Lun.
21
Avr

MEDIAPART

Connexion utilisateur

Dis, tu me prêtes ta pèlerine, s'te plait !

Pas le temps d'écrire aujourd'hui, Alors je vous invite à lire un article de Libé, "Quand Wauquiez rodait les thèmes ultra-droitiers de Sarkozy".

Cet article parle d'une longue interview de Laurent Wauquiez sur BMF TV le 8 mai 2011 qui avait suscité quelques émois à l'époque (c'était pourtant il n'y a pas si longtemps) même dans les rangs UMPistes, et même paraît-il chez notre Vénérable. On avait alors dit que sieur Wauquiez avait failli en perdre son poste de ministre.

Sauf que… ce sont à peu près les mêmes mots et les mêmes mesures que l'on trouve dans les propos de notre Vénéré aujourd'hui. Allez donc savoir pourquoi !

Deux mois avant cette interview, j'avais écrit un petit texte, dont presque rien n'est à changer aujourd'hui. Sinon que le sieur Wauquiez a changé de ministère, que DSK est hors course et que la marine nationale n'est plus à 23% dans les sondages, mais à 18% d'électeurs. Et que, s'il est difficile de railler les "racines" de François Hollande, on a entendu, il y a peu, les même choses à propos d'Eva Joly…

Je le laisse donc sans modifications, vous pourrez les faire par vous-mêmes…. Le 5 mars 2011, j'écrivais donc...

 

Mon premier est agrégé d'histoire, dont il fut cacique comme l'on disait chez les romains, ou major comme l'on dit à l'américaine, c'est à dire tout simplement premier de la classe. Mon second fut élève de l'ENA, dont idem, il sortit tout premier de sa promotion. Mon troisième n'a donc strictement rien d'un jeune crétin ignare. D'ailleurs son premier job a consisté à organiser le jeu télévisé Intervilles à Yssigneux. Avec Guy Lux en référence, c'est tout dire.

Mon quatrième est donc aujourd'hui UMPiste, ce qui est son droit, ministre chargé des affaires européennes, ce qui vu son parcours sans faute est tout à fait légitime, et maire du Puy en Velay, ce dont je me fiche éperdument, n'étant pas auvergnat.

Mon tout s'appelle Laurent Wauquiez et a donc tout du personnage intelligent et respectable. Bref, le genre de mec qui vous ferait presque envie d'adhérer illico à l'UMP et de crier vive Sarkozy. Ah que ! Comme notre Vénéré choisit bien ses ministres !

Sauf qu'il se passe parfois des choses étranges en Auvergne. Tiens au Puy en Velay, par exemple, il n'y a pas la mer, mais on y trouve quand même des coquilles Saint Jacques.

Si vous êtes agrégé d'histoire, vous me direz que cela n'a rien d'étonnant. Depuis une dizaine de siècles, des pèlerins s'amusent à répandre des coquilles Saint Jacques un peu partout en Europe, histoire de marquer leur passage et leur territoire. Ce qui n'a rien d'orignal non plus, les chiens, les chats, et même les dromadaires font de même, mais eux, ils n'ont pas besoin de coquilles. Et pour les araignées, je ne sais pas.

Ces pèlerins étant des chrétiens qui, pour d'obscures raisons, connues seulement du pape et de quelques agrégés d'histoire, s'amusent depuis dix siècles à dépolluer nos plages pour mieux polluer nos rues avec leurs coquilles ; si vous êtes président de la République de France, et incidemment chanoine de machin et de chose, en bon chrétien donc, vous pourrez nous expliquer que ces coquilles font racine et qu'elles constituent notre héritage. Sauf que l'on attend toujours que poussent les Saint-Jacques, mais on attend tellement de choses… Et la patience est une vertu chrétienne.

Rien d'étonnant donc à ce que notre Vénérable président choisisse la ville de son premier de la classe pour venir redorer son blason de chanoine, et nous parler de nos racines et de l'effet rassembleur de l'héritage chrétien. Rien d'étonnant non plus à ce que son jeune cacique en rajoute une couche. Un agrégé d'histoire se devant d'être aussi calé en matière de racines qu'un jardinier compétant.

