Jeu.
23
Oct

MEDIAPART

Connexion utilisateur

Noël 2013: un Fukushima à Fessenheim

A Fessenheim (© Aurélien Pic). A Fessenheim (© Aurélien Pic).

Fukushima à Fessenheim, est-ce possible ? Il n’y a pas de tsunamis en Alsace. La centrale nucléaire alsacienne ne compte que deux réacteurs, contre six pour la centrale japonaise. Leurs technologies sont différentes. Les autorités de sûreté ne fonctionnent pas de la même manière. Et pourtant... Ce « et pourtant » est l'objet, à partir du 11 mars, d'un grand feuilleton à découvrir sur Mediapart.

 

 

Faut-il s’interdire d’imaginer un accident nucléaire très grave à Fessenheim ? Les statistiques nous y incitent. Selon les calculs de probabilité, la survenue d’une catastrophe atomique en Alsace est très faible. Pourtant, pendant une semaine, sur Mediapart, nous allons vous raconter en détail un accident nucléaire gravissime à Fessenheim. C’est notre premier reportage fiction.

 

 

Pourquoi ce détour par la fiction, alors que Mediapart pratique un journalisme d’enquête sur des faits réels ? Parce que précisément, en matière d’enquête sur les différents débats autour de la sûreté du nucléaire, apparaît cette donnée nouvelle : la logique probabiliste et statistique est de plus en plus critiquée. Une grave catastrophe nucléaire est certes improbable en France, et peut être plus improbable que dans d’autres pays (c’est aussi ce qui se disait au Japon avant le tsunami du 11 mars 2011). Mais elle ne peut être totalement exclue.

 

 

Notre société est-elle prête à accepter ce danger nucléaire ? Et quelle échelle de danger ? L’Allemagne a décidé de le refuser, à la suite de longues années de débat national – et pas seulement à cause de l’accident de Fukushima. Par ce choix, elle est sortie d’une pure approche de gestion statistique du risque pour choisir une position de principe de refus du danger atomique.

 

 

Quel rapport collectif souhaitons-nous établir avec le danger nucléaire ? Une menace est-elle plus acceptable parce qu’improbable ? C’est pour soulever cette question que nous avons voulu écrire ce reportage-fiction, un an après le désastre de Fukushima.

 

 

À partir de dimanche 11 mars, nous vous invitons donc à lire le récit d’une catastrophe nucléaire à Fessenheim. Nous nous sommes basés sur des études, des plans et analyses existants. Tous les problèmes techniques que nous faisons vivre dans ce feuilleton peuvent survenir. Ils ont tous été analysés dans des documents officiels que nous publions en accompagnement de cette série. Nous ne les inventons pas. Dans chaque cas, nous avons simplement choisi de faire advenir l’hypothèse la plus défavorable. C’est un choix narratif. Il est forcément partial. Mais c’est la force de la fiction de nous permettre ce genre d’exercice.

 

 

Et nous conclurons cette fiction avec une longue interview de l’expert indépendant Mycle Schneider. En espérant que ce récit d’un Fukushima à Fessenheim alimentera le débat public nécessaire sur l’avenir du nucléaire.

Tous les commentaires

10/03/2012, 18:27 | Par pierre guerrini

Nous voici plongés dans le noir de la salle de cinéma, à ce moment très particulier, à cet instant précis où l'écran va s'éclairer et le film commencer.

Là, à ce frissonnement tout intérieur, à ce frémissement tout en silence, à ce frisson sur les blés du champs de l'être qu'il couche, se reconnait, la jouissance si particulière, que, seul, sait ressentir, en son tréfonds,  le cinéphile, et, avec lui, de concert,  tous les cinéphiles ...  Nous en frissonnons déjà d'effroi ...

A frémir d'effroi et de terreur mélangés devant les pluies noires d'Imamura et les somptuosités définitivement effrayantes de Kurosawa, dont Rêves clôt, en 1990,  le cycle tragique.

Le film « Rêves » d’Akira Kurosawa, sorti en 1990, a une résonnance très forte avec l’actualité de la catastrophe nucléaire au Japon. Ce film regroupe huit histoires, dont le thème dominant est celui du rapport à la nature, de sa domination, de son mépris et de sa destruction complète par l’être humain.

