Mar.
23
Déc

MEDIAPART

Connexion utilisateur

Les Verts Allemands invitent le végétarisme à leur table politique.

Les Verts Allemands viennent de faire ce qu'aucun parti écologiste n'a été capable de réaliser jusqu'à maintenant : à quelques semaines d'élections législatives décisives pour le pouvoir conservateur en place, ils ont osé introduire la question végétarienne dans le débat politique en cours ! En proposant comme sujet de discussion politique de faire en sorte que les cantines scolaires de toute l'Allemagne offrent des menus végétariens et/ou végétaliens une fois par semaine à tous les enfants scolarisés ! Du jamais vu dans aucun pays au monde et par aucun parti politique ! Une révolution culturelle et mentale donc ! Rien de moins et à analyser en tant que telle !  

Ce qui pourrait apparaître comme anecdotique voire dérisoire vu d'ici, est en réalité un formidable coup de pied dans la fourmilière de la filière viande allemande qui va des éleveurs jusqu'aux gigantesques entreprises qui vivent de la mise surle marché et de la vente de produits carnés. Autrement dit, cette proposition a été faite aussi pour évaluer l'audience politique du végétarisme en Allemagne et, d'après les enquêtes et témoignages en cours, il apparaît que cette idée subversive n' a soulevé pour le moment que des réactions attendues de ceux qui ne se sont jamais préoccupés de  la souffrance animale, mais seulement de  leur estomac..., à savoir des réactions soit du côté des conservateurs dont l'électorat est pro-viande, soit du côté précisément de ceux qui vivent et profitent de manière éhontée de l'exploitation économique des animaux, principales victimes de la surconsommantion de viande en Allemagne, en Europe et dans le monde. Consommation mondiale carnée qui explosera dans les années à venir avec comme conséquence dramatique que la souffrance animale prenne des formes pires que celles, tragiques, qui sont le lot quotidien des animaux considérés comme des biens économiques et jamais commes des personnes non humaines...

Même la presse la plus sérieuse et la plus réputée a estimé qu'il était temps de penser à toutes les violences et souffrances que produit l'instrumentalisation des animaux à des fins alimentaires ! Quanden France la presse sérieuse s'intéressera à leur souffrance ? Probablement jamais tant que les lecteurs ne mettront pas en question eux-mêmes leur propre relation à la viande...Donc pas demain la veille !

Autrement dit, les Verts Allemands ont réussi à faire du végétarisme une question politique de première importance dans le débat social allemand actuel ! Et ce n'est probablement qu'un début...

Quand on sait qu'il y a environ 10 millions de végétariens en Allemagne (contre à peine un million en France !) , on peut espérer que si beaucoup de députés verts sont élus, avec l'aide des sociaux-démocrates avec lesquels ils seront obligés de s'allier s'ils veulent prétendre gouverner, il devient de plus en plus envisageable de croire que cette proposition pourrait très bien dans les mois à venir devenir quelque chose de l'ordre d'une utopie réalisée... Une révolution politique et culturelle en acte qui aura des conséquences sur l'Europe entière.

Nos Verts français, s'ils étaient aussi courageux que ceux d'Allemagne, pourraient introduire la question végétarienne et surtout animale, dans le débat public...Mais comme on dit, pour le plus grand malheur des animaux exploités par l'industrie agro-alimentaire française, c'est pas demain la veille !

Alors qu'ils auraient tout à gagner  à s'inspirer sérieusement de nos  voisins allemands qui ont su faire preuve d'un courage extraordinaire en affrontant des siècles de culture carnée, de carnisme  et donc de violence  infligée aux animaux !

   Admiration sans bornes,amis allemands ! Vous êtes l'honneur du végétarisme politique européen qui vient de naître !

