Mer.
01
Oct

MEDIAPART

Connexion utilisateur

Bonne année Geneviève !

Tout est bien qui finit bien. Le feuilleton médiatique des deux « lycéennes fugueuses » à Notre-Dame-des-Landes se dénoue comme un film hollywoodien puisque, après Camille, c'est maintenant Geneviève qui « retourne chez sa maman ». Elles se sont rendues à la raison. Et pourtant...

 

Geneviève, « l'ado fugueuse », floutée dans le Parisien du 1er janvier (LP/Sebastien Salon-Goumis)Geneviève, « l'ado fugueuse », floutée dans le Parisien du 1er janvier (LP/Sebastien Salon-Goumis)

 

À son retour, Geneviève devrait être examinée comme Camille avant elle par un pédopsychiatre, a indiqué le procureur, selon leparisien.fr. On reste perplexe, surtout quand on écoute — comme sans doute le pédopsychiatre devra l'entendre — ce que dit Genevève :

« Je veux vivre dehors, faire des rencontres inattendues, être libre de mes mouvements », expliquait-elle mardi à l'un de nos journalistes, qui l'avait retrouvé du côté de Notre-Dame-des-Landes, aux côtés des opposants au futur aéroport du Grand-Ouest. Elle demandait alors à sa famille « de respecter (son) choix». « Je vais bien et je suis heureuse » et « surtout, je suis en accord avec moi-même », ajoutait alors la jeune fille qui se définit « comme une anarchiste ». « Ici, on vit en communauté, et ça me plaît. Ensuite, je me reconnais dans le combat des anti-aéroport, un projet qui menace la nature sans être nécessaire. On défend une cause juste », poursuivait-elle. (leparisien.fr)

Geneviève, 16 ans, anarchisteGeneviève, 16 ans, anarchiste

 

De tout ce que Geneviève revendique, « anarchiste » est ce qui trouble, choque, révulse le plus les médias. Est-ce moins respectable que d'être socialiste, umpiste, frontiste ?... Selon lefigaro.fr, « la police est sur une piste ».

L'aventure des deux jeunes filles à Notre-Dame-des-Landes a sa place dans la rubrique « Politique » pas dans les « Faits divers » et les chiens de garde ne sont pas dupes de leur imposture éditoriale. Elle est symptômatique d'une jeunesse qui ne reconnaît pas des représentants obsolètes qui mènent au néant, qui répond par ses actes à l'appel d'un ancien Résistant de 96 ans qui les incite à s'indigner, et qui se bat pour un monde meilleur.

C'est grave docteur ?

Bonne année Geneviève.

 

 

 

 

Tous les commentaires

03/01/2013, 01:26 | Par Jean-Claude POTTIER en réponse au commentaire de Patrig K le 03/01/2013 à 01:06

Pardon, monsieur le curé, mais vous n'êtes pas en chaire, là. Remettez-vous...

03/01/2013, 12:17 | Par Patrig K en réponse au commentaire de Jean-Claude POTTIER le 03/01/2013 à 01:26

Ce n'est pas un prèche, c'est un constat ... !

Jean Claude ... As tu entendu dire que les prètre ouvrier, ont tous fait autant que les bolchéviks de la CGT énergie, de la théorie de libération, des Cisterciens du moyen age qui ont fait la première révolution agraire en centre bretagne, au limousin et ailleurs ...

Ramasse ta hargne anti métaphysique et plutot que de rester camper sur ton anti cléricalisme clanique , ...

sais tu  au moins ce que sont les esséniens ! Des révolutionnaires mystiques qui ont vécus de -80 à + 30 de notre ére JC ...

T'es aussi dogmatique que ceux que tu condamne, et si la goche est en pillou, c'est par cette hystérie à penser que 2500 ans de monothéisme, peuvent etre remplacés par un Stalinien de service

03/01/2013, 15:06 | Par pinso6091 en réponse au commentaire de Patrig K le 03/01/2013 à 12:17

@patrig k et Jean-Claude Pottier   Les esprits libres sont anti-cléricaux (séparation des églises et de l'Etat ) . Pour le mal qu'ont fait les fameux "prêtres ouvriers" lire l'excellent livre 'Cléricalisme moderne et monde ouvrier " . M Prévotel . Vive les laïcards car nous ne sommes pas dans une République laïque .L'esprit laïc est venu par réaction à l'intolérance des religions . Les curés , dans les écoles privées , souhaitaient que les enfants restent dans l'ignorance ; Pourquoi ? la doctrine sociale de l'église est "tu obéiras à ton maitre " . Union sacrée des religions pour sauver le capitalisme en crise  ! Quand vous savez que le Vatican ne reconnait même pas la déclaration des droits de l'Homme et du citoyen . mais il est vrai que ce n'est pas un Etat et que nous n'avons pas à recevoir le pape comme un chef d'état !

"...2500 ans de monothéisme, peuvent etre remplacés par un Stalinien de service"...  heureusement qu'on a Benoit 16 !  RigolantRigolant

03/01/2013, 17:09 | Par Patrig K en réponse au commentaire de pinso6091 le 03/01/2013 à 15:06

heureusement qu'on a Benoit 16 !  RigolantRigolant

heureusement, que t'as des sourire préfabriqués, pour atténuer

laicards saucisson pinard , à la soral ,

03/01/2013, 19:04 | Par pinso6091 en réponse au commentaire de Patrig K le 03/01/2013 à 17:09

Le tutoiement , lorsqu'on ne connait pas la personne, peut être un signe de mépris .Cà dépend des circonstances ...

", pour atténuer,laicards saucisson pinard , à la soral ,.."   Je ne comprends pas ce que vous voulez dire . Merci de préciser .

03/01/2013, 19:42 | Par Patrig K en réponse au commentaire de pinso6091 le 03/01/2013 à 19:04

Les curés , dans les écoles privées , souhaitaient que les enfants restent dans l'ignorance ; Pourquoi ?

Parce que les hussards de la république étaient des saints ? Faut arrèter de fabuler ...Jules Ferry et le colonialisme ... 

L'écriture date de - 6000 ans av JC et environ, .... l'école pour tous en Europe, tout juste 1 siècle ... Et ces mm colons laics qui imposaient aux berbères:  " Nos ancètres les gaulois "

Vous me voyez désolé, d'avoir  osé ce tutoiement ....

03/01/2013, 20:25 | Par pinso6091 en réponse au commentaire de Patrig K le 03/01/2013 à 19:42

@patrig K  "...t ces mm colons laics qui imposaient aux berbères:  " Nos ancètres les gaulois " mais je suis d'accord avec vous sur ce point , si ce n'est qu'ils étaient colons non pas parce qu'ils étaient laïcs mais parce qu'ils étaient cons . En revanche je maintiens que l'école publique est la seule à être libre . Elle devrait avoir pour objectif d'instruire . Avouez , quand même, que la religion n'a jamais été un facteur de progrès et d'émancipation ?

pour le tutoiement ... j'ai oublié

03/01/2013, 21:47 | Par Patrig K en réponse au commentaire de pinso6091 le 03/01/2013 à 20:25

Avouez , quand même, que la religion n'a jamais été un facteur de progrès et d'émancipation ?

Je n'ai jamais dit le contraire ...

Mais, je dirais aussi, que l'école et ses programmes républicains, n'en sont pas moins basés sur la révérence à la hiérarchie, et pour une sélection élitiste, la spécificité française, dont la cime est ENA , Science Po, HEC etc etc ...

Ceci étant, une remarque en constat (souvent il m'arrive d'en faire en commentaire, interprété souvent comme opinion) ..en Bretagne, le niveau scolaire est relativement "sup" , à la moyenne nationale, qui serait lié selon certains avis, à l'émulation privé/public. D'ailleurs la question de l'école publique ne se pose pas que de ce point de vue privée ou non, mais qu'elle aurait bien besoin d'un essorage au niveau des éternels accadémismes, de l'administration centrale. La maladie de ce pays, le centralisme jacobin, la transmutation du Colbertisme de l'ancien régime, de ce coté, rien n'a vraiment changé  ..

Pour les colons en Afrique du nord, il ne faut perdre de vue, que ceux que l'on a appeler les "pieds noirs" par la suite , étaient dans les premières années , vers 1830 à plus, des repris de justice, des bandits, des gueux pour certains, expédiés aux colonies pour y faire le nombre .. Donc, ce n'est pas si simple que cela.( dans leur baluchon, une paire de botte noir, d'ou serait issu ce qualificatif "pied noir")

 

Sans développé plus que cela, la colonisation, avec le recul, pour nous autres , il nous est facile d'en retirer les constats en dégats, mais l'important c'est de ne pas perdre d'esprit de remettre tout cela dans le contexte.

Par contre le fait est, que le néo colonialisme qui perdure de nos jour, beaucoup de syndicalistes du secteur nucléaire particulièrement, la CGT énergie , ignorent parfaitement ces faits d'aujourd'hui ! Et c'est un scandale de leur part , des syndicaliste de gauche, qui ne se pose pas la question de ce pillage uranium dans les conditions lamentables , tout ça basé sur des accords secrets de De Gaulle ... Pour une soit disante libération et prorection militaire qui perdure.(1961 Niger-Bénin-Sénégal)

Centre Afrique et Uramin ...

04/01/2013, 09:55 | Par pinso6091 en réponse au commentaire de Patrig K le 03/01/2013 à 21:47

@patrig K  Il est facile pour l'école privée de faire mieux en triant ses élèves , en demandant aux élèves en difficulté de se présenter en candidats libres aux examens, en mettant dehors sans conseil de discipline ceux qui gênent et sans leur dire pourquoi mais avec beaucoup de "diplomatie" leur montrer la porte ! c'est une concurrence déloyale . Mais l'école privée a le droit d'exister avec des fonds privés , voilà ! ... je peux même me battre pour qu'elle existe, mais à cette condition ! Rigolant.. encore un sourire à la Soral comme vous dites ! ..mais n'ayez crainte, comme quoi c'est facile de ne pas se comprendre .

04/01/2013, 10:37 | Par Patrig K en réponse au commentaire de pinso6091 le 04/01/2013 à 09:55

qui serait lié selon certains avis, à l'émulation privé/public.

Voilà ce qui est écrit sur mon post.

C'est ce que disent certains, donc c'est un constat, pas une opinion. Je loge dans une commune dans le Léon, à Plouvorn, pays du cochon, et il n'existe pas d'école publique. Par ailleurs, à ma connaissance, les profs sont rémunérés par la collectivité, les frais de fonctionnement eux sont en principe de droit privé , ce qui est le plus souvent subventionné.