La sixième et la septième histoire, intitulées en français « le Mont Fuji en rouge » et « Démons gémissants », forment un tout cohérent autour du thème d’un cataclysme nucléaire.

 

Dans le Mont Fuji en rouge ,  les six réacteurs d’une centrale nucléaire viennent d’exploser. Trois nuages radioactifs s’échappent. Un nuage rouge, chargé de plutonium 239, dont « 10 millionième de gramme suffisent à donner le cancer ». Un jaune, chargé de strontium 90, « qui attaque la moelle osseuse et provoque la leucémie ». Un violet, chargé de cesium 137, « qui affecte la reproduction et produit des mutations génétiques monstrueuses ».

Une rescapée, portant ses deux enfants, s’écrie :

« Ils nous disaient : « la centrale nucléaire est fiable, le risque c’est l’erreur humaine, pas la centrale elle-même. L’énergie nucléaire est sans danger. Il n’y aura pas d’erreurs, soyez tranquilles ». Quels menteurs ! S’ils ne sont pendus pour ça, je le ferais moi-même ! ».

Le plutonium 239, le strontium 90 et le cesium 137 sont quelques uns des composants radioactifs relâchés en quantités   par la centrale de Fukushima.

De fortes quantités de nucleïdes directement dans l’atmosphère.

La septième histoire du film « Rêves » de Kurosawa présente un paysage comparable à celui d’un hiver nucléaire. Et pour cause, comme l’explique un survivant :

« Autrefois, cet endroit était couvert de fleurs mais la bombe H et les missiles en ont fait un désert. Maintenant sur cet amas de cendres, poussent des fleurs étranges ».

[Ce sont des pissenlits géants. En fait, dans le contexte d'un hiver nucléaire, la plupart des plantes disparaîtraient en raison de la quasi absence de lumière solaire parvenant à percer l'immense couche de poussières formant le ciel].

Ce survivant est lui-même affublé d’une corne sur le crâne, résultat d’une mutation génétique, ce qui le fait ressembler à un démon, selon leur représentation typique.

Dans cette post-apocalypse nucléaire ...

« La nature a disparu de la Terre. Il n’y a plus d’oiseaux, de mammifères, de poissons. J’ai vu un lapin à deux têtes, un oiseau borgne et un poisson velu ».


« Dreams » (1990) d'Akira Kurosawa - Le Mont Fuji en rouge -

This video is unavailable

Cette vidéo inclut du contenu de Warner Bros. Entertainment, qui l'a bloqué pour des raisons de droits d'auteur.


Opération impossible

Nous ne verrons pas cet extrait du film d' Akira  Kurosawa. M.  Warner Bros et consort en ont bloqué la possibilité.

Mais que M. Warner Bros, en sa tombe,  et consorts encore présents,  ne s'inquiétent. Les images qu'ils s'approprient et qu'ils séquestrent, ainsi, de façon tyrannique et despotique, nous les voyons, non que nous ayons à les chercher, mais c'est qu'elles viennent à nous,  à nous comme à vous, vous les voyez, avant nous d'être sous le vent, sous le vent mauvais... Sous le vent mauvais ... Vous êtes ! ... Warner Bros ! ... Elles nous parviennent mystérieusement, nous les vivons, nous comme vous, nous les vivons, comme vous les vivez et les vivrez du moins autant que vous vivrez, vous les vôtres, tous les vôtres, ainsi que les nôtres, tous, à court, moyen terme, long plus rarement  pour les très  chanceux,  condamnés, tous condamnés ... 

Emanations magiques et tragiques des plans d' Akira Kurosawa, Soheih Immamura et combien d'autres traumatisés de la folie nucléaire,  qui,  par deux fois,  se déchaina sur leur sol, en leur pays aux traditions immémoriales, et qui à nouveau le ravage. Et, avec lui, le reste du monde. Et continue à le ravager... Mais ça, c'est toujours tu, et dans des proportions  encore toujours tues.