 

 

Sauf qu'outre les coquilles, il se passe vraiment de drôles de choses en Auvergne. Il y a quelque temps, un joyeux personnage nous prétextait son amour du pays des puys pour nous expliquer ses bonnes plaisanteries sur la prolifération de certaines espèces. Aujourd'hui, l'agrégé préféré de notre Vénéré, nous commente le C.V. de Dominique Strauss-Kahn, en nous rappelant qu'il n'a pas de "racines" auvergnates. Ce en quoi il a tout a fait raison, comme beaucoup d'hommes politiques aujourd'hui, D.S.K. est né à Neuilly qui, comme chacun le sait, sauf Brice Hortefeux, n'a rien à voir avec l'Auvergne.

Dominique Strauss-Kahn, "ce n'est pas la Haute-Loire, ce n'est pas ces racines-là", dixit Laurent Wauquiez donc.

Rassurez-vous, je ne vous ferai pas le coup du point G. aujourd'hui, et je ne vous parlerai pas d'un certain auvergnat, qui, en été 1942, s'est empressé de livrer les enfants Juifs de France aux nazis, alors même que ceux-là ne les demandaient pas. Après tout, aucun auvergnat ne peut être tenu pour responsable des tribulations d'un Pierre Laval.

Non, monsieur Godwin peut rester sagement dans sa chambre. Je ne risquerai pas le bonnet d'âne. Laurent Wauquiez, en dehors de l'agrégation, n'a rien de commun avec un Faurisson. Et loin de moi l'idée de le soupçonner d'un quelconque antisémitisme, pas plus que Christian Jacob, autre UMPiste notoire qui, il y a quelques jours, nous disait que D.S.K. n’incarnait "pas l’image de la France, l’image de la France rurale, l’image de la France des terroirs et des territoires, celle que l’on aime bien, celle à laquelle je suis attaché."

Mais… Bien oui, mais quoi alors ?

Racine, racine… vous avez dit racine ! Nous disait Corneille en cachant mal sa joie de vivre.

Aujourd'hui, il suffit que notre Vénéré nous parle de racines, et tout UMPiste qui se respecte se transforme en bon jardinier.

Bon, moi, je ne suis pas agrégé d'histoire, ni cacique de l'ENA, quant au jardinage, ce n'est pas trop mon truc. Montrer mes fesses à une tomate pour la faire rougir, je trouve cela un peu éprouvant. Quoi que… je n'ai jamais essayé.

Et c'est peut-être mon plus gros défaut, on doit tout essayer. Et peu importe le résultat, l'essentiel est l'effet de manche comme dirait notre jardinier à sa pioche…

Sauf qu'au moment où l'on nous parle des racines de D.S.K…. Je lis un amusant sondage selon lequel Marine Le Pen, avec 23% d'intentions de votes arriverait en tête du premier tour des présidentielles si celles-ci avaient lieu aujourd'hui. Et il nous reste un peu plus d'un an…

Alors oui ! Racine, racine… vous avez-dit racine ! Comme le disait une certaine fourmi, nous verrons bien qui dansera… Mais comme le disait ma chatte, essayons parfois de tourner sept fois la langue avant de...

 

Tous les commentaires

24/04/2012, 15:10 | Par a6parterre

Dire parler lire écrire.
On se lit et on s'explique sans nécessairement l 'écrire.
C'est la reflexion et de la méditation résulte l'action.

Ne dites pas que vous n’avez pas le temps. Vous avez exactement le même nombre d’heures par jour qu’ont eu Pasteur, Michel-Ange, de Vinci ou Albert Einstein… [ H. Jackson Brown ]

Internet sert comme toutes les inventions à en gagner. On ne prête qu'aux riches.
Les autres on les excuse de dépenser inutilement pour ce dont ils ne savent pas se servir.
La réalité du présent.

Newsletter