Mer.
17
Sep

MEDIAPART

Connexion utilisateur

 

Thématiques du blog

 

Tous les commentaires

26/03/2012, 18:42 | Par elisa13

C'est inquiétant, oui, et pour tout un tas de raisons... S'il n'y en avait que deux :-))

26/03/2012, 18:45 | Par jmplouchard

Vraiment difficile comme choix ! On peut dire les deux ?

26/03/2012, 19:09 | Par Jonasz

Les deux ne sont pas incompatibles. Sarkozy ne laisse aucun doute à ce sujet. Il a voulu commencer en président d'apparat au Fouquet's, il termine en n'étant même pas président d'apparence.

26/03/2012, 22:20 | Par WataYaga en réponse au commentaire de Jonasz le 26/03/2012 à 19:09

C'est sûr que l'apparence de président, il ne l'a jamais eu, il a plutôt l'air malfrat d'apparence et parfois les apparences sont trompeuses ? Quand il ouvre la bouche ses propos sont souvent grossiers, d'apparence .et il y aurait apparence qu'il se serait enrichi sur le dos de l"état...Et attention il apparaîtrait aussi qu'il se traînerait quelques casseroles d'apparence douteuses.

 

C'est pourquoi certaines personnes qui ne se fient pas stupidement aux apparences s'obstinent à le trouver éligible...C'est beau la foi, quand même !

26/03/2012, 20:42 | Par Barth 600

Quand je repense comment Royal s'est fait cassée pour la malheureuse invention d'un mot (bravitude) qui franchement est ridiculement insignifiante, je me dis que sarko sur ce coup devrait être contraint de renoncer et à son poste actuel et à celui qu'il brigue.

Que font ces p..... de médias ?

26/03/2012, 21:58 | Par Avelzo en réponse au commentaire de Barth 600 le 26/03/2012 à 20:42

Sarko avait à l'époque inventé un mot -quelqu'un peut le retrouver?- lui aussi, mais jamais repris par les journalistes (Cher, très cher Pujadas, modèle incomparable du .............................)

De même, alors qu'il y a deux sortes de sous marins nucléaires ("attaque" SNA et "lanceurs d'engins" SNLE) on a reproché à Ségolène de ne pas connaître le nombre de l'une des sortes, je ne sais  plus laquelle- SNLE, je crois. Quelques jours plus tard Sarko ne connaissait pas non plus le nombre de sous marins de l'autre catégorie. Personne (merci Pujadas!) n'en a parlé longtemps.

Alléluia!

Comme pendant le débat entre eux deux, Sarko ne savait pas -plus que Ségolène- la part que représentait l'énergie nucléaire dans l'énergie consommée en France. Et je te confonds l'énergie totale avec l'énergie électrique. Mais Sarko a, comme d'habitude, gueulé plus fort ( avec de petits regards "aidez moi, please!" vers PPDA, c'était touchant) et a remporté la manche, avec l'aide des journalistes. En gros.

In excelsis Déo!

Si vous oubliez le suppositoire ce soir z'en aurez deux demain, un le matin et un le soir.  Infirmerie, Lycée de ..... 1956.

En gros si t'oublies le passé, t'vas t'en prendre une autre dans l'avenir, c'pas nouveau!

26/03/2012, 22:40 | Par Marie Lavin en réponse au commentaire de Avelzo le 26/03/2012 à 21:58

Vous avez remarqué aussi comme pour les autres candidats les médias aux ordres parlent de "dérapages" et pour Sarkozy de "phrase maladroite".

26/03/2012, 23:43 | Par Jean-Louis Legalery en réponse au commentaire de Marie Lavin le 26/03/2012 à 22:40

Judicieuse remarque, Marie, tous les laquais ont volé au secours de l'imposteur, dont le langage est de plus en plus révélateur.