 

"  Maintenant tout le nord du Japon est ravagé.  Je conseille aux gens de partir. Partez !  Parce que c'est un endroit très dangereux. "

Christopher Busby - Chimiste -

 

Et de répéter encore et encore ...  comme la femme rescapée et ses deux enfants dans les bras ...

« Ils nous disaient : « la centrale nucléaire est fiable, le risque c’est l’erreur humaine, pas la centrale elle-même. L’énergie nucléaire est sans danger. Il n’y aura pas d’erreurs, soyez tranquilles ». Quels menteurs ! S’ils ne sont pendus pour ça, je le ferais moi-même ! ».

Nous vous prendrons !  ... Et nous vous pendrons ... !


C'est le monde qui est devenu la salle de cinéma. 

Nous vous pendrons !  ...

C'est le monde qui s'est mis à faire son cinéma.

 Et il n'y a plus de droit d'auteur ...

Et les dividendes que vous touchez, nous les touchons aussi ...  Ils s'appellent la mort ... !


Nous vous pendrons !  ...

Action ! ...




 

 

http://blogs.mediapart.fr/edition/japon-un-seisme-mondial/article/080312/enquete-sur-une-supercatastrophe-nucleaire-docum?onglet=commentaires

 

 

11/03/2012, 00:16 | Par [email protected] en réponse au commentaire de pierre guerrini le 10/03/2012 à 18:27

Vous avez parfaitement décris notre cécité et notre peur de voir le monde tel qu'il devient.Pourrons nous nous passer du chaos?Je ne le pense plus.La logique et la raison ont été annexées par des morts qui ne le savent pas encore.

11/03/2012, 10:09 | Par [email protected] en réponse au commentaire de [email protected] le 11/03/2012 à 00:16

dans ma région ;c'est bon! on  est bien au courant: bilans  sanguins  concernant les éventuels problèmes de thyroides ,des opérations pour enlever des nodules à titre préventif(cancer) etc on connait les anectodes  sangliers irradiésIncertain inconsommables ,les champignons et les plantes aromatiques  qu'il ne fallait plus utiliser à cause de  Tchernobyl  il faut vraiment chercher les infos pour avoir un bilan ! ce que je ne fais plus ,je consomme d'office du lait bio depuis.,( à l'époque le lait récolté de la Drome   était mélangé au   lait de la région ) mais j'entends souvent des citoyens en parler car cette catastrophe fait partie de notre mémoire collective ,nous les petis francs comtois!

11/03/2012, 13:11 | Par hthoannes en réponse au commentaire de [email protected] le 11/03/2012 à 10:09

@Isabelle Aires bonjour , pour vous et les lecteurs de MDP : Tchernobyl , autre grand scandale où nos gouvernants de l'époque,véritables menteurs et à la solde du lobby nucléaire devraient être en prison  ("les nuages se sont arrêtés à la frontière...") les retombées radioactives et les conséquences sur la santé sont toujours présentes 25 ans après, notamment en Corse!

votez en Mai prochain contre le lobby nucléaire !

http://conspiration.ca/sante/jm_jacquemin_tchernobyl.html

http://www.20minutes.fr/article/769650/etude-prouve-augmentation-cancers-thyroide-corse-apres-tchernobyl

et Fukushima   :

http://www.universcience-vod.fr/media/3208/fukushima-vu-par-bernard-laponche.html


 

10/03/2012, 17:31 | Par Patrig K

Je vais suivre cette fiction avec grand intéret, à ce propos j'ai rédigé un scénario qui nous porte au delà de 2070...

Mais dans un premier temps , j'oppose déjà ce point ..

Comment dès lors que le voisin: [...//...L’Allemagne a décidé de le refuser, à la suite de longues années de débat national – et pas seulement à cause de l’accident de Fukushima. Par ce choix, elle est sortie d’une pure approche de gestion statistique du risque pour choisir une position de principe de refus du danger atomique....//...]

que l'accident majeur provoque conséquences au delà des frontières, ceci n'impose-t-il pas de fait, d'une application de la loi allemande dans le rayon des probables retombées radioactives..?