Ce n'est pas le seul domaine, combien de clinique, de centre hospitalier locaux de droits privés sont ainsi subventionnés par des fonds publics

Pour ce qui est du tri des élèves, c'est un fait , pendant deux ans j'ai du par obligation y mettre mon fils ( que j'avais en garde paternelle) , dans une école privée, pour des raisons de déménagements express, il n'y avait pas d'autre solution, donc une fois encore ce n'est pas aussi simple

Rigolant.. encore un sourire à la Soral.....   laicard saucisson pinard ! justement le danger de cette récupération est à prendre au sérieux,

 

04/01/2013, 12:22 | Par pinso6091 en réponse au commentaire de Patrig K le 04/01/2013 à 10:37

@patrig k  A Ars , dans le département de l'Ain , village du "fameux "curé d'Ars, pendant des années les parents ont dû se battre pour avoir une école publique . Ce n'est que tout récemment qu'une école maternelle publique a ouvert . En France aujourd'hui c'est plus le lobby catho qui pose problème que la religion musulmane . Mais certains , sous le couvert de la laïcité, mettent en avant le danger de l'islam en France,  qui ne leur sert que de prétexte pour vider le fiel du racisme (voir Riposte laïque tout simplement) . Et des gens intelligents se sont laissés avoir !

04/01/2013, 17:53 | Par WataYaga en réponse au commentaire de pinso6091 le 04/01/2013 à 12:22

L'islam servirait-il de voile à l'avancée de l'intégrisme catho ? Surpris C'est toujours ce même principe de pointer l'autre du doigt pour commettre ses petits forfaits en douce...C'est malin ! Langue tirée

04/01/2013, 19:57 | Par pinso6091 en réponse au commentaire de WataYaga le 04/01/2013 à 17:53

@Watayaga   Vous avez tout compris ! Bien sûr les cathos ont intérêts à ce que l'etat donne aux religions autres que le catholicisme car eux peuvent alors se permettre de demander d'en avoir autant ! Cette technique est décrite dans l'excellent billet de JC Not dead  sur ce site pour le sujet " Frigide Barjot "

03/01/2013, 12:39 | Par vieille dame en réponse au commentaire de Patrig K le 03/01/2013 à 01:06

je n'aime pas beaucoup votre mot composé, et c'est un euphémisme de ma part !!!!

03/01/2013, 14:57 | Par Patrig K en réponse au commentaire de vieille dame le 03/01/2013 à 12:39

De quel mot composé parlez vous , chère dame ?

 Je ne suis pas plus adorateur des christo dogmatique, que ceux qui considèrent que la métaphysique n'a pas de place dans nos sociétés

 

 

03/01/2013, 18:47 | Par WataYaga en réponse au commentaire de Patrig K le 03/01/2013 à 14:57

La métaphysique implique-t-elle forcément l'idée de religion ? Et parmi celles-ci de monothéisme ? Et parmi les monothéisme celle de christianisme ?

Quand on a les réponse pourquoi continuer à s'interroger sur les causes premières, l'existence des anges et leur sexe ? Et quand on prétend détenir La Vérité quelle qu'elle soit ne se sent-on pas légitime pour l'imposer à ceux qui sont dans l'ignorance ? Et comment appelle-t-on celui qui impose sa Vérité (en dehors d'un enseignant qui n'est qu'un plagiaire de méthode...) ?

Je suis une laïcarde mais je n'aime pas le saucisson, bois très peu de pinard et le nationalisme me donne des boutons, peut-être y a-t-il une d'autres cases dans vos catégorisations ?

03/01/2013, 19:24 | Par Patrig K en réponse au commentaire de WataYaga le 03/01/2013 à 18:47

La métaphysique implique-t-elle forcément l'idée de religion ?

Forcément non, et tout dépend du sens que l'on veut bien donné au terme religion .. qui n'a jamais fait concensus depuis toujours

l'existence des anges et leur sexe ?

Je n'ai rien évoqué de tel, c'est extrapolation

Et quand on prétend détenir La Vérité

Ou est ce j'ai écrit détenir une vérité, je suis socratien camusien ... la critique permanente , plus particulièrement dans mon camp

laïcarde

Pourquoi, y rajouter un suffixe, au mot laique ... il se suffit à lui meme, ou alors est ce à dire, que dans ce principe laicard, les religions serait à bannir ? Pour ma part je suis athée anti dogmatique ...

dans vos catégorisations ?

De quelles catégorisations faites vous allusion ? Car, si vous reprenez le fil de mon premier commentaire , je n'ai rien  écrit d'autre, que la pensée anarchiste, valait tout autant en légitimité que la christo-judéo-consumériste etc ... et que c'est le sieur JCP, qui m'a catégorié de CURE , faut pas inverser les choses ...

En ce qui concerne mes propos sur les esséniens, l'histoire de ces clans, est très intéressante à connaitre, des faits avérés par des recherches archéologiques, et remis dans le contexte de cette période , font que leur démarche est à rapprocher d'une certaine contestation et révolte contre les pouvoirs dominants de l'époque, sans que les preuves  soient pourtant absolues ...

 monothéisme

Le monothéisme, a aussi engendrer l'idolatrie de certains de la gauche, les orateurs zélés , le père sauveur du peuple, c'est la meme démarche intellectuelle, ou plus souvent issu du mimétisme anthropologique ...

 


03/01/2013, 22:34 | Par WataYaga en réponse au commentaire de Patrig K le 03/01/2013 à 19:24

N'est-ce pas vous qui avez écrit ceci : " heureusement, que t'as des sourire préfabriqués, pour atténuer laicards saucisson pinard , à la soral ,"

Pour les Esséniens, vous avez effleure un sujet d'actualité : la réactivation cyclique de cette tarte ç la crème qu'est "la fin du monde" ! Dans mon jeune temps, j'ai lu des évangiles apocryphes et deux éléments m'en sont restés en mémoire : la fin du monde était annoncée dans les 50 années à venir, donc il était conseillé aux chrétiens de ne pas procréer (le seul moyen efficace à l'époque étant l'abstinence, cela pourrait expliquer certaines choses...) mais surtout cette réponse du christ à une femme qui lui demandait quand existerait le paradis sur terre : "quand les enfants ne viendraient plus du ventre des femmes". Parole incompréhensible à l'époque mais qui n'est plus si insensée maintenant qu'on nous parle de congeler ovules et spermatozoïde pour que nous puissions profiter de notre jeunesse (enfin, plus moi !) sans avoir un marmot braillard dans les pattes et d'utérus artificiels qui mettraient hommes et femmes dur un pied d'égalité... Wouahou ! J'en ai rêvé, les technocrates l'ont fait !

C'est un paradis qui pour moi ressemble pas mal à l'enfer (beaucoup d'appelés et peu d'élus = beaucoup d'esclaves fabriqués et conditionnés en batterie à la chaîne et peu de surhumains génétiquement modifiés et techniquement améliorés). En fait tout l'idéal de notre société est contenu dans la bible, les évangiles et les mythologies grecque, germaniques et hindous....Ce sont comme des plans de route, il suffit de suivre les procréations de sarah et de marie et quelques autres petits cailloux. Je ne pense aucunement que c'était prémédité mais plutôt que les scientifiques adorent s'inspirer des livres de science-fiction et comme nous avons tou/tes été imbibés de textes religieux et de mythologie...

03/01/2013, 23:23 | Par Patrig K en réponse au commentaire de WataYaga le 03/01/2013 à 22:34

laicards saucisson pinard , à la soral .... ce n'est plus la mm ligne ... il y manque le point

 

Pour les ésséniens, bien sur, je ne voulais pas couper l'herbre de notre historien JYPLG ... ;0)

d'utérus artificiels qui mettraient hommes et femmes dur un pied d'égalité... Wouahou ! J'en ai rêvé, les technocrates l'ont fait !

C'est "Le Meilleur des Mondes"

Pour ma part, je pense que notre origine animale, est encore présente dans nos profonds inconscients, les hominidés qui ont été pendant plus d'un million d'années, organisés en clans avec la hiérarchie du chef, male pour nous autres, femelles pour les bonobos ... Et cette structure conceptuelle est toujours en place , c'est les memes artifices et relations sociales qui font changer les chefs . Dans des groupes de 50 à 100 individus, l'ensemble à bien notion de qui est le mieux à etre le capitaine, mais dans des groupes de 65 millions d'individus, ce concept d'organisation n'est plus pertinent à mon sens.L'homme ou la femme providentielle

Ce qu'avait compris surement les théologiens antiques à force de régimes politiques , et ainsi à terme , le dieu monothéiste a  servit la cause des dynasties , puisqu'il était de plus en plus difficile de l'appliquer à ces échelles, la création métaphysique d'un créateur et chef suprème, l'éternel était une aubaine , et les divinités paennes transmutées en saints, anges ou démons ...

Les égyptiens sont les premiers à l'avoir testé, ce bien avant les légendes liées du premier testament.


03/01/2013, 10:36 | Par Polovergnat en réponse au commentaire de vieuxschnock le 03/01/2013 à 09:34

et à partir de quand et quoi est-on considéré comme un vieux con, selon vous ?

03/01/2013, 12:00 | Par miha en réponse au commentaire de Polovergnat le 03/01/2013 à 10:36

03/01/2013, 13:48 | Par kerlouar en réponse au commentaire de Polovergnat le 03/01/2013 à 10:36

Heu ! A partir d'un certain âge, (j'en ai 57 depuis décembre), je pense qu'on est toujours le vieux con, ou la vieille conne de quelqu'un. Et on s'en fout. Relativisons !

Pour ce qui est de Geneviève, et de Camille, (la bien-nommée sur la ZAD), bravo ! Je n'aurais jamais osé en faire autant à votre âge. D'aiileurs mon orientation politique n'était pas encore formée. En ce qui concerne le recadrage, (police; pédopsy ), ça existe depuis des millénaires avec d'autres garants du "marcher dans les clous". Au moins depuis le néolithique, hélas. Animaux grégaires que nous sommes. Si l'on fait un pas à côté, on sort du clan. Si l'on est adulte, on se retrouve de l'autre côté de la barrière, c'est-à-dire dans le clan ennemi. Aujourd'hui, à la place d'adulte, écrivons majeurE. Si l'on est mineurE, le clan fait ce qu'il sait faire, essayer de récupérer le-la rejeton-ne. Comme le dit Frédéric Lenoir, (La Guérison du Monde - Ed. Fayard), les schémas de pensée du groupe n'ont pas évolué depuis le néolithique. C'est bien pour cela que sur la ZAD, les flics restent flics, quoi qu'ils pensent et quoi qu'ils puissent ressentir.

