Mar.
25
Nov

MEDIAPART

Connexion utilisateur

10 objectifs des Indignés en France

Pour info.

Les Indignés de Paris se retrouvent tous les dimanches après-midis, depuis ce mois de mai, c'est à la Fontaine des Innocents sur la place du Châtelet, alors que cet hiver, c'était au 104.

Voici leur agenda électronique pour suivre leurs événement et leur calendrier : http://paris.reelledemocratie.net/agenda

L'AG du dimanche 6 mai [2012] a discuté de l'organisation de ce 12 mai, des assemblées thématiques, des choix à faire concernant les thèmes, et... du sens que nous donnons à tout cela. Quels sont nos objectifs, comment justifier de proposer aux gens de venir nous rejoindre le 12 mai, qu'apportons-nous ? 

La discussion a donc fait ressortir différents objectifs (ci-dessous), qui ne sont pas tous portés par tous, mais dans au moins l'un d'eux chacun devrait pouvoir se retrouver. Chacun a pu exprimer pourquoi il/elle est dans ce mouvement, pourquoi nous y sommes venus, pourquoi nous y restons. Ces objectifs seront proposés à la discussion le 12 mai. 

Objectifs : 

1) (S')informer, éveiller les consciences, en particulier sur les questions de la démocratie et de la dette, être un média humain ;

2) Construire de l'humain, vivre des relations humaines, réveiller l'humanité dans chacun ; 

3) Pratiquer et faire vivre la démocratie en interne, apprendre à “légiférer” ; 

4) Trouver, montrer, créer, proposer des solutions alternatives pour le vivre-ensemble ; 

5) Construire un rapport de force par la mise à l'agenda politique (en communiquant, en manifestant...), et en promouvant des moyens de blocages du système tels que la grève générale, la grève de la consommation, les blocages... 

6) Montrer qu'il est possible de résister, (se) libérer de la peur ; 

7) Promouvoir des outils de changement des règles tels que les référendums et la constituante ; 

8) Construire des alternatives concrètes nous permettant d'être autonomes vis à vis de l'État, un État dans l'État ; 

9) Être  nombreux pour pouvoir concrétiser nos objectifs ;

10) Nous coordonner avec le réseau international pour construire un changement mondial. 

(R)Appel : Les Indignés pour une constituante

Tous les commentaires

11/05/2012, 08:09 | Par Gilbert Pouillart

Les dimanches après-midi, le 104, suffiront-ils aux tâches d'organisation que requiert toute action sociale durable? Les besoins matériels et techniques seront-ils couverts? Pourra-t-on s'organiser sans faire naître une bureaucratie (du personnel rétribué pour ces tâches de gestion quotidiennes auxquelles le dimanche et le 104 ne peuvent suffire), sans voir apparaître des apparatchiks (des bénévoles devenant permanents, toujours pour pouvoir faire face aux taches concrète).

J'ai milité pendant plus de trente années à la FSGT (adhérent de base, dirigeant bénévole). Nous avons rencontré ces problèmes, dû avoir "des permanents" et "du personnel" ; leur demander d'être et de rester des militants, quelquefois de manière héroïque ; connaître des conflits feutrés ou bruyants ; et réussir à faire survivre dans la pratique un sport populaire et éducatif , avec des succès variables, et un acharnement sans faille. Bon courage, et bonne chance, les indignés! Tout n'est pas possible, mais ily a toujours du possible.

11/05/2012, 10:04 | Par JJMU en réponse au commentaire de Gilbert Pouillart le 11/05/2012 à 08:09

Non, Gilbert, là, je t'assure que nous sommes aux antipodes de ce que toi et moi (et tant d'autres comme nous) ont pu connaître dans nos différences militances. Relis bien leurs objectifs, tu verras que ça se passe dans toutes les villes et les quartiers où les gens veulent bien prendre un porte-voix et se donner la parole pour s'écouter et se répondre en direct, sur les sujets du jour. Ce qui se passe au 104 ou à Belleville, ou à Quimper, Marseille, Montpellier, Clermont-Ferrand, etc., ça ne ressemble pas du tout à ces réunions dogmatiques auxquelles nous avons participé (où on nous écoute poliment, pour passer la parole au suivant, sans que ce soit repris ni pris en considération, pour évoluer ensemble et créer un événement, une action, un projet venant de la base).

