Dim.
20
Avr

MEDIAPART

Connexion utilisateur

Un violon, une foule heureuse, du sable, des gens

La plage se remplit comme un sablier de grains multicolores. Ça devient fébrile sur la grève. L’orchestre en jeans titille ses instruments, dernier tour de chauffe avant de défier le grondement de l’océan. La diva pousse la note. Le soleil donne encore. Deuxième soirée du « 24ème Violon sur le sable » sur la plage de la Grande Conche à Royan.

Ça s’énerve un brin dans les travées. Les chaises pliantes en bandoulière sur le dos, il assomme tous ceux qui sont à sa portée à chacun des tours brusques qu’il fait pour trouver une place, sa place. Un tee-shirt d’une université du Michigan fait déplacer toute une rangée : « Il avait qu’à arriver plus tôt s’il voulait être devant, merdalors ! », tente une voix. Excepté cette plainte incongrue, tout le monde s’en fout. La musique adoucit bien des choses.


- Ben, qu’est-ce que t’as fait du dossier de la chaise ?
- Merde, j’ai du le perdre en venant.
- Voilà, c’est malin. C’est comme si on avait des béquilles avec juste les poignées, maintenant.


Ça mate de tous les côtés chez les installés qui s’étirent avec ce regard tranquille et un rien condescendant de ceux qu’un sort confortable a gâtés.
- T as vu le mec ? Il a la tête de Kouchner en plus jeune.
- Ah, non ! Il est plus beau Kouchner.
- Il était…
- Et, là. La petite la même bouche qu’Adjani…


Une brune. Une auburn. Elles se parlent à museau touchant, mains en conque. Elles ont la même tête pointue de belette. Deux sœurs assurément. De qui parlent-elles ? D’une autre assurément. La brune narre en mimant une scène qui en vaut sûrement la peine. L’auburn opine, assurément.
Une robe de mousseline, de celles qui font de l’ombre aux fleurs les soirs d’été dans les jardins romantiques. Un chapeau de brousse. Un gilet fluo : « Demandez le programme ! ». Un ventru. Un maigre. Des nattes. Un chignon bien sage. Des cheveux fous.
Deux aïeux hilares : « On est là pour être heureux. On fait tous les festivals possibles en été. Ah ! La Rochelle cette année : immense ! » Il restera assis pendant tout le concert, mais elle ne ratera pas une seule stand by ovation en battant des mains comme une petite fille.
Tarots en cercle sur un plaid en attendant la joie. Debout, main en visière, portable à l’oreille : « T’es où ? » en cherchant l’autre. L’envie de pisser avant le début du concert : « Vous me gardez ma place ? ». Des travées brouillonnes à enjamber et revenir sans ce perdre dans ce labyrinthe de jambes.
Six filles, amplitude d’âges indéterminée. Heureuses d’être ensembles. Les pantalons en tailleur, les robes en amazone. Rires de cristal comme les flûtes qu’elles heurtent en les sortant de la glacière. Soupirs de femmes heureuses lorsqu’elles font péter le bouchon. « Tchin, les filles ! »
L’orchestre se chauffe toujours. « Geneviève ! Ouh ! Ouh ! Geneviève ! ». En bonne élue locale elle fait un petit signe vague de la main. Elle n’a manifestement pas vu qui à lancé l’appel ni même d’où il émanait. Ah ! Ce soleil rasant dans les yeux ! Les grands écrans gonflables sont malmenés par la brise du soir. Les derniers maillots se couvrent.
Applaudissement nourris avec les doigts pleins de beurre sur certains extraits connus. Ça saucissonne sec sur les travées.


Deux amoureux un peu à l’écart. Ils sont beaux comme le jour. Elle le regarde sans rien dire lisser un petit carré de sable. Elle penche la tête légèrement pour mieux voir ce qu’il fait. De l’index, il vient de tracer « Je t’m ». Sur scène, l’orchestre s’est arrêté de jouer ; c’est assez pour la répétition. Les amoureux se regardent en riant. Le temps s’est arrêté.


Foule heureuse. « Prenez soin de votre voisin ! »


Le ciel voûte un peu plus son bleu nuit sur le sable encore tiède, écrin d’encre, chambre d'écho pour le chant des baleines. L’océan retient son souffle. Le spectacle et la magie peuvent commencer… sur scène.


http://www.violonsurlesable.com/accueil/imagezoom-929

Tous les commentaires

30/07/2011, 12:41 | Par Gabrielle Teissier K

Vous lire, c'est bon comme des vacances. Merci.

