inactif_145012 le 22/04/2012 à 11:57

Pas de maternelle , gratuite non plus à Toronto .

 

22/04/2012, 10:15 | Par mtb74

« Scolariser ma fille en grande section de maternelle au Lycée français coûte 20.000 dollars par an, c’est intenable ! »


???

22/04/2012, 11:48 | Par seth en réponse au commentaire de mtb74 le 22/04/2012 à 10:15

Sauvons les riches !

22/04/2012, 16:15 | Par parmeau en réponse au commentaire de seth le 22/04/2012 à 11:48

SETH

Vive l'école Laïque et Citoyenne...gratuite   !

22/04/2012, 10:37 | Par solange beique

20,000.00  dollards par an? et c'est NS qui veut payé pour tous les francais qui sont à l'étranger? ça va couter cher ça.

22/04/2012, 16:03 | Par jlekieffre en réponse au commentaire de solange beique le 22/04/2012 à 10:37

c'est bien pour cela que ça ne sera pas fait, quel que soit le président élu. Mais, ça fait des sujets de conversation pour l'élection législative: "je me battrai pour que..." "je suis bien conscient(e) des problèmes rencontrés par nos concitoyens expatriés..."

22/04/2012, 16:44 | Par goucat en réponse au commentaire de jlekieffre le 22/04/2012 à 16:03

mais c'est déjà passé !! " Nicolas Sarkozy a donc estimé que les expatriés devaient eux-aussi bénéficier de cette gratuité. L'argument paraît relever du bon sens. Depuis l'an dernier, l'Etat prend en charge l'intégralité des frais de scolarité des élèves de terminale. Cette année, la gratuité est étendue aux élèves de classe de première et l'an prochain, le dispositif sera étendu aux élèves de seconde. A terme, c'est toute la scolarité des expatriés qui sera prise en charge par l'Etat. C'est Nicolas Sarkozy lui-même qui est à l'origine de la décision. Le 20 juin 2008, il s'expliquait devant la communauté française d'Athènes : "J'aurais pu commencer la gratuité par la maternelle. Mais j'ai voulu commencer par l'année la plus chère pour que vous puissiez constater la générosité des pouvoirs publics français"." Politic.net 3/9/2008

22/04/2012, 10:46 | Par Isabelle Roux

Je suppose qu'elle y inclu l'uniforme obligatoire et l'école à New York est une des plus chère du système et très "chic".

 

Par comparaison voici les prix de scolarité annuel de l'école francaise de Munich.

TARIFS ANNUELS DE LA MATERNELLE
Droits de scolarité 3.993 €

TARIFS ANNUELS DE L’ELEMENTAIRE
Droits de scolarité 3.993 €

TARIFS ANNUELS DU COLLEGE / LYCEE
Droits de scolarité 5.119 €

Mais ou cela coûte très cher et un système de bourse intelligent serait beaucoup moins coûteux . C'est aussi un cadeau aux entreprises qui payaient jusque là la scolarité des enfants des expatriés

22/04/2012, 12:52 | Par judith rosenfeld en réponse au commentaire de Isabelle Roux le 22/04/2012 à 10:46

J'ai une question idiote, il n'y a pas e système de lycée international sur Munich ? Avec passage de double diplôme comme en France ? Si le système n'existe pas, c'est un chantier à mettre en route parce que l'on peut faire mieux, plus démocratique et moins cher, surtout sur l'Europe

22/04/2012, 15:37 | Par goucat en réponse au commentaire de Jono Bono le 22/04/2012 à 10:54

Il me semble que Sarkozy a pris la décision de rendre les frais de scolarité des Lycées Français à l'étranger lorsque..... son fils a été inscrit au Lycée Français de New York, qu'il a d'ailleurs quitté depuis. Si c'est vrai, puis-je faire un commentaire ? Il n'y a pas de petites économies, même pour les riches. Honte à eux

22/04/2012, 13:14 | Par a6parterre

La vie tu la payes ou tu  l'acquittes à Montcucq en Auvergne ou à Nouille D' Yorq c'est pareille, la parole c'est quand on en a pas qu' on se tape sur les urnes à coup de micro marteaux.
Ouille Man Attends j'arrive entre 2 tours pour me casser de l 'avion en vol.