27/03/2012, 00:07 | Par Marie Lavin en réponse au commentaire de Jean-Louis Legalery le 26/03/2012 à 23:43

Oui Jean-Louis, le refoulé raciste ressort. Franchement si madame Le Pen avait émis cette ânerie  (je ne vois pas qui d'autre parmi les candidats aurait pu le faire) les radios en auraient fait des gorges chaudes toute la journée, or je ne l'ai appris qu'en lisant Médiapart, Rien sur aucune des radios que j'ai pu écouter aujourdhui! Quand même il y a un problème.

26/03/2012, 22:41 | Par Barth 600 en réponse au commentaire de Avelzo le 26/03/2012 à 21:58

C'est un mot en rapport avec les droits de succession, mais j'ai oublié !

26/03/2012, 21:00 | Par Pierre Avril

question sémiologie, il est méchamment burné le Nico la truffe :je propose en 3 mots , il a l'essence animiste, il a l'ascenseur chrétien.

on progresse vers la quintescence de la civilisation......

26/03/2012, 22:28 | Par Le journal de personne

Abdel-Kader

Vous m'avez envoyé via Internet vos rédactions et vos réactions anonymes sur le sujet du jour.
Je les ai lues, relues et notées... comme à l'accoutumée!

http://www.lejournaldepersonne.com/2012/03/abdel-kader/

26/03/2012, 22:35 | Par GIULLIETTALASUBVERSIVE

Il n'a pas voulu dire de type magrébin.. et pas de type caucasien sauf qu'ils existent des pays musulmans même en Asie !

 

26/03/2012, 22:36 | Par Baruch S

Sarko colle parfaitement au personnage du policier, brutal, stupide et illettré, qu'avait croqué  Coluche : celui qui, ayant bien appris sa leçon, procède arbitrairement à l'arrestation musclée d' un " individu pas vraiment louche, mais vraiment basané "

26/03/2012, 23:01 | Par Oliv92

et il s'enfonce, et il s'enfonce

26/03/2012, 23:06 | Par mcgjm

Raciste, c'est évident. Débile profond peut-être pas mais malade mental sans aucun doute.

27/03/2012, 01:46 | Par malto cortese

Dégageons tous ces racistes.

27/03/2012, 06:37 | Par ceinna coll

Sarkozy de nagy-bocsa, français, fils d'immigré, hongrois d'apparence ...

...je cite

peu importe vos convictions, lisez ; à mourir de rire!!!
Dans le dernier Charlie hebdo (de MAI 2008), l'article "Sarkosy fait se marrer les Hongrois" nous apprend de bien belles choses sur notre petit grand-homme-que-le-monde-entier-nous-envie. Lancés dans une grande enquête d'investigation ))), les journalistes de ce prestigieux hebdo sont allés voir les ressortissants hongrois vivant dans notre beau pays afin de trouver la réponse à cette épineuse question : que signifie "Sarkosy", notre héros étant, comme chacun sait, d'origine magyare. He bien, la réponse n'est pas piquée des hannetons. On apprend d'abord que son nom se prononce "char-kö-sy" en hongrois et signifie littéralement "dans la boue". Il proviendrait de la ville hongroise de Sarköse, bâtie effectivement sur des marécages, le "y" final indiquant une origine noble (son nom complet est en fait Sakosy (de) Nagy-Bocsa). Si son papa n'avait pas quitté la Hongrie en 1946 ou 1947 lors de l'instauration du régime communiste, notre phare de la pensée serait peut-être aujourd'hui un hobereau hongrois vivant confortablement des revenus de son domaine; dès lors, on comprend mieux qu'il ne soit que modérément gauchiste, sauf quand il s'agit de faire référence à Jaurès et Blum dans le vain espoir de grappiller quelques voix à gauche... Mais ce qui fait le plus marrer les Hongrois interrogés, c'est la prononciation de son nom à la française : "Sar-ko-sy". En effet, le phonème "Sar" signifie "merde" en hongrois (qui s'écrit en fait "szar" ). Et l'on apprend que "Sarkosy", prononcé à la française, signifie littéralement "dans la merde" en hongrois... Véridique ! De là à dire que si notre idole accède à la magistrature suprême le 6 mai prochain, ce seront quelques millions de personnes - Français et étrangers - qui seront "sarkosy" jusqu'au cou..."

 

Newsletter