Sam.
02
Aoû

MEDIAPART

Connexion utilisateur

Les BIKINIS REMBOURRES pour FILLETTES Font SCANDALE aux USA: Comment ILS PERVERTISSENT nos Enfants...


Aux États-Unis, blogueurs, parents, psychologues et médias dénoncent la mise en vente de bikinis "push-up" pour fillettes, pointant du doigt l'irresponsabilité des mamans qui les achètent.

Notre article sur les soutiens-gorge rembourrés que l’on trouve dans les supermarchés, à l’intention des petites filles de 8 à 10 ans, a suscité de très nombreuses réactions, notamment sur les blogs et Facebook, où l’article a été partagé par plus de 2500 personnes.

IMG_0882-1024x768.jpg

La presse, notamment féminine, que nous avions contactée à la publication de notre article, reste par contre étrangement silencieuse sur cette incongruité, qui fait que la majeure partie des soutiens-gorge vendus en grande surface et destinés aux petites filles de 8 à 10 ans sont rembourrés de mousse, ou dotés de coque, afin de donner du volume aux petites poitrines…

De l’autre côté de l’Atlantique, il a suffit qu’un blog remarque la mise en vente sur un site internet de trois soutiens-gorges rembourrés pour déclencher une petite tempête médiatique…

“Un nouvel exemple de la sexualisation des petites filles”Le 19 mars dernier, Lisa Wade, professeur de sociologie et spécialiste des questions de genre et de sexualité, s’étonnait sur son blog de découvrir “un nouvel exemple de la sexualisation des petites filles, sous la forme de bikinis “push up, et donc rembourrés, dans la nouvelle collection de la marque Abercrombie Kids, à destination de filles de 8 à 14 ans, dont le modèle S a été conçu pour les tours de poitrine de 70-72 cm, ce qui correspond généralement à des filles de 10 ans.

AmbercrombieBikini.jpg

Lisa Wade avait déjà, à de nombreuses reprises, critiqué ce genre d’érotisation des petits filles, à l’occasion du n° de décembre du magazine Vogue, et plus particulièrement de son supplément cadeau, qui mettait en scène des petites filles de 6 ans habillées et maquillées comme des “dames” de luxe :

vogue.jpg vogue2.jpg Dernièrement, elle avait également relayé la vidéo d’une petite fille de 2 ans qui, à l’initiative de sa maman, avait présenté à un concours de beauté pour enfants une chorégraphie inspirée de la tournée de Madonna où, retirant son costume d’ange, on la découvrait habillée avec le fameux bustier pointu :

 

Une semaine et plus d’une centaine de billets de blog plus tard, émanant notamment de parents indignés, la presse commence elle aussi à s’en faire l’écho, aux États-Unis. Good Morning America, le célèbre programme matinal d’ABC News, rappelle que les “tweens” [de "between" et "teen", signifiant préadolescent, NDLR] dépensent près de 24 millions de dollars, chaque année, en produits de beauté de type gloss, mascara, fards à paupière, et que des chaînes comme Wal Mart avaient même lancé des lignes de maquillage spécial petites filles.

PTImbz1lMjMyMzI1ODBiZDU*MGMyOTAyYzJmZGFm ABCNews-300x200.png ABC évoque également la reprise, par des petites filles de 7 ans, de la chorégraphie très sexy de Single ladies, le tube de Beyoncé, en 2010 au festival World of Dance :

 

Interrogé par ABC, Michael Bradley, auteur d’un livre sur les difficultés que rencontrent les parents avec leurs adolescents, raconte avoir d’abord pensé à une blague quand il a entendu parler de ces bikinis rembourrés, tout en reconnaissant que certaines marques n’hésitent pas à sexualiser les enfants dès l’âge de 4 ans.

