Jeu.
18
Sep

MEDIAPART

Connexion utilisateur

"Comment une maladie osseuse a grandi pour correspondre à une prescription médicamenteuse"

Le lucratif traitement médicamenteux de l'ostéoporose est un vaste et légitime enjeu de santé publique mondiale qui dépasse le cadre des laboratoires Servier. Il n'est certes jamais trop tard pour informer le grand public français et ce n'est pas  faire offense à un journaliste que d'écrire que la mise en cause de certains traitements anti-ostéoporose n'est pas un scoop de mediapart

http://www.mediapart.fr/journal/international/250412/le-protelos-de-servier-le-scandale-dun-pur-produit-du-lobbying-pharmacehttp://www.mediapart.fr/journal/international/250412/le-protelos-de-servier-le-scandale-dun-pur-produit-du-lobbying-pharmace?onglet=commentaires

Une petite recherche sur internet vous le montrera aisément. Pour ceux qui lisent l'anglais un très bon article d'un journaliste radiophonique de 2009 qui reprenait l'historique la fabrication d'une niche de prescription avec mensonges sur la nécessité, l'efficacité et les effets secondaires du traitement préventif de l'osteoporose :

"Comment une maladie osseuse a grandi pour correspondre à une prescription médicamenteuse" est la traduction du titre anglais du reportage excellent que je vous conseille vivement de lire:

http://www.npr.org/2009/12/21/121609815/how-a-bone-disease-grew-to-fit-the-prescription

 Un autre commentateur de M de Prémontal ,Roger Benacerraf, nous récitait doctement ce que Big Pharma veut faire dire aux médecins. ///26/04/2012, 10:43 par roger benacerraf

Bonjour,

La déperdition du capital osseux est un processus physiologique normal aboutissant à l'ostéoporose qui chez la femme peut conduire à une maladie grave qui doit être prévenue pour éviter des complications : fracture et tassement vertébraux, fracture du col du fémur ...etc ... responsables d'invalidité sérieuse de dépenses de santé. Il y a trois types de traitement à proposer dans des cas nombreux que je ne peux préciser : l'hormonothérapie (THS) dont le danger est le cancer du sein, à proposer dans des cas précis et sous surveillance , les biphosphonates (la nécrose du maxillaire est rarissime) et la vitamine D. Ces traitements sont utiles et indispensables dans certains cas. Il ne faut pas mettre en avant les lobby pharmaceutiques, qui évidemment existent, pour refuser le traitement qui doit être minutieusement établi et surveillé.

Cordialement///

 

Je lui répondis :

« Je n'entend pas vous accuser de mauvaise foi mais au contraire de naïveté -voir de politique de l'autruche si vous êtes médecin -en sachant que vous avez peut-être rédigé votre avis très vite mais en récitant ce que racontent les leaders d'opinion financés par l'industrie pharmaceutique et les visiteuses médicales des laboratoires pharmaceutiques il est facile de faire peur aux non médecins et même aux médecins prescripteurs.

Avez-vous oublié que des hommes nombreux se sont crus cancéreux de la prostate parce que des doctes tels que vous leur racontaient que le dosage des PA dans le sang permettait de faire le diagnostic précoce du cancer de la prostate?

J'ai connu personnellement des cas dramatiques d'hommes encore jeunes et en bonne santé se déprimant face au spectre d'une opération future risquant de les rendre impuissants et prenant de mauvaises décisions y compris patrimoniales car ils se sentaient condamnés à moyenne échéance. L'un d'eux s'est cru cancéreux pendant 4 ans et il a été nécessaire qu'il subisse une opération sur sa prostate pour se convaincre du contraire après résultat des biopsies!

Pour ne prendre qu'un seul contre-exemple à votre discours:

L'hormonothérapie n'est pas un traitement couteux qui rapporte beaucoup et surtout les psychiatres français ne s'y intéressent pas. Mettre en avant le risque du cancer du sein est un épouvantail facile à utiliser. Que ne rappelez-vous le risque encourus par la consommation d'alcool pour comparer!

NB:L'hormonothérapie non seulement un traitement préventif de l'ostéoporose mais c'est aussi un traitement remarquablement efficace des troubles de l'humeur de la ménopause (ainsi que des troubles de l'humeur des syndromes prémenstruels et bien des jeunes femmes éviteraient de subir des diagnostic de "bipolaire" avec un traitement hormonal). Les œstrogènes pourraient aussi protéger de la démence. J'ai vu des coupes histologiques spectaculaires de neurones de femmes sous traitement hormonal et pas projetées en congrès par un universitaire londonien psychiatre et gynécologue : sous traitement hormonal les neurones sont beaucoup plus riches en connexions.

NB: En réalité le problème semble plutôt être le risque de cancer de l'utérus chez les femmes-non hystérectomisées évidemment -qui sont très améliorées par les œstrogènes mais qui ne supportent pas la progestérone. en Angleterre ces femmes peuvent recevoir le bénéfice de stérilets imprégnés de progestérone à diffusion lente là où c'est utile. Ceci selon une journée de formation médicale que j'ai suivie au royal college of Gynaecologists and obstetricians à Londres en 2012. »

 

Tous les commentaires

29/04/2012, 20:37 | Par a6parterre

maladie de Besnier-Boeck-Schaumann ;

La sarcoïdose ou maladie de Besnier-Boeck-Schaumann (communément dénommée BBS) ou lymphogranulomatose bénigne est une maladie inflammatoire systémique de cause inconnue, qui atteint préférentiellement les poumons, mais peut atteindre n'importe quel autre organe.

Ilion (anatomie)

Aller à : Navigation, rechercher

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ilion et Ilium.

Bassin

L'ilion ou ilium est l'un des trois os qui forment l'os iliaque. L'ilion est la partie supérieure de l'os iliaque qui fait saillie au niveau de la hanche (crête iliaque).

C'est le seul os du corps qui est sujet à une pathologie très particulière : le pneumatokyste. Il s'agit d'une véritable cavité, pouvant atteindre plusieurs centimètres et contenant de l'air.

L'usage prolongé d'un ordinateur pompe le cerveau des simulateurs et des microprofesseurs sans bonne ni menteurs à satisfaire.

 

Newsletter