Jeu.
17
Avr

MEDIAPART

Connexion utilisateur

A nos abonnés, nouveaux et anciens

Comme certains le découvrent peut-être, il n'y a pas de modération a priori sur Mediapart. C'est-à-dire que ni les billets ni les commentaires ne sont filtrés par la rédaction. Cette possibilité offerte à chacun de publier librement fait la richesse et la spontanéité des débats qui animent le journal et le Club.
C'est pourquoi, dans l'objectif de maintenir la qualité des discussions sur Mediapart, nous vous demandons de bien vouloir respecter quelques règles simples, légales pour certaines, exposées dans notre Charte de participation, ou de simple convivialité pour d'autres. Petit rappel.


Les obligations légales
Lorsque vous vous abonnez à Mediapart, vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :


- propos à caractère raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
- propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;

propos portant atteinte à la dignité humaine;
- provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
- provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
- violation du droit de la propriété intellectuelle, y compris le droit des marques;
- contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
Par exemple, des «mots» comme Sarkonazi n'ont pas leur place ici. De la même manière que Mediapart a décidé de porter plainte contre Xavier Bertrand, porte-parole de l'UMP, qui qualifie nos méthodes de «fascistes», nous ne pouvons accepter que nos abonnés recourent à ce type de métaphore aussi bien douteuse qu'injurieuse. Il en va de même pour toute forme d'appel à la haine ou la violence.
La convivialité
La première des politesses est de soigner vos contributions, qu'il s'agisse de commentaires ou billets de blogs: vous relire, d'éviter autant que possible les fautes de frappe ou d'orthographe, le gras et les majuscules. Soyez clair et concis, en particulier dans les commentaires. Evitez les répétitions. Pour un propos plus en longueur, utilisez plutôt votre blog. Présentez vos arguments et appuyez vous sur des faits.
Merci à tous de permettre à Mediapart de maintenir la qualité de ses fils de commentaires, aux anciens d'accueillir les nouveaux avec le sourire plutôt qu'avec des tomates, aux nouveaux de chercher à comprendre.


Vous pouvez parcourir notre charte de participation et nos recommandations éditoriales, et pour vous familiariser avec le site, l'édition Découvrir Mediapart.

Tous les commentaires

15/07/2010, 17:52 | Par parenthèse


La première des poltisesses est de soigner vos contributions, qu'il s'agisse de commentaires ou billets de blogs: vous relire, d'éviter autant que possible les fautes de frappe

Hum, le quatrième mot ne donne pas vraiment l'exemple ....

15/07/2010, 17:55 | Par jean marie padovani en réponse au commentaire de parenthèse le 15/07/2010 à 17:52

Hé, hé, hé, bien vue!

15/07/2010, 18:04 | Par Baptiste Lenôtre en réponse au commentaire de jean marie padovani le 15/07/2010 à 17:55

Bien vu à vrai dire!

15/07/2010, 19:32 | Par jean marie padovani en réponse au commentaire de Baptiste Lenôtre le 15/07/2010 à 18:04

Super bien vu!

25/07/2010, 23:18 | Par Velveth en réponse au commentaire de jean marie padovani le 15/07/2010 à 19:32

Je dirai même...bien vu !

15/07/2010, 18:30 | Par fiche_doublon_102511

Ok mais pour la pétition , il y a des rigolos qui signent G Brassens ....

 

15/07/2010, 19:18 | Par mistoufle en réponse au commentaire de fiche_doublon_102511 le 15/07/2010 à 18:30

ou Eric Woerth ... ( à 5000 et quelques)

15/07/2010, 18:46 | Par Gauthier Malou

Oui soyons rigoureux, disciplinés et irréprochables. c'est aux subversifs de montrer l'exemple. Il en va de notre crédibilité.

15/07/2010, 18:49 | Par cyrikelly

Surtout ne pas insulter un membre d'un parti politique quelque soit son étiquette,

de toute façon on sera là pour rappeler entre nous: le respect!!!!

 

15/07/2010, 18:50 | Par Cacochyme

Prafios je me denamde si l'orthrogaphe est bein necéssiare puor êrte crompis... :-)

15/07/2010, 18:55 | Par cyrikelly

pour être compris non! mais par respect pour l'orthographe oui!

15/07/2010, 18:57 | Par AlterEgo

L'orthographe est indispensable pour être bien compris. Le commentaire doit faire explicitement référence à l'article. On aurait pu aussi ajouter : "éviter le point Godwin" !

Bien amicalement,

Un nouvel abonné.

15/07/2010, 19:01 | Par Zolko

oui, par contre l'aspect visuel, esthétique, des commentaires laisse à désirer. Peut mieux faire (payez quelques web-designers et programmeurs, et le site sera parfait)

 

Ah oui, et de plus, pour une raison qui m'échappe, les correcteurs orthographiques ne fonctionnent pas sur l'éditeur de messages du coup des erreurs bêtes peuvent échapper à la vigilance. Dommage aussi.

15/07/2010, 19:09 | Par Labul en réponse au commentaire de Zolko le 15/07/2010 à 19:01

 

Moi, c'est l'inverse, j'aime ce côté dépouillé de la charte graphique qui ne pollue pas le texte.

Quant-au correcteur orthographique, il fonctionne : click DROIT sur le texte, puis click GAUCHE sur "Vérifier l'orthographe. C'est d'ailleurs ce que je fais à l'instant... et je me vois contesté sur "click". Mais comme je suis têtu...

 

15/07/2010, 20:39 | Par igor gauquelin en réponse au commentaire de Zolko le 15/07/2010 à 19:01

Héhé!