Que cette nouvelle année vous soit douce et belle.
Claire (une Camille)

03/01/2013, 19:53 | Par crabetambour en réponse au commentaire de kerlouar le 03/01/2013 à 13:48

En effet, ce qui est surprenant c est que la pluspart des commentaires me rappellent des prises de positions pré soixanthuitarde. Quand ce n est pas de la derision c'est de la condescendance, j ai 59 ans et si les memes condescendants se prenaient des pavés sur la gueule au pintemps, je dirait " Bien fait"

03/01/2013, 23:43 | Par kerlouar en réponse au commentaire de crabetambour le 03/01/2013 à 19:53

Outch ! (les pavés, ça fait mal !). La condescendance et la dérision, ce sont les deux faces d'une même pièce. Je n'irai pas jusque là, mais je peux me tromper. Peut-être simplement un grand sentiment fatigué que  rien ne peut changer, à force d'avoir vu des gens retourner leurs vestes, quand le besoin de confort, (genre Cohn-Bendit), se fait plus pressant avec l'âge. C'est peut-être ce qu'expriment certains de ces commentaires, mais qui suis-je pour interpréter à la place de celleux qui les ont écrits ?

03/01/2013, 18:34 | Par Gérard Decoupigny en réponse au commentaire de Polovergnat le 03/01/2013 à 10:36

A 70 ans, je me dis: ah! Si je pouvais être un jeune con

04/01/2013, 11:36 | Par vieuxschnock en réponse au commentaire de Polovergnat le 03/01/2013 à 10:36

En réalité, ce n'est pas un problème d'âge.

C'est quand on a cessé de rêver à un monde meilleur. Ça concerne pas mal de gens, finalement...

 

03/01/2013, 11:20 | Par Andrée Hélène en réponse au commentaire de vieuxschnock le 03/01/2013 à 09:34

On est vieux con quand on n'a pas d'humour!

04/01/2013, 11:50 | Par vieuxschnock en réponse au commentaire de Andrée Hélène le 03/01/2013 à 11:20

Aussi, oui.

03/01/2013, 10:43 | Par monique arcaix en réponse au commentaire de Jean-Claude POTTIER le 03/01/2013 à 01:06

@ J-C P

Un peu ancien combattant , comme réaction!?  On a tous évolué , bifurqué, changé de cap, renié nos convictions. Mais les actes de ce moment fragile qu'est l'adolescence sont souvent gravés profond. On ne peut pas être vieux avant de commencer à être.

03/01/2013, 11:53 | Par Patrig K en réponse au commentaire de Jean-Claude POTTIER le 03/01/2013 à 01:06

T'es qui toi, pour JUGER !

Heureusement JCP , vat nous guider vers le paradis ...

03/01/2013, 12:10 | Par pido en réponse au commentaire de Patrig K le 03/01/2013 à 11:53

Faut pas abuser du vat 69! A votre age!

Certains sont néanmoins restés libertaires toute leur vie, qui ont fait à leur tour de petits libertaires qui, eux, en age d'en faire d'autres, décident que, non, après tout, ça vaut plus le coup, à quoi bon faire des marmots dans un monde si pourri, qui de toute façon, n'a pas de futur

Je respecte leur choix, autant j'aurais aimé lire Bakounine ou Marx à mes petits enfants. Amen.

03/01/2013, 15:04 | Par Patrig K en réponse au commentaire de pido le 03/01/2013 à 12:10

à quoi bon faire des marmots dans un monde si pourri,

c'est à peu de chose près, ce que pensait ces obédiences esséniennes au début de l'ére , ou plutot des embryonnaires chrétiens, la fin du monde qu'ils attendaient, un monde pourri et corrompu, leur conseillait d'arreter de procréer

comme quoi, la pensée humaine, si elle s'enrichie de dialectique, ne varie pas tant que cela, et il y a surement une raison à cela, le cerveau de sapiens, n'est pas plus efficace depuis 100 000 ans, seule, la mémoire inscrite donne cette illusion ...

Nos ancètres n'étaient pas ni plus ni moins en capacité cognitive, le cumul des savoirs mis sous scellés pendant des siècles par les inquisiteurs et les pouvoirs dynastiques à fait que de nos jours , les pyramides de commandements sont en place, mais de cette histoire humaine, nul ne peut faire table rase

cordialement

 

06/01/2013, 22:30 | Par christian delarue en réponse au commentaire de profil_inactif136497 le 03/01/2013 à 08:52

OSIS On aime Geneviève soit, moi aussi, mais pourquoi faut-il faire des comparaisons sexistes ? ou d'autres formes de mépris ?

Vous n'êtes jamais allez voir de star dans votre jeunesse? Quand bien même vous seriez passé à côté, pourquoi un élitisme aussi méprisant?

03/01/2013, 11:06 | Par Andrée Hélène en réponse au commentaire de winoc le 03/01/2013 à 08:57

Démonstration un peu raccourcie!

Et si Geneviève en avait assez des poncifs de l'Education Nationale et qu'elle se trouve un rèvepour Noël pour "taquiner" ses parents?

Ensuite elle rentre au bercail et au lycée en Haute-Loire pour avoir son bac ou son passage en classe supérieure!

Il y a des étudiants de bonne famille qui partent en Jamaique sur les traces de Bobby Marley, comme ça au printemps pour rentrer dans un moule en mai-juin .

L'adolescence a ses contradictions.

03/01/2013, 20:02 | Par crabetambour en réponse au commentaire de Andrée Hélène le 03/01/2013 à 11:06

Attention!... la condescendance pour l adolescence risque de finir avec un pavé dans la gueule...quand les "gosses" montrent la Lune il est important de ne pas regarder le doigt....

04/01/2013, 18:24 | Par Andrée Hélène en réponse au commentaire de crabetambour le 03/01/2013 à 20:02

J'ai enseigné pendant 42 ans à des ados et étudiants avec délice et suis extrêmement fière de voir mes "anciens" devenus acteurs dans "Kaboul Kitchen" metteurs en scène de pièces pleines de promesses, pédiatres, chercheurs...

J'ai aimé faire passer le bac en banlieue dure, et urbi et orbi.

Bien sûr, ces jeunes et moi, "nous eûmes nos orages" mais aucune palme, aucune médaille ne peut remplacer le"HI, do you remember...?" d'un grand trentenaire grisonnant ou le dépit  d'une "Rosalie" qui me rejoint dans le métro en disant "Je vous mate depuis un quart et vous ne me dites rien?"J'ai visité le monde avec  ces jeunes à qui j'apprenais les langues.  Donner une leçon à une "vieille" c---- encore très verte : ça c'est de la condescendance! Et ça me donne du ressort!

 J'attends le pavé qui m'achèvera. Je vous enverrai un faire-part... 

03/01/2013, 11:17 | Par Andrée Hélène en réponse au commentaire de Carole Engel le 03/01/2013 à 09:47

Il y avait beaucoup de Smart-phones et d'I- pads à Notre-Dame -des-Landes!!!

Sinon pas de pub et de souvenirs.

Beaucoup ont des yourtes en France qui servent de pub pour une banque ou  un village. (Voir Creuse)

Gräce à son originalité le propriétaire devient conseiller municipal de gauche de droite ou d'ailleurs!

Restons courtois et ouverts d'esprit : tous les Français gouvernant  ont été élus par une majorité d'électeurs qui souvent sont très peu au fait des choses. Donc des cons. 

 

03/01/2013, 13:56 | Par OLChantraine en réponse au commentaire de Andrée Hélène le 03/01/2013 à 11:17

Votre définition du "con" est donc: "être souvent très peu au fait des choses".

Pouvez-vous préciser? 

Un con bien informé devient-il moins con, ou plus con?

Sarko était très au fait (et au faîte) des "choses", et pourtant jugeait inutile la lecture de la Princesse de Clèves...

Un bon connaisseur des cours de la Bourse est bien au fait des choses qui l'intéresse, mais peut se révéler médiocre convive du point de vue de la conversation...

Copé est très au fait du fonctionnement de l'UMP dans les iles lointaines de la République mais a tiré naguère  de ces informations des conclusions sans brio...

04/01/2013, 19:00 | Par Andrée Hélène en réponse au commentaire de OLChantraine le 03/01/2013 à 13:56

Je n'emploie que rarement le mot con que je destine le plus souvent le plus souvent aux politiques genre Sarko ou Cahuzac.

Je cite ces 2 noms à dessein car je crois que les Français sont tenus en dehors des grandes histoires. Le but des gouvernants est de faire la pénombre sur quasiment tout. Sur l'Union Européenne en particulier, l'éducation nationale, le chômage et tutti quanti frutti.

Quand on est issu des classes "laborieuses", les gens restent incrédules devant certains faits relatés par la presse digne de foi. Nous n'avons pas de presse.

Pour moi Sarko ignorait quasi tout, alors il faisait lire aux profs volontaires et "moutonniers" la dernière lettre de G.Môquet. Son idée avait jailli de la Station de métro! 

J'aurais dû écrire : un con "qui n'est pas" et qui pense, peut jouer un rôle essentiel dans une démocratie. Ce qui est choquant, par exemple, c'est que l'on vote NON au référendum en 2005 et on ne dit mot du rafistolage  d'une assemblée godillot teinte rose en 2012.

Enfin comment voulez-vous prendre plaisir à converser avcc un connaisseur de la Bourse dont le cerveau part en vrille de pourcentages et de chiffres (il y a des exceptions)?

Copé  ne fait pas partie de mes "connaissances" : son pain au chocolat pendant les vacances scolaires et le Ramadan le rattache d'emblée à la catégorie des CONS. Voir Brassens. Bcp à dire. Je fatigue ... Je reprendrai car le sujet est important.

05/01/2013, 10:06 | Par Andrée Hélène en réponse au commentaire de Carole Engel le 03/01/2013 à 09:47

Oui mais on est en France chez les "BoBos"8

Hier une jeune Pakistanaise de 15 ans, Malala, blessée dangereusement au cerveau par les Talibans, a quitté un hôpital britannique pour retourner dans sa bourgade et inciter ses copines à aller en classe et à apprendre.

Cette lutte pour l'émancipation des filles et petites filles , c'était là son seul crime aux yeux d'hommes fanatiques! 

Cette jeune a plus qu'une conscience "citoyenne" : elle fait preuve de courage héroique ininteressé. Elle méritait le prix NOBEL en urgence en 2012

Moi, lycéenne d'antan j'aurais pu fuguer mais loin de toute pub. L'anonymat c'est la liberté. Voir R. Gary

03/01/2013, 13:59 | Par OLChantraine en réponse au commentaire de NICOLE PETIT le 03/01/2013 à 09:49

Je ne vois pas pourquoi on ne créerait pas une "Barbie qui défend sa cabane et une zone humide contre l'Ayraultport".