Tous les commentaires

08/08/2013, 17:50 | Par Ivan Villa

@Jaquis :

En france, des exemples existent pour faire bouger les mentalités... certes, c'est encore assez timide ; voir la vidéo, ci-dessous, concernant l'initiative portée à bout de bras par Jacques Boutault, maire EELV de Paris 2è depuis 2010 : "Un jour sans viande par semaine - Paris 2e"

 

Jacques Boutault (son blog) : trop de viande nuit à l’environnement : http://www.jacques-boutault.fr/article/441

 

09/08/2013, 09:34 | Par Ivan Villa en réponse au commentaire de Ivan Villa le 08/08/2013 à 17:50

"Jacques Boutault, maire du 2ème arrondissement de Paris, avait beaucoup séduit le public par sa détermination. A son arrivée en 2001, le taux des aliments bio dans les cantines scolaires était de 0%. Aujourd’hui, il est de 80%. C’est ce que l’on appelle une belle transition écologique dans l’alimentation scolaire" : http://choisyleroi.eelv.fr/le-bio-dans-les-cantines-scolaires-et-si-le-2eme-arrondissement-parisien-etait-un-modele-pour-choisy/


.

voir également :

Les enfants ne boudent pas la cantine bio

08/08/2013, 18:34 | Par Végane

La campagne Jeudi Veggie initiée par l'Association Végétarienne de France encourage à manger végétarien un jour par semaine.

On peut même s'engager sur le site à manger végétarien une fois par semaine, mais surtout (même sans engagement Clin d'œil) trouver plein de bonnes recettes :

- pour la santé,

- pour l'environnement,

- pour les Animaux.

Rigolant--->  http://www.jeudi-veggie.fr/ 

08/08/2013, 19:00 | Par jaquis en réponse au commentaire de Végane le 08/08/2013 à 18:34

Merci Vegane, mais cela reste en dehors du champ politique et nous savons maintenant que toute question qui reste à l'extérieur de ce champ, n' a aucune chance d'être discutée et de faire débat !

La grandeur des Verts Allemands est d'avoir politisé la question végétarienne ! C'est énorme en tant qu'enjeu politique...!

Amicalement

jaquis

10/08/2013, 14:56 | Par Végane en réponse au commentaire de jaquis le 08/08/2013 à 19:00

Jaquis, les Verts allemands ont repris à leur compte ce projet d'un jour végétarien par semaine, mais celui-ci a d'abord été développé et porté, pendant plusieurs années, par l'association végétarienne allemande, la VEBU: http://www.donnerstag-veggietag.de/

C'est souvent grâce au travail souterrain et de longue haleine des associations que des projets innovants peuvent émerger. Ne minimisons pas leur rôle! Il est ensuite très souhaitable qu'ils soient portés dans le champ politique, bien sûr. Ce sont souvent d'ailleurs les partis politiques les reprenant qui bénéficient d'une grande visibilité.

En France, Europe Ecologie Les Verts a officiellement soutenu le projet Jeudi Veggie: http://eelv.fr/2013/05/07/jeudi-veggie/

Il reste certes à avancer encore pour que celui-ci figure sur les programmes électoraux...

11/08/2013, 17:56 | Par gilles leroy en réponse au commentaire de jaquis le 08/08/2013 à 19:00

la révolution viendrait-elle de là où on ne l'attendait pas se demandent des centaines de millions de "crève la faim" de par cette petite planète suffocante et crachottante? eh bien oui, leurs répondent ceux qui n'ont pas le soucis de trouver dans une décharge de quoi "bouffer" chaque jour qui passe. Je plaisante, messieurs et mesdames d'eelv, enfin je plaisanterais moins et je vous prendrais plus au sérieux si vos ministres n'avallaient pas tant de couleuvres ps, genre 30  millisards qui passent des livrets A dans les caisses des banques privées, eh bien oui madame duflot, c'est 30 milliards de moins pour les logements de ceux qui de toute facon "bouffent" mal, pas bio et produits bas de gamme, faut des sous pour bien manger, il suffit de regarder les étiquettes au rayon bio d'un super voleur. Attention, je mange pas de viande, alors...

