Lun.
28
Jui

MEDIAPART

Connexion utilisateur

Cinq questions que Mediapart pose à Brice Hortefeux

Brice Hortefeux était vendredi 11 septembre en visite au centre de déminage de Vénissieux. Lors de la conférence de presse, le ministre de l'intérieur a catégoriquement refusé de répondre à la moindre question sur ses propos tenus lors de l'université d'été de l'UMP, à Seignosse. Mediapart, comme beaucoup d'autres médias, a fait auprès de son cabinet une demande officielle d'entretien avec le ministre. Pas de réponse. Nous avions seulement cinq questions à poser au ministre. Les voici.

 

1. Un visionnage détaillé et une expertise de la bande-son montrent que c'est bien des «Arabes» – et non des Auvergnats, comme vous l'avez affirmé par la suite – dont vous parliez. En particulier, c'est en réponse à une remarque de la secrétaire départementale de l'UMP dans les Landes – «C'est notre petit Arabe» – que vous déclarez: «Bon, tant mieux. Il en faut toujours un. Quand il y en a un, ça va. C'est quand il y en a beaucoup qu'il y a des problèmes.» Maintenez-vous vos premières versions des faits ?

 

2. Azouz Begag affirme dans les colonnes de Mediapart que tous les mercredis matins, lors du conseil des ministres, quand vous et lui étiez membres du gouvernement, vous mimiez à sa vue un égorgement de mouton et que cela vous faisait beaucoup rire. Démentez-vous aussi cette affirmation ?

 

3. Alors que Fadela Amara prenait ses fonctions de secrétaire d'Etat à la ville, vous l'avez présentée comme votre «compatriote», croyant devoir ajouter : «Comme ce n'est pas forcément évident, je le précise.»

Plusieurs médias rapportent que l'ancien garde des Sceaux, Rachida Dati, parle de vous, en privé, comme d'un «gros raciste».

Dans son livre Un mouton dans la baignoire, publié en 2007, l'ancien ministre Azouz Begag affirme que vous lui auriez lancé sur les bancs de l'Assemblée nationale : «Fissa, fissa toi, dégage de là», reprenant ainsi le champ lexical des soldats français en Algérie.

Vos derniers propos tenus en qualité de ministre de l'intérieur suscitent une vague d'indignation en France. Envisagez-vous de présenter des excuses publiques?

 

4. En début de semaine, vous avez mis à la retraite d'office le préfet Paul Girot de Langlade qui, lors d'un contrôle de sécurité à l'aéroport d'Orly à la mi-août, aurait déclaré «On se croirait en Afrique (...) il n'y a que des Noirs ici.» Il fait l'objet d'une procédure judiciaire pour «injures publiques à caractère racial». Pourquoi cette «jurisprudence Langlade» ne ne vous concerne-t-elle pas ?

 

5. En Grande-Bretagne, aux Etats-Unis, au Japon ou en Italie, des élus ayant tenu des propos similaires aux vôtres ont démissionné. Envisagez-vous de faire de même?

 

 

Tous les commentaires

11/09/2009, 18:27 | Par Le Père Vert Pépère

Le ministre de l'intérieur a déclaré ce matin que quand il avait dit "Bon, tant mieux. Il en faut toujours un. Quand il y en a un, ça va. C'est quand il y en a beaucoup qu'il y a des problèmes" , il parlait des auvergnats.

 

Au nom de la LDAB (Ligue de Défense des Auvergnats et des Bougnats), je m'insurge solonellement contre ces propos anti-auvergnats et demande des excuses publiques.

11/09/2009, 18:29 | Par Christel

ouf, merci de ces question, ici en Allemagne un elu serait contraint a deissionner si ne le faisait pas de lui meme !! repondra-t-il? Ca m'etonnerait fort, les reponses ne sont pas sont genre.

12/09/2009, 18:36 | Par Loulala en réponse au commentaire de Christel le 11/09/2009 à 18:29

en france hélas, pour virer un ministre, ce n'est pas de la tarte... regardez comment Fillon et les autres font bloc autour de lui vans vergogne...

La presse internationale s'est emparée de l'évènement. Espérons qu'elle ne va pas le lâcher, ce ministre qui me fait honte...

12/09/2009, 20:44 | Par Marie Lavin en réponse au commentaire de Loulala le 12/09/2009 à 18:36

N'oubliez pas qu'il y a quelques années monsieur Gaymard fut contraint à la démission en quelques jours, par l'opinion publique. Et il n'avait pas eu de paroles racistes, lui. Si un grand nombre de Français manifeste son dégoût, son indignation, son refus d'avoir un ministre incapable de contrôler ses dires mais parfaitement capable de mentir, alors je pense que son patron élyséen sera contraint (à son grand désespoir, car l'ami Brice à l'Intérieur c'était quand même important dans le dispositif) de lui demander sa démission.

11/09/2009, 18:41 | Par jonath

le pauvre on aurait crut un indien, une chose étrange au milieu d'une exposition de foire ... les commentaires sont la petite touche qui pimente le tout,

-

rien que le fait qu'il soit stigmatisé ainsi en tant que " auvergnat " a une réunion de l'ump, donne tout à fait le niveau d'ouverture d'esprit de ce parti au pouvoir actuellement, une conception de " l'intégration " qui a des siècles de retard.

-

les commentaires sont tout à fait outrageux et desuets, mais la scène en elle-même devrait dejà faire bondir ou réagir, de parler ainsi d'un garçon d'origine maghrébine seul à cette assemblée est tout à l'image d'une situation totalement ubuesque et symptomatique de l'etat d'esprit d'une partie de la politique à droite.

12/09/2009, 18:51 | Par zolive en réponse au commentaire de jonath le 11/09/2009 à 18:41

Je suis vraiment d'accord avec vous : on insiste trop sur la phrase finale - qui est objectivement rasciste. Mais toute la scène est morbide, malsaine, nauséabonde. "C'est l'intégration", "on a notre arabe", "il mange du jambon et boit de la bière"...

Et le pauvre petit qui encaisse tout cela sans sourciller. Il a même perdu la fierté de ses origines ?

Ne peut-on pas être un "bon" français et un "bon" arabe à la fois ?

11/09/2009, 18:41 | Par guydufau

Ministre de l'identité nationale, c'est une réponse, non ?

11/09/2009, 18:43 | Par jonath en réponse au commentaire de guydufau le 11/09/2009 à 18:41

travail, famille, patrie ...