03/01/2013, 11:31 | Par Andrée Hélène en réponse au commentaire de Andelle le 03/01/2013 à 09:49

Laissons Guy Môquet en paix! Lui et son père sont morts et ils savaient ce qui les attendait. A 17 ans en ces temps-là on grandissait vite car on se retrouvait seul vite. Les 2 jeunes filles "ont bien fait" de fuguer si cela a été utile pour leur psyche mais affronter des policiers dans les champs n'a rien de commun avec le face- à- face d'un peloton d'éxécution.

Il ne faut pas ignorer les circonstances historiques!

Comme Deuneuve qui confond 1789 et 1793! Même remarque pour ces patrons qui comparent Hollande à Robespierre!

04/01/2013, 21:37 | Par Myrelingues en réponse au commentaire de Andelle le 03/01/2013 à 09:49

Clin d'œiltrés marrante votre première phrase !

La dernière aussi ! J'ai trouvé cette jeune fille "lumineuse" !

C'est réjouissant ... (sauf pour les parents qui se sont fait un sang d'encre, c'est certain !)

03/01/2013, 09:49 | Par Dilou

 

Merci pour ce billet. De tout coeur avec ces 2 fugueuses.

CordialementCool

 

03/01/2013, 10:28 | Par louis rougnon glasson

 

Une bouffée d'air frais, mais il faut aussi comprendre l'inquiétude des parents

03/01/2013, 10:34 | Par monique arcaix en réponse au commentaire de louis rougnon glasson le 03/01/2013 à 10:28

@LRG

Elle leur a dit que tout allait bien !  Les parents ont davantage de soucis à se faire de ce que cette société réserve à leurs enfants.

03/01/2013, 18:58 | Par WataYaga en réponse au commentaire de monique arcaix le 03/01/2013 à 10:34

Certes, mais des parents qui réagiraient autrement se verraient illico retirer leurs enfants.... Qui a le choix dans cette société ? Ceux qui croient l'avoir parce qu'ils vont toujours dans le sens convenu ?

03/01/2013, 10:31 | Par monique arcaix

Elle va bien et demande qu'on la respecte , elle ,sa liberté ,ses désirs, ses opinions. Elle est vivante( au sens elle n'est pas que en vie ). Il faut faire confiance aux jeunes; c'est l'avenir.

03/01/2013, 10:37 | Par Polovergnat en réponse au commentaire de monique arcaix le 03/01/2013 à 10:31

Attention au clichés : réponse d'autant plus facile à faire quand on n'est pas en charge de jeunes et que l'on n'est pas concerné. Ce qui n'enlève rien aux convictions personnelles des intéréssées.

03/01/2013, 10:51 | Par monique arcaix en réponse au commentaire de Polovergnat le 03/01/2013 à 10:37

@POLOVERGNAT

Que les parents se soient inquiétés, je le comprends tout à fait. J'ai encore à la maison un fils de 18 ans et nous avons son père et moi tendance à trop oublier qu'il est un jeune adulte qui doit faire son propre chemin. Cette fugue aurait été moins médiatique et moins problématique si elle avait été moins politique.

04/01/2013, 19:05 | Par Andrée Hélène en réponse au commentaire de monique arcaix le 03/01/2013 à 10:51

Bien senti! la médiatisation des 2 fugueuses en a fait des "vedettes" et je suis certaine qu'il devait bien y avoir d'autres fugueurs anonymes.

03/01/2013, 10:55 | Par roycoco

Messieurs les beaux penseurs et vous Monsieur Anselme ,je vous souhaite une bonne année et que votre fille de 16 ans se fasse un jour la belle pour voir si vous serez toujours aussi fringants!!

03/01/2013, 20:23 | Par crabetambour en réponse au commentaire de Jean-Pierre Anselme le 03/01/2013 à 11:33

Oui si les parents sont assez cons  et condescendants, il y a des chances qu'a seize ans la fille fasse une fugue.. la mienne a 30 ans pharmacienne, et n a jamais pensé a fuger.  a suivre son pere et sa mere en Papouasie... oui ca la branche.....Bonne année Roycoco

03/01/2013, 21:05 | Par roycoco en réponse au commentaire de Jean-Pierre Anselme le 03/01/2013 à 11:33

OH ,j'adooore,j'adoooooooore, si je parle de fugue de votre fille c'est de la malveillance;la fugue de celles des autres ,tout va bien!! faut respecter!!!!

il y a tout plein de choses comme ça qui sont trés bien............chez les autres.

03/01/2013, 23:14 | Par Jean-Pierre Anselme en réponse au commentaire de roycoco le 03/01/2013 à 21:05

Sans doute que le mot « malveillance » n'était pas le bon, « aveuglement » me semble plus approprié et il n'est pire aveugle que celui qui ne veut pas voir.

Mon billet ne porte pas de jugement en soi sur la fugue de Geneviève, il dénonce les hypocrites qui instrumentalisent l'émotion légitime qu'elle suscite pour tenter d'éclipser et délégitimer ce qu'ils ne supportent pas : une adolescente peut avoir des idées et un engagement politiques. Ce qu'ils supportent d'autant moins qu'ils réprouvent les idées de Geneviève sans oser vraiment le dire tout haut. En cela, ils sont donc doublement hypocrites. Geneviève est un bon exemple pour les autres jeunes parce qu'elle est une citoyenne dotée d'une conscience critique et c'est bien pour cela qu'elle est un très mauvais exemple pour les sycophantes.

Enfin, puisque vous insistez, si ma fille faisait une fugue je serais très mal, comme tous les parents. Mais aussi, et je sais de quoi je parle, je me poserais des questions et essaierai de me remettre en cause et de la comprendre... Et si j'apprenais ensuite que la fugue de ma fille l'a conduit à rejoindre Notre-Dame-des-Landes, je serais rassuré et fier d'elle. Le reste, si vous le permettez, serait entre elle et moi.

05/01/2013, 12:12 | Par roycoco en réponse au commentaire de Jean-Pierre Anselme le 03/01/2013 à 23:14

1° une interwiew nous renseignerait sur le degré de conscience politico-philosphique de Geneviéve.

2° Se dire fier d'une éventuelle fugue de sa fille pour quelque raison que ce soit, tient , ( POUR MOI ) ,de la philosophie du marchand de bière : "n'importe quoi pouvu que ça fasse de la mousse".Marchand qui a pour ami un philosophe carillonneur qui dit : "si on  réveille quelqu'un avec une sonnerie, ce n'est pas en sonnant plus fort qu'on va le r'endormir.

Ceci dit, je cesse de Paule niquer ,car elle est partie .Un ami me dit qu'elle est partie "comme en quarante "( je cherche le rapport);mais comme c'est un sycophante aveuglé par la malveillance je vais passer outre.

03/01/2013, 11:31 | Par Hors Ligne

Elle avait donc bien réfléchi avant de quitter le nid prématurément.

Les tenants et aboutissants ne sortaient pas de la presse, elles ont du chercher l'information par elle même avant de faire le voyage de l'engagement.

Anarchiste est un gros mot defigurer par les médias.

03/01/2013, 12:10 | Par 6k

ATTENTION: "FamilyLife" revient.

04/01/2013, 08:30 | Par crabetambour en réponse au commentaire de 6k le 03/01/2013 à 12:10

En effet document unique a recommander, je l'ai vu il y a 40 ans, et jamais je n'aurais pensé que la societé puisse faire tant marche arriere...

03/01/2013, 12:21 | Par Thierry PELTIER

Bonne fête aussi à Geneviève. Nous sommes en effet le 3 janvier : fête de la Sainte Geneviève.

Il y a quelque chose qui fait vraiment mal dans toute cette histoire : deux jeunes filles désirent vivre leur liberté en se joignant à ceux qui luttent contre un projet de société. Et les adultes n'ont qu'un but : les ramener à la maison, c'est à dire les ramener dans ce que les opposants de Notre-dame-des-landes combattent de toutes leurs forces... Triste histoire...

03/01/2013, 12:52 | Par Jean-Claude POTTIER

Les JT bien pensants ont de beaux jours devant eux...

03/01/2013, 13:11 | Par Lepeuple 74

Si ou puisque,

Elle avait donc bien réfléchi avant de quitter le nid prématurément. (par SIC)

la révolte est l'expression,d'un esprit sain. (Par Winoc 3/3) : pas moi qui dira le contraire)

... Tout est bien qui finit bien. (JPAnselme)...


Histoire peu fréquente positive... Non loin des 18/20 ans citoyens volontaires, ...qui doivent être mieux entendus, surtout dans le con.texte (inter)national. Bonne année donc et fayotons en ajoutant Bonne Fête Geneviève et longue route...humaine.  

Bernard

03/01/2013, 14:02 | Par christian paultre

Je nous souhaite pour l'année nouvelle beaucoup de Juliettes

03/01/2013, 14:04 | Par Jean-Claude POTTIER

Cette gamine, c'est comme les révolutions colorées : quand la télé et les media s'en mêlent, je me méfie.

On nous dit ce qu'il faut inévitablement regarder et comment le regarder. Pendant ce temps, on s'efforce de ne pas montrer le reste. Et il y a des peuples qui se marreraient à regarder nos JT.

Tiens, les Palestiniens, par exemple. Ou les Libyens. Comment la gauche bobo voit l'engagement, euh..., politique? Ils se diraient : "Je comprends pourquoi les Français sont devenus un peuple passif devant les guerres qui embrasent le Moyen-Orient. Ils se passionnent pour une enfant qui fugue du côté d'une manif".

Bon, on a des excuses, on a fait 68, lancé quelques pavés et on vote Hollande. Faudrait pas pousser non plus. Pas déconner! Une révolution? Pi quoi encore?

04/01/2013, 19:17 | Par Andrée Hélène en réponse au commentaire de Jean-Claude POTTIER le 03/01/2013 à 14:04

J'ajoute le nom de Malala à votre liste : la jeune Pakistanaise de 14 ou 15 ans que les Talibans on blessée gravement parce qu'elle incitait ses camarades filles à aller à l'école. Elle est en traitement en Angleterre depuis plusieurs mois!

Mais dans les médias de l' Héxagone cette jeune, peut-être handicapée à vie pour avoir défendu une cause vitale, n'a pas sa place. 

Le Pakistan n'est pas Notre-Dame-des-Landes ni même la rue Gay Lussac en 68

03/01/2013, 14:12 | Par OLChantraine

Le personnage de l'ado fugueuse était de pure propagande.

Méfions-nous d'y substituer une icône anarchiste, pour ensuite (comme déjà dans certains commentaires) lui reprocher de ne pas être l'incarnation sur laquelle nous nous projetons.