Figurez-vous qu'on n'a même pas la vérification orthographique sur la page d'édition des articles. A l'ancienne! Ca fait travailler l'attention, du coup on se concentre mieux sur le contenu... (certains journalistes utilisent Word, tout simplement)

Par contre personnellement, je ne partage pas votre avis sur le design de la page. Je trouve que les sites internet français souffrent souvent de saturation. Quelque chose de plus épuré, ça fait du bien.

Cordialement.

15/07/2010, 21:55 | Par Dominique Conil en réponse au commentaire de igor gauquelin le 15/07/2010 à 20:39

Non, mais vous avez correction ? Non ? A l'ancienne ? Ou pas assez de monde ?

Et on se concentre merveilleusement sur le contenu, avec word que j'utilise ... et qui fournit un correcteur ( bizarre des fois, d'accord).

16/07/2010, 01:22 | Par Naja en réponse au commentaire de Zolko le 15/07/2010 à 19:01

Quand j'écris ma réaction (directement sur le site), le correcteur orthographique fonctionne. J'ai un i-Mac (Mac OS X, version 10.4.11) c'est peut-être la raison ?

15/07/2010, 19:01 | Par manureva17

Grâce à vous nous retrouvons une liberté d'expression, sachons l'utiliser avec intelligence et détermination ... !!

15/07/2010, 19:40 | Par Maurice CURIE

J’émettrais même le vœu pieux que chacun pourrait se fendre d’un texte argumenté, VRAIMENT exempt de fautes de français (tiens, l’orthographe lexicale, je n’ai jamais compris que d’aucuns puissent écrire n’importe comment quelque chose dont ils n’auraient pas acquis la bonne graphie !). La finalité restant dans tous les cas d’émettre un point de vue, d’éclairer en apportant quelque chose, de… partager ; et non de tirer la couverture à soi. Encore une fois c’est un vœu pieux que d’écrire sans fautes car une coquille est toujours possible lorsqu’on tape vite.

Maintenant je ne suis pas sans savoir que tout un chacun n’entend pas faire de ce site un exemple de concorde, en tout cas d’intelligence (sinon de perfection). Contribuer à entretenir une image flatteuse que Mediapart acquerrait (a déjà acquise, même). Les fauteurs de troubles, les zigotos désireux d’amuser la galerie, et surtout, SURTOUT les trolls zélés, ardents séides de la présente Sarkozie dès lors qu’on n’avance pas que des choses appréciatives à son endroit, il nous faut compter avec eux. Ceux-là peuvent sévir sur Mediapart, mais à l’inverse notre acerbité, notre tonalité vraiment dépréciative n’aurait pas droit de cité chez quelque concurrent que ce soit (les posts irrévérencieux sont censurés). À l’exception du très appréciable site Marianne2, qui… n’opère pas de censure non plus et qui nous donne toute latitude pour éreinter gouvernants et élus d’autant que c’est de bon aloi (!)

Maurice CURIE

15/07/2010, 19:49 | Par marushah en réponse au commentaire de Maurice CURIE le 15/07/2010 à 19:40

C'est donc si grave d'écrire avec des fautes d'orthographe ? Ne pas maitriser la complexité du français, c'est comme si on insultait ?

Parce qu'enfin, le corolaire de cette intolérance a l'imperfection de l'autre, c'est la censure. Qui n'as pas réussi a correctement ingérer toutes les subtilités du français n'aurait donc pas le droit à la parole ? Cela inclue les, comme moi, qui ont toujours eu 0 en dictée, mais aussi tous les francophones récents qui n'ont pas encore atteint la perfection exigée par l'académie française.

Ce que disent tous ces gens là n'est pas intéressant ? Qu'il est insupportable de se faire rembarrer sur la forme par quelqu'un n'a plus d'argument sur le fond.

Il est amusant de comparer les forums francophones et anglophones. Chez ces derniers, personne ne se sent interdit de parler pour cause de mauvaise maitrise de l'anglais. Du coup, les contributions viennent de toute la population et personne ne se fait rembarrer sur l'orthographe. Sur les forums francophone, il est beaucoup plus rare de voir des contributions mal écrites, ce qui exclus de facto tout plein de gens, et immanquablement, les fautes sont soulignés par des commentateurs zélées dont je ne sais si ils se rendent compte de l'humiliation quotidienne qu'il inflige et de l'auto censure qu'ils finissent par engendrer. Quel dommage !!!

Perso, je n'ai jamais reproché à personne son incapacités au science. Pourrait-on être aussi tolérant a l'orthographe ?

15/07/2010, 20:00 | Par jean marie padovani en réponse au commentaire de marushah le 15/07/2010 à 19:49

Ne vous inquiétez pas, ce qui compte ce sont les idées qui sont exposées, nous sommes une grande majorité qui ne regardons pas l'orthographe Sourire

15/07/2010, 22:41 | Par O.S., Paris en réponse au commentaire de marushah le 15/07/2010 à 19:49

Que cela me fait plaisir de lire ce commentaire !

D'habitude, ce sont les défenseurs intransigeants de la pureté orthographiques que s'expriment et disqualifie le fond par la forme et qui ont d'ailleurs eu la peau de la réforme de l'orthographe (ce mot est lui-même un calvaire à taper) voulue par Michel Rocard.

Le sujet est souvent traité de façon polémique alors que c'est un sujet social (et même économique, Cf pratique du français à l'étranger) majeur. Il est au demeurant étonnant de voir que beaucoup de pays ont remis leur orthographe à plat (Allemand, Portugais) sans que cela soit considéré comme un trahison nationale.

Mais en France, on peut s'étriper pour un accent aigu et c'est aussi sans doute ce qui fait notre charme à défaut de notre efficacité,...