11/09/2009, 18:59 | Par Oliv92

Et ce soir au journal de 18h de France Inter, Jean-François Copé, d'un ton bonhomme, paternaliste qui affime : "le vrai sujet de cette affaire est bien évidemment le fait que l'on puisse ainsi mettre sur Internet des vidéos sorties de leur contexte, sans aucun travail journalistique". Et il interpelle le journaliste "cela doit aussi vous poser des questions, en tant que journaliste professionnel". Et ensuite "c'est une vidéo tournée avec un téléphone portable" (démenti ensuite par le rédacteur en chef du Monde.fr, judicieusement appelé pour lui porter la contradiction).

Ensuite : "Mais M.Hortefeux n'était pas là dans son rôle de ministre. L'ambiance était conviviale"... oui, on voit le genre, des grosses blagues machistes et racistes entre potes, entre gens qui se comprennent...

hallucinant... enfin, pas tant que ça, la droite révèle son vrai visage, et il n'est pas jolijoli. Mais le pire est que cet "incident" va sans doute plaire à beaucoup d'électeurs de l'UMPN, dans le style "il dit tout haut ce que tout le monde pense tout bas"

12/09/2009, 13:24 | Par airlane en réponse au commentaire de Oliv92 le 11/09/2009 à 18:59

Petit à petit nous allons vers un contrôle du net.

Le blog de Sarkofrance a été suspendu pendant 2 jours par Google à la suite semble t il de plaintes de bloggers (UMP ?).

Soyons vigilants nos libertés se réduisent de plus en plus.

"P.... 2 ans !"

12/09/2009, 22:08 | Par minor swing en réponse au commentaire de Oliv92 le 11/09/2009 à 18:59

oui, Hortefeux est là pour ratisser du côté des électers qui seraient tentés par le FN.

**

par ailleurs, n'oublions pas qu'à l'à l'époque les dérapages de Jean-Marie Le Pen, même le particulièrement nauséabond "Durafour... crématoire", n'ont pas nui électoralement au FN (loin de là). De là à se demander si les excursions franchouillardes de certains élus et notables UMP ne font pas partie d'une espèce de stratégie...

13/09/2009, 20:47 | Par thomich en réponse au commentaire de Oliv92 le 11/09/2009 à 18:59

Bien vu. La preuve, à la question posée ce jour par ORANGE sur les propos litigieux presque la moitié

(45%) des réponses sont favorables à HORTEFEUX.

Sarkozy va encore gagner des voix à l'extrème droite.

14/09/2009, 22:18 | Par Axel J en réponse au commentaire de thomich le 13/09/2009 à 20:47

Rassurer l'électorat franchouillard-raciste. Ne pas risquer trop d'abstention lepéniste.

C'est systématique,

avant chaque élection: automatique. Ça fait partie de l'attirail de campagne.

 

Ouf,

j'avais peur que tout le monde soit encore une n-ième fois dupe et comme d'hab participe allègrement au coup de pub.

15/09/2009, 00:46 | Par Luciole Camay en réponse au commentaire de Oliv92 le 11/09/2009 à 18:59

Vous relevez : "L'ambiance était conviviale"... oui, on voit le genre, des grosses blagues machistes et racistes entre potes, entre gens qui se comprennent..".C'est exactement ça, ils blaguent sur leur fonds de commerce, un humour à deux balles, très proscrit aujourd'hui où l'immigration est mise à mal à cause des expulsions et autres traitements pour faire du chiffre. C'est le ton goguenard des clans, que ce soit sur les arabes ou aussi bien les femmes d'ailleurs (liste non exhaustive), ces grosses diatribes ont lieu encore dans les petits comités où tout le monde se tape dans le dos, chez les ivrognes ou les gens de culture limitée mais pas seulement !

11/09/2009, 19:04 | Par M. CHALLALI

A la rédaction de Mediapart !

Merci pour ce petit rappel très illustratif.

Vouliez-vous que l'on trasforme ce billet, ou écrire carrement un nouveau, pour lancer une pétition, ici sur Medipart, pour la démission de ce pauvre con !

Merci à vous !

12/09/2009, 12:33 | Par emnath en réponse au commentaire de M. CHALLALI le 11/09/2009 à 19:04

Le MJS a publié une pétition ici.

 

12/09/2009, 14:34 | Par bpecriaux en réponse au commentaire de M. CHALLALI le 11/09/2009 à 19:04

Bien que je partage votre conviction, je pense que vous devriez remplacer le dernier mot de la troisième phrase de votre coup de gueule, car le "con" en question risque de vous attaquer pour propos injurieux.

 

Je vous propose ainsi de remplacer vos propos par : "Vouliez-vous que l'on trasforme ce billet, ou écrire carrement un nouveau, pour lancer une pétition, ici sur Medipart, pour la démission de ce pauvre HIMAR" Ce qui, je vous le concède, revient un peu près au même, sauf que l'on peut être certain que notre bon ministre de l'intérieur n'ausera jamais poursuivre des propos injurieux exprimés en arabe...

12/09/2009, 21:31 | Par CELTILLOS en réponse au commentaire de M. CHALLALI le 11/09/2009 à 19:04

Pas besoin d'une pétition: il suffit d'écrire à Bongo-fils pour lui demander de passer un coup de fil à Sarkosy comme l'a fait, il y a peu, le très regretté Bongo-père pour que soit "écarté" un ministre qui avait tenu des propos "racistes" (la Françafrique c'est fini ou quelque chôse comme ça)

13/09/2009, 11:36 | Par Varlevent en réponse au commentaire de CELTILLOS le 12/09/2009 à 21:31

ça c'est une bonne idée, bien vu...

15/09/2009, 00:48 | Par Luciole Camay en réponse au commentaire de CELTILLOS le 12/09/2009 à 21:31

Notre souverain aurait "repris" son ami aux dernières nouvelles, il l'aurait trouvé un peu trop familier, au moins il ne l'a pas défendu. Les régionales approchent.

13/09/2009, 07:58 | Par Naja en réponse au commentaire de M. CHALLALI le 11/09/2009 à 19:04

Ne serait-ce pas le rôle du Réseau Education sans Frontières (RESF) de lancer une campagne de mails, fax, appels téléphoniques, en direction des ministères concernés et de l'Elysée, pour protester contre ces stupidités nuisibles aux étrangers ?

Je signale que les adresses mail, numéros de fax, numéros de téléphone, doivent se trouver aisément sur le site du RESF. Restez corrects malgré votre colère, svp (sinon, des poursuites judiciaires restent possibles, cela s'est déjà produit ! Néanmoins, pourquoi hésiter à le faire ? Nous sommes des gens polis - mais en colère).