La question de l'expression politique des ados c'est d'abord la question politique que les ados posent eux-mêmes par leurs propos et par leurs actes.

Il est intéressant de noter qu'unanimement les commentateurs jugent "dangereuse" une équipée face à "l'ordre public" tel qu'il s'exprime à Notre-Dame des Landes.

Ceci dit elle courait moins de risque de viol là que si elle était une "sportive de haut niveau" embringuée dans les bordées de l'olympisme français...

Et moins de risque de lobotimisation que dans une JMJ papiste.

Dangereux, nos CRS? Vous ne me ferez pas croire cela! Nous sommes tous sûrs que leur premier souci est la protection des mineures! 

Découvrir la police du pouvoir socialiste, ce n'est pas de son âge! C'est trop dur! 

Après elle risque de ne plus croire au Père Noël!

 

 

03/01/2013, 14:36 | Par Jean-Claude POTTIER

Et puis nous avons tous nos années Rimbaud. Genre il a 2 trous rouges au côté droit. Nous ne sommes pas guéris du Che, jeune et beau, tué en Bolivie. Nos années bohême, gauchistes, Graeme Allwright, Dylan. Rembourrées rive gauche.

Le romantisme a flamboyé dans nos contrées. De Paris à Nohan.

Alors en ces temps de repli syndical, de recul, de régression, il nous faut une nouvelle vierge, qui tienne du message messianique, national, révolutionnaire. Et convoquées la très Vierge Marie, Jeanne d'Orléans, Louise Michel, histoire de prolonger nos mythes.

Là, c'est sympa, c'est sponsorisé TF1 et Fr 2. Même Pujadas y va de son écot. Et l'inconscient collectif projette tous ses héros, en vrac, sur une silhouette affublée d'un prénom. D'un vrai.

La vlà symbole. Presque Gavroche.

On est presque dans le sacré et on attend l'ivresse des grands soirs

03/01/2013, 16:11 | Par monique arcaix en réponse au commentaire de Jean-Claude POTTIER le 03/01/2013 à 14:36

@J-C P

Ne pensez-vous que vous en dites  un peu trop? Comme le dit le titre de Anselme ,on voulait lui souhaiter une bonne année et peut-être la remercier du courage qu'on (je) n'a(i) plus après toutes les baffes  reçues.

03/01/2013, 16:32 | Par Jean-Claude POTTIER en réponse au commentaire de monique arcaix le 03/01/2013 à 16:11

En faire trop?

Mince alors!

Qui en fait trop? Une lycéenne fugue et vlà le pays tout bouleversifié. On en arrive même à lui envoyer des voeux!

Et des jeunes aussi révoltés qu'elle se font contrôler par la police tous les jours sous le regard bienveillant de nos bobos de gauche qui idolâtrent un certain Manuel Valls ci-devant ministre dit socialiste mais qui raccompagne manu militari tous les étrangers indésirables. Même des gosses de l'âge de Geneviève des Bois landais mais bon qui sont bronzés et porteurs d'un accent pas gaulois pour un brin.

Et ça se passe dans nos aéroports pas bois landais du tout. Arrachés de nos écoles et expédiés violemment ailleurs. Loin. On veut pas de ça chez nous, comme chantait Pierre Perret.

Si j'en fais pas un peu trop? Sincèrement? Non, moi, c'est pas assez!!!

03/01/2013, 17:14 | Par monique arcaix en réponse au commentaire de Jean-Claude POTTIER le 03/01/2013 à 16:32

Je n'ai pas dit: Faire mais dire. Vos propos m'ont semblé exagérés car ils établissaient une relation déterministe entre ce que vous-nous avez-avons vécu par le passé ,avec les résultats que nous connaissons bien  et ce que cette jeune fille vit actuellement .C'est un peu raide ! Après les media, la télé, les explications de D Pujadas, il ne faut pas en attendre grand chose.

03/01/2013, 17:26 | Par Jean-Claude POTTIER en réponse au commentaire de monique arcaix le 03/01/2013 à 17:14

Non, ce qui me met grave en renaud, c'est cette couverture médiatique. L'expérience de la jeune fille est ce qu'elle est (et à la limite il eût mieux valu pour elle que tout restât personnel et privé), c'est cette intrusion-déballage télévisuel qui m'ulcère. Et après, tous ces accros à la téloche qui, vite, se jettent sur l'os à ronger.

Ce qui irrite, c'est que c'est la télé qui programme nos enthousiasmes et nos révoltes.

03/01/2013, 23:55 | Par kerlouar en réponse au commentaire de Jean-Claude POTTIER le 03/01/2013 à 17:26

Jean-Claude, je pense plutôt que la TV programme autre chose. Elle fait passer le message justement de la petite ado  fugueuse (et donc inconsciente),  qui va se jeter dans la gueule du grand méchant loup zadiste. Alors que Camille et Geneviève n'ont pas fugué, elles se sont senties libres de faire l'expérience de la lutte. Après tout, elles seules pourraient le dire. Mais ce ne sont ni les chiens de garde, ni les psychiatres qui leur permettront aujourd'hui de nous l'exprimer.

05/01/2013, 19:09 | Par ymig en réponse au commentaire de Jean-Claude POTTIER le 03/01/2013 à 17:26

Vous regardez trop la télé !

03/01/2013, 14:46 | Par emmanuel maistre

Merci Geneviève.

 

03/01/2013, 15:23 | Par Lepeuple 74

Oui, une histoire particulière, happée par de la presse qui ne manque pas pour ce genre de fait. Soit ! Tout est possible dans son avenir et il lui appartient, point/barre comme disait Rosa (laquelle ? vous pourrez demander.). Pour nous, les plus de 18, l'avancée humaine majoritaire  est en route, "ailleurs" pour un collectif solidaire et c'est ceci qu'il faudra savoir appréhender, à la Jaurès ? Oui ce ne serait pas mal...Reste à savoir s'en servir et le démontrer. A bientôt ! 

Bernard

nb : Merci Geneviève.(E; Maistre)

03/01/2013, 17:44 | Par Jean-Pierre Anselme

Pour en savoir plus, le blog du Collectif de lutte contre l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes :  http://lutteaeroportnddl.com/

04/01/2013, 23:38 | Par malto cortese en réponse au commentaire de Jean-Pierre Anselme le 03/01/2013 à 17:44

http://gaspardverdure.wordpress.com/2012/12/31/festi-zad-autant-que-tout-se-passe-bien/

Festi-ZAD, autant que tout se passe bien !

Qu’on le veuille ou non, le festi-ZAD va bien avoir lieu du vendredi 4 au dimanche 6 janvier 2013 sur le site de la ZAD (Zone A Défendre du projet de futur aéroport sur la commune de Notre-Dame-Des-Landes (44)). Annoncé depuis quelques semaines, la machine est lancée et ne peut pas faire marche arrière, beaucoup de monde a prévu de se rendre sur le site ce week-end. Malgré tout, cet événement suscite quelques polémiques plus ou moins compréhensibles. Ne tombons pas dans le clivage pour ou contre le festi-ZAD, on a bien assez à faire avec la lutte contre l’aéroport et son monde, le festi-ZAD va avoir lieu, ne perdons pas d’énergie à s’y résoudre, mobilisons nous afin qu’il se passe au mieux. Il peut, il doit être une réussite, son impact doit redoubler encore la formidable mobilisation qu’a entrainé la manifestation du 17 novembre qui a rassemblé 40 000 personnes sans encombre !

Est-ce un festival ou une manifestation festive (manifestive), une free-party ou un piquet de guerre en musique ? Un peu tout ça à la fois et son contraire, peu importe le terme exact, ce festi-ZAD va rassembler énormément de monde différents, et pour que tout se passe bien, il va falloir que tout le monde y mette de la bonne volonté. Je peux lire et entendre beaucoup de monde qui reprochent à d’autres de demander quel jour et quelle heure passe tel ou tel artiste, comme dans un festival ou le public est souvent passif. Ce genre de questions reçoit souvent des réponses assez virulentes du style : « on s’en fout, tu viens pas ici pour la musique, ici c’est la guerre, ici on en chie, c’est pas Disneyland, tu vas te faire matraquer la tronche alors à quelle heure passe ton idole en s’en balance ! ». Je ne sais pas exactement qui répond de la sorte, mais ce genre de réponse plus ou moins nuancée est courante, est-ce un guerrier professionnel qui a creusé toutes les tranchées sur place ou un geek derrière son écran qui a lu moult articles ressassant la violence sur place ? Quoiqu’il en soit, il faut éviter la grosse parano et le clivage entre les différentes personnes qui viennent et viendront sur place, et ce quelque soit leur motivation ! Se faire faire la morale agressivement crée et créera toujours l’effet inverse recherché. La situation et les conditions sur la ZAD sont certes difficiles, il faut que les gens qui viennent ici le sachent, pas question de leur faire miroiter un festival avec stands galette-saucisses, paella et campings avec douches chaudes, mais ne les faisons pas fuir en les traitants de cons ou de consommateurs-soumis qui ne savent même pas pourquoi ils viennent ! Expliquons-leur tranquillement, même si c’est lourd, mais ravalons notre fierté pour ne pas desservir la cause. Tout-le-monde n’est pas obligé d’être calé à 100% sur l’opposition du projet d’aéroport pour gagner son passe-droit de venir au festi-ZAD, sinon beaucoup d’occupants de la ZAD pourraient également la quitter dés aujourd’hui. Chacun a ses raisons de venir sur place, la fête en est une bonne à l’instar de la lutte, sachant que l’un peut mener à l’autre et réciproquement. Si on veut que les personnes qui ne savent pas trop pourquoi elles viennent au festi-ZAD repartent avec de la conviction et de la motivation intelligente pour la lutte, il faut savoir les accueillir avec sourire et chaleur, même s’il fait froid. Le froid et la boue sont plus faciles à supporter si le coeur est léger. Si certaines personnes sur place sont fatiguées et du coup sur les nerfs et agressives, il serait peut-être bon pour elles d’aller se reposer quelques-jours pour revenir ressourcées, il y a beaucoup de monde sur place et un tel roulement de personnes pour qu’un zadiste-fatigué-blasé qui part quelques temps ne soit pas un cruel manque pour l’ensemble. Chacun est indispensable à partir du moment où il n’est pas un boulet pour le reste. Profitons de ce festi-ZAD pour motiver encore plus de personnes à vouloir s’impliquer dans l’occupation de la ZAD par la suite, cela permettra plus de fraicheur à la lutte, plus de roulement, cela permettra également de redresser quelques signes de fatigues visibles sur certains endroits de la ZAD, ne crachons pas sur de futures éventuelles bonnes volontés sous prétextes qu’elles ne sont jamais venues ou qu’elles ne sont pas assez impliquées ou je ne sais quoi. Ne perdons pas de nos esprits l’élan de solidarité et de motivation qu’a suscité la manifestation du 17 novembre, 40 000 personnes heureuses de patauger dans la gadoue en construisant des cabanes sur une journée, bien sûr tout-le-monde ne pouvait pas rester, heureusement j’ai envie de dire ! Et puis chacun s’implique comme il peut, et quand il peut, cette lutte contre l’aéroport est un sujet complexe qui nécessite du temps et de l’analyse, personnellement je ne maitrise pas tous les paramètres du sujet pour m’en exprimer publiquement, mais je suis convaincu de son inutilité et de l’absurdité que cela représente. Par ailleurs je ne pense pas que le festi-ZAD parte en guérilla comme certains le craignent (ou l’espèrent ?), comme pour le 17 novembre, la présence policière risque de se faire très discrète, si ça part en cacahuète, ça sera plutôt plus tard, mais pas en présence de 80 000 personnes, ne doutez pas de la stratégie médiatique des gouvernants, il ne s’attaqueront pas à un rassemblement festif et citoyen, bien que celui-ci soit illégal, ils sont peut-être vicelards, mais pas fous !

