Jeu.
17
Avr

MEDIAPART

Connexion utilisateur

Pourquoi avoir fondé Chercheurs sans frontières

L'opinion se préoccupe de la liberté de la presse, de l'indépendance de la Justice. Elle est moins attentive à la défense de la liberté de la science, qu'elle tient pour acquise ou naturelle. Pourtant, le scandale du Mediator, en France, ou, en Grande-Bretagne, la démission de Sir Howard Davies, le directeur de la prestigieuse London School of Economics, à la suite de la révélation du financement de l'un de ses programmes par la Libye, nous rappellent que la science doit elle aussi savoir se protéger.

John Galliano à La Perle: entre antisémitisme et ivresse publique?

Au 95 de la rue Vieille-du-Temple, M. B., infirme, a sans doute le sourire aux lèvres. Pour la première fois depuis plusieurs années, il peut enfin dormir tranquille le soir.

Suicide intellectuel

«Nous avons besoin d'une vraie capacité d'analyse et d'expertise stratégique au ministère des Affaires étrangères, ce qui n'existait pas», «il y a besoin d'anticipation et d'une vraie vision prospective», «les ambassadeurs ont principalement des interlocuteurs institutionnels. Je veux mettre en place (...) d'autres réseaux qui permettent de faire des recoupements», déclarait martialement Michèle Alliot-Marie à Munich, le 6 février, en souhaitant que les ambassadeurs consultent davantage les milieux universitaires et économiques et la «société civile».

Je hais donc je suis

Les lecteurs de ce blog sont cordialement invités à la quatrième Rencontre européenne d'analyse des sociétés politiques: «Je hais, donc je suis: la construction sociale du conflit», à Paris, jeudi et vendredi 3 et 4 février prochains.

Chercheurs et journalistes face à la Tunisie

L'importance et le caractère inopiné des événements en Tunisie permettent à la presse française de s'en donner à coeur joie –et à nous-mêmes, chercheurs, de réfléchir sur la manière dont nous sommes amenés à participer à la fête, sous la pression des médias ou de notre propre chef. Bien sûr, il est légitime de partager avec les contribuables les fruits de notre travail, qu'ils ont financé. Mais à quel prix? Et dans quelles conditions?

Indécences franco-tunisiennes

Trois ans après avoir intitulé une chronique «Obscénité franco-tchadienne» (1), je me vois obligé d'en titrer une autre «Indécences franco-tunisiennes», tant le bilan de l'hyper-président se situe décidément aux antipodes des promesses de l'hyper-candidat en faveur de la démocratie urbi et orbi et relève de la pornographie diplomatique.

Les campements du Marais

Dans notre République, il y a campements et campements. On sait le sort qui est réservé à ceux des Roms. Mais que Mme Reding se rassure. Toutes les tribus ne sont pas frappées de la même manière. Par exemple, dans le IIIe arrondissement de Paris, celle des Pink Flamingos a installé son minibus Volkswagen sur une place de stationnement résidentiel, au 105 de la rue Vieille-du-Temple, en septembre 2009, et squatte cette dernière depuis lors.

Newsletter