11/09/2009, 19:19 | Par philsendek

Je suis d'accord, une pétition pour demander sa démission me semble juste et montrerait à ce gouvernement que les citoyens peuvent agir et se manifester.

Ce serait bien que Mediapart en soit à l'initiative.

11/09/2009, 19:39 | Par Varlevent

Une pétition ?

Ils n'auront que faire d'une pétition, il n'y a rien à faire pour l'obliger à démissionner, le président vient d'affirmer qu'il n'avait pas de temps à perdre dans des polémiques, "y'a tellement de réformes, y'a tellement de difficultés" dit-il, circulez maintenant que les orphelins du FN ont bien vu où étaient leurs nouveaux maîtres, il n'y a plus rien à voir, jusqu'à la prochaine fois....

Chapeau pointu.

11/09/2009, 20:07 | Par Le Père Vert Pépère en réponse au commentaire de Varlevent le 11/09/2009 à 19:39

Oui , vous avez raison, allons nous suicider tout de suite...

12/09/2009, 09:50 | Par lmartelli en réponse au commentaire de Varlevent le 11/09/2009 à 19:39

Pétitionnons, manifestons !!! Nous avons tous, collectivement, les moyens de l'obliger à démissionner. Sarko pourra dire tout ce qu'il voudra, il ne peut nier les faits, et nous ne devons pas renoncer. C'est notre devoir de citoyens de le faire démissionner, par respect pour tous les étrangers qui vivent en France et en dehors.

11/09/2009, 19:44 | Par Michel Gaillard

ok pour une petition

11/09/2009, 19:49 | Par jonath

ça dépend combien de personnes soutiennent cette pétition et de quelle façon elle se présente,

-

une démission c'est compliqué ça met tout le gouvernement en situation de faiblesse, pour quelquechose d'intolérable mais dont on connait la réalité, ils ont gagné les élections il ne faut pas l'oublier.

-

ça changera pas les choses ...les mentalités sont ainsi mais faire comprendre son mécontentetment et son indignation par un ensemble de signataires oui ça peut se faire .

11/09/2009, 20:29 | Par Néfertari...Partie.

Moi je verrais plutôt un tee shirt avec la tête de Brice et ce slogan :

"Un Auvergnat à l'intérieur, ça va déjà pas,

beaucoup plus....bonjour les dégats ! "

 

Et en-dessous : Hortefeux, démission !

 

Vous imaginez si tous les citoyens en colère portaient ce tee shirt !!! Rire

11/09/2009, 20:40 | Par bernard01

chassez le naturel,il revient au galop.je pense que ce serait plutot aux auvergnats de commencer la pétition,et nous de suivre,puisque l'affaire est a suivre.

11/09/2009, 21:07 | Par Cyrano de Savignac

Je penche qu'il revient en toute justiche à monchieur Valéry Chiscard d'Estaing de lancher chette pétichion, au nom de tous les Auvergnats de Franche...

11/09/2009, 21:21 | Par M. CHALLALI

Cher Le VPP,

Que vous ne soyez pas indigné par les propos de M. Hotefeux, ou que vous ne l'êtes qu'à moitié ceci est votre affaire, Monsieur.

Le "suicide" que vous évoquez je le trouve pessimiste, et est maniffestement votre tempérament de passifiste qui veut pas dire: passifique.

Vous savez, nous allons pas faire un cours d'histoire ici sur qu'est-ce que La Republique encore moins donner son sens historique et sa portée politique, ici, choses bien entendu que je ne pense pas que vous ignoriez...

 

Seulement, sur cette question, les derrapages sont très reccurrents et se multiplient et se banalisent, et de part et d'autres, et de la part de ceux qui les proffessent et de ceux qui les reçoivent ces injures racistes, l'indifférence à une telle situation c'est se « suicider » vous avez raison à petit feu...

C'est pour cela qu'une action citoyenne, public, peut importe son aboutissement ou son résultat à la fin, mais avant tout une action citoyenne est plus que nécessaire. Et puis de ma part, j'en suis certain qu'une pétition pour Halte au racisme ou je ne sais quel titre formulera cette pétition, elle fera signer beaucoup de monde, beaucoup même. Pétition qui sera évidement ouverte à tout ceux qui consultent Mediapart tout en laissant l'initiative aux associations, partis et autres de la reprendre en leurs NOM !

...de Gerges Fraiches ( LES sous hommes), à Pierre Lellouche ( nous sommes pas des Harkis ni des mouchaouichines) et puis aujourd'hui ce Ministre d'État...

rester qu'au niveau du commentaire, ou de l'indignation individuelle, je pense que c'est une manière de se dire finalement c'est pas IMPORTANT cette question de racisme et de la xénophobie !

Amicalement !

Merci

11/09/2009, 21:25 | Par Le Père Vert Pépère en réponse au commentaire de M. CHALLALI le 11/09/2009 à 21:21

Azal,

Vous vous méprenez sur mon commentaire...

Je répondais ironiquement à Varlevent qui lui, disait qu'une pétition était inutile. Je voulais dire, si toute action d'opposition est inutile, autant aller se suicider tout de suite...

Je pense au contraire, et je l'ai dit sur d'autres fils, que toutes les réactions possibles même si elles sont inefficaces pour obtenir une démission de Hortefeux , sont nécessaires.

Amicalement

12/09/2009, 14:15 | Par Varlevent en réponse au commentaire de Le Père Vert Pépère le 11/09/2009 à 21:25

Très respectueusement, je maintiens que Sarko ne lachera pas Brice et qu'une pétition ou mille n'y changeront rien.

Quant à "toutes les réactions possible(s)", je suis d'accord, mais je me dis justement qu'il faudrait maintenant penser à être efficace.

Je crois que ceux qui ont raison sont ceux qui considèrent que ce pouvoir est très dangereux car sournois et intraitable. Qu'il maîtrise parfaitement l'art de la propagande et de l'abêtissement. Et qu'on ne le combat donc pas avec des pétitions.

Tant que notre résistance demeurera si peu organisée, Sarkozy a de beaux jours devant lui. 

12/09/2009, 14:23 | Par Le Père Vert Pépère en réponse au commentaire de Varlevent le 12/09/2009 à 14:15

Mais bien sur que Sarko ne lachera pas Hortefeux...Et alors?

Est-ce que l'on fait des actions uniquement quand elles sont sures qu'elles aboutissent? Une résistance se construit à partir de toutes petites briques, y compris les pétitions.