Pour finir, sur place s’applique l’autogestion, je ne vais pas partir sur un pamphlet sur le sujet, mais ce principe étant quand-même bien à l’encontre du fonctionnement de la société en général, les gens qui débarquent sur la ZAD ne sont pas forcément tous des gens responsables d’eux-même et préparés à ce fonctionnement. Il serait bon d’assumer l’idée que des personnes présentes là-bas depuis des mois connaissent mieux certains principes de base, quand des nouveaux arrivants arrivent, un accueil en douceur avec quelques explications est toujours plus agréable qu’un « gère toi toi-même ! ». Auto-éduquons nous, l’autogestion, ou plutôt ici la cogestion n’est innée chez personne, beaucoup de gens n’osent rien demander par crainte de se faire faire la morale ou envoyer péter par d’autres, c’est dommage. Restons dignes et positifs, l’avenir nous appartiens…

La lutte s’avère encore longue, donc on ne baisse pas les bras et parions sur la réussite du festi-ZAD et des futures initiatives qui vont mûrir de ce mouvement !

A bon entendeur, soyez beaux/belles et fiers/fières de ce que vous fêtes…

Gaspard

 

03/01/2013, 17:51 | Par Chevalier Culblanc

« Ici, on vit en communauté, et ça me plaît. Ensuite, je me reconnais dans le combat des anti-aéroport, un projet qui menace la nature sans être nécessaire. On défend une cause juste » Et comment ! J'ai une fille de 17 ans sur la même longueur d'onde concernant les causes justes. Il ne faut désespérer de rien, mai 1968 revient Sourire

03/01/2013, 18:08 | Par Jean-Claude POTTIER en réponse au commentaire de Chevalier Culblanc le 03/01/2013 à 17:51

Et ça a apporté quoi, mai 68? Sinon des gauchistes jetant des pavés et qui aujourd'hui sont des notables rondouillards et embourgeoisés? Tous ces vieux trotsko et mao qui se sont trouvés des postes bien rémunérés dans le vieux système capitaliste?

03/01/2013, 18:30 | Par Jean-Pierre Anselme en réponse au commentaire de Jean-Claude POTTIER le 03/01/2013 à 18:08

Une réponse, celle de David Graeber, étasunien reconnu comme « le meilleur théoricien anthropologique de sa génération » et militant anarchiste très impliqué dans le mouvement des Indignés Outre-Atlantique :

« L'héritage le plus durable de « 68 » est le féminisme moderne. Les impératifs et les sensibilités du féminisme radical — la conscience anti-hiérarchique, la volonté de substituer le débat et le consensus aux rapports de force traditionnels, la remise en cause de toutes les inégalités... — se sont introduits en profondeur dans nos existences quotidiennes. Ainsi l'anarchisme, comme mouvement social, renaît-il à nouveau de ses cendres. »

Vous pouvez lire son interview, « La révolution mondiale a (peut-être) commencé en 2011 », ici :http://blogs.mediapart.fr/blog/jean-pierre-anselme/050112/la-revolution-mondiale-peut-etre-commence-en-2011

J'ajoute, pour répondre plus précisément à ce que vous dites, que les millions d'acteurs de Mai 68 n'ont pas « trouvés des postes bien rémunérés dans le vieux système capitaliste », ça se saurait.

03/01/2013, 19:48 | Par MICHEL BOREL en réponse au commentaire de Jean-Pierre Anselme le 03/01/2013 à 18:30

Oui Jean-Pierre Anselme : "tous les millions d'acteurs de Mai 68 n'ont pas « trouvés des postes bien rémunérés dans le vieux système capitaliste », ça se saurait." J'avais 30 ans en 68, je n'ai rien cherché de tel et donc pas trouvé, à 75 balais, je suis plutôt fier de ma fidélité à ce que j'y ai vécu et appris. Il me reste encore à réaliser le plus beau slogan de cette époque "ne pas mourir idiot".

03/01/2013, 20:30 | Par crabetambour en réponse au commentaire de MICHEL BOREL le 03/01/2013 à 19:48

Oui monsieur Amselme, tout a fait d'accord.... "tous les millions d'acteurs de Mai 68 n'ont pas « trouvés des postes bien rémunérés dans le vieux système capitaliste », ça se saurait." en effet , je ne me suis pas enrichi pour dire le moins, mais au lieu de finir ajusteur au chomage , j ai ete en Arctique deux fois , remonté l'Orenoque , tapé sur l'epaule du Dalai Lama et suis abonné a Mediapart.... tout ce que je puis dire:  je ne mourirais pas Idiot...

03/01/2013, 19:26 | Par WataYaga en réponse au commentaire de Jean-Claude POTTIER le 03/01/2013 à 18:08

Je ne sais pas ce que ça a apporté aux enfants de bourgeois qui tenaient le haut du pavé mais je sais ce que cela a apporté aux enfants d'ouvriers à qui cela a ouvert une brèche dans un avenir sinistré d'avance !

Quand je discutais avec des amérindiens de Bolivie des gauchistes ils me disaient que la différence entre la lutte des enfants de blancs et la leur c'était que le jour où ceux-ci voudraient rentrer dans le rang, ils retrouveraient leur place dans la société dominante alors que les Indiens seraient toujours, quelque soit leur choix des "Indiens de merde". J'y voyais un phénomène racial mais à la réflexion j'y vois maintenant un phénomène social de classe. Rare sont les enfants d'ouvriers ou de paysans, surtout de sexe féminin qui occupent des postes décisionnels, sont devenus des notables après avoir été sur des listes rouges infâmantes d'opposants au système, ceux "qui se sont trouvés des postes bien rémunérés dans le vieux système capitaliste" sont issus des bonnes catégories sociales qui ont jeté leur gourme en même temps que les pavés, ont appris comment pensaitent les "gens d'en bas" et donc ont acquis sur le tas l'expérience nécessaire pour les manipuler... Je ne doute pas de leur sincérité sur le moment mais peu de personnes ayant vécu dans un milieu aisé sont prêtes à partager ad vitam aeternam une vie de misère et d'exploitation...

03/01/2013, 20:15 | Par MICHEL BOREL en réponse au commentaire de WataYaga le 03/01/2013 à 19:26

Vision très réductrice de 68 (que vous n'avez probablement pas vécu), vision propagée par Sarko et les plus fanatiques d'extrême droite de l'UMP. Après 68 les mouvements féministes se sont renforcés, la soumission aux adjudants de toutes sortes (gardiens d'immeubles, contremaîtres, flics de toutes catégories, surveillants généraux des collèges et des lycées) a régressé, et les curés ont perdu peu à peu de leur pouvoir et de leur arrogance. (ceux qui étaient honnêtes ont participé au mouvement et pour la plupart défroqué ou entrés en dissidence, il en reste quelques uns); Si vous respectez (comme moi) les Amérendiens de Bolivie, vous ne pouvez pas ne pas apprécier ces progrès considérables. Mais il faut avoir vécu avant et après et notamment les années 50. En dépit de toutes ses imperfections la société que nous vivons aujourd'hui en a engrangé les bénéfices. Le feu couve sous la cendre et la lutte des classes est encore présente dans bien des esprits tout n'est pas perdu, même si SOLFERINO a trahi tous les électeurs de gauche Et, au passage, l'idéal révolutionnaire n'est pas, comme vous semblez le dire, "de partager ad vitam aeternam une vie de misère et d'exploitation."

03/01/2013, 22:59 | Par WataYaga en réponse au commentaire de MICHEL BOREL le 03/01/2013 à 20:15

J'avais 17 ans en 68 et j'ai occupé avec quelques autres élèves mon établissement scolaire, je n'étais pas à Paris et si nous avons eu l'honneur de la visite des CRS, c'est qu'ils étaient de passage pour se rendre à Paris et que nous étions sur leur chemin. Ils nous ont fait "bouh !" et sont partis dans le nord s'occuper des choses sérieuses... Mais ensuite j'ai participé à pas mal de luttes, dont celles des femmes qui me concernait directement) mais c'était un peu clando parce que je vous rappelle qu'à l'époque la majorité était à 21 ans...

Je garde un souvenir très vif de ces fils de bourgeois qui me disaient de me taire parce que je n'étais pas, moi la fille d'ouvriers, travailleuse moi-même, représentative de la Classe Ouvrière Méritante (look trop baba cool à leur goût !).

Je n'ai donc vécu les années 50 qu'en tant qu'enfant et j'ai donc connu l'autoritarisme dont vous parlez mais je le retrouve vivace aujourd'hui et tout aussi insupportable, pesant et étouffant. Quand je vois par qui il est porté tout en se cachant sous des apparences glacialement chaleureuses (vous savez ces faux feux qui font des flammes électriques pour donner l'illusion de feux de bois) j'ai des haut le cœur. Mais vous connaissez sans doute le mot d'ordre actuel : "visibilité" qui signifie montrez une vitrine reluisante de ce que vous n'avez pas les moyens de faire en vrai, faites briller les courants d'air avec de la poudre de perlimpinpin et laissez tomber le travail de terrain qui n'apporte aucun prestige...

Et le plus fort, c'est qu'ils n'ont pas tort : les gens croient plus aux belles paroles, aux photos qui claquent, aux statistiques qu'à leur propre vécu ! L'imagination est vraiment au pouvoir, mais ce n'est pas celle pour laquelle je me suis battue !