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

09/08/2013, 07:15 | Par Végane en réponse au commentaire de profil_inactif136497 le 09/08/2013 à 05:51

C'est vrai quoi, chacun fait ce qu'il veut. Moi, j'tabasse ma meuf, j'fais c'que j'veux, nan mais.

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

08/08/2013, 18:39 | Par jaquis

Cher Ivan Villa, merci pour l'information dont je suis au courant mais avouons simplement qu'entre l'installation de la question végétarienne dans le débat politique en Allemagne grâce aux Verts et cet appel isolé d'un homme admirable il y autant de différence qu'entre vouloir l'abolition de l'exploitation animale et défendre le bien-être animal dans les centres d'élevage monstrueux que nous connaissoons !

Autrement dit, la comparaison ici est infondée !

Avouons que les verts français ne sont pas à la hauteur des enjeux politiques du végétarisme tout simplement ! C'est l'évidence même !

Une preuve désespérante : leur prochaine université d'été, en aoû à Marseille, ne prévoit absolument rien sur la question animale...cela me désespère, cher Ivan !

Amicalement

jaquis 

08/08/2013, 19:00 | Par Ivan Villa en réponse au commentaire de jaquis le 08/08/2013 à 18:39

Journée sans viande dans la restauration collective : une mesure sociale, écologique et de santé publique: http://bordeaux.eelv.fr/journee-sans-viande-dans-la-restauration-collective-une-mesure-sociale-ecologique-et-de-sante-publique/

J'ai d'autres exemples... mais, en effet, plus on est nombreux pour convaincre, mieux c'est....

Mal’bouffe au Nord, pas de bouffe au Sud !


"L’alimentation soutenable": cliquez sur les thèmes (en rouge) développés par les différents intervenants lors du colloque organisé par les écolos parisiens... interventions à voir, à revoir, sans modération! ;-)

 

09/08/2013, 07:56 | Par Marceline des Bords de la Mort en réponse au commentaire de jaquis le 08/08/2013 à 18:39

Le parti écologiste travaille de longue date sur le végétarisme (un exemple, mais yen a plein d'autres : http://www.bioaddict.fr/article/cantines-scolaires-le-parti-ecologiste-eelv-reclame-la-liberte-de-manger-vegetarien-a2584p1.html).

D'ailleurs, il sera question de végétarisme aux prochaines journées d'été d'EELV, contrairement à ce que vous affirmez, avec la présence de la porte-parole de l'association L214.

Parce que EELV veut intégrer cette question dans un projet de loi présenté cet hiver (voir plus bas) !

Je trouve donc un peu déplacées vos attaques : vous pourriez peut-être demander aux autres partis ce qu'ils pensent du végétarisme et comment ils cherchent à le promouvoir ?

 

Une loi pour l’avenir de l’alimentation

Le projet de loi d’Avenir pour l’agriculture sera examinée cet hiver, occasion pour nos député-es de promouvoir la transition alimentaire : plus d’aliments frais et bio, moins de produits carnés et résister aux produits transformés de médiocre qualité, responsables des épidémies de la malbouffe.

Animation : Natalie Gandais. Avec : Brigitte Allain, députée ; Mariette Gerber, médecin épidémiologiste, expert à l’ANSES ; Brigitte Gothière, porte-parole de L214 ; Alain Lipietz, économiste.

 

Pour des politiques qui ne font rien...

11/08/2013, 09:30 | Par sylvie seguin en réponse au commentaire de Marceline des Bords de la Mort le 09/08/2013 à 07:56

Aucun parti ne fait rien de concret pour les animaux.Il faudrait fonder un parti pour les animaux ,certains penseront "quelle utopie" mais l'utopie sert à faire avancer les choses et puis sur les frontons des mairies n'y a t'il pas écrit "liberté égalité fraternité"(Mr ROBESPIERRE)Trouvez vous que les gens soient égaux?Et puis EELV devait appuyer la fermeture de certaines centrales nucléaires il me semble?Paroles et paroles .....