L'orthographe, et particulièrement dans ce qu'elle a d'illogique est discrimante et socialement clivante. Elle est par ailleurs carrément insurmontable pour des enfants ou adultes dyslexiques ou autres dys.

Elle est ainsi souvent un obstacle qui empêche de se consacrer à l'essentiel : le fonds et le plaisir des mots.

N-B de manière générale les commentaires sont très correctement écrits sur ce site.

16/07/2010, 11:24 | Par XAVIER CHARMOY en réponse au commentaire de marushah le 15/07/2010 à 19:49

Les fautes d'orthographe sont graves quand elles modifient le sens de la phrase et provoquent faux-sens ou contre-sens - Apartir d'un certain point, plus personne ne se comprend - A vrai dire, les fautes de grammaire sont plus graves que les fautes d'orthographe au sens strict - Mais il est toujours bon de se relire, ne serait ce que pour vérifier que ce que l'on a écrit est bien ce que l'on pense -

16/07/2010, 12:30 | Par sami schmitt en réponse au commentaire de marushah le 15/07/2010 à 19:49

Marushah : Bien d'accord avec vous. Et pour dire les choses d'une autre façon rappelons-nous le beau dicton sud américain: " la pureté n'est pas féconde, les vierges n'ont pas d'enfants"

Carpe diem!

16/07/2010, 01:38 | Par Naja en réponse au commentaire de Maurice CURIE le 15/07/2010 à 19:40

Désolé, mais une faute de français me choque, aussi minime soit-elle. Je considère que ce n'est pas seulement (et pas vraiment) un manque de respect pour les lecteurs, c'est une insulte à notre langue et à notre culture (ce qui est grave, tant notre langue est belle, tant elle est utile et nécessaire dans sa complexité même).

Cela dit, malgré mon correcteur d'orthographe, il m'arrive d'en faire, des fautes ! Je suis assez mortifié en les découvrant a posteriori. Mais je n'ai pas envie de jeter la pierre à ceux qui font des fautes et des erreurs. C'est dommage, c'est tout. Et puis, cela est devenu si fréquent, si commun… Il faut dire que notre langue est complexe. Je comprends et j'admets les fautes. Parfois cependant, elles mettent le sens en défaut, et il faut décrypter. Encore une fois, c'est dommage.

Mais ces fautes sont rares sur notre site. Cela témoigne, je l'espère et je le crois, du respect mutuel installé parmi nous.

15/07/2010, 20:20 | Par Fantie B.

Merci Labul de l'avoir dit :

" j'aime ce côté dépouillé de la charte graphique qui ne pollue pas le texte."

Pitié, que Mediapart n'introduise pas de signatures et autres machins visuels !

Je n'en peux plus, de ce monde surchargé de signes visuels.

(et pas de pubs non plus dans ces deux colonnes de vide qui enserrent nos écritures - ou les mettent en valeur)

 

ajout : et d'accord avec Marushah ci dessus. Pour l'orthographe, la frappe et la grammaire chacun peut tenter de faire de son mieux, et que ceux qui préfèrent la forme absolue à la vivance des échanges se débrouillent !

Respecter l'autre c'est aussi le respecter tel qu'il est, sachant que nous n'avons pas eu tous les mêmes environnements de départ.

Citoyenneté pour tous ou élitisme du seul écrit normé au millimètre, il faut choisir.

25/07/2010, 14:17 | Par Andrushka en réponse au commentaire de Fantie B. le 15/07/2010 à 20:20

Parce qu'un texte écrit sans fautes d'orthographe ne transmettrait pas une spontanéité de la pensée? A d'autres, s'il vous plaît! Le français est une belle langue, je ne vois pas du tout l'utilité de la massacrer. Avec Internet, nous possédons TOUS les outils pour l'écrire correctement. Un peu moins de parresse et davantage de respect pour ceux qui lisent vos commentaires SI intéressants. L'élitisme ne joue AUCUN rôle ici, et personnellement, un texte bourré de fautes, je ne le lis pas.

25/07/2010, 23:04 | Par grain de sel en réponse au commentaire de Andrushka le 25/07/2010 à 14:17

A ce propos, ne le prenez pas mal, mais paresse ne prend qu'un seul r....

Bien à vous !

29/08/2010, 22:55 | Par MG2 en réponse au commentaire de grain de sel le 25/07/2010 à 23:04

 

... grandiose, cela s'apparente à une peau de banane bien placée...

mais au fait, l'humour reste posssible, n"est-ce pas ??

15/07/2010, 19:24 | Par Dominique Conil

Peut-on conseiller, aux anciens, aux nouveaux, aux nouveaux-nouveaux, ce truc bête, fastidieux, irritant: lire ce qui vous précède ? C'est comme écouter l'autre. Comme parler.

Il y en a qui ont écrit un billet pour dire la même chose que vous. Est-il nécessaire de rempiler ?

Il y en a 398 qui ont commenté avant vous, dont quatre pour dire pareil. Mais plus personne ne lit personne.

Pas de problème avec 799 commentaires, sauf de temps. Mais un problème avec le désir d'expresssion qui ignore celui des autres. Pas très grave, sauf: on finit par ne plus lire du tout. Cliquer vite, ce qui est, je crois, le contraire de ce journal depuis sa création.

15/07/2010, 19:39 | Par Léon-Marc Levy en réponse au commentaire de Dominique Conil le 15/07/2010 à 19:24

A commencer par lire le billet que l'on prétend commenter !! C'est fou le nombre de gens qui réagissent après avoir lu le début, quelques lignes, ou pire, le titre seul d'un billet !