04/01/2013, 09:33 | Par MICHEL BOREL en réponse au commentaire de WataYaga le 03/01/2013 à 22:59

"L'imagination est vraiment au pouvoir, mais ce n'est pas celle pour laquelle je me suis battu(e) !" Je dis la même chose en condamnant Solférino, sans parler des autres. Toutefois, il y a de part le monde, y compris en France, des humains authentiques (le plus souvent économiquement modestes et pas Style JLM qui se construit une carrière Elyséenne) qui poursuivent et dont les enfants poursuivront la lutte envers et contre tout, ceci autours d'eux sans aucun faux feux : associatifs, élus locaux, éducateurs, soignants divers, etc. N'oubliez pas que l'humanité n'a que quelques millénaires et acceptez de n'avoir vécu que dans un embryon. (Ce dernier n'aura peut-être pas de lendemain grâce au nucléaire et au redoutable effet de serre, bon, on n'est pas des dieux, vivons notre bout de vie).

05/01/2013, 10:15 | Par Andrée Hélène en réponse au commentaire de WataYaga le 03/01/2013 à 22:59

J'étais dans votre cas! Et ce que vous relatez correspond à ce que j'ai ressenti et ressens encore.

On se gargarise de "visibibilité", qui pour moi signifie pub; et cela même chez de prestigieuses ONG.

03/01/2013, 18:33 | Par profil_inactif_268226

Les jeunes ont besoin d'oxygene, d'espoir, de futur et plus encore de croire qu'ils peuvent s'exprimer et exister. Pas etonnant qu'ils trouvent ca dans la lutte contre les projets vieux et absurdes et pas dans le support a l'action gouvernementale. Ce que ces 2 filles ont decouvert ne peux pas leur etre enleve, a elles de faire fructifier.

 

 

03/01/2013, 19:18 | Par Jardidi

Beaucoup de commentaires sont purement scandaleux. Arrêter ses études à 16 ans, c'est avoir de fortes probabilités d'être précaire toute sa vie.

03/01/2013, 19:31 | Par WataYaga en réponse au commentaire de Jardidi le 03/01/2013 à 19:18

Cela dépend du milieu dont vous êtes issu/e... Et des études longues ne sont en rien un gage de réussite sociale, j'en ai la preuve tous les jours avec des jeunes qui n'ont pas de "réseaux" pour les soutenir dans leurs recherches d'emploi et l'inverse pour ceux qui en ont, même moins compétents ou qualifiés...

03/01/2013, 21:04 | Par Dominique C

M...  et m....!!!!    y'en a marre de ces disputes à la con sur 68. D'abord 68 n'a pas eu lieu qu'en France. Regardez un peu le DVD sur Chomsky fait par Mermet. Des luttes sociales et politiques il y en avait en Amérique du Sud à la même époque, et aussi ailleurs. Se focaliser sur ce "printemps" parisien ou français étouffé par les vieux gâteux et les bourgeois (gaullistes ou pas), c'est prendre les vessies pour des lanternes.

...

Beaucoup soulignent, parce que ça les arrange bien, le côté "jouisseur" de 68 (qui en fait résidait surtout dans les slogans, parce qu'en fait le "jouir sans entraves" ne s'est guère réalisé)  ou encore la présence des "enfants de bourges"...  Mais ils occultent aussi tout ce qui a germé dans les années suivantes sur le terreau de 68, des projets solidaires les communautés qui s'essayaient maladroitement à de nouvelles façons de vivre... etc etc...

Oui, des fils et filles de bourges ont vécu la jubilation de 68 pour ensuite rentrer plus ou moins vite "dans le rang", se renier,  se vautrer dans la société de consommation, mais pas tous. Marre que l'on ne nous parle que de ceux-là!

Il y a en a aussi beaucoup qui sont devenus de bons pères et mères de famille, travailleurs sans histoires, mais participant ici ou là à une association,  mais prenant un mandat local etc... etc...  élevant leurs gamins dans la conviction que la société peut et doit être améliorée. J'étais un peu trop jeune et trop peu politisée en 68 (que je n'ai donc pas "vécu" à proprement parler), mais cette période a laissé des traces profondes en moi, et je me reconnais dans cette génération. Sans doute chaque époque laisse-t-elle des "traces" en ceux qui la vivent... Que ce soit la guerre de 14-18,  la crise de 29, le Front Popu, la 2 ème guerre etc...

...........

En tous cas, Geneviève a bien raison. L'anarchie ce n'est pas le bordel, c'est refuser les pouvoirs  excessifs, ronronnants et satisfaits d'eux-mêmes, l'arbitraire, c'est un idéal très respectable.

04/01/2013, 09:18 | Par MICHEL BOREL en réponse au commentaire de Dominique C le 03/01/2013 à 21:04

"Il y a en a aussi beaucoup qui sont devenus de bons pères et mères de famille, travailleurs sans histoires, mais participant ici ou là à une association,  mais prenant un mandat local etc... etc...  élevant leurs gamins dans la conviction que la société peut et doit être améliorée. [....] cette période a laissé des traces profondes en moi, et je me reconnais dans cette génération." "Des luttes sociales et politiques il y en avait en Amérique du Sud à la même époque, et aussi ailleurs". D'accord sur tout ......

03/01/2013, 21:30 | Par PUYVERT

OUI !...bonne année GENEVIEVE.

Vous êtes la preuve vivante que l'avenir n'est pas du côté  des intéressés de la finance et des solutions multiples qui en découlent.Comme celle de NDL..

.Rester fidèle à ce qu'on est .Quoiqu'il en coûte. Vous êtes par vos actes que je découvre dans le chemin ancien de ce qu'il ya de plus humain dans l'homme. merci à vous .GP MARSEILLE ville rebelle depuis 1790 ,  chant devenu l'hymne national avec les volontaires   qui ont traversé la France en le chantant,la Commune de 1870 ,la réquisation puis l'autogestion ouvrière  des entreprises dont les patrons collabo sont en fuite, avec RAYMOND AUBRAC ,le résistant devenu Commisaire de la République à Marseille en 1944...Vous ne partez pas de rien! Et ...la route est longue !

03/01/2013, 22:12 | Par monique arcaix en réponse au commentaire de malto cortese le 03/01/2013 à 21:54

Excellent texte. Le mensonge qui régit notre société y est mis à nu. J'ai été pendant plus de trente ans dans l'éducation et j'ai toujours ressenti cette distortion parano entre ce que l'on enseignait , la morale  qui s'y rattachait et la réalité.

03/01/2013, 23:38 | Par M Piriou en réponse au commentaire de monique arcaix le 03/01/2013 à 22:12

@ monique arcaix 03/01/2013, 22:12 

" Le mensonge qui régit notre société  ",  vous oubliez l’hypocrisie !!!

 Et merci de reconnaître la distorsion entre l’ enseignement et la réalité.

 Le monde enseignant n’aurai-il pas aussi une bonne remise en cause à faire ???

03/01/2013, 23:36 | Par Dominique C en réponse au commentaire de malto cortese le 03/01/2013 à 21:54

Comme Monique, j'opine!!!

05/01/2013, 18:30 | Par malto cortese en réponse au commentaire de Dominique C le 03/01/2013 à 23:36

Bonjour Dominique,

ai livré de l'espérento cet après midi...Clin d'œil

Des enfants, par milliers, à Notre Dame des Landes:

http://www.reporterre.net/spip.php?article3685

"La forêt de Rohanne, c’est sûrement, pour des jeunes filles, un des lieux les plus sûrs existant à l’heure actuelle sur le territoire français, tant y sont peu tolérés, par principe, les comportements sexistes et machistes"

Serge Quadruppani - 4 janvier 2013

 

06/01/2013, 22:16 | Par JJMU en réponse au commentaire de malto cortese le 05/01/2013 à 18:30

Dominique, L'ironie de l'histoire fait que Malto ne sait sans doute pas que le livre qu'elle a livré en plusieurs dizaines d'exemplaires, c'est celui auquel tu as collaboré avec beaucoup d'autres, notamment en traduisant en espéranto des textes fondamentaux des Indignés...

Domin, je te présente Malto, Malto : Domi.

Merci à toutes deux, au passage.

Jean-Jacques M’µ

 

 

 

 

 

04/01/2013, 10:04 | Par WataYaga en réponse au commentaire de malto cortese le 03/01/2013 à 21:54

Ce texte est très intéressant mais il me désespère parce qu'il me montre une chose : quand j'étais jeune les jeunes que je fréquentais tenaient, avec des nuances dues au contexte de l'époque, sensiblement le même discours. A 17 ans, j'étais dans la mouvance beatnik, bien occultée depuis, avec comme références Joan Baez, Bob Dylan, Donovan, Steve Waring, Buffy Sainte-Marie et quelques autres. Le discours tenu à notre égard était le même : nous étions des enfants gâtés à qui "il aurait fallu une bonne guerre pour leur apprendre à vivre" (sans doute des nostalgiques de la collaboration ou des guerres coloniales...). Nous avons essayé de créer des alternatives mais nos communautés ont été systématiquement attaquées sous des prétextes divers (nous étions forcément des drogués). Rien ne fait plus peur à ce système qu'un mot qui commence par commune - on se demande bien pourquoi -. Une partie d'entre nous, sans doute ceux/celles qui avaient le moins à perdre parce qu'ils n'avaient aucun statut social et aucun autre horizon d'attente que l'usine, ont refusé de s'intégrer dans la société de consommation mais finalement parmi eux, bon nombre, dont je fais partie ont dû travailler, non pas pour consommer, mais pour survivre. Avec l'âge les solidarités se sont effritées, les luttes dispersées, les illusions de changer le monde érodées.

Ce que je vois dans ce texte (mais aussi autour de moi) c'est que cette génération "y" (c'est un terme que j'ai entendu pour la première fois il y a peu) est aussi divisée que l'était la mienne : les jeunes "sérieux" qui s'intégraient dans le système, travaillaient dur et consommaient beaucoup, et les marginaux qui se faisaient des illusions et qui en paieraient les conséquences, et de leur côté quel pourcentage de jeunes dans le flot de tous ceux/celles qui veulent s'intégrer et qui ont peur de rester sur le bord de la route ?

Ce que je veux dire c'est que je ne crois pas qu'il s'agisse d'un problème de génération mais de conditionnement mental à toute époque. Combien étaient ceux/celles qui sont entré/es dans la résistance ? Qui ont refusé la guerre d’Algérie ?

J'aimerais qu'il y ait un changement massif des mentalités en occident mais j'ai du mal à y croire. Cependant, pour le reste je suis d'accord avec le contenu de ce texte.

03/01/2013, 23:09 | Par Francilien vigilant

Bravo à cette adolescente de montrer que la liberté est plus dans la ZAD de NDDL qu'en train de regarder "Plus belle la vie" ou "The Voice" dans son canapé !!!