09/08/2013, 09:00 | Par labellebleue en réponse au commentaire de jaquis le 08/08/2013 à 18:39

Les Verts français ne sont à la hauteur pour RIEN et c'est désespérant ...

09/08/2013, 09:28 | Par Ivan Villa en réponse au commentaire de labellebleue le 09/08/2013 à 09:00

Ils font, depuis des années, certainement un peu plus que vous, comme le démontre ce billet en date de 2011 :

Cantines scolaires : le parti écologiste EELV réclame la liberté de manger végétarien

Dans une lettre adressée aujourd'hui aux ministres de l'Agriculture, Bruno Le Maire et de l'Education nationale, Luc Chatel, le parti EELV demande de modifier la réglementation afin que les élèves puissent avoir la liberté de choisir des protéines végétales à la place des protéines animales seules imposées pour l'instant dans chaque repas. Voici la lettre adressée aux ministres. La suite, ici : http://www.bioaddict.fr/article/cantines-scolaires-le-parti-ecologiste-eelv-reclame-la-liberte-de-manger-vegetarien-a2584p1.html

08/08/2013, 19:35 | Par Dominique C

C'est une excellente nouvelle!

Cela fait plus de 30 ans que je limite de façon importante ma consommation de viande, mais depuis quelques mois je suis en train de  passer à un végétaRisme presque total, et même, je limite les produits laitiers, persuadée que ma santé et ma corpulence ne peuvent que s'en ressentir favorablement (et sans doute aussi mon début d'arthrose). Mais c'est l'un des derniers grands tabous que de vouloir ébranler cette grande mystification de la supposée "excellence" des protéines animales... Cela va être dur! J'ai à plusieurs reprises été témoin de réactions assez sottes de gens pourtant "engagés", mais incapables du moindre recul sur ce sujet...

Rappelons qu'il existe sur Mediapart une édition participative Délices et saveurs végétar(l)iennes  dans laquelle vous trouverez les recettes qui vous aiderons à explorer le monde du végétarisme.

Ceci dit, sur les préjugés et habitudes néfastes: les Verts, qu'ils soient Allemands ou Français, ne sont pas assez nombreux à se rendre compte des conséquences du "T.I.N.A linguistique", véritable frein à la communication des Européens entre eux. L'usage préférentiel  de la langue anglaise non seulement favorise le pays le moins "européen" et le plus atlantiste, mais il valide et renforce une inégalité entre l'Europe latine et l'Europe Germanique et Scandinave. Et une inégalité entre les Européens de classes sociales aisées, et ceux qui, plus ou moins prolétaires, sont privés des moyens concrets d'apprendre vraiment  les langues et l'anglais

Mais bon, en tous cas, les Verts français ont un peu pris cette dimension en compte, puisqu'ils sont plutôt bienveillants envers l'alternative équitable et efficace de l'espéranto (il glissent souvent  quelques mots à son sujet dans leurs programmes).

J'appelle tous les lecteurs de ce billet à jeter un oeil sur mon blog "Utopies citoyennes"... ou "réalisme" prédateur ???, à butiner dans les billets que j'y ai rédigés depuis 4 ans, ainsi qu'à explorer les liens se trouvant dans cette page: Justice et efficacité linguistiques

(Pardon pour cette digression, mais quand on bosse sur un thème peu reconnu, tous les moyens sont bons pour acquérir un peu de visibilité.)