Et non pas la frontière politique géographique...et variable selon les périodes de l'histoire commune des deux pays ...

A propos du choix alsacien, il me semble et pour l'aspect sécurité, les piscines de la Hague , qui contiennent près de 100 réacteurs , sont couvert d'une simple toiture ou au mieux d'un hangar agricolo-atomique, une roquette suffit à déclencher le phénomène de criticité, lié à ces produits hautement radioactif en refroidissement lent pourtant .. chaud chaud ..

 

10/03/2012, 18:04 | Par hthoannes

En tant que scientifique la probabilité de séisme en Alsace existe par la présence d'une faille qui peut se réajuster à tout moment ! .... doublée d'un risque d'inondation voir ici:

http://www.lalsace.fr/actualite/2011/09/17/a-fessenheim-un-risque-sismique-et-d-inondation !

Alors ne jouons pas aux apprentis sorciers avec cette centrale ! à fermer d'urgence en ce jour d'anniversaire de Fukushima ! Halte au  lobby nucléaire de Sarko et Proglio-Besson !

 

@P Guerrini j'ai vu cet excellent  film de Akira Kurosawa ... de quoi avoir froid dans le dos doublé d'une peur pour les générations futures !

10/03/2012, 18:22 | Par pierre guerrini en réponse au commentaire de hthoannes le 10/03/2012 à 18:04

Ils sont nombreux à nous avoir avertis ... D' Einstein à combien d'autres ! ... A nous dire  " ne jouez pas avec ça " ... Et ceux qui le décident, et, que nous avons pas élus, et, dont nous ne voulons pas,  n'entendent rien.

Oui !  ... Voir et revoir, montrer et diffuser partout ces chefs d'œuvre qui témoignent pour l'homme,  sa grandeur, son respect, de la beauté,  de la nature, des générations  passées, actuelles, actuelles et, surtout,  futures,  dont il est impensable que nous puissions hypothéquer, ainsi de la sorte,  le bonheur et l'avenir.

10/03/2012, 19:15 | Par hthoannes en réponse au commentaire de pierre guerrini le 10/03/2012 à 18:22

quelques liens à la mémoire des disparus de Fukushima et des jeunes qui ont été contaminés et en surveillance médicale  ...

(cliquez sur "fermer" pour ne pas voir la pub!)

http://www.dailymotion.com/video/xpc91v_happy-birthday-fukushima_news#from=embediframe

et le désastre : comment est on arrivé là ? excellentes photos !

http://cryptome.org/eyeball/daiichi-111211/daiichi-111211.htm

11/03/2012, 10:45 | Par hthoannes en réponse au commentaire de pierre guerrini le 10/03/2012 à 18:22

encore un lien ....des "Rêves" de Akira Kurosawa le visionnaire , à la réalité sur le terrain , filmé pas deux courageux journalistes japonais.Vous avez dit "froid dans le dos": les chiens et les vaches à l'abandon et en errance sont probablement déjà bien contaminés !

http://www.bloc.com/article/societe/sujets-d-actualite/video-choc-fukushima-2011-04-18.html

 

11/03/2012, 09:39 | Par [email protected] en réponse au commentaire de hthoannes le 10/03/2012 à 18:04

cette centrale m'inquiète,j'habite Besançon ,nous avons eu notre "secousse ",je ne sais plus en quelle année ,des heures d'incertitude ,voire d'inquiétude ,plus de tel, plus d'électricité,pas moyens d'avoir des infos car plus de piles à mettre dans l'appareil radio ,mes enfants ont paniqué car la détonation était explosive suivie d'un long silence "mortel", nous avons décidé de sortir  avec nos voisins car nous redoutions que le batiment "s'écroule"  ,Incertain !dans le Haut Jura , il n'est pas rare de ressentir des mini secousses d'ailleurs enregistrées!

 

11/03/2012, 11:52 | Par isabelle charrier en réponse au commentaire de hthoannes le 10/03/2012 à 18:04

Très bonne idée que votre feuilleton qui n'est pas  de la fiction mais qui peut demain être la réalité. Merci de remettre le débat sur le danger du nucléaire en France. c'est un problème capital de la campagne présidentielle occulté par la surenchère des propos racistes du parti sarko-lepen. Le lobby nucléaire EDF et Areva et le gouvernement jouent à la roulette russe. Un jour le coup partira. 