Si vous attendez le coup définitif qui pourra abattre d'un seul coup d'un seul le sarkosisme, vous pouvez attendre longtemps.

11/09/2009, 21:29 | Par jonath

" Que vous ne soyez pas indigné par les propos de M. Hotefeux, ou
que vous ne l'êtes qu'à moitié ceci est votre affaire, Monsieur.

Le "suicide" que vous évoquez je le trouve pessimiste, et est maniffestement votre tempérament de passifiste qui veut pas dire: passifique. "

-

il l'est indigné cher Azal, je pense qu'il ironise sur le message précédent, qui laisse entendre qu'il n'y a rien à faire ou que cela n'aménera pas le résultat voulu, il ironise en disant bon ben alors autant se " suicider " tout de suite si il n'y a rien à faire, enfin moi je l'ai compris de cette façon

-

amitié

11/09/2009, 21:35 | Par Solange Mayo

Ok pour unre petition.

Je pense qu'il faut resister par tous les moyens à cette politique menée par Sarkozy. La reflexion d'Hortefeux est scandaleuse, et son démenti, d'une hypocrisie perverse...

11/09/2009, 21:55 | Par Luc Pierre Vandaele

 

Juste pour information Charlie Hebdo en "prépare" une ( de pétition)

 

 

http://www.charliehebdo.fr/index.php?id=907

 

11/09/2009, 22:08 | Par fxavier

La goujaterie franchouillarde et les propos racistes de bon nombre des membres de ce gouvenement font froid dans le dos!

 

Et dire que pendant ce temps on nous "amuse" avec les fraudes électorales au P.S Alors qu'ailleurs le secrétaire du Parti est soit autoproclamé soit choisi entre copins et coquins

11/09/2009, 22:08 | Par dominique gautier

Et que penser de tous ceux qui l'entouraient, qui s'amusaient et plaisantaient sur le même ton avec lui et qui maintenant mentent pour couvrir ses propos racistes. On peut parler de complicité par opportunisme politique oui mais par connivence également. Quelle triste classe politique

11/09/2009, 22:27 | Par jamesinparis

Au JDD : Hortefeux: "Tolérance zéro pour tout le monde"

"Mes objectifs sont clairs: tolérance zéro pour les voyous, bavure zéro pour les policiers..."

et carte blanche à moi-même...?

11/09/2009, 23:50 | Par Demapresquile

Comme le dit Mme Amara en parlant du sieur Hortefeux : "il a de l'humour". Peut-être, mais c'est de l'humour gras et chacun sait que dans le gras, on dérape toujours...

11/09/2009, 23:56 | Par M. CHALLALI

Cher Le VPP,

Aucune divergence donc sur la nécessité d'une telle initiave, merci Vert Pépère pour ta précision dont j'en suis ravi.

Amitiés

12/09/2009, 01:33 | Par regis23

Nous avons tous été témoins, même pas victimes, de ce genre de scène une fois ou l'autre. Et quelle scène terrible! Quand j'en suis témoin, je sens le retour d'un mauvais souvenir, un choc, une boule à l'estomac, quelque chose qui me révolte, une injustice en fait, qui me donne envie d'être très violent envers la personne qui tient ces mots. Bien sûr je garde finalement cette haine et ce sentiment d'injustice pour moi, en moi, sous forme latente. En conclusion, la violence de la discrimination et du racisme mérite une réponse claire, sans équivoque. Quand on parle de valeurs, on ne joue pas avec cette bombe! Dehors, tout de suite, quel scandale!!!

12/09/2009, 11:04 | Par Lincunable

Eléments de réponse préparés à la section "gestion des crises" du cabinet du ministre dont une copie est parvenue entre les mains d'un ancien préfet mis en retraite d'office dont je tairai le nom pour ne pas lui porter préjudice :

1) Erreur de traduction dans la bande son : c'est "bella beur" qu'il fallait lire et non "un petit beurre ça va, deux petits beurres, bonjour les dégats".

2) Dans le blanc des yeux, je le démens (ma parole contre la sienne)

3) Cette accusation de "gros raciste" est grottesque. D'ailleurs, Azouz Begag est beaucoup plus gros que moi.

4) Dans l'affaire Langlade il y a eu une victime s'estimant insultée. Dans l'affaire Hortefeux il n'y a pas de victime mais un militant s'estimant honoré.

12/09/2009, 11:06 | Par Lincunable

5) pour démissionner, voir s'excuse, encore faut-il qu'il y ait eu faute, ce qui n'est manifestement pas le cas (voir mes réponses 1 à 4).

12/09/2009, 11:34 | Par Jérôme BOSCH

Les méthodes staliniennes perdurent et internet permet tous les excès.

Hortefeux n'est pas un aigle, tout le monde le sait MAIS ce qui compte pour un certain nombre de vautours, c'est la cible SARKOZY qui est derrière.

Pour ceux qui s'étranglent d'horreur et de violence verbale dans bon nombre de réactions sur internet, c'est cela sans doute'' la grande politique ?.''

Il faut s'interroger sur le recul et la réflexion que permet internet. Il y a encore peu, Ségolène ROYAL en a fait les frais dans ce genre de démarche ou la stigmatisation sommaire sinon lapidaire l'emporte sur tout le reste.

 

C'est un Bel avenir qui nous attend en ce XXI ème siècle .. on peut continuer de se défouler; mais jusqu'a quelle limite ?

Ensuite les gens passeront-il à l'acte dans ce déchainement de violence ?

(numérique pour l'instant)

 

13/09/2009, 22:15 | Par Jean Delaunay en réponse au commentaire de Jérôme BOSCH le 12/09/2009 à 11:34

C'est le discour de M COPPE: internet pose un problème. Vous avez raison si on prend du recul et si on réfléchit bien ces propos n'ont rien de choquants. Sans internet je pense qu'on réfléchirait encore à Public Sénat. Ces vautours staliniens quand même! Des têtes de linottes, aucune vision d'ensemble

En fait je comprends, pour un peu je compatirai; c'est ennuyeux, ça fait désordre, ce n'est pas politiquement correct, mais c'est un fait, il ne reste plus qu'à assumer. Etre responsable, assumer, c'est le crédo - public - de notre Président, il s'en gargarise. Ce ministre on ne le lui a pas imposé, il l'a nommé donc il l'assume, il le garde, il le vire, il lui donne une promotion, peut importe et il assume les conséquences de sa décision quand bien même elle donnerait des arguments aux gens qui de toute façon ne l'aiment pas. Et les gens qui le soutiennent doivent également assumer tout ça. Je trouve que les c'est même pas vrai, je parlais des auvergnats, c'est la faute à internet..., ca fait un peu puéril et ça ne convainc pas grand monde.