03/01/2013, 23:17 | Par M Piriou

Bizarre ce fil de discutions !!! Suis plutôt déçu…Comprends pas trop…

 Dois pas avoir eu les bonnes lectures. Mes convictions acquises très jeune, je dis cela 45 ans plus tard. Bref , fallait gagner ses pépettes et se débrouiller…

 La vie dans la zone ça forme !!! Quand je vois nombre de beaux parleurs incapables d’enfoncer un clou droit, de réparer un vélo, déboucher des chiottes et j’en passe…je mes dis que ces jeunes filles auront eu un petit stage pratique de construction de cabane !!!! et  à l’œil.

 Faudrait inventer un BAC technique  ‘’ cabanes ‘’.

04/01/2013, 00:02 | Par kerlouar en réponse au commentaire de M Piriou le 03/01/2013 à 23:17

Et chiottes secs !Clin d'œil

05/01/2013, 18:34 | Par la dame du bois-joli en réponse au commentaire de kerlouar le 04/01/2013 à 00:02

pas besoin de déboucher les toilettes sèches ! Sourire

03/01/2013, 23:26 | Par JJMU

C'est un joli billet, Jean-Pierre, que tu nous as écrit là. Un sens sympa du recoupement d'indices finement observés. Ceux qui détestent la libération de la jeunesse se révèlent ensuite dans le fil, qu'importe ! l'événement est ramené avec toi à sa réelle dimension : la rupture avec ce monde que nous avons laissé se construire et nous détruire.

Et plutôt qu'à travers le filtre de médias acquis au système dominant (voire parfois avec de nauséabonds relents nationalistes, comme dans Ouest-France), ceux qui aiment les informations à la source, peuvent consulter le site des Zadistes de NDDL : https://zad.nadir.org/spip.php?article976

Merci à toi.

Jean-Jacques M’µ

 

03/01/2013, 23:27 | Par Annie Stasse

Je n'ai pas eu, ni cherché, d'autres infos que celles que j'ai vu sur la 2. Ils disaient ce que vous dites, et c'est bien ainsi. Qu'elle soit elle-même, avec erreurs, chutes et victoires, c'est ainsi qu'on se construit et qu'on se connait.

 

04/01/2013, 09:38 | Par JJMU en réponse au commentaire de Annie Stasse le 03/01/2013 à 23:27

Oui, Annie, bonjour au passage.

Jean-Jacques M’µ

03/01/2013, 23:35 | Par kerlouar

04/01/2013, 09:48 | Par JJMU en réponse au commentaire de kerlouar le 03/01/2013 à 23:35

J'avais traduit dans la nuit du 30 au 31 décembre leur communiqué et je l'avais aussitôt diffusé sur mon blog. (preum’s !... hé hé hé !... comme disent les enfants).

http://blogs.mediapart.fr/blog/jjmu/311212/comite-clandestin-revolutionnaire-indigene-commandement-general-de-l-armee-zap

Je ne savais pas qu'Atenco aussi était sensible à ces luttes-là. Le monde est plein de gens pas si seuls : retrouvons-nous donc à partir de nos envies, de nos colères, de nos intérêts communs. Non ?

Jean-Jacques M’µ

04/01/2013, 11:15 | Par JJMU

Et, incidemment :

1er janvier 2013

ÉVÉNEMENT : action ANTI-VINCI les 18 et 19 janvier 2013 :

 

EVENEMENT | #NDDL #ZAD
LES COLLECTIFS ET COMITÉS DE FRANCE SE MOBILISENT...
ACTION NATIONALE ANTI-VINCI : BOYCOTTONS ET INFORMONS!! -


ÉVÉNEMENT : 18 jan et 19 jan. 2013 avec prolongation éventuelle



VINCI doit se retirer du projet d'aéroport Grand Ouest, à Notre Dame des Landes

Les 18 et 19 janvier 2013 les collectifs et comités de France se mobilisent contre VINCI par solidarité aux occupants de la ZAD et aux opposants du projet d'aéroport Grand Ouest, à Notre-Dame-des-Landes, près de Nantes.

 

 

Les sites et filiales VINCI feront l'objet d'une attention particulière afin de sensibiliser ses dirigeants à reconsidérer leur partenariat avec l'Etat. La création d'un axe Nantes-St-Nazaire peut s'envisager à partir de l'aéroport existant.

L'occupation militaire de la ZAD et sa région n'est pas digne d'un Etat comme la France. Les méthodes employées sur le terrain par un jeu d'intimidation et d'attaque avec des procédés non conventionnelles utilisées par les forces sur le terrain sont intolérables et condamnables.

La pseudo commission n'ayant pas le pouvoir de remettre le projet en question, nous demandons son abandon sans condition avec remise en état de ce qui a été détruit et la mise en place d'un plan de réappropriation du secteur piloté par les opposants au projet et les autorités compétentes.

 


 

Comités de Soutien à la lutte de Notre-Dame-des-Landes : comites-ndl.blogspot.fr

 

Flach Info / ZAD : zad.nadir.org/spip.php?rubrique33&lang=fr

04/01/2013, 15:02 | Par kerlouar en réponse au commentaire de JJMU le 04/01/2013 à 11:15

Re-bonjour Jean-Jacques (je viens de lire ton commentaire sur le blog d'Atenco)

Je fais partie du collectif de souten à la Zad de Chateaubriant. Et toi, tu te trouves où, sur la zad ou ailleurs ?

Claire

04/01/2013, 15:55 | Par MICHEL BOREL

On aura beau dire, beau faire, l'aventure de ces deux ados aura au moins deux mérites (sans compter leurs bénéfices persos) :

1) Sensibiliser sur la lutte contre NDDL et sa portée qui dépasse de loin les caprices et les conflits d'intérêt d'un 1er ministre félon et MINABLE. (lui aussi).

2) Provoquer sur le site de MDP un débat dont le niveau est rarement atteint, débat où sont, pour une fois, absents les échanges d'injures du style "pauvre con, affreux bobo, bourgeois, langue de pute, j'en passe et des meilleures et où un certain nombre de lecteurs ont analysé et partagé leurs expériences de jeunesse. Merci à Geneviève et Camille, ainsi qu'à Jean-Pierre Anselme.

05/01/2013, 21:31 | Par WataYaga en réponse au commentaire de MICHEL BOREL le 04/01/2013 à 15:55

06/01/2013, 17:41 | Par MICHEL BOREL en réponse au commentaire de WataYaga le 05/01/2013 à 21:31

Depuis vos 17 printemps de mai 68, vous semblez vous être bien rangée. Vous avez peut-être un super poste dans une académie ? Je me suis mépris en répondant à votre premier commentaire.

06/01/2013, 22:58 | Par WataYaga en réponse au commentaire de MICHEL BOREL le 06/01/2013 à 17:41

Je ne comprends pas votre commentaire. Parce que j'ai déposé cet article qui en fin de compte contredit l'innocence que je présupposais aux parents ?

J'ai été choquée de leur réaction et je crains maintenant que la personne qui évoquait family life n'ait raison. J'ai mis cela sans commentaire parce que le contenu de l'article me paraît clair, mais peut-être trouvez-vous qu'ils ont raison d'agir ainsi ?

Je n'ai jamais été rangée à quelqu'époque que ce soit, dans aucune case quelle qu'elle soit mais si cela vous arrange de me ranger c'est que vous avez le sens de l'ordre dommage que celui-ci me manque tellement !

07/01/2013, 11:38 | Par MICHEL BOREL en réponse au commentaire de WataYaga le 06/01/2013 à 22:58

Ouf, rassuré ! Le second degrès (l'article sans commentaire) fait toujours courir le risque de n'être pas compris.

Nous sommes donc vous et moi, ni rangés ni satisfait du PS au pouvoir et un bon film de Ken Loach ou/et deMike Leigh serait le bienvenu.

Meilleurs voeux quand même pour cette année débutant sous de si mauvais auspices.

04/01/2013, 18:15 | Par Jean-Claude POTTIER

Se souvenir, c'est bon contre alzheimer.

04/01/2013, 20:28 | Par [email protected]

Oh comme elles sont plaisantes, ces deux anars qui se déclarent comme telles! Et ras le bal des bla-blas baveux! Et les querelles rances! Et les vieilles déceptions! C'est fini, tout ça! Et pour le pauvre septuagénaire: à 16 ans comme à 70, c'est toujours aussi jouissif de déconner: on en tue 100 et il s'en lève 1000! (Ferré chantait quelque chose dans ce style, non?)

05/01/2013, 18:39 | Par la dame du bois-joli

bien joli début d'année que de savoir que deux adolescentes revendiquent leurs libertés,  d'agir, de se déplacer, de manifester contre un projet scandaleux

quand j'avais 17 ans, pour mon bac, j'avais demandé à mes parents un solex et l'autorisation de descendre chez ma grand mère avec deux copines motorisées elles aussi, cela me fut refusé, les copines sont parties, moi pas

j'ai toujours su, après ce moment du refus et l'énorme frustration que j'ai vécue, qu'il fme allait suivre instinctivement ma voie et que rien ni personne ne pouvaient me faire dévier

elles ont de l'avenir ces petites, bravo à elles !

 

07/01/2013, 04:30 | Par JJMU

  • Parvis du Palais de Justice - Métro Cité, à Paris

  • Soutien pour les 10 militantEs antifascistes inculpéEs!
  • Mercredi 9 janvier 2013, 10 militantEs [AFA, AL, FA, NPA] doivent comparaître au Tribunal de Grande Instance de Paris.

    Le 8 mars 2012, ces militants avaient été interpelléEs et placéEs en garde à vue avant d’être déféréEs au Palais de Justice au motif de tags et d'affiches contre la tenue d’un meeting « La France en danger » organisé à l'Espace Charenton (Paris 12ème) par le Bloc Identitaire – groupuscule appartenant à la frange dure de l’extrême droite.

    Au total, 62 heures passées dans les locaux de la police pour ces militantEs antifascistes, dont près de 40h à la Section anti-terroriste de la Brigade criminelle du 36 Quai des orfèvres.

    Alors que les courants fascistes réinvestissent la rue et les espaces publics, que leurs appels à la haine se propagent dans les médias, que les idées réactionnaires et racistes progressent inlassablement dans le champ politique, la riposte antifasciste n'est pas seulement urgente, elle est vitale.

    Le 9 Janvier, soyons nombreu-ses-x pour crier notre opposition au fascisme, à la répression d'État et exiger la relaxe pour touTEs les militantEs antifascistes inculpéEs !

    RDV mercredi 9 janvier à 12h45 sur le parvis face au Palais de Justice - Métro Cité

Newsletter