15/07/2010, 19:38 | Par Le Passage

A tous ceux que la pub sur Internet exaspère, et qui navigue avec Firefox :

https://addons.mozilla.org/fr/firefox/addon/1865/

 

C'est reposant pour les yeux et la disponibilité du cerveau…

15/07/2010, 19:39 | Par Izquierd@

 

Mediapart est un site de référence, ainsi que pour nous tous, par conséquent il serait dommage que des propos malsains viennent ternir son image!

 

15/07/2010, 19:39 | Par Le Passage

Bon, d'accord, qui "naviguent"…

15/07/2010, 19:47 | Par elisabeth barret

Bonjour !

Tout ça me va très bien. C'est l'occasion de prendre de la distance avec les événements, de tenter une réflexion pour soigner ce que l'on écrit et éviter les écueils de la spontanéité.

15/07/2010, 20:00 | Par Graph

Jusqu'à présent, il n'y a pas trop de trolls sur Médiapart, sûrement parceque il faut payer et qu'un ennemi potentiel ne va pas donner son argent pour polluer les commentaires d'un site. Mais peu à peu, on en voit poindre dans les commentaires sans doute dû au fait de la loi des grands nombres et l'afflux nouveau suite au buzz de l'affaire Bettencourt. (voir Agoravox, qui en quelques années est passé du stade de l'échange policé à celui de l'invective permanente!)

Si chacun pouvait s'auto-modérer, on pourrait vivre cet espace comme un îlot de réflexion et de bonne intelligence.

Donc, sans modération.

Si cela venait à évoluer dans le mauvais sens, j'apprécierai qu'il y ait un modérateur.

 

15/07/2010, 20:21 | Par makoto

Bonsoir,

Ce n'est que mon 2eme message, je suis nouveau, je me souhaite donc la bienvenue sans tomates Sourire.

Je suis d'accord pour la charte graphique de ce site, ce dépouillement est un véritable régal, quel repos pour les yeux ! Ne changez rien !

Concernant l'absence de modérateur je pense que courtoisie et humilité devraient suffire afin que des individus aussi multiples et divers que nous tous puissent communiquer.

Longue vie à Mediapart, vraiment formidable.

Cordialement.

15/07/2010, 20:25 | Par Fantie B.

@Le passage et à tous :

Si vous voulez corriger l'un de vos commentaires, c'est facile : vous cliquez sur la mention "modifier", qui apparait en gris en bas de votre commentaire (mention que vous êtes seul à voir) et vous pouvez changer ce que vous voulez.
Sauf si quelqu'un a répondu directement à votre commentaire.

15/07/2010, 20:30 | Par fredericpaul

En tout cas merci à l'affaire Bettencourt.... elle m'a permis de découvrir Médiapart : je me suis immédiatement abonné !!!

15/07/2010, 20:56 | Par E.Mandrin

C'est bien !

Mais ne devons nous pas avoir honte de participer a "un site de ragots"!

C'est pas moi qui le dit mais" la voix de son maitre"(Nadine Morano sur RMC ce midi)!!!

15/07/2010, 21:16 | Par christian paultre

Et si vous trouvez que l'informatique marche mal sachez que tout le monde s'en fout sur MDP et qu'on s'en fait une raison.

15/07/2010, 21:28 | Par fiche_doublon_117479

Au sujet de l'orthographe, je conçois que cela puisse heurter ceux qui, comme moi, y sont sensibles. Cela peut être important dans certains cas et une faute peut changer la compréhension du sens du texte.

Je pense que l'on peut apprendre à tout âge et que le forumeurs peuvent aider à corriger, mais de manière sympathique, les textes qui en ont besoin.

Cela fera du bien à tous.

15/07/2010, 21:47 | Par Fantie B. en réponse au commentaire de fiche_doublon_117479 le 15/07/2010 à 21:28

Si le but du respect orthographique est de ne pas ralentir la compréhension au cours d'un fil de commentaires, je suggère l'emploi des messages privés pour avertir quelqu'un (de manière sympathique, c'est à espérer en effet).

Donc, surtout, éviter de répondre directement sous le commentaire en question, afin que l'auteur averti puisse le modifier.

Même chose pour un article de journaliste, il suffit de cliquer sur son nom, on se trouve sur sa page personnelle, et là on peut lui écrire en privé.

 

Je n'ai rien contre l'orthographe, la grammaire etc., mais je ne comprends mal l'exposition en public des erreurs !

15/07/2010, 21:47 | Par bjm

Le fond et la forme n'auraient-ils pas partie liée pour une meilleure compréhension ?

D'expérience, très rares sont les paresseux de la forme qui ont quelque chose d'enrichissant à offrir, autre que des acquiescements ou dénégations sans contenu.

Je n'ai pas plus d'intérêt à lire un texte bâclé qu'à écouter un mauvais pianiste, qu'il s'agisse d'une grande sonate ou de la version la moins sophistiquée d'Au clair de la lune, d'un essai substantiel ou d'un sujet prosaïque.

Rien à voir, donc, avec l'élitisme, cet argument de mauvaise foi des paresseux et des irrespectueux (pas d'eux-mêmes, mais du lecteur).

Fallacieux aussi de se comparer à un étranger : les chausse-trapes qu'il rencontre n'ont rien à voir avec des négligences et, pour cette raison n'affaiblissent pas ce qu'il tente de communiquer.

 

En bref, qu'on ne nous ôte pas le droit de ne pas apprécier tout et n'importe quoi. Ni celui de craindre que les paresseux ne finissent par l'emporter, par confusion douteuse entre exigence et brimade.

 

 

15/07/2010, 21:56 | Par Fantie B. en réponse au commentaire de bjm le 15/07/2010 à 21:47

"D'expérience, très rares sont les paresseux de la forme qui ont quelque chose d'enrichissant à offrir, autre que des acquiescements ou dénégations sans contenu."