Arrêtons le nucléaire comme les Allemands, les italiens et les Suisses....et les Japonais. Seuls deux réacteurs sont en activité depuis un an. la catastrophe de Fukushima n'est pas derrière mais devant nous. 

il y a eu déjà le très grave accident à la centrale de Blaye fin 1999. 

11/03/2012, 12:53 | Par hthoannes en réponse au commentaire de isabelle charrier le 11/03/2012 à 11:52

@Isabelle Charrier ....surtout pour un coût pharaonique auquel se surajoute la primordiale question de risque pour la santé de nous tous et également pour la santé de nos enfants et petits enfants ! à méditer et à réfléchir avant de mettre le bulletin de vote dans l'urne en mai prochain , où nous devons dire  : STOP au lobby nucléaire ! et pour une alternative aux autres formes d'énergie !

 

http://www.lemonde.fr/planete/article/2012/01/12/un-rapport-de-la-cour-des-comptes-se-penche-sur-les-couts-de-la-filiere-nucleaire-francaise_1628559_3244.html

10/03/2012, 18:26 | Par la dame du bois-joli

no dreams, but nightmares !

 

nous voguons en plein cauchemar, le réveil sera terrible .. adieu les rêves 

10/03/2012, 18:31 | Par pierre guerrini en réponse au commentaire de la dame du bois-joli le 10/03/2012 à 18:26

Rêves plombés, bateaux sans quille ... Quand il ne restera que les yeux des aveugles pour pleurer ...

10/03/2012, 21:00 | Par Alain CUNY en réponse au commentaire de la dame du bois-joli le 10/03/2012 à 18:26

"Quand les tyrans-tireurs tireront sur nos rêves, parce que de nos rêves lèvera la moisson..."

(Léo F. "Allende")

10/03/2012, 18:44 | Par ribouldingue

Une petite série sur l'après Fukushima à ne pas manquer:

“Récits de Fukushima”

ça fait froid dans le dos!

Demain, dans toute la France et ailleurs, des manifestations d'ampleur pour la 1ère commémoration si funeste de l'accident de Fukushima.

On y sera!

10/03/2012, 18:48 | Par Philips Michel

Cette initiative est excellente. A plusieurs titres :

-L'hypothèse d'un sérieux accident nucléaire en France fait partie de toutes les hypothèses raisonnables retenues par les scientifiques,

-Les antécédents de Three Miles Island, Tchernobyl et Fukushima nous fournissent bien assez de grain à moudre pour proposer une fiction très réaliste.

-Tous les moyens doivent être bons pour nous secouer et nous sortir des 50 années d'enfumage de l'Etat (G et Dr) et d'EDF.

-Nous sommes à un croisement et le moment est bien choisi pour faire, enfin, le bon choix.

J'ajouterai, c'est un détail, que depuis que je m'intéresse à une sortie du nucléaire (à peine un an) et surtout depuis Fukushima, j'imagine très bien ce qui pourrait se passer chez nous, si ce drame nous arrivait.

Bravo à Médiapart pour cette innovation : une sorte de service rendu à ses abonnés.

10/03/2012, 20:30 | Par Phil3821 en réponse au commentaire de Philips Michel le 10/03/2012 à 18:48

Bien sur que cela peut se produire chez nous. La russie, les états-unis et le japon sont tous des pays de l'atome et ils ont tous eu une catastrophe nucléaire majeurs (voir plusieurs). La France se croit au dessus du lot. Mais sincerement le nucléaire même Français n'est pas sur. On cherche à faire croire à la population que chez nous nous maitrisons tous les risques, et qu'en France on ne peut pas avoir d'accident nucléaire majeur, ce discourt est même relayer dans les médias via lobby interposé ou par les pouvoirs politiques. Le comble c'est qu'après Fukushima, la communication interne au groupe pro-nucléaire était de communiquer pour rassurer. La réalité c'est que le risque existe vraiment.