08/08/2013, 19:49 | Par jaquis

Cher Dominique C, non vous ne digressez paz, au contraire, ce que vous dîtes est passionnant ! oui je crois, comme vous, que si le végétarisme se développe, ce sera uniquement pour des raisons de santé humaine ! Si cela a des conséquences positives en diminuant la souffrance animale incontestable, alors pourquoi pas...Mais on doit aller plus loin dans l'éthique...! Merci pour votre comentaire ami végétarien !

jaquis 

08/08/2013, 20:42 | Par Végane en réponse au commentaire de jaquis le 08/08/2013 à 19:49

La souffrance des Animaux exploités, maltraités, est encore un tabou : culture judéochrétienne tellement prégnante... C'est pourquoi, moi végétarienne convaincue, je mets d'abord en avant la santé de l'humain puisque c'est sa préoccupation principale, puis l'environnement à protéger. Même si pour moi, c'est une question philosophique -aucune raison ne justifiant la domination d'une espèce sur les autres et le droit de vie et de mort que l'espèce humaine inflige à d'autres êtres sensibles-. 

Quand on pense qu'Éva Joly n'est pas contre la corrida, on se dit qu'il y a encore un sacré chemin pour faire valoir le droit des Animaux, leur droit le plus fondamental étant que leur corps n'appartient qu'à eux...

08/08/2013, 20:55 | Par jaquis en réponse au commentaire de Végane le 08/08/2013 à 20:42

Oui totalement d'accord avec votre philosophie : aucune domination d'une espèce sur les autres et un droit à la vie pour tous les animaux...!

Révolution à venir...

 

Rien à rajouter !

jaquis

08/08/2013, 22:09 | Par Ivan Villa en réponse au commentaire de Végane le 08/08/2013 à 20:42

"Quand on pense qu'Éva Joly n'est pas contre la corrida" (SIC) : oui, c'est une rumeur qui a circulé via les réseaux de Brigitte Bardot. Quant à moi, je préfère m'en tenir au billet de l'AFP, repris, ici, par BFMTV avec AFP:

Joly pour interdire la corrida mais après "des débats"

BFMTV avec AFP
Le 21/09/2012 à 8:17
Mis à jour le 21/09/2012

.

 

Eva Joly (EELV) s'est prononcée vendredi pour l'interdiction de la corrida en France, mais "à terme", après de nouveaux débats, alors que le Conseil constitutionnel dira ce même jour si cette tradition est compatible avec la loi fondamentale.

 

Interrogée sur LCI, l'ex-candidate à la présidentielle (2,31% des voix) a répondu: "je souhaite interdire la corrida à terme, mais je pense qu'il est important aussi qu'il y ait encore des débats autour de la question".

"Il s'agit d'une tradition", a expliqué l'eurodéputée, "mais une tradition qui heurte la sensibilité à la condition animale. Nous voulons aujourd'hui qu'en France, nous respections les droits des animaux".

http://www.bfmtv.com/politique/joly-interdire-corrida-apres-des-debats-340704.html

 

 

11/08/2013, 09:34 | Par sylvie seguin en réponse au commentaire de Ivan Villa le 08/08/2013 à 22:09

Alors d'accord on va débattre: on torture ou on torture pas?

09/08/2013, 00:41 | Par Dominique C en réponse au commentaire de jaquis le 08/08/2013 à 19:49

@Jaquis:

Bien sûr que si, j'ai digressé, puisque j'ai enchaîné sur les langues!!! Cool   Et puis comme j'ai écrit: ", je limite les produits laitiers, persuadée que ma santé(...)" on peut savoir que je ne suis pas UN Dominique comme DSK, mais UNE Dominique...

08/08/2013, 20:53 | Par crabetambour

Nos Verts français, s'ils étaient aussi courageux que ceux d'Allemagne, pourraient introduire la question végétarienne dans le débat politique

Si nos Verts Francais pourraient etre assez courageux - contrairement aux Verts Allemands, ils sont au pouvoir - et taper sur la table avec François dit , "Le Mou" pour sortir vite du Nucleaire, Fermer la bombe a retardement de Fessenheim ( qui risque de vitrifier leurs copains, les verts Allemands ) si ils pouvaient taper sur la table avec leur collegues du gouvernement pour arreter la fermeture des gares, renationaliser les Autoroutes, promouvoir le Velo et les pistes cyclables, les tramways, Si ils avaient une position claire sur la stupidité de Notre dame des Landes, si nos verts etaient en fait des verts, au lieu d'etre des bisounours qui se preocuppent de la santé des animaux quand c'est l'espece humaime qui demoli la planete et surement pas en mangeant de la viande... J aimerai que nos vert nous expliquent la difference d'impact entre un steak au dejeuner et la fausse blonde de 58 kilos qui va au supermarché en 4X4.... Vous l avez compris, les vert me gonflent...