Quant à la violence vous avez d'autre raisons de vous inquiéter. Imaginez que les 23 salariés de France Telecom ait tourné leur violence (et celle ci n'a rien de numérique) et leur désespoir contre d'autres qu'eux même. (Mais là je pense qu'on aurait pas attendu la 22 ème victime pour en parler)

12/09/2009, 11:51 | Par Lincunable

Pas convaincu par la remarque de Jérôme Bosch. Il n'y a pas ici de procès d'intention visant à faire d'un innocent un coupable (méthode qui pourrait être stalinienne mais aussi maccarthyenne) mais un ensemble de réactions plus ou moins salutaires vis-à-vis d'une dérive raciste qui a pignon sur rue.

Sarkozy n'est pas une cible à atteindre à travers un fusible, il est celui qui ne condamne pas mais qui protège et encourage l'arbitraire et le mépris de l'homme.

Le débat ne porte pas sur la lapidation mais sur l'acte d'accusation. Apparemment, le président de la République peut accuser en justice qui il veut mais ne peut pas être accusé lui-même, le ministre peut accuser un préfet de ce qu'il veut mais il ne peut pas être accusé des mêmes faits, voilà la démocratie que vous vous apprêtez à défendre et qui n'a rien à voir avec les calculs tacticiens de Ségolène Royal.

12/09/2009, 12:06 | Par Ruth Emmere

M Hortfeux,

Merci M Hortfeux ! Merci d'avoir laissé déborder au grand jour le fond de votre pensée !

Il m'est ainsi bien plus facile et simple d'expliquer à mes petits enfants pourquoi je ne peux pas envisager un seul instant de voter pour votre droite. Elle est parfaitement infréquentable...

 

12/09/2009, 14:02 | Par pol

De tout ceci nous pouvons donc conclure que Le Pen contre toute attente est bien passé au second tour. Le Front national peut se dissoudre, l'UMP est là.

12/09/2009, 15:14 | Par abonne_efface_50575

Que Médiapart, cette fois-ci médiocrement inspiré, mette donc la pédale douce sur le cirque médiatique qu’il alimente ! Il suffit en effet de regarder la vidéo (les protagonistes sont alors filmés de dos) pour voir le ministre incriminé par ailleurs si peu sympathique, il est vrai – mettre spontanément et amicalement son bras sur l’épaule d’Amine Benalia-Brouch. Ce geste n’est pas celui d’un raciste. Diantre, cherchez ailleurs et gardez vos forces pour les vrais combats.

12/09/2009, 15:02 | Par abonne_efface_50575


12/09/2009, 15:16 | Par cirneo

Les intégrations ont fonctionné sur le long terme, (malgré, hélas, les tragédies inéluctables en cours de route) lorsque l'immigrant accepte les règles du pays d'accueil.

J'ai souvenance de certaines familles immigrées italiennes dans lesquelles les parents interdisaient aux enfants d'apprendre la langue italienne afin de mieux favoriser leur intégration. Cette génération fraichement francisée n'a rencontré par la suite aucune difficulté.

Un autre exemple est donné par l'immigration asiatique où l'on voit les enfants d'immigrés ouvriers devenir professeurs de médécine et ingénieurs. (mais il est vrai que dans nombre de familles asiatiques, les jeunes enfants ne sont pas dans la rue en pleine nuit et que même si la famille s'entasse dans un minuscule logement, on n'allume pas la télé avant que les enfants n'aient fini leurs devoirs et appris leurs leçons).

Mais encore faut-il avoir la volonté de s'intégrer, c'est-à-dire d'accepter et d'adopter les moeurs, culture, us et coutumes du pays qui donne une seconde chance.

Les spectateurs des matchs de foot France-Algérie qui se sont déroulés à Paris et Marseille ont-ils montré cette volonté en brandissant le drapeau du pays que leurs parents ont quitté pour rejoindre le territoire de l'ancien colonisateur ?

Qui doit s'adapter in fine aux us et coutume de l'autre ? l'immigré ou bien le natif (au sens sociologique et culturel) du pays d'accueil ?

La question se pose tous les jours en France : faut-il servir du jambon dans les cantines scolaires ? faut-il un médécin féminin pour ausculter une patiente de confession musulmanne ? faut-il aménager (alléger) les emplois du temps des salariés musulmans en période de ramadan ? peut-on mettre des bouteilles de vin sur des tables où des musulmants vont déjeuner ou dîner avec des non musulmans ? etc ...

Je note que dans les pays d'origine des immigrés de confession musulmanne, les populations et les autorités ne s'embarrassent pas avec la question de savoir dans quelle mesure il y a lieu de prendre en compte les différences apportées par les étrangers : en Algérie, il y a un rejet massif des ouvriers chinois (source : Le Monde) parce qu'ils ... ne respectent pas les valeurs locales (sic); en Algérie, le fait de détenir des bibles dans un sac de voyages est passible du tribunal correctionnel; Laurence Ferrari a dû porter le voile lorsqu'elle faisait un reportage pour le JT de TF1 lors de la campagne électorale en Iran; etc.

Pas un mot sur le petit peuple d'origine européenne d'Afrique du Nord (celui de Camus) à qui il a été refusé le droit du sol en 1962, alors que ce concept, socle de l'acquisition de la nationalité française, est défendu becs et ongles en France.

En fait, je trouve dommageable que dans le cadre d'un dérapage verbal d'un de nos ministres, les articles et commentaires n'équilibrent pas leurs propos avec les éléments que j'ai succinctement développé ci-dessus.

Certes, il est plus facile de parler de prurit et de peste brune à longueur de journée que de prendre en compte d'autres éléments qui, à mon sens, relativisent la problématique.

Par exemple, il est plus facile intellectuellement de s'apitoyer (à juste titre) sur le sort des plus de 80.000 immigrés comoriens à Marseille lorsque l'on fait abstraction de la réalité géopolitique en la matière : Mayotte est assaillie par des milliers d'immigrés clandestins en provenance des autres îles de l'archipel et dans le même temps, l'Union Africaine refuse toute légitimité aux référendums réalisés à Mayotte par lesquels ses habitants ont voté pour le maintien de la France, puis la départementalisation. Ironie du sort, l'île d'Anjouan, qui avait demandé son retour dans la zone française (imaginez le scandale : des africains qui demandent le retour du colonisateur !) a été depuis normalisée par l'intervention militaire de l'armée comorienne et par l'Union Africaine. Bien entendu, pas de référendum ... Depuis, les habitants d'Anjouan votent à leur façon en embarquant clandestinement à destination de Mayotte.