Formatrice de profession, en contact avec des personnes en formation qui ont eu certaines difficultés scolaires ou que l'école a mis en difficultés, je conteste totalement votre affirmation, bjm.

La paresse n'a pas grand chose à faire là-dedans. Les distinctions d'habitude sociale, beaucoup. Les blocages dus à des expositions stigmatisantes, énormément.

Redonner à quelqu'un confiance dans sa capcité d'écrire, ce n'est pas évident.

Pourtant, des tas de gens ont des choses à dire sur leur vie et sur la vie en général, savez-vous.(un exemple détaillé ici)

Par oral. Par écrit aussi. Quand ils n'ont pas à passer à examen, l'essentiel est de discuter avec eux assez à fond pour que la pensée de chacun "sorte" plus clairement, après tâtonnements s'il le faut.

Depuis que je fréquente cet espace, je vois l'expression sur Internet comme un intermédiaire entre l'oral et l'écrit.

16/07/2010, 00:31 | Par bjm en réponse au commentaire de Fantie B. le 15/07/2010 à 21:56

Fantie, juste deux mots, car je ne désire pas m'éterniser avec ce serpent de mer.

  • Votre profession en guise d'argument introductif pour plomber le reste ?

Je n'en ai pas usé alors que j'ai enseigné dans le primaire puis au collège.

  • Est-ce bien raisonnable de vouloir réglementer l'orthographe sur la base des échecs d'une minorité ?

Je revendique l'idée que la connaissance approfondie des mécanismes d'une langue comme du reste est bien plus formatrice que le laminage de toute difficulté.

Par ailleurs, quid de la compréhension de bons nombres de poèmes, ou de bien d'autres domaines, si on simplifiait comme certains le souhaitent ? Ne vaut-il pas mieux laisser vivre une langue à son rythme plutôt que de courir le risque de l'appauvrir en la mutilant par décret ?

Les anomalies sont encore assez rares dans notre langue pour n'être que des exceptions. Quelle règle n'en a pas ?

Pour réduire les échecs, c'est aux méthodes et aux moyens qu'il faut s'en prendre, en les adaptant quand nécessaire.

Observez enfin comme, assez souvent, les nouveaux abonnés évoquent avec plaisir la bonne tenue générale de nos commentaires.

16/07/2010, 11:33 | Par Fantie B. en réponse au commentaire de bjm le 16/07/2010 à 00:31

Je ne parlais pas du tout du serpent de mer de la réforme de l'orthographe, Bjm, mais de la réalité des échanges ici sur Mediapart - ou avec mes étudiants par écrit.

Domie a très bien écrit plus bas le pourquoi de cette position qui consiste à ne pas reprendre en public un commentateur sur son orthographe.

Ici nous tenons des conversations écrites.

Que certains veulent réglementer au millimètre. Voilà tout le débat.

16/07/2010, 20:15 | Par bjm en réponse au commentaire de Fantie B. le 16/07/2010 à 11:33

Qui, Fantie, voudrait réglementer au millimètre ?

Ceux qui déclarent leur amour pour notre langue et leur désir de respecter le lecteur en ne la dénaturant pas ?

Ou bien ceux qui, bourrés de bonnes intentions réclament un alignement par le bas pour la seule satisfaction de la minorité qui la maîtrise mal ?

Le niveau général monte, les bacheliers sont toujours plus nombreux de décennies en décennies, les analphabètes incapables de lire un journal ou de remplir un chèque sont en voie de disparition continuelle. Pourquoi ne pas poursuivre dans cette voie, celle du progrès général me semble-t-il ?

Les taux d'échecs ne sont pas irrémédiables.

Pourquoi le défaitisme ?

 

 

 

 

16/07/2010, 20:20 | Par Fantie B. en réponse au commentaire de bjm le 16/07/2010 à 20:15

"les analphabètes incapables de lire un journal ou de remplir un chèque sont en voie de disparition continuelle."

Vous rêvez.

15/07/2010, 22:42 | Par brindavoine

no problemo la rédaction. Mais comme je ne commente que très rarement... enfin disons que l'envie de commenter ne me taraude pas lorsque je passe par ici. Plutôt l'envie de diffuser largement l'article. Alors je lie, après vous avoir lus.

Continuez, peut-être échapperons nous finalement à Idiocraty.

15/07/2010, 23:10 | Par maus KNOCKOUT

l'orthographe est plutôt très bien traitée sur mdp, ainsi que les obligations légales et la convivialité, la lecture sans smiley un cadeau, les articles des journalistes passionnants souvent, l'exploration des blogs une aventure, la technique pas très rapide ce qui laisse le temps de tourner sa plume 7 fois....

15/07/2010, 23:30 | Par ab irato

Quand on utilise un traitement de texte, notemment pour soigner son orthographe, le blême c'est que les détails techniques de la police de caractère apparaissent avec le commentaire une fois celui-ci publié sans que l'on puisse y remédier. Ce qui fait que non seulement, quand on veut par exemple parler des gens au pouvoir, on ne peut pas s'empêcher d'être mal polis mais en plus on fait des fautes d'orthographes. C'est un problême qui ne semble pas se présenter sur d'autres sites de journaux en lignes.

A défaut de pouvoir se retenir d'être poli, ne pourrait on pas au moins remédier à ce problême technique? Cela présenterai l'indéniable avantage de pouvoir dire grosso modo ce que l'on pense tout en l'écrivant dans un français correct...