 

 

08/08/2013, 21:06 | Par Végane en réponse au commentaire de crabetambour le 08/08/2013 à 20:53

"des bisounours qui se preocuppent de la santé des animaux quand c'est l'espece humaime qui demoli la planete"

Justement, je ne vois pas trop les humains -qu'ils soient verts ou pas- se préoccuper du mieux-être animal. Hélas.

" la fausse blonde de 58 kilos qui va au supermarché en 4X4"

Et pi, un p'tit coup de machisme ordinaire tant qu'on y est Incertain...

 

 

08/08/2013, 21:42 | Par Ivan Villa en réponse au commentaire de Végane le 08/08/2013 à 21:06

"crabetambour" est au Front de Gauche ? Un petit billet pour lui : "Mexico* plutôt que le métro avec Leïla Chaibi, ex-candidate aux législatives de 2012 du Front de Gauche" : http://adriensaumier.fr/index.php?post/2012/09/05/mexico-plutot-que-le-metro

 

* elle aussi, elle voyage en classe affaire, comme Mélenchon ? :)))

 

08/08/2013, 22:48 | Par béli en réponse au commentaire de Ivan Villa le 08/08/2013 à 21:42

Salut à toi, Ivan Villa, docte cardinal khmer vert de la Congrégation pour la doctrine de la foi !

 

T'es un sacré inquisiteur en indiquant qui est qui dès lors qu'un commentaire te déplait.

 

Juste un truc : je  mange très peu de viande et ceci depuis une bonne trentaine d'années.

Et je n'ai jamais eu besoin du catéchisme des Verts pour le faire.

 

 

08/08/2013, 23:28 | Par Ivan Villa en réponse au commentaire de béli le 08/08/2013 à 22:48

Toujours aussi peu intéressant et toujours aussi belliqueux et ridicule dans ses commentaires, le "camarade" Beli.

.

@Béli(*) le Mélenchonien , pour rigoler, dites moi ce qui est faux dans les infos que je donne en réponse aux attaques de votre ami crabetambour  ! Allez, venez que l'on rigole encore!

.

(*) Brigitte Bardot/Barjot ne mange pas de viande également. :-))

08/08/2013, 20:56 | Par crabetambour

Quand, les Verts commenceront-ils  a faire une journee sans bagnole ?

09/08/2013, 01:30 | Par Ivan Villa en réponse au commentaire de crabetambour le 08/08/2013 à 20:56

Un peu hors sujet par rapport à l'objet du billet de jaquis. Non ?

.

Cependant la question est plus qu' intéressante... à Paris, continuons le travail initié par les écolos pour réduire la circulation automobile ainsi que la vitesse de celle-ci. On peut déjà consulter, sur les sites des écolos, quantité de propositions sur la mobilité, l'architecture urbaine, les distances entre l'habitat et le travail, etc.
.

Pour le fun , une petite action des Jeunes Ecologistes pour que le périphérique parisien passe au vert :

09/08/2013, 00:34 | Par Jehanne Fahmy

Merci pour ce billet et Bravo aux verts allemands en effet qui sont de vrais progressistes. Les verts français sont en-dessous de tout, alors que la vraie écologie devrait induire le végétarisme, je n'ai jamais entendu aucun vert français (mis a part Jacques Boutault en effet qui ne l'est pas totalement, mais oeuvre dans ce sens) dire qu'il était vegetarien (ou qu'il tendait à l'être), un vrai paradoxe ! Pour moi en France, les verts n'ont de vert que le nom, hélas !