11/03/2012, 10:31 | Par [email protected] en réponse au commentaire de [email protected] le 11/03/2012 à 10:18

Cette ENERGIE dont nous sommes OTAGES !pas chere  comparée au GAz de ville,(pour le moment)! le référendum que voudrait Mélanchon à ce sujet , me laisse perplexe car c'est d'abord son porte monnaie qui  fait loi ,quand je pense m'éclairer à la bougie pour  éviter de cosommer et payer moins cher,et aussi parce qu'on ne m'a pas demandé mon avis ,ni pour cette énergie ni  pour  l'industrie d'Armement nucléaire!

maintenant, On  en fait des arguments pour refaire soi disant la paix dans  le monde! ils appellent  çà ; la Dissuasion ou  comment calmer les envies terroristes de chacun  tout en mettant  la gomme pour que rien ne se passe.......!

11/03/2012, 09:51 | Par pierrounet en réponse au commentaire de Philips Michel le 10/03/2012 à 18:48

Hum...

Êtes-vous si sûr que Médiapart va, à travers ce "reportage-fiction", appeler  la France à une dénucléarisation immédiate?

J'ai quelques doutes...Wait and see...

 

10/03/2012, 19:01 | Par Bob 92 Zinn

Allez hop, une deuxième tentative. Kurosawa avait anticipé la catastrophe de Fukushima. Troublant et visionnaire.

Akira Kurosawa Dreams (1990) © Akira Kurosawa, Dreams

 

 

 

 

 

Belle initiative que de montrer le danger que représente le nucléaire ici en France par le biais d'une fiction. Fessenheim représente un risque sismique, mais les autres centrales n'en sont pas plus sûres pour autant.

Les causes de l'accident survenu à la centrale de Three Miles Island en 1979, ne sont ni dues à un séisme, ni à une inondation mais bien à une PANNE ! On est même pas foutu de démanteler une centrale nucléaire en France, les habitants des Monts d'Arrée en savent quelque chose avec la centrale de Brennelis !

Le nucléaire sûr est un mythe, n'en déplaise à Areva, EDF, Besson, Proglio...

10/03/2012, 20:17 | Par Bob 92 Zinn

Le risque d'inondation : l'exemple de la centrale nucléaire du Blaye.

http://tchernoblaye.free.fr/centrale/centrale.htm

 

10/03/2012, 20:56 | Par ladigue

Il suffit déjà de relire le bouquin de Michel De Pracontal : Risques majeurs

10/03/2012, 22:40 | Par Gil Gosseyn

Pas crédible, je rappelle qu' Hollande ferme la centrale fin mai 2012...

 

 

11/03/2012, 01:20 | Par Crampon en réponse au commentaire de Gil Gosseyn le 10/03/2012 à 22:40

Seulement si Eva fait un bon score... et ça n'en prend pas le chemin (à moins que Bruno ne vote pour elle Incertain).

11/03/2012, 06:14 | Par jean-luc m en réponse au commentaire de Gil Gosseyn le 10/03/2012 à 22:40

Il peut décider du principe de la fermeture mais cela peut prendre un temps ...certain...au nom du réalisme économique....Il faut être "raisonnable".

Je n'oublie pas que Mitterand en 1981 avait été élu en partie sur la sortie du nucléaire (voir le programme socialiste de l'époque).

A l'arrivée il a fermé UNE centrale de faible puissance en Bretagne à Brennilis. Il n'a pas pu faire autrement, il s'était retrouvé coincé par ses promesses électorales. Celle ci n'est toujours pas démentelée "le retour à l'herbe" promis n'est pas pour demain plus de 30 an plus tard...

Et il a continé à construire le parc des centrales nucléaires...avec encore plus d'entrain que Giscard...

La France devenant un cas unique dans le monde à la fois un des plus gros consommateurs d'électricité par habitant et celle ci comprenant la plus grande part de la production par le nucléaire (et de très loin).

De même que Sarkosy peut très bien déclarer vouloir  maintenir la centrale mais la fermer rapidement sous les (douces?) pressions de sa grande amie Mme Merkel si celle ci le décidait en vue de sa propre réélection en 2013.