Autre exemple, il est plus facile intellectuellement de dénoncer (à juste titre) des actes de vandalisme perpetrés contre des mosquées dès lors que l'on oublie d'aborder le sujet du devenir des lieux de cultes et des cimetières chrétiens et juifs en Algérie depuis 1962, dès lors que l'on oublie de rappeler que si un musulman peut visiter librement le Vatican, il n'en va pas de même pour un chrétien qui souhaiterait visiter la Mecque., etc.

Les commentaires de ce fil et les articles publiés par Mediapart en la matière sont à charge. Unilatéralement. Dommage.

Marianne ne tombe pas dans ce travers et son site internet a fait son devoir d'information en mentionnant l'étude de l'INSEE, publiée par la revue "Commentaires" , qui donne la liste des villes où les jeunes d'origine étrangère sont désormais majoritaires. Peut-on encore parler sérieusement d'intégration ?

Ne s'agit-il pas d'un autre phénomène ? J'ose, je sais que je vais me traiter de raciste, de fasciste, de prurit, mais je me lance : ne s'agit-il pas d'une modification substancielle de la population ? (au célèbre café du commerce, on aurait parlé d'invasion).

Au revoir.

12/09/2009, 15:34 | Par emma76

Au temps de l'esclavage aux Etats-Unis, dans certaines plantations de Caroline du Sud, certains propriétaires terriens avaient des attitudes très paternalistes avec leurs bons esclaves noirs... pas deux sous de racisme, uniquement un gentil paternaliste, n'est ce pas aaa ?

Pour le reste est ce que c'est grave cette "petite" affaire avec Hortefeux ? Non pas du tout... pas plus que la montée du nationalisme et de l'antisémitisme avant la guerre dans les chaumières comme au sommet de l'Etat ... est ce que çà traduit quelque chose de notre société qui devient inquiétant, une sorte de retour en arrière ? Non pas du tout, juste un petit dérapage orchestré par les vilains medias de gauche... la société française va de l'avant, elle ne se replie pas sur ses vieux démons, elle progresse en ce moment.... les jeunes ne sont pas écrasés par le poids démographiques de leurs aînés, les scientifiques français sont au premier rang de la recherche mondiale, l'innovation en France est en plein boom, le pays est prêt à affronter ses concurrents asiatiques parce qu'il croit en son modèle, en la construction et en la solidarité européenne, c'est un pays fier de ses valeurs qui a pour autant un regard lucide sur son histoire et les erreurs du passé; c'est un pays qui redonne actuellement de la vigueur et du sens à son modèle économique et social afin que chacun, quelque soit son origine trouve sa place dans la société. Bref un pays dynamique et ouvert, et aucun aucun homme politique ne saurait remettre tout cela en cause... sauf peut-être NS et les membres de son gouvernement mais pas pour longtemps... juste 5 ans... ou 10 ?

12/09/2009, 18:00 | Par utopiste sans illusions

Une histoire qui me paraît plus grave

 

Itinéraire d'un vieil immigré algérien, mort après une interpellation musclée LE MONDE | 11.09.09 | Luc Bronner
 

12/09/2009, 19:11 | Par Ivan Villa

13/09/2009, 11:48 | Par françois périgny en réponse au commentaire de Ivan Villa le 12/09/2009 à 19:11

C'est fait.

12/09/2009, 21:02 | Par FK

Fissa, fissa toi! n'est pas une "grosse" blague, parce qu'il rapelle la guerre d'Algérie, et surtout les exécutions sommaires qui étaient ponctuées de Fissa, fissa toi! (fissa veut dire shnell!). Chez certains, il révèle la nostalgie de l'OAS (organisation fasciste terroriste 1958-1962, qui procéda à des milliers d'exécutions sommaires).

Le choix de Vichy en 2008, pour la réunion des ministres sur l'émigration, révèle aussi d'une nostalgie, laquelle animait l'AOS.

Nous devons résister, nous unir pour la République, afin que la tragédie OAS ne se renouvelle plus!

12/09/2009, 21:32 | Par Vertubleu

Cruel et bien révélateur silence du Mrap, de la Licra et de SOS Racisme, aucune plainte n'est encore déposée à ce jour.

Avec des propos pareils, n'importe quel autre citoyen même désargenté aurait été immédiatement assigné en justice et tondu d'au moins 5000 €.

Deux poids deux mesure dans l'antiracisme, les masques tombent.

@ +EN-O

13/09/2009, 10:16 | Par vieux356

Ceux qui réclament la démision du Ministre, ne savent pas encore qu'on est rentré dans un régime dictatorial; le Président à la télé vous a répondu " qu'il n' avait pas le temps de s'occuper de ce genre de conneries qu'il avait autre chose à faire " circulez il n'y a rien à voir.

13/09/2009, 11:40 | Par Varlevent en réponse au commentaire de vieux356 le 13/09/2009 à 10:16

Attention Vieux, on va bientôt te conseiller le suicide à toi aussi...

Voilà, j'ai signé la pétition mon Père Vert. Cordialement.

13/09/2009, 16:54 | Par Le Père Vert Pépère en réponse au commentaire de Varlevent le 13/09/2009 à 11:40

Si ça ne sert pas à grand chose, ça ne coute pas grand chose non plus. Rire

13/09/2009, 10:59 | Par monfil

Je suis ravie qu'on puisse de temps en temps coïncer ses élus UMP, qui sont tout le monde le sait racistes, élitistes, colonialistes ("la francafrique" est plus que jamais là). J'espère que les plaintes aboutiront.

13/09/2009, 12:11 | Par dona flor

Par contre le ministre Bockel s'est fait virer sur demande d'Omar Bongo, seulement parce qu'il voulait mettre en oeuvre une promesse électorale du président, à savoir rompre avec les errements de la Françafrique.

13/09/2009, 13:14 | Par Oliv92

Faire démissioner Brice enverrait un trés mauvais message à tous les beaufs racistes ex FN qui votent pour l'UMP. Le soutenir de la sorte permet au contraire de les rassurer : "UMP = FN au pouvoir"'. Sarko ne peut se permettre de perdre 30% de son électorat. De plus, voir hurler la gauche renforce la cohésion de la droite. Et pendant ce temps, on ne parle pas des auters sujets qui fachent. Très bonne opération en somme.