09/08/2013, 01:34 | Par Ivan Villa en réponse au commentaire de Jehanne Fahmy le 09/08/2013 à 00:34

Les Grünen sont également très éloignés des végétariens à la sauce des barjots/Bardot, et comme les écolos français, ils sont laïques même dans l'assiette ! :-))

09/08/2013, 05:47 | Par fgismo

Chaque jour l'espèce humaine enferme dans des camps d'extermination Que sont les élevages industriels des millions d'animaux cette honte pour l'Humanité.Francois Chambon

09/08/2013, 08:38 | Par Loukibouki

Je suis moi-même (presque) végératien depuis une vingtaine d'année et m'en porte bien. On vit très bien sans viande, c'est le cas de certains sportifs de haut niveau (et c'est plus facile de garder la ligne).

Voici une liste parmi d'autres de végétariens célèbres:

http://www.vegetarisme.info/spip.php?rubrique37

Rappelons le livre important d'Elisabeth de Fontenay Le silence des bêtes.

Merci Jaquis pour cet article. Je le recommande sur facebook.

Bien cordialement.

09/08/2013, 09:43 | Par Végane en réponse au commentaire de Loukibouki le 09/08/2013 à 08:38

Dans le livre, Les Animaux aussi ont des droits de Boris Cyrulnik, Elisabeth de Fontenay, Peter Singer (Seuil, 2013), on peut voir les différences fondamentales entre E de Fontenay et Peter Singer. Pour faire court, je dirais que Mme de Fontenay, qui n'est aucunement végétarienne, est la caution bien pensante des bouffeurs de viande. Peter Singer, par contre, pose les vraies questions sur l'éthique et le comportement des Humains...

NB : Pas d'ambiguïté entre nous, je ne vous ai évidemment pas déconseillé Sourire.

09/08/2013, 11:35 | Par françois périgny en réponse au commentaire de Végane le 09/08/2013 à 09:43

Il faut aussi ne pas confondre ceux que vous nommez justement les bouffeurs de viande et ceux qui, parfois, "mange d'un animal". je pense à ces peuples du nord de la sibérie, dont j'ai entendu parler hier, et qui, après avoir tué un animal, s'excuse auprès de lui, c'est-à-dire l'intégre aussi spitituellement, mentalement ; autrement dit : reconnaissent faire partie d'un ensemble. ce qui, d'ailleurs, tombe sous le sens ; est parfaitement logique. Penser à ce qu'on mange : c'est pour moi la base, le fondement. De même que je pense à ce que je lis.

09/08/2013, 09:34 | Par françois périgny

La puissance allemande est largement innervée par la profondeur de la réflexion de la société civile. La presse papier y est largement répandue (pas un hôtel, par exemple, même dans les "petites villes", où vous ne disposiez pas de 5 ou 6 journaux) et les débats d'idées y sont développés. Les gens se parlent, les gens discutent. Ce qu'implique le fait de produire et consommer de la viande à grande échelle fait partie de ces débats. Et il est vrai que c'est un débat de fond, une question de société, une question philosophique.

On peut d'ailleurs aller plus loin et dépasser la limite d'un simple "végétarisme" qui ne serait, somme toute, qu'industriel : la question de la manière de produire du végétal est à aborder aussi.

Ce sont, en fait, tout simplement des questions de civilisation.

09/08/2013, 09:52 | Par Végane en réponse au commentaire de françois périgny le 09/08/2013 à 09:34

Entre un "végétarisme industriel" et un "carnisme bio", je choisis sans hésiter le végétarisme, évidemment : il y a la dimension souffrance des Bêtes qui fait la différence : excusez du peu...

Mais entre un "végétarisme industriel" et un "végétarisme bio", c'est clair. 

En Allemagne, vous avez raison de le souligner, la société civile réfléchit et on peut manger végétarien correctement partout. C'est pas comme en France où on ne fait que vous enlèver la bidoche... Y'a encore du boulot, ne serait-ce que pour ça. (La souffrance des Animaux n'a jamais préoccupé au-delà du cercle des végétariens.)