22/04/2012, 13:21 | Par Art Monica

Les seuls à énoncer leur choix ont voté l'un Bayrou, les autres Hollande. Quant à Mélenchon, il est - comme il se doit - décrit comme le diable rouge, couteau entre les dents, probablement suivi de près  par des tanks soviétiques, suscitant un "engouement dingue" et - comme il se doit -  incompris...

 

Rigolo. What else?

22/04/2012, 13:55 | Par Danyves en réponse au commentaire de Art Monica le 22/04/2012 à 13:21

Couteau oui, mais Wüsthof

22/04/2012, 14:31 | Par Art Monica en réponse au commentaire de Danyves le 22/04/2012 à 13:55

Waouh ! " Les couteaux WÜSTHOF sont adorés par des grands Chefs nombreux et célèbres du monde entier, en raison des sensations extraordinaires qu’ils procurent, et de leur tranchant exceptionnel. "

22/04/2012, 13:50 | Par Georges ROSSET

Proposition électoraliste, la gratuité des frais de scolarité doivent être prise en charge pour les "expat" par leur entreprise et pour les autre résidents en fonction de leur revenu fiscal à l'étranger..donc équitable mais non égalitaire !!

22/04/2012, 13:54 | Par Georges ROSSET

rectif: "la gratuité des frais doit être" et "autres"...et l'ortographe alors !!!

22/04/2012, 13:57 | Par Georges ROSSET

Proposition électoraliste, la gratuité des frais de scolarité doit être prise en charge pour les "expat" par leur entreprise et pour les autres résidents en fonction de leur revenu fiscal à l'étranger..donc équitable mais non égalitaire !!

22/04/2012, 14:27 | Par [email protected]

Aujourd'hui, qu'importe le résultat de cette élection c'est déja un succés, le Front de Gauche avec JL melenchon les bases d'une révolution citoyenne  est à son début, tout est là, et c'est l'essentiel . On est au commencement d'une révolution pour une République plus égalitaire et juste. VIVE la 6 ième République a bas la république monarchique.

22/04/2012, 15:38 | Par LEILA BENHIMA

Le plus important est de conserver les gamins d'expats dans une école à 20 000 dollars par an ?

Les pauvres chouchous, les parents pourraient ne plus pouvoir faire du golf !

22/04/2012, 15:45 | Par Etoile66

Voir l'article de Claude Lelièvre:

L'électoralisme effréné de Sarkozy

 

22/04/2012, 17:22 | Par sittelle

Bonjour, juste un témoignage pour Delphine qui dit payer très cher l'école française à NY :
je considère que le système scolaire français (je parle de l'école publique) est très inégalitaire et de plus en plus contrairement à l'école publique américaine.  En France, les parents doivent payer l'assurance, acheter une liste de fournitures de plus en plus longue chaque année entre autres. Lisez les rapports PISA, de la Cour des Comptes, de l'OCDE.

Aux Etats-Unis, pour avoir eu des enfants scolarisés dans le système public sur la côte ouest et plus tard sur la côte est , la gratuité existe vraiment à l'école publique, en primaire ou secondaire,même si les clichés ont la vie dure. Mes enfants ont profité de l'école américaine gratuite et cela leur a ouvert l'esprit en plus.

 

22/04/2012, 17:50 | Par profil_inactif_145012 en réponse au commentaire de sittelle le 22/04/2012 à 17:22

Ecole gratuite à partir de 5ans seulement. Université payante.

Et pour ouverture d'esprit et qualité de l'éducation ça dépend dans quel quartier vous vous trouvez. A Seattle nous nous sommes trouvés entre un quartier super riche et un quartier super pauvre - par chance notre adresse est tombée du 'bon' côté... Les deux écoles semblaient se trouver sur deux  planètes différentes (l'école pauvre fréquentée quasi exclusivement par des enfants noirs ou immigrés).

J'ai trouvé les inégalités par quartiers encore plus criantes qu'en France, surtout pour les quartiers minoritaires comme à Philadelphie où réside une bonne partie de ma famille. 

22/04/2012, 17:28 | Par gerald rossell

CASS'TOI

PAUV' CON

22/04/2012, 19:02 | Par Annie Madarasz-Bauchet

Je reviens du dépouillement de mon bureau de vote. Je suis triste et en colère de constater que dans une petite ville aussi tranquille, la mer puisse monter aussi haut, suivit par le nain, le pays des tulipes passe après, la bastille n'est pas prise. Les 6 autres sont complètement marginaliés.

 

Newsletter