Ces assemblées populaires se font à l'air libre, devant les passants, qui peuvent demander la parole et intervenir. Le groupe écoute, si l'intervention est trop longue ou fait des redites, le groupe le manifeste par des signes qui permettent à l'intervenant de se mettre au diapason : j'ai vu, fin mai 2011 à Bastille un gars qui avait l'air (pardon pour ce ton de commissération qu'on ne manquera pas de me reprocher, mais ainsi je l'ai perçu, ainsi je le dis) donc j'ai vu intervenir fin mai l'an dernier à Bastille un gars qui avait tout d'un paumé et dont les interventions étaient à côté de la plaque et auquel le groupe (des centaines de présents sur les marches de l'opéra) demandait qu'il abrège. Je l'ai croisé en novembre à La Défense : il participati avec un peu plus de pertinence. Je l'ai revu à la Villette : il animait le groupe !...

Nous changeons tous avec ce fonctionnement à l'horizontale, Gilbert, nous nous améliorons par le regard et par l'écoute des autres. Il n'y a pas besoin de leader, c'est l'assemblée qui suscite cette vertu-là du retour de parole. Aucun de nous n'est génial, bien sûr, mais aucun de nous n'est nul non plus. Un peuple, c'est composé de grands et de petits, de gros et de maigres, de très intelligents et de nettement moins intelligents, de tordus et de moins tordus...

Mais les groupes ne sont pas cons, les groupes savent où est l'intérêt du groupe : dans le bien commun !... C'est cette humilité qui est à vivre. En-dehors des appareils, des religions, des partis, des racismes, des sexismes, des machismes et des féminismes radicaux. Chacun parle à la première personne, à partir de sa perception, et le groupe capte ce qui lui convient. Et ça avance, ça avance, ça avance, petit à petit, ça avance !...

Jean-Jacques M’µ

11/05/2012, 10:06 | Par JJMU

Une remarque de Baptiste, Indigné de Paris :

Être un Êtat dans l'Êtat ne peut être un objectif en soi. En effet, il ne s'agit pas de refaire du labellisé bio ou du commerce équitable dans une niche, mais bel et bien de le généraliser, de remplacer le système dominant actuel par un ou des systèmes majoritaires.

Par contre le truc cool c'est que celles et ceux de Paris (comme dans d'autres villes sans doute) expriment maintenant clairement le fait que la dette (tenue par la finance et les oligopoles) est à la tête des questions démocratiques. Bientôt l'alimentation devrait donc émerger comme une base incontournable pour une réelle démocratie, voire comme un vecteur de democratie.

11/05/2012, 11:07 | Par JJMU

Voici le dernier document de presse des Indignés :
http://paris.reelledemocratie.net/node/1441

11/05/2012, 11:08 | Par JJMU en réponse au commentaire de JJMU le 11/05/2012 à 11:07

12 Mai : Anniversaire mondial du mouvement des Indigné-e-s.

Le 12 mai, nous fêtons l'anniversaire du mouvement du « 15 M », quand des centaines de milliers d’Espagnols sont descendus sur les places, suivis plus tard par des millions de gens partout dans le monde, pour exiger et commencer à construire une réelle démocratie. Nous partagerons les expériences d’un mois de marche des banlieues, reviendrons sur les témoignages, les indignations et les propositions recueillies au fil des étapes, en débattrons ensemble et ferons la fête jusqu’à la nuit.

10h30 : Départ de la marche des banlieues, depuis Saint-Denis, devant la gare.

14h00 : Rassemblements et manifestations à partir de différents lieux :

- Place à côté de la station de métro Belleville (suivre les batucadas!)

- Place devant la gare Saint-Lazare

- Place de la Bastille : devant les marches (Assemblée thématique sur la françafrique avant de partir). 