09/08/2013, 11:40 | Par françois périgny en réponse au commentaire de Végane le 09/08/2013 à 09:52

Pour moi "la souffrance des animaux" tient plus à leurs conditions d'exploitation et d'abattage qu'au fait qu'on les tue et les mange. Mais cela va ensemble : un animal qui a vécu une vie à peu près "naturelle" (je pense à des bœufs ou des moutons pâturant librement dans les estives ou les bouchures) coûtent cher -doivent coûter cher- c'est la condition de "l'exploitation " de l'éleveur, du paysan. Coûtant cher, leur consommation doit être rare, très rare, donc pensée.

09/08/2013, 13:29 | Par Végane en réponse au commentaire de françois périgny le 09/08/2013 à 11:40

Moi aussi j'ai pensé longtemps que c'étaient les conditions de vie des Animaux qui étaient importantes, que tous les êtres vivants finissant par mourir (d'une manière ou d'une autre). Et puis je me suis dit que rien ne justifiait le droit de vie et de mort d'une espèce (humaine) sur les autres (animales).

Mon chemin a été long et tous ceux qui réfléchissent à la question sont dignes de mon plus grand respect...

09/08/2013, 18:29 | Par françois périgny en réponse au commentaire de Végane le 09/08/2013 à 13:29

C'est une question intéressante, en effet. L'animal (supposons un tigre, ou un lion) a-t-il, lui, droit de vie ou de mort sur l'espéce humaine (qui appartient elle aussi, d'une certaine manière, au "régne animal".)

09/08/2013, 17:23 | Par jean-claude leroy

Je suis un peu surpris que tout soit ramené ici à la souffrance animale, qui est certes un aspect essentiel de cette problématique, mais ne pas oublier aussi l'aspect santé (les dégâts causés par les habitudes alimentaires, notamment parce que basées sur des régimes carnés), l'aspect économique (l'impossibilité de nourrir correctement l'ensemble de la population autrement que par des solutions végétariennes).

Quant à l'intitulé du blog : tu ne tueras point le vivant, qu'en est-il des végétaux, vivants, pas vivants, les manger constitue-t-il un crime ou pas ? C'est une question, non pas une provocation.

Être ou ne pas tuer ?

Peut-être qu'imposer le cannibalisme à tout défenseur du régime carné (né d'une carne, en passant) calmerait les esprits. À moins que ce ne soit le contraire. Se manger soi-même, par exemple, en commençant par un orteil ou une fesse. Quand pensez-vous ?

09/08/2013, 18:35 | Par françois périgny en réponse au commentaire de jean-claude leroy le 09/08/2013 à 17:23

J'ai trouvé dans "Walden", si je me souviens bien, des réflexions intéressantes de Henry D. Thoreau, sur le sujet. En tout cas, pour lui : pas un dogme, ni dans un sens, ni dans l'autre. Mais si on pousse la réflexion très loin, à ce propos de "manger ou être manger", on peut aller "très loin"... "se manger soi-même", par exemple : oui, si l'on se considére comme faisant partie d'un tout. Je mange une partie de ce "Tout" si je mange l'animal qui s'est laissé prendre. C'est en tout cas ainsi que le voit les peuples "naturels".

11/08/2013, 09:40 | Par sylvie seguin en réponse au commentaire de jean-claude leroy le 09/08/2013 à 17:23

M'est avis qu'une plante n'a pas de système nerveux donc ne ressent pas détresse,souffrance ,peur douleur,...Contrairement  à tout animal..Cordialement

11/08/2013, 09:54 | Par sylvie seguin

Cher Jaquis merci pour l'article très interessant,justement cet été je vais voir nos collègues allemands à la Sommerfest dédiée AUX ANIMAUX auvégétarisme au végétalisme...Je vais me sentir comme un poisson dans l'eau...http://vegan-vegetarisches-sommerfest.de/

Newsletter