15/07/2010, 23:26 | Par porthos

Puis-je tout de même suggérer, dans ce concert de bienséances, qu'en cas de suppression d'un post pour infraction à la charte, le posteur soit averti d'une façon ou d'une autre ? Ça m'est arrivé aujourd'hui même de voir disparaître d'un fil non pas un, mais plusieurs posts où j'abordais le cas de Finkielkraut sur un ton peut-être un peu emporté, mais je crois sans débordement d'aucune sorte. Ce qui me fait horreur dans le grattage stalinien (sans avertissement, sans explication) de ces posts, c'est qu'il sous-entend des choses bien pires et qui n'ont pas lieu d'être, comme par exemple ici des soupçons d'antisémitisme, ce qui serait un comble. Voilà, tout ceci pour dire que je ne suis pas opposé à la suppression des vilaines choses, mais qu'elle ne devrait pas être subreptice. Merci de votre attention.

16/07/2010, 02:09 | Par Naja en réponse au commentaire de porthos le 15/07/2010 à 23:26

J'approuve entièrement ce que dit porthos. Que le contributeur dont l'intervention est supprimée en soit averti, c'est d'abord une forme de politesse, qui contribue à la bonne tenue du site.

15/07/2010, 23:35 | Par Fantie B.

Bonsoir,

Il y a pourtant une fonction pour coller depuis word.

D'abord on met en mémoire ce qu'on a écrit dans Word (fonction copier, touche Ctrl + C)

Puis on commence à écrire son commentaire, ou plutôt on coche sur l'icône en forme de valise jaune à W, au dessus de ce qu'on est en train d'écrire.

Apparait une grande case où on peut coller (Ctrl + V) son texte issu de word .

 

"Je fais un essai avec mon traitement de texte actuel- mais c'est Open Office"

bilan vu l'aperçu : ça a coupé la phrase entre guillemets au milieu.

*******************************

Ajout sur la suppression des commentaires : je relaie la demande de Porthos plus haut. Prévenir l'abonné qu'un de ses commentaire a été supprimé volontairement.

Ce qui lui permettrait de démêler erreurs de postage, suppressions accidentelles ou générales, et suppressions dues à la charte.

15/07/2010, 23:53 | Par ab irato

@Fantie B. Je n'avais toujours pas vu cette petite icone. Merci !

16/07/2010, 00:38 | Par domie

Les extrémistes de l'hortographe ne se rendent pas compte qu'ils excluent ainsi une bonne partie de la population. On retrouve cette exclusion bien pensante un peu partout : combien de parents n'osent pas aller à la rencontre des professeurs, combien de citoyens n'osent pas s'exprimer en public pendant les réunions publiques, combien n'osent pas donner leurs avis sur internet, combien n'osent pas ainsi dévoiler leur quasi-analphébétisme, etc ... combien de gens se retrouvent ainsi aux marges de la société ?

 

Alors s'il vous plait MEDIAPART, laissez tout le monde s'exprimer librement, n'imposez pas une autocensure sinon vous vous couperez de tout un pan de la population qui n'ose pas et qui ne sait pas .... Ne me dites pas que vous faites parti de cette gauche bobo qui s'est éloignée pendant tant d'années de la grande majorité silencieuse par arrogance et par snobisme !!

16/07/2010, 00:55 | Par domie

Ce que je crains les amis, à vous lire, c'est que Mediapart devienne un site un peu trop élitiste à force d'être trop policé.

 

J'ai connu sur ce site des échanges assez western et pendant lesquels on ne se faisait pas de cadeaux. Edwy Plenel a, malgré tout, toujours refusé la censure et nous étions nombreux à être d'accord avec lui, et au moment ou on se pensait au bord de l'implosion tout se calmait ... jusqu'au prochain article ! J'ai rarement connu des échanges aussi vrais, aussi sincères et enrichissant que pendant ces moments là ... avec ou sans fautes d'orthographe !!

16/07/2010, 08:51 | Par ANDREE BEGON

Ce qui se conçoit bien s'énonce clairement

Et les mots pour le dire arrivent aisément"

 

Une fois que l'on a dit ça,on peut s'appliquer à soi-même plusieurs principes:soigner la poctuation et la présentation,et faire de son mieux pour ce qui concerne l'orthographe;c'est une politesse que l'on doit à ceux qui nous liront.....

Et ,s'il reste des fautes,de ci de là, le lecteur les oubliera si le propos est pertinent.

16/07/2010, 09:08 | Par Leséparges

Bonjour à tous ,

Je suis un nouvel abonné sur MDP et je ne regrette pas du tout mon inscription...Au contraire je me rends compte en parcourant les articles anciens comme cela m'a manqué...( par exemple ce matin , en me levant je pensais à Rosa Luxembourg , et bien j'ai trouvé des choses fameuses...)

J'espère que MDP s'inscrit dans le soutien global aux journalistes qui veulent vraiment exercer leur métier à l'abri des pressions..."L'union faisant la force " , un front commun pour ce type de journalisme m'apparaît d'une grande necessité pour qu'aucun site, journal ou journaliste ne deviennent le bouc émissaire , le journal à abattre..(justement j'entends à l'instant même sur RFI parler de Nasrahoui ...)

Il me semble que le problème est identique pour tous ceux qui veulent exercer dignement leur profession : journalistes , magistrats enseignants et tant d'autres!...

Par ailleurs j'ai longtemps participé à un site libre " open source ", mais je n'en pouvais plus du trollage , de l'entrisme d'un tas de mouvances ( extrême droite , libertariens, ultrasionistes , complotistes, sectes , xénophobes , racistes etc...)

J'ai vu disparaître nombre de contributeurs intéressants remplacés par des prosélytes en tout genre et des imbéciles .

J'avais l'impression à la fois d' être un animal de laboratoire pour les responsables de ce site , qui sont toujours restés dans le flou quant à leurs réelles motivations , et de participer à un lavage de cerveau usant...