15h00 : Passage de la marche des banlieues à la Gare du Nord

16h00 : Convergence des différentes manifestations et de la marche des banlieues à la Fontaine des Innocents (M° Les Halles) pour un grand rassemblement. Assemblées populaires thématiques sur l'éducation, le logement, la santé,  l'économie, les femmes, les banlieues, l'environnement, les médias, la  justice, la démocratie...

19h00 : Soirée festive, concerts, projection vidéos des autres mouvements dans le monde.

Persister avec la distribution actuelle des ressources économiques condamnerait l’immense majorité de la population mondiale à la pauvreté ou à l’incertitude quotidienne, et les générations futures à un héritage marqué par les catastrophes sociales et écologiques. 

Mais dans le monde entier, un vent de révolte a soufflé. Des mouvements sociaux et citoyens, horizontaux, solidaires, non-violents ont fleuri et continuent à exiger et construire une démocratie réelle. 

Sur toutes les places du monde fêtons l'anniversaire des mouvements pour une réelle démocratie ! Le 12 mai prenons les places et, à Paris, campons le décor du troisième tour social. Cette crise-là, nous ne la paierons pas. 

A ce futur qui semblait déjà dessiné, nous redonnerons les traits et les couleurs de la vie.

Médias avec nous pour changer le monde !

Cordialement.

Les indigné-e-s, Mouvement pour une Démocratie Réelle Maintenant.

 

Les Indignés dans le Monde pour le 12 mai : http://international.democraciarealya.es/12m/

La veille, en Ile-de-France, fête de la marche des banlieues :http://paris.reelledemocratie.net/node/1440

Web: http://paris.reelledemocratie.net

Twitter: @acampadaparis 

Contact mail : prensa.acampada.paris@gmail.com

11/05/2012, 11:13 | Par JJMU en réponse au commentaire de JJMU le 11/05/2012 à 11:08

12M-15M dans le monde12M-15M dans le monde © Real democracia ya

11/05/2012, 11:14 | Par JJMU en réponse au commentaire de JJMU le 11/05/2012 à 11:08

  • Ce soir vendredi 11 mai 2012 à 19h..

    Fête de la marche des banlieues à Saint-Denis - au 6 bis quai de Seine - qui se trouve à 5 minutes de la gare de Saint-Denis

11/05/2012, 12:15 | Par a6parterre

Il y'a 52 dimanches par an, s'indigner ça demande moins de 5 secondes.

11/05/2012, 12:19 | Par a6parterre

Il y'a 52 dimanches par an, s'indigner ça demande moins de 5 secondes, c'est la dégradation.
Quand on est pas gradé, on est pas à la hauteur car on a pas la mesure le poids, la taille, la carrure.
C'est l'école des morpions partisans

11/05/2012, 12:20 | Par Lepeuple 74

Bonjour Gilbert et Jean-Jacques,

J'pense à une chanson de Brel : ..."on n'était pas du même bord, on n'était pas du même chemin, mais on visait le même port"...Je précise pour les "chercheurs de Médiapart" qu'ils sont tous deux des laïques, en avance dans l'esprit sur une majorité des citoyens inscrits et qu'à coup sûr, tous trois (Eux et Io) avons voté de la même main...Dans ce qu'ils expriment et pour un résultat commun nôtre, dans le contexte de la défaite de qui nous savons (petit savon deviendra grand, comme disait JauJau la sixième*), je serai "pluto" un chien comme Didier, chien haut et non chat-bas) et donc Gilbert - 1 marche d'avance, sans allusion*aux défilés*- Indignés pour la seule France, ça suppose-évoque  une révolution et la France l'a faite et réussie*. Le 6 mai, comme l'ont dit et écrit jeudi Mélenchon et Le Hyaric, avec la route Jaurès la 6 est rejouable. N'est-il point Gilbert, Fatarella? Baumann et les zôtres.(j'avais une dette avec les deux premiers et pour le Jaurès JLM PL'H, avec le billet huma Humanité d'hier 10 de Fata :. Super pour tous les FDG, mais aussi simplement pout tout citoyen , de gauche à droite*...