Pour lui, ce genre de marketing ne peut que nuire aux petites filles, que l’on pousse trop tôt vers la sexualité, tout en leur expliquant que leur corps ne suffit pas, qu’il leur faut rembourrer leurs seins…

Interrogée par CNN, Gail Dines, un professeur de sociologie, note pour sa part que c’est non seulement dangereux parce que les petites filles commencent elles-mêmes à se penser comme objets sexuels, mais également parce que cela revient à laisser entendre aux hommes que les filles qui portent ces bikinis sont déjà des objets sexuels susceptibles d’être désirées, alors même qu’elles ne sont pas encore prêtes à vivre leur sexualité :

 

Sur FoxNews, le Dr Janet Rose estime pour sa part que les parents qui achètent ce genre de sous-vêtements à leurs enfants devraient être dénoncés aux services sociaux, parce que cela les pousse, précocement, vers la sexualité, et qu’à long terme, cela ne peut qu’entraîner les adolescentes à avoir une bien mauvaise image d’elles-mêmes.

Patrick Wanis, “expert du comportement humain” (sic) et coach de nombreuses célébrités, estime pour sa part que ces soutiens-gorges rembourrés sont non seulement dérangeants, mais également dangereux :

Sommes-nous en train de sexualiser les petites filles afin d’attirer l’attention des hommes, ou pour encourager les femmes à utiliser leurs filles, et se projeter à travers elles, pour compenser leur propre manque de sex-appeal ?

Pour Shirlee Smith, défenseure des enfants et animatrice d’une émission sur la parentalité, le problème n’est pas tant celui d’une industrie qui va jusqu’à proposer ce genre de produits que celui des mamans qui n’hésitent pas les acheter :

J’en veux à ces mères qui ne voient pas plus loin que le bout de leurs implants mammaires lorsqu’il s’agit d’acheter des soutiens-gorges rembourrés pour des filles qui n’ont même pas encore de seins.

Aujourd’hui, ce sont les mères qui paient ce genre de marketing de l’érotisation des enfants. A terme, ce seront leurs objets sexuels de filles qui le paieront.

abercrombie-thong-for-10-300x200.jpgAbercrombie Kids, qui avait déjà du retiré, il y a quelques années, des strings en taille 10 ans intitulés “clin d’oeil” et “bonbon pour les yeux” (sic), a refusé de répondre aux questions des journalistes, se contentant d’effacer sa page consacrée aux push ups. Mais si la page a été effacée, les trois soutiens-gorges rembourrés, par contre, sont toujours en vente.

---


 


Auteur : Jean Marc Manach - Source : owni.fr 

Compteur gratuit

Tous les commentaires

28/03/2011, 11:39 | Par netmamou

C'est une horreur, cette histoire!

Pauvres, pauvres gamines, affublées de telles mères ! C'est le même phénomène que celui des petites " miss".

Faut-il que ces femmes soient frustrées dans la vie pour agir ainsi avec leurs filles ...

28/03/2011, 11:54 | Par Jean REX

 

*** Lis ou relis " le Meilleur des Mondes", c'est éclairant au possible...

" Tout le monde appartient à tout le monde..."

Tout est fait pour un démantelement total de la famille et des valeurs humaines, par le sexe, la drogue (le soma d'Huxley) et la débauche... c'est tellement clair... les satanistes mondialistes tiennent le monde par le consumérisme et un type de slogan tel que leur "no limit" ...

Bientôt, tu verras, les Lybiens aussi auront leur MacDo (et tout le reste...) a tous les coins de rue...

29/03/2011, 21:54 | Par netmamou

Bientôt, tu verras, les Lybiens aussi auront leur MacDo (et tout le reste...) a tous les coins de rue...

 

Hélas... je crois que tu as raison...

29/03/2011, 23:08 | Par Axel J

La vidéo de la petite de deux ans particulièrement insoutenable.

Faut-il qu'on soit tous devenus fous pour se laisser imposer tout ça...

 

Un truc aussi que je ne peux plus blairer, ça me fait le même effet que les discours de $arkozy: le sourire automatique des Américains dès qu'ils sont photographiés. Très forcé, TRÈS joyeux, et quand le sujet est enfant, c'est encore plus sordidement triste. Et quand c'est un quasi-bébé, il n'y a plus qu'une solution pour s'éviter des ennuis: cesser de voyager aux US.

Newsletter