Sam.
25
Oct

MEDIAPART

Connexion utilisateur

«Les secrets de Xavier Niel» en un ebook, et en cadeau avec @si+Mediapart

La grande enquête de Mediapart consacrée au principal actionnaire de Free et copropriétaire du journal Le Monde, augmentée des 21 questions que nous lui avons adressées et de la chronique de Daniel Schneidermann, d'@rrêt sur images, «Niel contre Mediapart, l'émission à laquelle vous avez échappé», est maintenant disponible en ebook. Il est offert avec l'abonnement conjoint Mediapart/@rrêt sur images, dont nous fêtons la première année.


Vous pouvez donc acheter cet ebook si vous êtes déjà abonné (c'est ici et c'est au prix de 3 euros). Mais, si vous n'êtes pas abonné à Mediapart, vous pouvez le recevoir en cadeau en faisant une bonne action: en vous abonnant à la fois à notre journal en ligne et à notre partenaire @rrêt sur images qui défendent tous deux les mêmes valeurs d'indépendance et d'irrévérence. Lancé l'an dernier (retrouver ici son annonce), cet abonnement couplé est valable six mois pour un montant de 55 euros (pour s'abonner, c'est ici). 

Redoublez d'indépendance en vous offrant le plaisir de lire ce que vous ne lirez (presque) jamais ailleurs – et certainement pas dans la presse contrôlée par des intérêts financiers extérieurs aux métiers de l'information. En voici un énième preuve. Quand nous avons publié notre enquête sur Xavier Niel, @rrêt sur images avait voulu organiser un débat entre l'un de ses auteurs, Laurent Mauduit, le directeur de Mediapart, Edwy Plenel, et le principal protagoniste de notre récit. Daniel Schneidermann a raconté comment finalement Xavier Niel s'est dérobé à cette invitation que, pour notre part, nous avions volontiers accepté. C'est cette chronique aussi instructive qu'ironique qui est reprise dans notre ebook. 

A sommaire donc de cet ebook Xavier Niel, les secrets bien gardés d'un grand patron

1- L'autobiographie faite devant le juge (où l'on apprend, via un interrogatoire conduit en 2004 par le juge Renaud Van Ruymbeke, qu'à ses débuts, son métier dans le Minitel rose et les sex-shops lui procurait « un retour sur investissement intéressant et non fiscalisé car le fonctionnement reposait sur une comptabilité occulte et des recettes en espèces non déclarées ».)

2- Le jour où le patron de Free fit fortune (en mars 2002, une opération financière lui a permis de racheter les parts détenues par les minoritaires de son groupe. A un prix bradé)

3- Le pirate qui sait écumer le net (l’arrivée de Free et ses forfaits à 2 euros a chamboulé la téléphonie mobile, sous la protection des autorités de régulation)

4- Copilote du nouveau Monde (Le rachat du quotidien avec Matthieu Pigasse et de Pierre Bergé, a permis à Xavier Niel d'entrer d'un coup dans l'establishment. Depuis, il veille jalousement sur son nouveau joyau, d'une manière discrète, mais inflexible.)

5 - Le papivore 2.0. (Bien avant Le Monde, Xavier Niel a investi dans une myriade de magazines et de sites d'info, petits ou moyens. Quelles sont ses relations avec les éditeurs et les journalistes?)

6 - Nos 21 questions à Xavier Niel et ses 4 réponses

7- En guise de post-face, la chronique de Daniel Schneidermann, d'@rrêt sur images: Niel contre Mediapart, l'émission à laquelle vous avez échappé.

  • Pour l'acheter, cliquer ici
  • Pour accéder à tous nos ebook, cliquer ici
  • Pour le recevoir en cadeau avec l'abonnement couplé Mediapart & Arrêt sur images, cliquer ici

Tous les commentaires

07/02/2013, 18:15 | Par Arpège

N'importe quoi.

Que fait Schneidermann dans cette galère ?

07/02/2013, 18:41 | Par Sycophante

J'espère que vous nous ferez part des résultats des ventes...

08/02/2013, 15:11 | Par papyscha en réponse au commentaire de Sycophante le 07/02/2013 à 18:41

Arrêt sur images est disponible gratuitement sur …. FREEBOX REVOLUTION ! Il semblerait que Niel, Mediapart et Arrêt sur images soit le même fond…

Et bravo, après tout; sur la forme ; pas sur le ton.

08/02/2013, 08:05 | Par Philippe MATHEY

Franchement, ce genre de blague me donne plutôt envie de me désabonner. Expliquez moi pourquoi après nous avoir alléché par un premier article, la suite devient privée et doublement payante ( abonnement médiapart + 3 euros !!) je rêve. A se demander si vous avez vraiment envie qu'on le lise. Auriez vous quelque conflit d'interêt comme on dit maintenant quand on se sent merdeux.

08/02/2013, 09:55 | Par Sylvain Lovefab

C'est pathétique ce marketing...

Le propre des capitalistes qui vendent de la merde ou du néant, c'est de la/le survendre en vous regardant droit dans les yeux, toute honte bue, toute fierté aliénée.

Mediapart s'y vautre.

C'est vraiment la honte.

Newsletter