Mets sage : saturday samstag sabato voudrais être au 041 (mettre dans l'ordre! merci si !)

...Blablabla : suis un citoyen âgé, plus Edgar Morin que d'Ormesson* (pour Morin, gaffe au prénom. Bon : De Gilbert, j'ai lu Bastille du 18/19/3 et puis faire des vagues. Je vous demanerais, si vous pouvez, voir un poème (qui a une histoire-liens) situé sur un billet dépouillé de prose* Le six mai 12, nous avons fait la moitié du parcours ! Le billet est du 3 avril, mais merci d'avoir répété pour tout commentaire cette assertion(hum) :

<< Le poète a toujours raison>>.* << On se reverra un jour ou l'autre>>...A bientôt

Bernard(o) o ur les cousins ou eau (j'aime bien, pas toujours, camarades).

LB

11/05/2012, 13:04 | Par Le journal de personne

C’est terrible la conscience
Cette petite flamme qui danse
Pas celle qui me rend présent, les choses présentes
Mais celles qui brillent par leur absence
C’est terrible la conscience
Parce que je ne suis pas seule au monde
Je suis peut être dingue, mais je distingue
Entre la conscience psychologique et la conscience morale
Le je ne suis rien… et le je vous dois tout
C’est terrible la conscience
Pour donner ou retirer du sens
À la vie. À autrui
Cette petite flamme qui tremble
Et éclaire l’ensemble
Oui, je me sens obligée… dans l’obligation de bouger
Et de faire bouger les lignes
Qui nous séparent de la vie, d’autrui
Je me sens obligée de tendre la main
À tous ceux qui ne se sentent pas la force de remonter la pente
À tous ceux qui ont avec moi, une partie liée :
La même raison de vivre et de désespérer
Oui, je me sens obligée de prendre les armes
Et de monter à l’assaut d’un immense quiproquo
Qui prétend que c’est une question financière
Alors qu’il n’en est rien… rectifie la bergère
C’est juste une question d’appréciation…
qui vaut le plus, veut peut-être le moins?
Avec l’austérité qui se profile à l’horizon,
Nous en sommes tous témoins
C’est notre vision que l’on doit réviser
Nos valeurs que l’on doit imposer
Pour ne plus être à la merci du système
Osons… faisons… FRONT COMMUN
Contre les indignes et les indignés
Soyons plus dignes que jamais !


http://www.lejournaldepersonne.com/2012/01/le-front-commun/

13/05/2012, 16:00 | Par Lepeuple 74

qui vaut le plus, veut peut-être le moins?...

Le plus ou pas... Mais suffisamment ! Pour tout'zétous !

Déclaration ancienne : <<Je veux bien être dix mille fois plus petit que Victor Hugo, mais je ne veux pas être payé 960 fois moins cher que Zidane>>. (Le "record" fut amélioré quelqe temps après avec1000 par Henry !!! (plus facile, ainsi arrondi...)?

Un autre souvenir :

"      .......................... mais ne pas oublier,

"Qu'il te faut subsister, qu'il te faut un terrier...

Merci Personne, merci Quelqu'un(e)

Bernard

 



15/05/2012, 00:43 | Par JJMU

Pour retrouver les indignés de Nimes :

Place de la Maison Carrée - Le lundi à 18h, réunion en commun avec l'AG de Nîmes. - Le mercredi à 18h, assemblée suivie d'un pique nique. - Le samedi à 13h, pique nique suivi d'une assemblée. En cas de pluie, nous nous abritons en haut des marches de la Maison Carrée.

 

Internet : - groupe facebook des indignés de Nîmes (dédié aux actions et documents, seuls les administrateurs publieront désormais.) http://www.facebook.com/groups/140963476012339/

- la page facebook dédiée aux informations et débats d'ordre généraux, "Réelle Démocratie Nîmes" : http://www.facebook.com/profile.php?id=100002472755234" - blog : http://democratie-reelle-nimes.over-blog.com - contact : reelle.democratie.nimes@gmail.com

Newsletter