13/09/2009, 13:48 | Par giogio53

Ce qui est incroyablement lamentable dans cette histoire, hormis, bien entendu, les mots prononcés et l'attitude goguenarde et pontifiante inqualifiable de la part d'un ministre (et de n'importe qui d'autre, d'ailleurs), est le cortège pitoyable de fausses justifications ("je parlais des clichés"...!!), de mensonges ridicules, par lequel Hortefeux et ses amis politiques et camarades de parti, ont essayé de rattraper ce dérapage se raccrochant aux branches. Comme si les Français (et les autres...) étaient des idiots auxquels on pourrait faire gober n'importe quoi, comme s'ils ne savaient pas à quoi s'en tenir quant au ministre de l'immigration et à sa politique. C'EST MINABLE!!!!!

15/09/2009, 14:51 | Par Fantie B. en réponse au commentaire de giogio53 le 13/09/2009 à 13:48

A signaler, rachida Dati qui, tout en minimisant, semble cependant faire référence au racisme :

http://www.mediapart.fr/journal/france/150909/revue-web/propos-indignes-de-brice-hortefeux-pour-rachida-dati-%C2%ABle-racisme-ce-

ajout après écoute de l'enregistrement de RTL : non ce n'est pas très clair. Elle s'oppose juste à Fadela Amara sur le point de l'humour. Mais elle dit qu'on n'est pas dans le cadre de l'infraction pénale liée à des propos racistes.

16/09/2009, 21:05 | Par Luciole Camay en réponse au commentaire de giogio53 le 13/09/2009 à 13:48

Ils se comportent comme les patrons d'aujourd'hui, enfin d'il y a déjà quelque temps, sauf que c'est rendu au paroxysme. Traditionnellement, rares sont ceux, aux postes élevés des entreprises, qui "s'abaissent" à admettre un tort quelconque, ils enveloppent leur dérapage dans du papier de soie (exactement comme ces deux ministres, tout un art pour que ce soit l'autre, le spectateur, qui soit suspect d'avoir des arrières-pensées, ça marche avec des publics asservis, en l'occurrence ce serait difficile de prouver par A + B qu'il y a abus, c'est du domaine de l'interprétation, certains d'entre nous trouvent que c'est inadmissible à ce niveau de responsabilité et d'autres y voient un regrettable travers humain qui a la vie dure, le dérapage...). C'est typiquement le langage du vendeur "rentre dedans", le culot de l'avocat ! Roublards patentés !

13/09/2009, 16:48 | Par abgroult

En tant que Limousin, peuple qui a un vieux contentieux avec l'impérialisme auvergnat, je m'associe pleinement aux propos d'un ministre lucide et courageux.

13/09/2009, 18:42 | Par STA

Que ce ministre soit un "beauf" en blazer, c'est évident, d'où ses propos à fond raciste, condescendant. Mais les journaux de gauche et leurs lecteurs ont probalement mieux à faire que de considérer ces blagues de sergent de la coloniale comme une affaire d'Etat.

 

 

13/09/2009, 21:26 | Par Phylloscopus

«Chez certains, il révèle la nostalgie de l'OAS (organisation fasciste terroriste 1958-1962, qui procéda à des milliers d'exécutions sommaires). Le choix de Vichy en 2008, pour la réunion des ministres sur l'émigration, révèle aussi d'une nostalgie, laquelle animait l'AOS.

Nous devons résister, nous unir pour la République, afin que la tragédie OAS ne se renouvelle plus!»

Furieux Seulement, c'est de là qu'est sortie la cinquième : un coup d'état militaire, qui amena un brav'général au pouvoir absolu, dont nous ne sommes toujours pas sortis, et dont nous n'avons toujours pas envie de sortir … 50 plus tard !

Tout le reste n'est que bavardages et gesticulations

13/09/2009, 22:31 | Par michbret

Il n'y a pas que Hortefeux, cela tout le monde s'en doutait.

 

Mais encore un de plus, ce qui ne me surprend pas. C'est même Le Figaro qui le met à la une!

 

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2009/09/13/01011-20090913FILWWW00405-le-doigt-dhonneur-deric-besson.php

 

Aller, dès fois que l'article s'évapore ...

 

 


Eric Besson: doigt d'honneur à Canal+
envoyé par LePostfr - Regardez les dernières vidéos d'actu.

 

 

Que du bonheur ...

 

 

 

13/09/2009, 22:59 | Par Néfertari...Partie. en réponse au commentaire de michbret le 13/09/2009 à 22:31

Oui, on m'en a parlé cet après-midi, mais je n'avais pas vu les images.

Quelle élégance !

Je crois que l'on a trouvé le cinquième élément de ce gouvernement.

Après le mépris, l'arrogance, l'incompétence et le racisme, voici la vulgarité !

Rien à voir avec Lilou.

 

14/09/2009, 07:15 | Par elisa13 en réponse au commentaire de Néfertari...Partie. le 13/09/2009 à 22:59

Démission de TOUT le gouvernement et de leur minichef illégitime !!

14/09/2009, 00:27 | Par Néfertari...Partie. en réponse au commentaire de michbret le 13/09/2009 à 22:31

Je suis allée voir le lien que tu as posé.

Et je viens d'y lire la réaction d'un abonné :

" Ce n'est pas un doigt d'honneur, ça veut dire bonjour en auvergnat ! "

Excellent ! Rire

15/09/2009, 20:28 | Par Cabilat en réponse au commentaire de michbret le 13/09/2009 à 22:31

Il a été plus malin que Brice, il s'est excusé et ça déamorcé l'affaire

Faut croire que les traîtes sont plus intelligents que les racistes

14/09/2009, 09:05 | Par MR-PARIS

Il serait souhaitable de rappeler que Pierre-Damien Kitenge, agent de sécurité au magasin Carrefour du Centre commercial Bercy 2, avait fait l’objet d’injures racistes de la part d’un client qui, suite à la vérification par le vigile de sa pièce d’identité pour un paiement par chèque, lui déclara : « Monsieur, vous n'avez pas le droit de toucher mes papiers, sale Noir, je vous connais, vous êtes sans-papier et vous faites du trafic de papier. Vous ne savez pas qui je suis, vous pouvez faire une croix sur votre carrière ». C’était le 26 avril 2008.

La plainte déposée par Pierre-Damien Kitenge se conclut par son classement sans suite par le parquet de Créteil et… par son licenciement ! Je n’ose croire un instant que la « qualité » du client, dénommé Gautier Béranger, (adjoint du secrétaire général du ministère de l'Immigration, chargé de la communication interne) ait pu avoir une quelconque incidence sur le dénouement de cette affaire de racisme. Au fait, comment s’appelait le ministre de l’immigration en avril 2008 ?

