Jeu.
30
Oct

MEDIAPART

Connexion utilisateur

La médiation obligatoire pour les adultes, sur le même registre que l'instruction obligatoire pour les enfants

En quelques années, la médiation est devenue une pratique très développée. Elle est utilisée dans l’éducation, les municipalités, le commerce, les administrations, les banques, les assurances, les corps sociaux. Elle est prévue dans le système judiciaire en matière civile, pénale, administrative et envisagée pour les affaires criminelles. Dans l’objectif de faciliter une relation, transmettre une information, apaiser une souffrance, mettre un terme à un différend, la médiation est devenue, à la fin du XX° siècle, une référence.

La médiation est au service des personnes, en tant qu’usagers, consommateurs, salariés, employeurs, actionnaires, justiciables ou contribuables, c’est-à-dire dans tous les rôles qu’implique le plein exercice du contrat social. Elle est au service de la citoyenneté. Indissociable de l’égalité des droits des personnes, elle nécessite un environnement politique qui garantisse sans restriction les droits humains. Instrumentation pour le renforcement du dialogue social, elle est une garantie supplémentaire pour le soutien du projet de laïcité qui assure à notre société son ouverture à la diversité.

Adopter la médiation professionnelle comme préalable à l’action judiciaire en matière civile, prud’homale et commerciale, c’est offrir l’opportunité d’un règlement de qualité pour le règlement des différends. Dans cette perspective, elle consiste dans une extension de la liberté de décision et par conséquent de la liberté contractuelle. Lorsque dans certaines situations, le conflit destructure la pensée, cette méthodologie de la médiation permet d’effectuer un travail de structuration ou de restructuration. Son intérêt est bien moins d’être un espace de liberté qu’un espace de libération de la dynamique d’affrontement, avec les contentieux, litiges et conflits.

En raison de son apport dans la progression de la posture de liberté pour chacun, la médiation doit être séparée des systèmes d’autorité pour pouvoir être pratiquée en toute indépendance, voire en toute impartialité et neutralité. Cette étape est aussi importante que la loi de 1905 instituant la séparation des religions et de l’Etat.

Manifeste médiation

Elevée au niveau d’une science de la relation, la médiation professionnelle a pour champ d’étude les stratégies et interactions en communication. Cette discipline, dispensée par l’école professionnelle de la médiation et de la négociation, établit la corrélation entre la qualité relationnelle et la résolution des conflits. Elle est différenciée des méthodes de « gestion » des différends. Elle implique un changement de paradigme, notamment en invalidant l’idée reçue que les comportements d’affrontement seraient l’expression d’un libre choix tandis qu’ils sont dus à l’ignorance de savoir comment faire autrement. Elle est élaborée sur les invariants des conflits et met en évidence que la médiation professionnelle est différenciée de la morale, du droit et de la psychologie.

Telle qu’elle est définie en tant que nouvelle discipline professionnelle, cette médiation consiste dans une recherche d’épanouissement de l’autonomie combinée à la responsabilité. Elle promeut un meilleur exercice de la liberté individuelle. Elle fait grandir en chacun la relation de conscience relative au sens de la vie et accompagne les personnes vers la libre décision. Elle favorise la découverte ou la réappropriation des fondamentaux de la confiance et de l’altérité naturelle qui fondent le ciment social. Elle est pratiquée par des professionnels, exclusivement membres de la Chambre Professionnelle de la Médiation et de la Négociation, en mesure d’assurer une autodiscipline pleine et entière, avec un code d’éthique et de déontologie.

D’un point de vue général, la médiation, dans toutes ses conceptions et pratiques, a tout lieu d’être enseignée à l’école, dès les premières classes. Elle répond au besoin de mieux comprendre les modes de fonctionnement avec les organisations et les personnes et de savoir comment faire lorsqu’on se trouve dans une impasse relationnelle. Elle peut permettre très tôt de changer le mode d’approche des autres encore trop basé sur la méfiance et l’adversité qui justifient les rapports de force. Elle fait grandir les comportements de solidarité qui garantissent la sécurité dans notre organisation sociale.

Pour lutter contre l’ignorance, en 1793, la Convention invente l’instruction obligatoire ; en 2013, la Chambre Professionnelle de la Médiation et de la Négociation propose, qu’en sus de son enseignement généralisé, la médiation soit un préalable obligatoire à toutes les procédures civiles.

Tous les commentaires

22/05/2013, 14:00 | Par partie

"Adopter la médiation professionnelle comme préalable à l’action judiciaire en matière civile, prud’homale..."

PROCESSUS DE MÉDIATION ET PROCEDURE PRUDH’HOMALE : ETAT DES LIEUX

Envers du décor d'un système qui fait en sorte que la souffrance au travail a encore de beaux jours devant elle!!!

Avocats : champions dans la procédure prud’homale et liants dans le processus de médiation

Bien que les 10% de conciliations prud’homales représentent peu au regard de la première mission du juge : concilier les parties, c’est déjà beaucoup, compte tenu de l’objectif de ceux qui attaquent aux prud’hommes, avec la ferme intention de ne pas pactiser avec leur employeur. Qui, pour toute réponse, brille en général par son absence en conciliation en se faisant le plus souvent représenter par son champion : l’avocat. Une déclaration de guerre ouverte pour se retrouver en dehors du cadre amiable.

En audience, dans l’arène, en public et avec plus de spectateurs. Résultat : les 90 % restants lors de la conciliation prud’homale aboutissent à un match nul : accord sur le désaccord.

Source: Pour ceux qui sont encore en instance prud’hommale je conseille vivement de lire cet article et celui-ci

Newsletter