30/07/2011, 12:44 | Par Jonasz en réponse au commentaire de Gabrielle Teissier K le 30/07/2011 à 12:41

J'aime beaucoup vous lire aussi même si ce n'est pas toujours des vacances. Mais bon, on ne va pas non plus toujours passer sa vie en vacances.

30/07/2011, 16:43 | Par Mariethé FERRISI

Cher JONAS2 c'est plus realty-poético que jamais !! Smileys merci...

30/07/2011, 16:58 | Par Jonasz en réponse au commentaire de Mariethé FERRISI le 30/07/2011 à 16:43

C'était fait pour partager le plaisir simple d'un soir d'été, Marie-Thérèse. Tant mieux si ça marche. Vous m'en voyez ravi.Clin d'oeil

30/07/2011, 17:02 | Par grain de sel

Bravo, Jonas, j'adore quand le temps s'arrête, qu'on écoute les préparatifs, qu'on observe à la dérobée les autres spectateurs et qu'on dépeint l'ambiance à petites touches subtiles, avant que la musique éclate et remplisse l'air....

C'est si vrai qu'on pourrait presque compter les grains de sable !

30/07/2011, 17:05 | Par Jonasz en réponse au commentaire de grain de sel le 30/07/2011 à 17:02

Et un Grain qui s'invite à ma table pour ma plus grande joie.Sourire

30/07/2011, 17:15 | Par grain de sel en réponse au commentaire de Jonasz le 30/07/2011 à 17:05

Une table sans pieds comme les fauteuils sans dossier ? Clin d'oeil

Dis donc, j'ai regardé le programme sur le site que tu as donné: ils sont très elliptiques à Royan... On sait qui joue, qui chante, qui danse et sous la direction de qui.... mais des œuvres jouées, que dalle !

30/07/2011, 17:33 | Par Jonasz en réponse au commentaire de grain de sel le 30/07/2011 à 17:15

T'avais qu'à venir ! Pour une fois que c'est les Parigots qui se la sautent on va pas bouder notre plaisir, non mais !Clin d'oeil

Bon allez au moins quelques noms de compositeurs, je n'ai plus tout en tête ( Chopin, Beethoven, Biset, Sera, Mozart, Saint Saens, Tchaikovsky, ...) mais aussi éclectique qu'elliptique la dégustation.

Je crois que France 3 fera un sujet dessus vers le 9 novembre. A confirmer.

30/07/2011, 20:13 | Par dianne

Mmmmmmmm quel bonheur de lecture ! Vous enchantez ma soirée. Merci à vous pour cette fugue de violon sur la mer...

30/07/2011, 21:06 | Par espoir en réponse au commentaire de dianne le 30/07/2011 à 20:13

Pure coïncidence ,Jonas, mais une vieille amie m'a décrit ,au téléphone, cet instant magique de musique ensablée ,elle y a assisté et était ravie, le récit fut certes moins brillant que le tien, elle me l'a fait à la pelleteuse ,quand le tien est envoyé par une étoile de mer.

31/07/2011, 00:46 | Par Jonasz en réponse au commentaire de espoir le 30/07/2011 à 21:06

Les étoiles de mer sont d'anciennes pelleteuses qui essayent de prendre le temps d'en partager avec les autres. Faut dire à ta vieille amie qu'elle a bien raison malgré tout de le faire à la pelleteuse. Quant on aime...

31/07/2011, 00:42 | Par Jonasz en réponse au commentaire de dianne le 30/07/2011 à 20:13

Ah ! Si c'était à refaire j'aurais bien aimé être enchanteur de soirée, organisateur de fugue. Merci Dianne. Sensible à votre "Mmmmmmmm".

30/07/2011, 23:13 | Par patrick 44

Jonas, cette narration arrive à point pour me faire regretter d'aller loin pour chercher le dépaysement. Merci de nous en faire partager l'essentiel avec le talent que chacun envie. Mardi matin je quitte Nantes pour Athènes où dès mercredi après-midi un bateau de la Lane Line est sensé nous conduire à Cythère au sud du Péloponèse (Kythira) en quelques heures. J'espère pouvoir envoyer de cette ile que je connais bien quelques messages intéressants de couleur très locale.J'ai l'adresse de plusieurs cyber-cafés.. A ta santé Jonas, je viderai quelques ouzos . Yassou !

31/07/2011, 00:51 | Par Jonasz en réponse au commentaire de patrick 44 le 30/07/2011 à 23:13

Embarquement pour Cythère ? Hu-Hum ! Monsieur ne se refuse rien.

Merci pour l'ouzo suivi d'un peu de résiné bien frais si ça ne te fait rien. Faut aussi penser à se désaltérer quand on se dépense beaucoup.

Newsletter