Voilà pourquoi une politique éditoriale me semble fondamentale ainsi qu' une vigilance contre l'arrivée en trop grand nombre d'éléments troubles et antidémocratiques.

PS : j'ai cherché mais je n'ai pas trouvé le correcteur orthographique ...

16/07/2010, 11:53 | Par Gérard ETELLIN

Je suisn tout à fait d'accord avec cette déontologie de ne pas insulter celles et ceux qui écrivent à Médiapart. J' écris quelquefois sur le site de Libération (auquel je suis aussi abonné) mais il y a des intervenants qui insultent les autres. Or, chacune et chacun ont le droit d' exprimer leurs points de vue sans être insultés dans les réponses. J' écris donc moins dans Libération.

Vous avez bien fait de déposer plainte contre Xavier BERTRAND, il faudrait aussi le faire contre Frédéric LEFEVBRE qui emplois les mêmes termes !

Les "plus pointus" dans l' affaire du Couple WOERTH et l'attentat de Karachi

sont les médias indépendants avec en tête MEDIAPART, MARIANNE, LIBERATION, LE NOUVEL OBS', FRANCE INTER ainsi que RMC;

les autres sont plus réservés y compris les télés.

Continuez comme cela !

16/07/2010, 12:18 | Par degadezo

--> @ Par exemple, des «mots» comme Sarkonazi n'ont pas leur place ici

 

Tout à fait d'accord !

Ce qui ne doit pas nous empêcher pour autant d'appeler un chat, un chat,

et...

un cul, un cul !

 

Avec mes compliments, Monsieur le Président, et ne vous en déplaise ! Indécis

 

Un grand merci à Médiapart qui permet à ses abonnés de s'exprimer sans aucune censure.

16/07/2010, 15:18 | Par bjm

Certains, comme Domie par exemple (voir plus haut) assimilent plaisir de la belle langue à censure de ceux qui ne la maîtriseraient pas. C'est de l'abus de langage. Surtout sur Mediapart dont les abonnés pratiquent rarement ce genre d'argument pour fermer le caquet à un contradicteur malhabile.

16/07/2010, 16:26 | Par domie en réponse au commentaire de bjm le 16/07/2010 à 15:18

Il ne suffit pas de savoir écrire "la belle langue", encore faut-il savoir la comprendre et essayé de comprendre ce que l'interlocuteur à voulu dire. Il me semble que l'important sur ce site c'est de faire circuler les idées et les avis, pour ceux qui souhaiteraient simplement deviser tranquillement sur les qualités de la "la belle langue", je suis certaine qu'il existe des sites dédiés.

 

Et si vous ne savez pas qu'il existe une censure de fait envers certaines populations à travers le language et l'écriture, c'est que vous ne devez pas beaucoup vous y interesser, ni même en croiser.

16/07/2010, 20:32 | Par Fantie B. en réponse au commentaire de domie le 16/07/2010 à 16:26

bjm, plus haut )

Un exemple parmi tant d'autres, lu sur Mediapart tout à l'heure dans l'excellente enquête sur Roanne :

http://www.mediapart.fr/journal/france/180610/mediapart-roanne-le-tampon-qui-amortit-la-crise-c-est-nous

Combien de jeunes en SEGPA

Combien d'adultes en CAT, sous tutelle

Combien d'adultes illettrés

Combien de parents ne pouvant pas lire les mots de l'école.

 

Et puis ensuite toute la gamme des anciens élèves de l'école républicaine, qui ne maitrisent pas totalement les codes de cet écrit parfait que la grande bourgeoisie inculque sans problème à ses enfans, habitus oblige,

tous ces paresseux, selon vous bjm (Chevènement parlait des cancres)

 

Je persiste, ça m'intéresse d'échanger avec tous ceux qui ont quelque chose à dire, sans jugement de forme.

Et par ailleurs oui, je suis pour la culture. (d'ailleurs ma radio c'est France Culture... qui dans certains reportages sait donner la parole à tous, sait trouver les conditiosn pour que la parole de tous vienne au jour)

 

17/07/2010, 00:02 | Par domie en réponse au commentaire de Fantie B. le 16/07/2010 à 20:32

Sourire

29/08/2010, 23:14 | Par MG2 en réponse au commentaire de domie le 17/07/2010 à 00:02

 

Clin d'oeil et de trois !

*** en mémoire de mon cher Père.

16/07/2010, 20:49 | Par bjm en réponse au commentaire de domie le 16/07/2010 à 16:26

Il m'étonnerait, Domie, que le dialogue puisse se nouer entre vous et moi, à moins que vous ne cessiez, entre autre :

  1. de m'accabler de choses que je ne revendique pas, comme réserver Mediapart à une élite ;
  2. de nous interdire quelque sujet que ce soit, fusse celui de deviser sur la qualité de la langue.

Vos formulations démontrent que le virus de la censure vous guette bien plus que moi.

Quant à mes connaissances, que vous supposez limitées, des populations en déshérence dans la maîtrise de la langue, sachez cher imprudent que j'ai enseigné, entre autre, dans le primaire et que je me suis spécialisé ensuite dans des établissements réservés à des enfants et adolescents en difficulté d'adaptation au régime général, établissements ouverts aux options pédagogiques les mieux adaptées pour faire mentir le plus possible les fatalistes.

17/07/2010, 00:01 | Par domie en réponse au commentaire de bjm le 16/07/2010 à 20:49

bjm, vous êtes bizarre. Je ne VOUS ai jamais accusé de quoi que ce soit, j'ai simplement réagis à une série de commentaires en exprimant mes craintes sur certaines exigences de Médiapartistes.