Donc "les promesses électorales n'engagent que........"comme le disait Chirac.

11/03/2012, 10:48 | Par [email protected] en réponse au commentaire de jean-luc m le 11/03/2012 à 06:14

et il faut compter 10 ans pour un projet d'éoliennes (entre l'idée et la réalisation ,tellement on est con en matiére d'énergie  verte ) et lorsque je vois tous ces endroits où l'énergie solaire porrait être installée , ça m'énerve! et je ne suis pas une écolomodèle ,le recyclage des ordures ,pareil dans les lieux publics ,en retard sur tout le monde !

11/03/2012, 11:17 | Par Crampon en réponse au commentaire de [email protected] le 11/03/2012 à 10:48

@ Jean-Luc,

Mitterrand a quand même aussi enterré le projet de centrale de Plogoff, sous la pointe du Raz, ce qui était bien autre chose que la mini centrale de Brennilis dont on voit la complexité de son démantèlement sans fin.

C'est clair que ce n'était pas par conviction personnelle, mais pour se concilier les votes écolos, mais peu importe les raisons, ce qui compte c'est le résultat.

Dommage que les autres régions n'aient pas eu la capacité de réaction de la Bretagne.

11/03/2012, 09:41 | Par Jade Lindgaard en réponse au commentaire de Gil Gosseyn le 10/03/2012 à 22:40

Non, François Hollande ferme Fessenheim dans la mandature s'il et élu, pas dès la première année.

11/03/2012, 11:19 | Par Crampon en réponse au commentaire de Jade Lindgaard le 11/03/2012 à 09:41

En espérant que Fessenheim ne pète pas dans les 5 ans !

11/03/2012, 22:10 | Par Gil Gosseyn en réponse au commentaire de Jade Lindgaard le 11/03/2012 à 09:41

@Jade Lindgaard

Je sais. J'avais compris qu'en 3 semaines il aurait du mal... La prochaine fois je mettrai un smiley à votre intention.

11/03/2012, 10:23 | Par Patrig K en réponse au commentaire de Gil Gosseyn le 10/03/2012 à 22:40

C'est ça qui arrive, l'alsace avec la centrale arretée mais néanmoins toujours chargée; la Hague explose ce 14 juillet 2012 de l'autre coté de la capitale, les vents nord ouest/sud est poussent le nuage cyclonique atomique sur l'Ile de France....

30 millions de personnes en congés irradiés forcés ! ...

Gites couverts et PPI ....! Le paradis atomique à Paris ..

10/03/2012, 23:37 | Par Corinne N

....à demain, donc.... ****

 

11/03/2012, 00:19 | Par wtf

Médiapart s'apprête à nous livrer de la fiction, mais il assume le fait que ce soit de la fiction.

Lorsque le Japon dit que dans 40 ans, en gros, Fukushima ne sera plus un souci, là, ce n'est pas de la fiction. Pour autant, les outils, les techniques nécessaires à la réalisation de cette prophétie n'existent pas.

Accoler science à fiction, c'est des coups à malmener le concept du risque zéro.

11/03/2012, 06:18 | Par jean-luc m

Ne pas oublier les effets sur nos voisins européens d'un accident de cette centrale.

Une pollution du Rhin toucherait la France mais aussi l'Allemagne, les Pays Bas ainsi que la Mer du Nord..

Une pollution aérienne toucherait l'Alsace mais aussi l'Allemagne (vents dominants de l'ouest qui eux ne s'arréteront pas sur la ligne Siegfried ) voir la Suisse...ou plus loin suivant les vents ouest, sud ouest ou nord ouest.

Un tel accident intéresse non pas seulement la France mais aussi une bonne partie de l'Europe.

C'est pour cela que le débat n'est pas simplement franco-français.

Les bénéfices du maintien de la centrale sont limités à certains alsaciens et collectivités locales, EDF, Areva,  les technocrates du nucléaire et leurs soutiens politiques.

Les risques existent pour 50 à 100 millions d'européens.