14/09/2009, 11:54 | Par dominikvan

Hortefeux, comme tous les porte-flingues de Sarko, s'emploie à poursuivre une politique qui s'inscrit dans la promotion d'une campagne électorale non-stop. Une campagne commencée depuis que son patron s'est emparé du ministère de l'Intérieur.

Pour ces gens, l'essentiel est de ne pas relâcher prise vis-à-vis d'un électorat qui se situe à l'extrême droite, et qu'il convient de séduire à tout prix.

Faire parler d'eux, occuper le terrain médiatique sans relâche, quitte à lâcher les inepties les plus populistes, les plus dégueulasses.

Tenir pour atomiser la Société, pour le plus grand bénéfice d'une poignée de crapules, c'est là l'unique programme de ce gouvernement de droite.

14/09/2009, 22:26 | Par Axel J

Bien sûr qu'ils le couvrent, tous en coeur, Amara comme les autres: ce qui compte c'est d'être réélus, et ils savent bien que ça se fera en rassurant l'électorat racisto-franchouillard, en risquant le moins possible d'abstention lepéniste.

 

Même coup, répété avant chaque élection, dans la perpétuelle campagne électorale permanente qui tient lieu de vie politique et de gestion des affaires.

15/09/2009, 01:00 | Par Luciole Camay

En mon âme et conscience de petite lectrice lambda, je ne signe pas la pétition : parce qu'il m'en faut plus pour m'offusquer qu'une vidéo certes pas fine, mais interprétable à loisir. On est dans l'émotionnel encore une fois. Je n'étais pas là pour avoir une analyse fiable de la situation. Ces gens, le jeune arabe inclus, me semblent heureux, avec les idées qu'ils ont, pauvres mortels... Je ne signe pas parce que, bien avant l'élection présidentielle, je savais qu'il y aurait cet humour gras, ce dérapage concernant les étrangers, c'était couru. Raison pour laquelle j'ai voté Royal sans hésitation.

15/09/2009, 14:37 | Par Freuderic

Des bonnes questions à poser aussi à la LICRA, vidéo à l'appui (avec explications de la vidéo car il semblerait qu'ils aient besoin de "yeux" extérieurs et autres que ceux du présumé "innocent"). Je leur ait écrit dimanche mais pas encore de réponse afin de leur signifier ma crainte de leur "baissage de bras", qu'il laissait une porte ouverte au racisme ou beaucoup pourront s'infiltrer en douce. Lepen faisait de l'humour aussi sur le même thème et à l'époque même la droite portestée. Désormais, ils ont assimilés les pensées lepenistes inclus leur "humour à connotation raciste"

15/09/2009, 17:09 | Par Freuderic

Le véritable problème c'est qu'il reste si peu de politique à la conscience tranquille, que même certains de l'opposition se couchent ou n'osent crier trop fort leur indignation et ils sont même prêt à dire qu'Hortefeux est une victime. Lepen aussi était une victime à ce moment la quand ils a été conspué notamment aussi par la droite outrée pour ses blagues douteuses ? C'est désormais la victime des idées racistes le coupable et ceux qui les "propagandent" les victimes ?
Hortefeux a été tenté par un groupe à faire le raciste-paon (qu'il le soit ou pas, c'est son problème) et en a découlé des phrases d'intolérances quant aux différences pouvant exister chez chacun des français, constituant aussi les richesses d'une France s'appauvrissant intellectuellement avec un gouvernement ayant pactiser avec l'électorat du FN. On voit ici que l'intolérance zéro, n'incluait pas les idélogies nauséabondes permettant de faire croire qu'il existait un prototype de "pur français". Demain, si on laisse continuer progresser ses idées comme semble le faire déjà des politiques à la conscience pas tranquille (PS y compris) en général et des associations contre le racisme plus entrain à conserver la tranquillité, on en viendra avec les tests ADN au protype du ce que devrait être le parfait français, les cheveux blonds et leux yeux en moins.
La porte est désormais entre-ouverte par la politique, qui osera la fermer (la porte hein, pas sa bouche) et dire "NON ! PLUS JAMAIS CA !" ?
Bien sur, je peux me tromper et je l'espère, sur mes interprétations et les risques futures. Mais je me souviens du comment jsutement dans le passé, on a commencé par de l'anodin pour en venir à des crimes racistes bien plus grave.
Des clichés, des phrases racistes cachées derrière un humour ne faisant rire que des racistes, une volonté de mettre au pas, d'uniformiser suivant un prototype, de faire le mal sous couvert du bien, de rendre sale ce qui est propre et inversement, de faire de la propagande en se faisant passer pour le bien avec l'aide de médias, d'empêcher le plus possible à l'opposition de s'exprimer directement quand ils sont en désaccord avec le gouvernant sans que ca ne passe par le filtrage médiatique acquise à la cause de ce dernier etc. Que reste-t-il de la France, pays des droits de l'homme, de la démocratie, de l'égalité,de la liberté et de la fraternité ? Merci à la droite d'instaurer petit à petit une dictature sans jamais oser en prononcer le nom. La démocratie sous l'ère Sarkozy est un pneu percé auquel le gouvernement pose régulièrment des rustines sur les trous les plus visibles tout en feignant de ne pas voir les plus petits et donc sans pour autant éviter les fuites d'air au fur et à mesure qu'il pédale.

16/09/2009, 21:11 | Par Luciole Camay en réponse au commentaire de Freuderic le 15/09/2009 à 17:09

Freudeuric, il n'y a que nos votes pour espérer un léger mieux. Sinon c'est effectivement lamentable cette dégringolade à laquelle nous arrivons en France avec ces oligarques à la manoeuvre. Il y aurait pourtant déjà assez à lutter sur le plan économique et environnemental au niveau mondial avec tous les moins que nous enregistrons par ricochet !

17/09/2009, 08:20 | Par Camille&Guillaume

La cause est juste et c'est tant mieux si Mediapart monte en première ligne pour demander des comptes à Monsieur Hortefeux. Le procédé utilisé est celui du journal la Reppublicca face à Silvio Berlusconi.J'aurais estimé journalistiquement honnête d'en trouver ne serait-ce qu'une brêve mention dans l'article... m'enfin, peut-être que j'ergote un peu... Quoi qu'il en soit continuez à marteler ces questions !

 

GH

Newsletter