 

La rédaction de Médiapart fait bien de nous rappeler la charte du site, mais ça m'ennuierais beaucoup que les commentaires soient tellement bien léchés qu'on en arrive à enlever toute spontanéité et sincérité, et je trouve surprenant que quelqu'un dont la profession, à priori, a été de travailler dans les milieus défavorisés réagisse aussi mal !

17/07/2010, 23:42 | Par bjm en réponse au commentaire de domie le 17/07/2010 à 00:01

Que chacun écrive comme il l'entend, je n'arrête pas de le dire, mais qu'on n'interdise pas non plus de préférer Proust aux sms. La dictature n'est pas toujours du côté où l'on s'obstine à le croire.

 

18/07/2010, 02:04 | Par domie en réponse au commentaire de bjm le 17/07/2010 à 23:42

hé bien, vous voyez qu'on peut s'entendre :))

17/07/2010, 06:45 | Par Passifou

C'est absolument épuisant de voir un avis, pourtant simple, commenté à la manière de graffiti sur la porte de toilettes publiques.

En fait, faut-il vraiment lire les commentaires?

Vu certaines productions, il faut adorer quelques signatures pour accepter de survoler tant de vent.

17/07/2010, 17:52 | Par dianne

Fil périlleux apparemment. Tant pis, j'aime le risque. On retrouve ici les ingrédients qui font les bons débats médiapartiens et qui ont donné lieu à une représentation théâtrale mémorable et hilarante.

Oui bouleverser l'orthographe peut conduire à invalider le sens. Oui en être les gardiens ayatollesques conduit à stériliser une partie de l'expression publique : celle des "pas sûrs d'eux" qui ont fait un stock de complexes depuis l'école. Et qui pourtant n'ont pas moins que les autres à apporter au débat.

Encore faut-il distinguer "erreur d'orthographe" et "coquille" comme on dit dans l'imprimerie (c'était le cas dans le billet si vertement retoqué). Taper au kilomètre directement dans l'éditeur fait parfois courir des risques au texte projeté. Ne surtout pas se priver de la fonction "aperçu".

Maintenant, balancer délibérément un texte mal torché au motif "qu'on va pas se prendre le chou avec ça" me fait furieusement penser à la gestion sarkozyenne des affaires du pays. Et à la cuistrerie qui se généralise plus vite que la fermeture des hôpitaux (c'est dire la rapidité). Totalement raccord avec le précepte tendance : "J'ai bien le droit de..." Pour les devoirs, on verra plus tard.

L'un des plus indispensables est de respecter ceux à qui on destine sa prose. Et cela passe par un minimum de correction. Et pour ceux qui reçoivent, par un minimum de tolérance.

La réformette* de l'orthographe qui avait fait couler des flots d'encre et de vinaigre a été trucidée par les gardiens de l'ordre. Si on pouvait la remettre à l'ordre du jour ce ne serait pas plus mal, comme ça tout le monde y trouverait son compte : les émetteurs (soulagés) et les récepteurs (pas tous très sûrs d'éviter les pièges les plus sournois).

 

*Les rectifications de l'orthographe texte du Conseil supérieur de la langue française, présenté par Maurice Druon, a été publié au journal officiel n°100 du 6 décembre 1990. Le Premier ministre a remercié et pris acte. Puis il a rangé le document dans un tiroir. Pourtant il ne s'agissait pas de réforme mais bien de, je cite, "rectifications précises, limitées, et respectueuses de l'histoire et de la nature de notre langue"

Encore trop pour les momies. Qui ont préféré continuer à s'emm... avec

-Le trait d'union transformé en soudure

-le pluriel des noms composés

-l'accent circonflexe

-le participe passé des verbes pronominaux

-la conjugaison des verbes en -eter et -eler...

etc...

 

17/07/2010, 23:23 | Par Fantie B. en réponse au commentaire de dianne le 17/07/2010 à 17:52

Belle synthèse, Dianne..

"L'un des plus indispensables est de respecter ceux à qui on destine sa prose. Et cela passe par un minimum de correction. Et pour ceux qui reçoivent, par un minimum de tolérance."

18/07/2010, 12:19 | Par dianne en réponse au commentaire de Fantie B. le 17/07/2010 à 23:23

Cela a longtemps été mon "fonds de commerce". Un petit espace que je connais particulièrement bien donc. Enseigner, entre autres, l'orthographe m'a souvent amenée à moins de précision personnelle : à force de rencontrer des erreurs, je finissais par douter, bien plus que l'année du bac !

Je parle bien "d'erreurs", non de "fautes"... Et puis recevoir, en fin d'année de CE1, un petit bout de papier portant ce message "merci métresse je vous oubliré jamé", valait bien toutes les légions d'honneur ! Sourire

 

18/07/2010, 12:47 | Par domie en réponse au commentaire de dianne le 18/07/2010 à 12:19

Sourire

29/08/2010, 22:20 | Par Marie Valentine Narsimoulou

Une faute de frappe ce n'est pas bien grave...J'y suis depuis peu et je constate que dans l'ensemble Médiapart est respectueux, instructif, permet le peuple de sortir de l'ignorance... et de ce fait nous autorise à nous responsabiliser face à notre avenir. Il y a de la créativité...vous avez quand mème un coté intello et ce n'est pas déplaisant (la rédaction et les abonnés). Bonne soirée!

29/08/2010, 22:40 | Par Liliane Baie

Une petite remarque en passant (cela a peut-être été dit plus haut) : si l'on constate une faute d'orthographe dans un texte, je trouve personnellement plus fair-play de l'écrire en privé à l'auteur, qui peut corriger, que de l'annoncer à tous les lecteurs.

Newsletter