C'est pour cela qu'il est logique de penser que l'Allemagne, l'Europe  faisant les efforts financiers pour sortir du nucléaire ne supporteront pas longtemps de conserver les risques d'une centrale française vieillissante et ce quel que soit le résultat électoral des élections présidentielles de 2012 en France.

Ceci dit cet arrêt pourrait mettre un certain temps et advenir après le mois de décembre 2013, d'où l'intérêt de votre scénario.

Il faudrait mettre ce feuilleton en accès gratuit ce qui ferait aussi de la publicité pour Mediapart au de là de ses lecteurs habituels.

11/03/2012, 09:01 | Par François Châtelet

Cet engagement de premier tour :

Le parti de Jean-Pierre Chevènement estime encore "qu'il ne doit pas être porté atteinte à notre industrie nucléaire et à ses capacités, à ses yeux garantes d'une électricité moins chère et moins polluante"


a été tarifé 19 circonscriptions dans l'accord Hollande / Chevènement. Qu'en pense nos vaillants EELV payés de la même monnaie pour l'engagement inverse ?

Je crains que ce ne soit pas la valeur-monnaie-circonscription qui se dévalue, mais plutôt la valeur-engagement.

11/03/2012, 10:57 | Par [email protected] en réponse au commentaire de François Châtelet le 11/03/2012 à 09:01

je n'ai pas encore tout compris dans cette cuisine ,même  sur ma région ,c'est vous dire et je ne suis pas encartée chez les verts ,pas dans le secret des Dieux ,en tout cas ,je fais ma petite campagne ,à ma façon sans compte à rendre Cool

11/03/2012, 09:44 | Par pierrounet

Il y a près de Bordeaux une centrale nucléaire...

Il n'y a pas si longtemps (la tempête qui a tué à La Faute/Mer), une montée des eaux est venue se frotter très sérieusement à cette centrale...

Sans réelle conséquence...Et c'est tant mieux, parce que sinon, en cas de malheur...Plus de vin de Bordeaux pendant trois siècles !...

11/03/2012, 11:01 | Par [email protected] en réponse au commentaire de pierrounet le 11/03/2012 à 09:44

et la précédente  sècheresse avec des difficultés pour refroidir faute de débit d'une rivière ou d'un fleuve ,je ne situe plus de quelle centrale ,il s'agissait mais c'était le sud Ouest!

11/03/2012, 11:29 | Par danivance

En jurant leur grand dieu atomique, que les risques d'accidents graves sont infimes, les lobbies du nucléaires sont coupables de 2 crimes:

Le premier, ils nous mentent car ils ont sous évalués tous les risques, humains, météorologiques et géologiques.

Le deuxième, ils empêchent le développement des études de scénarios de catastrophes et des  manières d'y faire face.

Quand on voit les horreurs qu'ont vécues et que vivent encore les Japonais alors qu'ils sont un peuple plutôt discipliné et où l'entraide est une valeur culturelle, que va t-il se passer chez nous quand une de nos 58 centrales va merder ?   

11/03/2012, 12:24 | Par miha

Hier, à Metz, manifestation anti-nucléaire. Environ 800 personnes dont une majorité d'Allemands et de Luxembourgeois. (Cattenom les concerne autant que nous en cas d'accident).

Un groupe des très jeunes filles (14-15 ans) s'approche et nous demande  pourquoi on manifeste.

Réponse : contre le nucléaire. (les drapeaux ne sont donc pas suffisamment explicites ?)

- Pourquoi ?

- C'est l'anniversaire de Fukushima, demain.

- Fukushima ??? C'est quoi ?

 

No comment.

11/03/2012, 12:28 | Par stéphane essen

Chers voisins et voisines, en ce mauvais jour anniversaire, je vous invite à regarder, si ce n'est déjà fait, les 8 films de quelques 8 minutes chacun intitulés "récits de Fukushima", de Alain de Halleux, qu'on trouve sur Rue 89, et surement ailleurs aussi.

@+

11/03/2012, 13:24 | Par hthoannes en réponse au commentaire de stéphane essen le 11/03/2012 à 12:28

Newsletter